Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Quilaztli, un petit monde d'histoire

Blog Histoire, voyages, animaux, recettes. Je fais mes articles au gré de mes envies....Si certains veulent rajouter des infos n'hésitez pas à commenter, je répondrais. Mais ici, c'est le respect avant toute chose, commentaire insultant ou n'étant pas correct ne sera pas publié! Ici c'est un partage d'idées, d'infos et cela, en toute sympathie. Vous pouvez me retrouver sur ma page FB : Quilaztli un petit monde d'histoire

le Rugby en fauteuil roulant, un vrai sport!

Publié le 31 Août 2012 par Quilaztli dans sport

Le Rugby en fauteuil roulant

 

 

 

photo_oldor_murderball.jpg

Le rugby en fauteuil roulant plus connu sous le nom de Quad Rugby aux Etats-Unis est un sport pour des athlètes ayant un handicap.

 

Ce sport est né au Canada en 1977 et son nom original était « Murderball ». Le rugby en fauteuil roulant est pratiqué dans plus de vingt pays à travers le monde. C’est un sport paralympique. C'est-à-dire un sport pour les athlètes ayant un handicap de mobilité comme les amputations, la paralysie ou encore la cécité.

 

Aux Etats-Unis, le nom de Quad Rugby fait que les joueurs soient en fauteuil roulant et qu’ils aient une perte de fonction dans au moins 3 membres. La plupart de ces joueurs sont médicalement classés comme tétraplégique.

 

Le rugby en fauteuil roulant va se jouer uniquement en salle. Les règles sont un mélange de basket en fauteuil roulant, de hockey sur glace, de rugby à 15 et de handball.

 

Il s’agit d’un sport de contact physique et de contact entre les fauteuils roulants. Ce sport est régit par la Fédération internationale de rugby en fauteuil roulant qui a été créé en 1993.

 

 

Son histoire

 

 

photo_530262_resize.jpg

Ce sport a été créé par Jerry Terwin, Duncan Campbell, Randy Dueck, Chris Sargent et Paul Lejeune en 1976. Ce sont des personnes canadiennes en fauteuil roulants, des athlètes.

 

Ces années-là, le basketball en fauteuil roulant été le sport d’équipe le plus accessible pour les personnes en fauteuils roulants. Le nouveau sport fut nommé Murderball car il était dynamique avec beaucoup de contact avec les autres. Il fut conçu pour permettre aux athlètes avec un handicap de jouer dans un sport offensif et défensif.

 

Le Murderball fut introduit en 1981 par Brad Mikkelsen aux Etats-Unis. Il a ensuite formé une première équipe américaine grâce à l’aide de l’université du Dakota du Nord. Cette équipe se nommait les « Wallbangers ».

 

La première compétition nord-américaine fut en 1982.  Le premier tournoi fut au Canada, dans la ville de Toronto avec les équipes des Etats-Unis, de la Grande-Bretagne et du Canada.

 

En 1990, lors des jeux mondiaux en fauteuil roulant, le rugby en fauteuil est enfin apparu comme un événement d’exposition mais en 1993, le sport fut enfin reconnu comme officiel. Un sport officiel de solidarité internationale pour les athlètes ayant un handicap. Il fut reconnu par le « Stoke Mandeville en fauteuil roulant internationale Fédération des sports » (ISMWSF) puis dans la même année, ce fut au tour de « L’international Wheelchair Rugby fédération » (IWRF).

 

C’est en 1995, que la première mondiale IWRF en fauteuil roulant du Rugby eut lieu. C’était en Suisse à Nottwill.

 

 

murderball.jpg

Le sport apparut d’abord comme un sport de démonstration durant les jeux paralympiques de 1996 à Atlanta. C’était au moment des jeux d’été. Ce n’est que lors des jeux paralympiques d’été en Australie, dans la ville de Sidney, en 2000 que le statut olympique sera obtenu.

 

Actuellement, 24 pays sont actifs dans cette compétition internationale.

 

Le Rugby en fauteuil roulant a aussi été introduit en 1981, en Australie. L’équipe australienne a jouée en Angleterre, invitée par les Canadiens à choisir une équipe pour un match de démonstration.

 

Ils ont alors reçu les directives, le règlement, les compétences sur la partie et le match a pu commencer. Il y a eut un échange rapide, concurrentiel mais l’Australie est sortie première de ce match. Le jeu est né et il fut racheté par le pays où il a bien prospéré par la suite.

 

 

Les Règles du Rugby en fauteuil

 

 

Murderball-5.png

Le rugby en fauteuil roulant est joué par 2 équipes qui peuvent contenir jusqu’à 12 joueurs. Mais seuls, 4 joueurs de chaque équipe pourront être sur le terrain. C’est un sport mixte alors 2 athlètes féminins ou masculins peuvent tout à fait jouer dans les mêmes équipes.

 

Le rugby en fauteuil roulant est joué sur un terrain de feuillus, de 28 mètres de long par 15 mètres de large. Les marquages sur le terrain sont obligatoires, une ligne centrale et un cercle ainsi qu’un domaine clé d’un mètre 75 de profond sur 8 mètres de large situé à chaque extrémité de la cour.

 

La ligne de but est la section de la ligne d’extrémité dans la clé. Chaque fin de ligne est marquée par un pylône.

 

 

murderball1.jpg 

Un joueur qui possède la balle doit la faire rebondir ou alors la passer dans un délai de 10 secondes à un autre joueur de son équipe.

 

Les équipes ont 12 secondes pour faire avancer la balle et donc un délai d’environ 40 secondes en tout pour marquer un point.

 

Le contact physique entre les fauteuils est tout à fait permis et cela constitue une part importante dans le jeu du rugby en fauteuil. Cependant, le contact peut être parfois violent entres les fauteuils roulants et certaines actions jugées comme dangereuses ne sont pas autorisées. De même qu’un contact physique entre les joueurs n’est pas permit.

 

Les fautes sont bien sûr pénalisés soit par une pénalité d’une minute lorsque ce sont des fautes défensives et des fautes techniques ou encore une perte de possession pour les fautes offensives.

 

Dans certains cas, on peut accorder un but de pénalité. Les fautes les plus courantes sont la « filature », l’utilisation illégale des mains (tenter de frapper un joueur adverse par exemple).

 

Règles principales

 

Murderball3

  • Le rugby en fauteuil roulant se joue sur un terrain de basketball et avec un ballon de volleyball
  • Les contacts corporels ne sont pas permis (coups de coude, retenues ou encore appuis sur l’adversaire)
  • Les charges par l’arrière avec la chaise ne sont pas autorisées
  • Le but du jeu est de marquer le plus de points contre l’autre équipe, en portant la balle derrière la ligne opposée à son propre but. Il faut toucher ou dépasser cette ligne avec les 2 roues. Pour Marquer le but, il faudra passer dans la zone de défense de l’autre équipe, derrière la ligne en ayant le ballon en sa possession.
  • Il faut que le détenteur du ballon fasse un dribble ou encore une passe avant 10 secondes.
  • Le jeu se déroule sur un terrain de basketball avec 2 équipes de 4 joueurs pas plus.
  • Le match est divisé en 4 parties. Le temps du jeu effectif est de 8 minutes. Le chronomètre sera arrêté lorsque la balle ne sera plus jouable.
  • Il doit y avoir 3 défenseurs maximum dans la zone défensive située devant la ligne du but ainsi que 4 attaquants mais attention durant 10 secondes maximum, ils peuvent se trouver dans la zone adverse.

 

Le matériel

 

La pratique de ce sport nécessite un fauteuil tout à fait spécifique. Beaucoup de joueurs vont utiliser un fauteuil roulant fait sur mesure. Ceux-ci sont conçus uniquement pour le rugby en fauteuil roulant.

 

Les caractéristiques sont :

 

  • Un pare choc avant
  • Des ailes
  • Un cadre rigide à 4 roues avec une double roulette anti bascule qui est obligatoire.

 

Il existe 2 sortes de fauteuils roulants pour ce sport :

 

  • le fauteuil offensif
  • le fauteuil défensif

 

 murderball-4.jpg300px-Wheelchair_rugby_court.png

 

commentaires

le chien : Saint-Bernard

Publié le 28 Août 2012 par Quilaztli dans Animaux domestiques

Le chien du Saint-Bernard

 

 

 

 

Saint-Bernard10.jpg

 

C'est ainsi que l'on nomme le chien "Saint Bernard".

Le Saint-Bernard est un chien de montagne, c'est une race de grands chiens. Ils sont souvent dressés comme chiens de recherche lors des avalanches en haute montagne.

 

L'image qu'on en donne, l'image populaire, affuble le chien d'un petit tonnelet de Whisky. Celui-ci est accroché au cou de l'animal et serait destiné à revigorer les victimes du froid dans la montagne.

 

La devise du Saint-Bernard est "Noblesse, dévouement et sacrifice".

 

 

L'appellation

 

Le nom provient de l'hospice du Grand Saint Bernard situé dans les Alpes Suisses, et ayant pour frontière l'Italie. Le chien était utilisé par les moines pour la garde et la défense. Par la suite, il sera utilisé pour les recherches de voyageurs perdus dans les montagnes en hiver.

 

images

 

 

 

Histoire

 

Il semblerait que ces chiens ayant été utilisés par des moines appartiendraient aujourd'hui à une race qui aurait totalement disparue. Ils auraient donc tenté de la recréer en lui enlevant une partie de sa férocité.

 

Un spécimen serait exposé à l'hospice du Grand Saint Bernard. Ce spécimen est empaillé.

 

Le Saint-Bernard viendrait de Hautes Assyrie. Il descendrait du légendaire Mâtin du Tibet et serait donc originaire de l'Asie.

 

En 1660 jusqu'en 1670, des chiens sont offerts à l'hospice du Grand Saint Bernard par des familles vaudoises et valaisannes (Suisse).

 

Ce chien sera décrit en 1709 par le Prieur Ballalu.

 

 

 

 

 

 


Le Chien du Saint- Bernard

 

Son apparence

 

Le Saint-Bernard est un grand chien ayant une grosse tête. Son poids moyen est entre 64 et 120 kilogrammes voir plus et pour la hauteur approximative entre 70 et 90 centimètres au garrot.

 

Son manteau peut être lisse ou rugueux, avec à la fin du tronc, un pelage plat et lisse. Sa fourrure est abondante et ondulée, plate mais assez dense.

 

Son pelage est de couleur rouge avec du blanc mais parfois on peut trouver un brin d'acajou mais toujours avec du blanc.  Sur son visage il y aura une couleur noire, ainsi que sur les oreilles.

 

Sa queue est lourde et plutôt longue, pendue vers le bas avec son extrémité vers le haut. Ses yeux sont de couleur noir et sont munis d'auréoles étanches naturellement. Parfois les yeux du Saint-Bernard peuvent être de couleur marrons mais aussi bleus.

 

--.jpg

Santé du chien

 

La prise de poids d'un Saint-Bernard est rapide ainsi que le taux de sa croissance, cela peut provoquer des dégradations au niveau des os. Il faut donc donner à son chien la nourriture appropriée et lui faire faire de l'exercice physique car il en a besoin.

 

Ces chiens peuvent être touchés par la Dysplasie de la hanche ainsi que par l'ostéosarcome mais cette dernière maladie est héréditaire. C'est une maladie des os, le cancer.

 

Les Saint-Bernard sont très sensibles aux troubles de la vue.

L'entropion est une maladie dans laquelle la paupière se retourne en arrière ou encore en avant. La race est aussi sensible aux crises d'épilepsie, à l'eczéma mais aussi à une maladie cardiaque nommée Cardiomyopathie dilatée.

 

L'espérance de vie du Saint-Bernard est d'environ 8 années. Il est cependant possible que le chien vive au-delà des 10 ans mais pour cette race c'est un peu inhabituel.

 

 

Son caractère

 

C'est un chien plutôt doux, affectueux, têtu et surtout très bon comédien!

Ne croyez pas que le Saint-Bernard est une peluche, c'est avant tout un chien puissant qu'il faut éduquer strictement afin que plus tard, ce chien soit agréable à vivre. Il doit avoir une place précise dans la famille.

 

Par son instinct c'est un chien de sauvetage, il aidera une personne en danger ou son propre maitre sans aucune hésitations. Le Saint-Bernard convient aussi en tant que chien de garde, il n'est pas citadin alors ne l'achetez pas si vous vivez en ville.

 

Il a besoin de grands espaces autour de lui.

 

beg882nj.jpg

 

Sauvetage

 

 


Le Saint-Bernard est réputé pour sauver des vies. Il peut détecter une présence sous la neige jusqu'à environ 6 mètres de profond et tout cela grâce à sa truffe humide. Il possède aussi un sens de l'orientation trè développé, , contrairement à d'autres races de chiens.

winston_big3.jpgontrairement à d'autres races de chiens. 

commentaires

Le nouvel An chinois

Publié le 25 Août 2012 par Quilaztli dans Histoire

 


Le Nouvel An Chinois

 

 

nouvel-an-chinois--1-.jpg

Le nouvel an chinois est l’une des fêtes les plus importantes au monde pour toute la communauté asiatique. Cette fête remonte à plusieurs millénaires et s’est vu greffé des légendes riches et très colorées.

 

Le nouvel an chinois est le passage à la nouvelle année et devient le premier jour du calendrier chinois. Cela engendre le début de la fête du printemps qui va se dérouler sur une quinzaine de jours jusqu’à la fête des lanternes.

 

Le calendrier chinois débute toujours lors d’une nouvelle lune. Celle-ci est déterminée par L’observatoire de la montagne qui se situe à Nankin.

 

Cette fête est très importante pour les chinois, aussi importante que nos fêtes de Noël et nouvel an chez nous. Le nouvel an chinois est une grande célébration familiale.

 

La Fête

 

12-chine-lanternes-chinois.jpg

Le nouvel an chinois n’est pas fêté partout pareil dans les cultures asiatiques. Il est fêté officiellement en République de Chine durant sept jours, à Taïwan durant cinq jours et à Hong Kong environ trois jours.

 

Certains pays ou endroits dont la population des moins influencées par la culture chinoise ne fêteront le nouvel an chinois que deux jours. C’est le cas pour la Malaisie. Mais quoiqu’il en soit ce jour-là, il y aura beaucoup de personnes qui vont « voyager » pour rejoindre leur famille car avant tout, cette fête reste dans les cœurs pour sa façon de réunir toutes les personnes proches.

 

Traditions

 

Les traditions peuvent varier selon les régions de la Chine ou les époques. En pratique, cette fête veut que l’on reparte sur de meilleures bases et que l’on oublie toutes les mauvaises choses de l’année précédente. On espère que l’année qui arrive sera de bons augures et qu’elle apportera de bons présages.

 

Le nouvel an et comme chez nous, le passage du dernier jour du douzième mois à la nouvelle année. Le nom « année » a pour origine celui d’un monstre nommé « Nian ». Celui-ci venait rôder dans les villages, une seule fois par an, et cela obligeaient les habitants des villages à se cacher, se calfeutrer dans leur maison. Ils veillaient aussi jusqu’au départ de Nian au petit matin.

 

gounian.jpg

Le jour de nouvel an chinois, il y a un réveillon puis une nuit de veille qui est un gage de longévité. C’est à cet instant là que l’on peut jouer au mahjong ou que l’on va distribuer des étrennes. Celles-ci seront dans de petites enveloppes rouges que l’on nomme « hongbao ». Il y aura aussi l’allumage des pétards. Cette tradition veut que grâce aux pétards, on éloigne les mauvais esprits.

 

 

 

 

 

 

 

 

La préparation

 

C’est une semaine avant le jour du nouvel an chinois qu’à lieu le « petit nouvel an ». C’est une cérémonie qui s’appelle « Dieu au foyer » (Zaowangye) C’est une image du Dieu qui est généralement collée sur le mur de la cuisine au niveau des fourneaux. Il est parfois accompagné par sa compagne. Son rôle, car il en a un, est de surveiller tout ce qui se passe dans la maison et d’en informer le dieu suprême « Tiandi » une fois par année.

 

Pour obtenir la clémence du dieu Tiandi, on dépose devant son image des aliments. Mais ceux-ci doivent être bien collants comme des bonbons afin d’espérer faire taire Tiandi. Les bonbons collants doivent lui coller la bouche pour l’empêcher de dire de mauvaises choses sur la famille. Puis l’image de Tiandi sera brûlée et on recollera une nouvelle image, quelques jours plus tard, pour débuter la nouvelle année. 

 

nouvel-an-chinois.jpg

Une fois que le grand nettoyage de la maison est réalisé, la dernière journée avant le nouvel an, on affiche un peu partout dans la maison des souhaits que l’on aura écrits. Ces écrits seront uniquement sur du papier rouge. Cette tradition porte chance.

 

Une autre tradition, est de collé sur le contour de la porte d’entrée, des bandes de papier rouge sur laquelle on va écrire un vers. Autrefois, ces vers étaient écrits à la main et en calligraphie. Ces vers sur le contour de la porte d’entrée doivent se répondre et ils constituent une inscription qui sera parallèle. Au préalable, les inscriptions de l’année passée auront été enlevées pour y mettre les nouvelles.

 

Toutes les provisions seront faites à l’avance et celles-ci comprennent beaucoup de petites choses à grignoter avec la famille comme les fruits secs, les graines de pastèques ou encore des bonbons. La tradition voulait aussi que l’on achète des vêtements tout neufs pour les enfants.

 

Le soir du réveillon

 

Généralement, le soir du nouvel an chinois a toujours lieu chez les ainés de la famille. La coutume veut que ce soit dans la famille paternelle.

 

8-chine-enveloppe-rouge-nouvel-an.jpg

Le diner ne commencera que lorsque toute la famille sera présente. On mettra tout de même des assiettes pour les membres de la famille qui n’auront pas pu se déplacer pour le repas. Le repas est généralement très copieux. Il comprendra des plats symboliques pour assurer quelques croyances comme la santé, les études …

C’est ainsi qu’on trouvera sur la table, du poisson pour garantir le « surplus » toute l’année et afin qu’on ne manque jamais de rien.

 

Dans certaines régions de Chine, on peut servir des raviolis chinois qui symbolisent le lingot d’or de part sa forme.

 

A la fin de ce copieux repas, on servira le gâteau de l’an nommé « Niangao ». Gao qui signifie gâteau et qui  garantit que si on en mange cela sera un gage de croissance dans n’importe quels domaines.

 

Les enveloppes rouges

 

Des enveloppes rouges avec une certaine somme d’argent sont offertes. Dans la tradition, elles étaient offertes par les ainés de la famille aux enfants ainsi qu’aux jeunes qui n’étaient pas encore mariés. Ces enveloppes avaient surtout pour symbole de porter chance durant toute cette nouvelle année. Durant la distribution par les ainés, la personne qui reçoit l’enveloppe rouge doit ensuite adresser un vœu ou un souhait. Le plus courant souhait est « félicitations, faites bonne fortune ».

 

Beaucoup d’enveloppes rouges contiennent des sommes qui sont modestes. Il y aura toujours des billets à l’intérieur mais toujours par pairs.

 

Les pétards

 

311882-c-l-bration-p-tards-chinois-et-enveloppe-rouge.jpg

Le soir du nouvel an, les enfants sont autorisés à utiliser des pétards ou encore à faire brûler des feux de bengale. Cette tradition se fait en attendant que la famille, le premier jour de l’année, allume la chaine de pétards.

 

A cause d’incidents, la Chine n’a plus autorisé les pétards dans certaines régions et ils furent remplacer par des modèles électriques qui sont sonores mais leur succès n’est pas présent.

 

 

 

 

Autre coutume

 

Une tradition très ancienne veut que le soir du nouvel an chinois on aille se coucher le plus tard possible. Ce serait un gage de longévité et cette coutume est nommée « le garde de l’année ». Alors les chinois redoublent d’idées pour tenir jusqu’au bout de la nuit. Ils regardent la télévision ou jouent au Mahjong.

 

Dans certaines régions, ce jour-là, était autorisé les jeux d’argents mais uniquement durant la fête de printemps.

 

Le Déroulement de la fête

 

 

180228_484145571540_178012071540_6644687_2318615_n.jpg

Le premier jour

 

C’est à ce moment précis que les familles peuvent allumer leur chaine de pétards. Puis, toute la famille, après un très court repos mérité, se rend au temple puis sur les tombes. La tradition veut que si l’on se rend au temple très tôt, on aura de la chance toute l’année. Ils arrivent donc que durant ce grand jour, énormément de famille se regroupent devant les temples avant même que les portes de celui-ci soient ouvertes.

 

L’un des repas prit le jour du nouvel an sera végétarien. Les familles qui ont les moyens vont commander une danse. Celle du dragon qui symbolise la noblesse, la bravoure et la chance).

 

Le premier jour, généralement, tout le monde porte des vêtements neufs. La plupart aiment porter du rouge. Il est interdit de faire le ménage et si l’on doit ramasser des détritus tombé à terre, il ne faudra jamais les mettre à l’extérieur mais les garder dans la maison. Si par malheur, ils étaient déposés à l’extérieur, cela signifierait une perte. Ce qui serait mauvais pour la famille.

 

Le deuxième jour

 

C’est ce jour-là que toutes les femmes mariées vont rendre visite à leur famille. Elles amènent leurs enfants ainsi que leur mari.

Les chinois vont aussi prier pour leurs ancêtres et pour tous les Dieux. Ils pensent aussi que le deuxième jour est pour fêter l’anniversaire des chiens.

 

 

event-chinese-new-year-source_9wg.jpg

Le troisième jour et le quatrième

 

Ces deux jours-là, les enfants peuvent rendre hommage à leurs parents. Il y a aussi une coutume, les parents doivent se réveiller tôt et sans faire de bruit pour ne pas effrayer les souris qui habitent la maison.  Ce jour-là, les souris auront le droit de grignoter les miettes des festins que la famille va déposer aux quatre coins de la maison. C’est aussi cette journée-là que l’on assiste à la danse du lion. Cette tradition est très importante car elle apporte le bonheur et chasse les mauvais esprits.

 

 

 

Le cinquième jour

 

Il est nommé Po Woo. Les familles restent chez elles afin de pouvoir y accueillir le dieu de la richesse. Aucune famille ne partira de leur maison pour visiter la famille, ni les amis car cela risque d’amener de la malchance.

Du sixième au dixième jour

 

Les familles peuvent à nouveau aller voir leurs proches et leurs amis. Ils vont aussi visiter les temples et prier pour avoir une bonne santé et de la chance.

 

Le septième jour

 

C’est un jour spécial car c’est ce jour précis que les agriculteurs vont pouvoir présenter leurs produits. Ces agriculteurs vont préparer une boisson avec sept types de légumes pour la célébration. Ce septième jour est important car il est considéré comme l’anniversaire de tous les êtres humains.

 

nouvel-an-chinois-copie-1.jpg

Le huitième jour

 

A Fujian, une région côtière au sud de la Chine, les habitants prient Falun Tian. C’est le dieu du ciel.

 

Le neuvième jour

 

Ce jour est réservé pour faire des offrandes à l’Empereur de Jade. C’est un dieu chinois qui est d’origine Taoïste et qui régit les autres dieux.

 

Du dixième au douzième jour

 

Les familles peuvent à nouveau inviter leurs amis et leurs proches cependant les repas sont un peu plus légers et ils consomment donc du riz simple et des feuilles de moutarde. Celles-ci permettent de nettoyer le corps.

 

Le quatorzième jour

 

Il est consacré à la préparation de la fête des lanternes. Cette fête aura lieu le quinzième jour durant la soirée.

 

Le quinzième jour

 

La fameuse fête des lanternes va être célébrée. Ce sont les enfants qui porteront les lanternes durant toute la soirée.

 

 

La danse du lion

 

 

Chinese_New_Year_Lion_Dance.jpg

Cette danse est très importante aux yeux des familles. Cette danse apportera de la chance, de la prospérité mais elle chassera aussi les mauvais esprits pour toute l’année. C’est aussi un grand divertissement chinois qui se fait lors des célébrations importantes.

 

Ce sont des tambours et des gongs qui imposent leur rythme à cet animal qui reste mythique pour les chinois. La danse du lion est très respectée et l’animal est un symbole de force, de courage mais aussi de sagesse.

 

La danse du lion est un grand spectacle qui réunit des positions de kung-fu traditionnel. Généralement les pratiquants de la danse font ce sport.

 

Le lion est incarné par deux personnes. Un sera au niveau de la tête et la contrôlera et le second sera dans le corps. La tête du lion est réalisée avec différentes matières qui doivent être solides comme le bambou et le papier mâché. Le corps est fait en tissus et il est relié à la tête.

 

 

ChineseNewYear-WhiteandRed.jpg

Il y a trois instruments qui vont battre le rythme et faire danser le lion. Ce sont des cymbales, un gong et un large tambour. A chaque rythme particulier, le lion aura une position précise. La musique suit généralement la danse et les mouvements du lion, le tambour suivra le lion, le gong et les cymbales suivront le rythme du tambour.

 

Les personnes qui observent la danse du lion pensent parfois qu’ils regardent la danse du dragon. Mais la danse du dragon est différente, les danseurs ne sont pas à l’intérieur et sont à l’extérieur pour faire bouger le dragon avec des manches.

 

Il existe différentes danses du lion et celles-ci ont des significations totalement différentes.

 

 

La danse du dragon

 

Le dernier jour de la fête du nouvel an chinois, on assiste au plus grand des spectacles, la danse du dragon. C’est durant toute l’année que des compagnies vont construire des dragons qui seront en papier et en soie. Le corps du dragon sera maintenu par des perches en bambous.

 

Ces dragons vont mesurer entre huit à dix mètres de longs et auront une grosse tête de dix kilos.

 

chnewyearphilippines.jpg

La danse a lieu, généralement, le soir, lorsqu’il y a la fête des lanternes.  A l’intérieur du corps des dragons, on va placer des bougies qui vont l’illuminer. C’est vraiment superbe à voir.

 

La plupart du temps, ce sont des pratiquants d’art martiaux qui font danser le dragon. La tâche est très difficile car il y a beaucoup de poids. Les danseurs doivent donc être habiles et très forts.

 

La signification du dragon en Chine, c’est la chance et la bravoure. Il va aussi chasser les mauvais esprits et les monstres. En particulier le Nian.

 

 

La légende du  Nian

 

Selon une légende, c’est un animal féroce qui apporte le malheur. Cet animal aurait des cornes sur la tête. Si le Nian vient dans un village, les arbres se fanent, l’herbe ne pousse plus et les feuilles s’éparpillent. Mais dès qu’il repart, tout redevient comme auparavant.

 

Les chinois se demandaient comment faire pour que le Nian s’en aille alors ils ont décidé d’utiliser les pétards. Ce qui permet de le chasser durant la nuit du nouvel an chinois.

 

 nian

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une nouvelle tradition

 

Depuis peu, une nouvelle tradition a fait son apparition pour le nouvel an en Chine. Pour les chinois, il est toujours très important d’attirer la chance et le bonheur pour l’année qui vient. Le porte-bonheur le plus grand étant le caractère (fu) qui à l’envers signifie « le bonheur arrive ».

 

Une nouvelle coutume a donc fait son arrivée en Chine et s’est fait une place dans les traditions anciennes. Au début des fêtes, particulièrement dans les commerces, une laitue sera accrochée.

 

Le mot laitue en chinois est « Sheng Cai » ce qui signifie « faire de l’argent ». La laitue est arrivée récemment dans le pays, dans les marchés chinois.

 

XxjpbeE000712_20120123_TPPFN1A001.jpgchinese-new-year-n_1813471i.jpg

commentaires

Les tortues de mer

Publié le 25 Août 2012 par Quilaztli dans animaux en voie de disparition

Les tortues de mer

 

 images.jpg

Il existe plusieurs sortes de tortues de mer. Jusqu’à nos jours, la tortue de mer a survécu depuis le Crétacé. Malheureusement, ces dernières années, la tortue de mer est devenue une victime. Victime de la pollution, de l’industrie et du commerce de sa carapace. Les tortures seront en voie de disparition si rien n’est organisé pour éradiquer ses ennemis.

 

La Famille

 

 

tortue-verte.jpg

Toutes les tortues de mer ou aquatiques sont de la famille des « Chelonioidea ». C’est le nom scientifique. Elles sont présentes dans tous les océans du monde excepté en Arctique.

 

Il existe sept espèces :

 

  • La tortue Luth (Demochelys coriacea)
  • La tortue verte (Chelonia mydas)
  • La tortue caouanne (Caretta caretta)
  • La tortue à dos plat (Natator depressus)
  • La tortue de Kemp (Lepidochelys Kempii)
  • La tortue imbriquée (Eretmochelys imbricata)
  • La tortue olivâtre (lepidochelys olivacea)

 

 

Les différentes tortues de mer

 

La tortue Luth

 

tortue_luthld03.jpg

C’est la plus grande tortue de mer qui existe. Elle mesure 2,70 mètres de long et peut peser jusqu’à une tonne. Son seul point faible est de ne pas pouvoir rétracter sa tête ce qui fait d’elle une potentielle victime contre des requins ou d’autres prédateurs.

 

Son nom provient du fait qu’elle possède sept carènes longitudinales.  Ce sont des saillies le long du dos. Elle ressemble à l’instrument de musique le Luth. Lorsqu’on regarde la tortue Luth on a l’impression que sa peau est en cuir.

 

Elle adore manger des méduses, c’est son plat favori. Elle n’est pas intoxiquée par le poison que dégagent les méduses. Elle peut en manger en grande quantité durant toute la journée. Pour cela, elle les saisit avec les deux dents qu’elle possède. Ces dents sont situées sur l’avant du bec.

 

Lorsqu’elle doit pondre ses œufs, la tortue Luth doit sortir de l’eau et aller sur la plage. C’est un très gros effort pour elle car elle doit se trainer pour aller enfouir ses œufs. (Environ soixante à cent œufs). Lorsqu’elle commence à pondre, elle souffle très fort et elle « pleure ».

Elle pleure car c’est la seule façon pour elle d’éliminer le trop plein de sel qu’elle a dans son organisme. Et ce sont des glandes situées près de ses yeux qui font qu’elle évacue ce sel. Ce qui donne l’impression de larmes.

 

Une chose bien étrange, c’est que la tortue Luth revient toujours sur la plage ou elle a vu le jour. C’est une vraie énigme pour les chercheurs surtout lorsque l’on sait que la tortue Luth commence à se reproduire à l’âge de cinquante ans. Comment fait-elle pour retrouver son chemin après autant d’années ?

 

La tortue Luth est une bonne nageuse, elle peut plonger très profond. Elle peut parcourir de longues distances car pour se nourrir, elle doit suivre la migration des méduses. La tortue Luth a une espérance de vie de cent ans.

 

Lorsque les tortues Luth vivent en liberté, elles sont folivores, herbivores et frugivores.

 

La tortue verte

 

tortue-verte-249674.jpg

Cette tortue est l’une des rares à être encore présente dans la mer méditerranéenne. Elle va se reproduire dans les eaux chaudes des mers tropicales.

 

Sa carapace mesure cent dix centimètres et elle pèse entre quatre vingt et cent trente kilos mais certaines tortues peuvent atteindre le poids exceptionnel de trois cent kilos. Contrairement à la tortue Luth, la tortue verte à une carapace ovale et aplatie. Elle a une petite tête et sa mâchoire possède des dents sur la partie inférieure et sur la partie supérieure, elle est munie de fortes crêtes sur la face interne.

 

La tortue verte est la plus rapide des tortues marines, sa vitesse peut aller jusqu’à trente cinq kilomètres heure. 

 

C’est une tortue qui se nourrit d’herbes, de végétaux marins et d’algues. Au début de sa vie, elle est aussi carnivore, elle mange de petits invertébrés ainsi que des œufs de poissons. Elle aime les herbiers marins ce qui est supposé lui donner la couleur verte qu’elle possède.

 

Lorsque les tortues vertes veulent se reproduire, elles n’hésitent pas à avoir plusieurs mâles. Puis elles feront énormément de kilomètres pour aller pondre leurs œufs. La plupart des tortues de mer sortent de l’eau pour aller pondre dans le sable. Mais chez les tortues vertes, il est arrivé de voir que le mâle sortait parfois de l’eau pour se mettre sur le sable pour profiter du soleil et de la chaleur.

 

La totalité des tortues marines pondent et ne s’occupent plus de leurs progénitures ensuite. Durant deux mois après la ponte, les embryons vont se développer. Si la température est de trente degrés alors tous les petits seront des femelles mais si la température ne dépasse pas les vingt neuf degrés alors ce sera des mâles.

 

D’instinct, dès leur naissance, les petites tortues vont se diriger vers la mer. C’est là que de nombreux prédateurs vont faire des tortues leur repas. Durant les deux premières semaines de leur vie, les petites tortues n’auront pas à se nourrir car elles disposent d’une certaine réserve.

 

La tortue caouanne

 

tortue_caouanne_02.jpg

C’est une tortue qui fréquente les eaux tempérées mais aussi tropicales. Mais c’est la seule tortue de mer qui nidifie hors des tropiques. Ses lieux de pontes sont les côtes mexicaines, mais aussi en Turquie, à Chypre, en Tunisie, en Lybie, Israël et même en Sicile. Lors de la ponte, la tortue caouanne va se déplacer sur des kilomètres mais uniquement en groupe.

 

La tortue de caouanne peut peser jusqu’à cent soixante kilogrammes. Mais généralement le poids moyen est de cent cinq kilos. Elle mesure environ un mètre dix.  

Sa carapace est en forme de cœur, elle est aplatie et elle possède une tête large et longue.

La tortue possède un bec corné et elle est munie de deux griffes à ses nageoires comme la tortue imbriquée.

 

Sa carapace est de couleur brunâtres avec de petites taches claires. L’âge de la maturité sexuelle pour cette tortue est d’environ dix ans. Lorsque les petits sortent des œufs, ils sont de couleurs noires mais leurs pattes sont claires. La durée de vie d’une tortue caouanne est de trente ans mais cela peut aller jusqu’à plus de cinquante ans.

 

La tortue à dos plat

 

tortue1.jpg

Cette espèce de tortue vit dans le nord du continent australien, dans la mer de corail mais aussi au large de l’Indonésie ou encore de la Nouvelle-Guinée. Elle ne pond que dans le nord de l’Australie.

 

Cette tortue se reconnaît grâce à sa carapace car ses écailles sont recourbées vers le haut. Sa couleur est verdâtre parfois olivâtre. Elle possède une seule griffe qui est située sur ses nageoires.

 

La tortue à dos plat se nourrit de poissons et d’invertébrés marins car elle est essentiellement carnivore. Cependant elle consomme tout de même des algues.

 

Tout comme la tortue caouanne, cette tortue à la maturité sexuelle vers l’âge de dix ans. Elle peut ensuite se reproduire et va pondre ses œufs sur une plage. Elle pondra entre cinquante et soixante dix huit œufs).  Et ne reviendra pondre que deux ou trois ans plus tard.

 

Comme toutes les tortues, elle est en danger. Les aborigènes apprécient ses œufs mais aussi sa viande. Elle a d’autres ennemis comme les varans lorsqu’elle sort de l’eau et les crocodiles marins lorsqu’elle est dans l’eau.

 

La tortue de Kemp

 

kemp.jpg

Cette espèce de tortue est fortement en voie de disparition. La tortue de Kemp vit sur les côtes de la Nouvelle Ecosse jusqu’au Mexique. Son principal endroit pour la nidification est au Tamaulipas. C’est un Etat situé au nord du Mexique.

 

La tortue de Kemp avec la tortue Olivâtre font partie des espèces les plus petites de tortues marines. La tortue de Kemp mesure cinquante huit à soixante dix centimètres et elles ne pèsent que trente six kilogrammes.

 

La tortue de Kemp est tout à fait reconnaissable grâce à sa couleur vert-gris. Elle possède un bec corné et de fines dents.

 

C’est une tortue qui mange des crustacés qu’elle casse avec son bec corné. Elle mange aussi des poissons et des coquillages.

 

Sa maturité sexuelle serait vers sa dixième année mais ceci est contesté et beaucoup de chercheurs disent que ce serait vers trente cinq ans. Il semblerait qu’après certaines études, on a constaté que le mâle ne migre pas.

 

Lorsqu’elle migre pour pondre, la tortue de Kemp choisit de le faire lorsque le vent souffle du nord et si possible en plein jour. Ce sont les seules tortues marines qui pondent en journée.

Elles nichent trois fois par saison et pondent environs cent dix œufs lorsqu’elles accostent à chaque fois.

 

Cette tortue est protégée mais elle a encore de nombreux ennemis comme la chasse qu’elle subit. Mais certains chalutiers sont maintenant équipés avec des dispositifs d’exclusions de tortues.

 

La tortue imbriquée

 

la-tortue-imbriquee.jpg

C’est la tortue la plus menacée d’extinction car sa carapace qui est exceptionnelle est très recherchée. La tortue imbriquée est comme la tortue Luth, elle ne peut pas rentrer sa tête. Par contre, elle a un long cou qui lui sert bien car cette tortue aime manger tout ce qui passe à sa portée. Elle est carnivore et lorsqu’elle a faim, il lui arrive de poursuivre un poisson sur une longue distance sans problème. C’est une tortue rapide et très légère dans l’eau.

 

Elle pèse sept cent cinquante kilogrammes pour quatre vingt centimètres voire un mètre. Elle possède une très bonne vue mais malheureusement cette tortue est sourde.

 

La tortue imbriquée pond plusieurs fois par saison. Généralement cela varie entre deux et cinq fois. Elle pond jusqu’à environ cinquante œufs. La différence avec les autres tortues marines c’est que cette tortue ne revient pas toujours au même endroit pour pondre ses œufs.

 

La tortue imbriquée est spéciale, elle peut conserver des « spermatozoïdes » et puis elle se reproduit ainsi durant plusieurs années sans avoir aucun contact avec un mâle.

 

 

La tortue olivâtre

 

tortue-olivatre.jpg

Comme son nom l’indique, c’est une tortue de couleur olive. Elle est en voie de disparition.

C’est une espèce qui vit dans les eaux intertropicales et elle ne possède pas beaucoup de lieux de ponte.  Le plus important se trouve en Inde, mais elles sont maintenant menacées par l’industrialisation du site.

 

La tortue olivâtre pèse environ cinquante kilogrammes et mesure entre cinquante huit et soixante dix centimètres. Elle possède une carapace bombée comme celle de la tortue de Kemp et les bords de celle-ci sont légèrement recourbés.

 

La maturité sexuelle de la tortue olivâtre est entre sept et neuf ans. Lors de la ponte, elle va enterrer entre trente et cent soixante dix œufs. Elle pondra plusieurs fois, à des intervalles de vingt neuf jours environ.

 

La tortue olivâtre, tout comme ses congénères, à des ennemis. Elle est menacée par les filets de pêche abandonnés, les pêcheurs malgré leur dispositif, les déchets qu’elle rencontre en mer, le braconnage ou encore la pêche au chalut.

 

Un des sites de protection et d’aide pour les tortues

 

http://www.tortuesmarinesguadeloupe.org/

 

tortue-mer.jpgtortue-verte2.jpg

commentaires

Mao Zedong

Publié le 25 Août 2012 par Quilaztli dans Histoire

Mao Zedong

 

 


1-Mao.jpg 

Mao Zedong est né en Chine, le 26 décembre 1893. Il meurt à Pékin le 9 septembre 1976.

Mao Zedong était un partisan de la révolution chinoise et de l’édification du communisme. Il a énormément influencé l’évolution de son pays : la Chine.

 

Ce fut un croisement des aspirations chinoises nationalistes et du bolchévisme de Russie, le pays voisin. La politique de Mao Zedong a contribué à un nouvel Etat Chinois. C’est grâce à la révolution que la Chine devint un pays uni et enfin débarrassé d’une domination occidentale. Cette domination provoquait, depuis la fin du 19e siècle une certaine agitation.

 

Les idées de Mao Zedong sont faites en contradictions entre le refus de modernité et les pensées marxistes mais aussi entre une instauration d’un système totalitaire et une volonté de voir le peuple de Chine se gouverner par lui-même. Cela a causé une véritable catastrophe.

 

Ces catastrophes vont précipiter le pays dans la plus grande des famines du 20e siècle. Cela engendrera la mort de plusieurs millions de personnes.

 

 

Naissance et enfance de Mao Zedong

 

1008262-Mao_Tse-toung_octobre_1949.jpg

Mao Zedong était aussi orthographié de plusieurs façons : Mao Tsé-toung, Mao Tsö-Tong ou encore Mao Tsé-Tung.

 

Il est le fils de paysans aisés lorsqu’il nait, le 26 décembre 1893 à Shaoshan, une petite ville de la province du Hunan en Chine. Mao Zedong est le fils aîné de la famille. Sa mère nommée Wen Qimei a eut 7 enfants.

 

Les ancêtres de Mao Zedong arrivaient tout droit de la province du Jiangxi sous la dynastie Ming et ils s’étaient ensuite installés comme paysans. La langue qu’ils parlaient, n’était pas le mandarin mais un dialecte nommé Xiang, complètement intelligible par les autres chinois et qui sera l’une des caractéristiques des discours de Mao Zedong. Il n’arrivera jamais à maîtriser le putonghua. Le putonghua est la langue chinoise standard que son régime a mit en place.

 

Son père nommé Mao Xunsheng (Né en 1870 et mort en 1920) va marier Mao Zedong, en 1908, à une de ses nièces. Elle s’appelait Luo Yixiu, elle était plus âgée de 4 ans. (Née en 1889 et morte en 1910). Mao Zedong dit à Edgar Snow, en 1936, qu’il n’avait jamais vécu avec Luo Yixiu. Edgar Snow était un journaliste américain qui était connu pour ses livres sur le communisme en Chine.

 

C’est aussi qu’ainsi que Mao Zedong devint un adversaire très acharné sur les mariages arrangés.

 

Lors de la révolution chinoise en 1911, Mao Zedong va s’engager dans un régime local du Hunan. Le Hunan est une province chinoise.

 

Mao-Zedong-president.jpg

En 1917, Mao Zedong va fonder avec Cai Hesen « l’Association d’études pour le renouveau du peuple ». Cai Hesen sera le compagnon d’armes de Mao Zedong. Plus tard, en 1918, Mao Zedong fut diplômé de la première école normale provinciale.

Il commença alors à voyager avec son professeur nommé Yang Changji. Celui-ci est à ce moment précis son futur beau-père. Ils vont aller jusqu’à Pékin où il sera lors des évènements du mouvement du 4 mai en 1919. Ce mouvement est principalement dirigé contre les prétentions de l’empire du Japon.

 

Le professeur Yang Changji exerçait à l’université de Pékin et grâce à sa recommandation, Mao Zedong pu commencer à travailler comme aide à la bibliothèque sous les ordres de Li Dazhao. Ce dernier était un politique chinois avec des orientations marxistes.

 

Mao Zedong s’inscrit alors comme étudiant à l’université et il va suivre des cours avec des intellectuels célèbres comme Qian Xuantong, un phonéticien chinois qui a promu le chinois vernaculaire. Ou encore avec Chen Duxiu et Hu Shi, qui était philosophe et écrivain chinois.

 

Durant son séjour à Pékin, Mao Zedong commença à lire énormément ce qui lui permit de se familiariser avec le communisme et ses théories. Il finit par se marier avec la fille du professeur Yang.

 

La fille du professeur se nommait Yang Kaihui. Elle est née le 6 novembre 1901 et décédée le 14 novembre 1930. Elle n’avait que 29 ans. Elle a eut 3 enfants avec Mao Zedong nommés : Mao Anying (1922-1950), Mao Jianlong (1927-1937) et Mao Anqing (1923-2007).

 

Yang_Kaihui-epouse-de-Mao-zedong-jpg

A la bibliothèque de Pékin, Mao Zedong révéla une certaine rancœur vis-à-vis des lettrés chinois qui le méprisaient. Ils méprisaient son origine paysanne. Mais il garda un certain goût pour la calligraphie et la poésie. Il rejeta aussi, l’envie d’aller étudier en France comme ses éminents contemporains révolutionnaires.

 

A l’âge de 27 ans, Mao Zedong va se rendre à Shanghai où il participera à une session du congrès du parti communiste chinois. Mais il semblerait qu’il n’ait pas participé de vive voix aux débats car il était face à des personnes qui étaient impliquées dans le mouvement depuis plus longtemps que lui. Il fut pourtant élu, 2 ans plus tard, comme l’un des 5 commissionnaires du 3e bureau central du parti.

 

Mao Zedong resta un petit moment à Shanghai car il voulait promouvoir la révolution mais il rencontra des difficultés. Mao perdit toutes ses illusions de faire une révolution à Shanghai.

 

 

Il repartit chez lui mais il réanima l’intérêt qu’il portait dans la révolution lorsqu’il apprit les soulèvements de 1925 à Canton et Shanghai. Mao Zedong parti alors pour Guangdong, une province très peuplée de Chine. Là-bas se trouve la base du Kuomintang. Le Kuomintang est le « Parti Nationaliste chinois » qui a été créé par Sun Yat-sen.

 

Mao Zedong va travailler activement pour le Kuomintang, en obéissant au Kremlin. Celui-ci voulant développer un réseau de « taupes » communistes déclarées ou officielles. Mais le fait de participer au sein du Kuomintang, Mao est considéré comme un traitre par les autres communistes.

 

evt091206085700323.jpg

En 1927, Mao Zedong va retourner vivre dans sa province du Hunan. Là-bas, il fit un rapport sur les soulèvements des paysans suite à l’expédition du Nord.

 

L’expédition du Nord était une campagne militaire qui avait été lancée par le Kuomintang afin de soumettre les seigneurs de la guerre ainsi que d’unifier la République de Chine sous une bannière nationaliste.

 

Ce soulèvement fut considéré comme le départ très décisif vers les théories révolutionnaires qu’avaient Mao Zedong.

 

 

 

La révolution après la guérilla

 

Mao Zedong a été très influencé par le « mouvement du 4 mai 1919 », le rejet de l’impérialisme, l’apport d’idées socialistes ou encore le rejet de la culture classique.

 

Mao a conduit le soulèvement de la récolte d’automne dans la province de Hunan et du Jiangxy, à Changsha en 1927. Le « soulèvement de la récolte d’automne » est le nom qui a été donné à une insurrection. Ce fut l’un des éléments qui va marquer le déclenchement de la guerre civil avec le soulèvement de Nanchang et le massacre de Shangai. Mao était le commandant en chef. Il était à la tête d’une armée.

 

famine-due-au-grand-bond-en-avant-de-Mao.jpg

Celle-ci était nommée « Armée révolutionnaire des travailleurs et des paysans. » Mais, Mao Zedong fut vaincu et isolée après avoir mené des batailles assez violentes. Les troupes étaient épuisées et elles furent forcées de partir de la province de Hunan pour aller jusqu’au village de Sanwan qui se situe dans les montagnes dans la province du Jiangxy.

 

C’est à cet endroit que Mao Zedong va réorganiser ses troupes. Il va demander que chacune des compagnies ait une cellule du parti. Ainsi, cette cellule pourra donner des instructions politiques. Plusieurs fois, le quartier général de Mao Zedong sera déplacé dans les Jinggang Shan.

 

Dans les Jinggang Shan, il y avait des rebelles locaux que Mao Zedong persuada de se soumettre. Il créa ensuite l’ « Armée rouge des travailleurs et paysans de Chine » lorsqu’il fut rejoint par l’armée de Zhu De.

 

Zhu-De---jpg

Zhu De est un militaire et homme politique chinois. Il est aussi le cadre dirigeant du parti communiste chinois. L’Armée rouge des travailleurs et paysans de Chine sera plus connue sous le nom de l’ « Armée rouge chinoise ».

 

De 1931 à l’année 1934, Mao Zedong fut élu président de la petite république qui se situe dans les régions rocheuses du Jiangxy, il établit alors la République soviétique chinoise du Jiangxy.

 

C’est là qu’il décida de refaire sa vie et donc, de se marier avec He Zizhen. Sa seconde femme Yang Kaihui ayant été exécutée en 1930 suite à son arrestation.  He Zizhen sera donc la troisième femme de Mao Zedong. Elle lui donnera 6 enfants (3 filles et 3 garçons) dont Mao Anhong qui est né en 1932 et Li Min, née en 1936.

 

 

He-Zizhen.jpg

He Zizhen va être une bonne compagne vu qu’elle va accepter de suivre Mao Zedong dans toutes les péripéties des forces communistes. Elle sera une grande militante exemplaire et participera à la longue marche.

 

Mao va la répudier en 1938 pour épouser une quatrième femme nommé Jiang Qing.

Dans la province du Jiangxy, Mao Zedong devient très autoritaire et il domine en particulier, le domaine militaire.  Mao a des opposants dont le plus importants Li Wenlin. Celui-ci s’opposait aux différentes politiques de Mao Zedong, notamment celle de la politique agraire mais Li Wenlin va aussi s’opposer aux propositions de réforme de la branche locale du parti.

 

 

 

Mao va réagir. Tout d’abord, il va accuser les opposants d’opportunisme et de Koulakisme. Il va les supprimer et cela va faire des millions de victimes, voir des milliers. On dit que les victimes atteindraient 186 000. C’est ainsi que Mao Zedong va affirmer sa domination du Jiangxy et la renforcer.

 

Avec l’aide de Zhu De, Mao Zedong va construire une armée plutôt modeste mais très efficace. Il va entreprendre des expériences de réforme rurale ainsi que du gouvernement. Mao Zedong va offrir un refuge aux communistes qui étaient en fuite.

 

Mao.jpg

Les méthodes que Mao Zedong mettaient en place vont être considérées comme celles d’une guérilla. Mais Mao Zedong faisait une grande différence entre la guérilla et la guerre mobile. La guérilla que Mao Zedong s’efforçait de réaliser, était basée sur une armée rouge. Celle-ci avait une formation dérisoire et un armement peu important. Mais cette armée rouge comportait des paysans qui étaient pauvres et qui étaient encouragés par une passion révolutionnaire et une foi vis-à-vis du communisme.

 

En 1930, les régions considérées comme « régions soviétiques » étaient au nombre de 10. Ces régions étaient sous le contrôle du PCC ainsi que des soldats de l’armée rouge. Ceux-ci avoisinaient les cent mille.

 

Tchang Kaï-chek, le président du Kuomintang, était étonné et ennuyé par la multiplication des régions dites soviétiques. Alors il lança une offensive contre les territoires communistes. Tchang Kaï-chek lança 5 campagnes et un millions de soldats du Kuomintang furent impliqués. Sur les 5 campagnes, 4 furent repoussées par l’armée rouge de Mao Zedong.

 

 

 

La Longue Marche

 

la-longue-marche1.jpg

La longue Marche est aussi nommée « la Marche de dix mille li » ou encore « de vingt-cinq mille li ». Cette marche est un périple de plus d’une année qui va être menée par l’Armée rouge chinoise et par une partie du Parti communiste chinois. Le but est d’échapper à l’Armée nationale révolutionnaire du Kuomintang qui est commandée par Tchang Kaï-Chek.

 

C’est lors de cette marche que Mao Zedong va s’affirmer comme chef des communistes chinois.

 

La marche commença le 15 octobre 1934 et elle prit fin le 19 octobre 1935. Cette marche coûta la vie à environ 100 000 hommes uniquement au sein des troupes communistes.

 

Au départ…

 

Les 4 premières campagnes ont échouées. Tchang Kaï-Chek va engager sa 5e campagne mais il va changer totalement de stratégie. Elle va demander un an et plus d’un million de soldats de l’armée. A ce moment précis, cette armée a bien plus d’effectifs que celle de Mao Zedong. Ils sont aussi mieux équipés. Cette fois, la stratégie était d’entourer toutes les régions communistes de « blockhaus ». Le blockhaus est aussi appelé « bunker » ou encore « casemate ». Ils sont généralement, partiellement, enterrés et à l’épreuve des tirs ennemis.

 

Tchang-Kai-chek.jpg

Tchang Kaï-Chek va faire avec ces blockhaus, une création de points de défense tout le long du territoire qui sera conquis. Chaque village devait alors construire sont blockhaus. Lorsque les régions furent encerclées, elles subirent des bombardements et il y eut la famine.

 

De l’autre côté, l’armée rouge prenait de l’assurance et cherchait une stratégie plus classique pour se défendre. En 1933, le principal territoire de la République soviétique chinoise est encerclé. C’est à ce moment-là, que l’armée rouge décide d’une retraite stratégique.

 

Les premiers mouvements de la retraite furent effectués par des troupes qui étaient dirigées par Xiao Ke,  He Long, Fang Zhimin ou encore Xu Xiangqian. Ces déplacements vont faire une sorte de diversion afin de permettre aux plus grosses troupes de quitter la province de Jiangxy.

 

Les troupes de Mao Zedong et de Zhu De vont effectuer une percée dans les lignes du KMT. Ils sont alors 130 000 hommes. Mais d’après ce que l’on sait, il est fort possible que Tchang Kaï-Chek aurait sciemment laissé passer les troupes.

 

La Longue Marche reste un grand symbole et l’un des plus importants de l’histoire contre le communisme chinois. Beaucoup de responsables politiques vont participer à cette marche et ils ont transformés cette défaite en une victoire. Ce fut un symbole contre les troupes du Kuomintang.

 

 

famine-due-au-grand-bond-en-avant-de-Mao-copie-1.jpg

Mao Zedong fut inspiré et écrivit un poème :

 

« L’Armée Rouge ne s’effraie pas de la « Longue Marche »

Dix mille rivières, mille monts ne sont rien pour elle,

Les cinq pics sinueux sont de petites vagues.

Le vaste Wu Mong est une motte de terre que l’on foule aux pieds.

Tièdes étaient les rochers où se brisait la rivière aux Sables d’or.

Glacées étaient les chaînes de fer du pont de la Tatu.

Passé le mont Mien aux mille pieds de neige

La joie de toute l’armée fut immense. »

 

La référence du pont dans le poème sera décrite dans la propagande comme un pont dont les planches auraient manquées et les communistes ont dû passer en s’agrippant aux seules planches restantes et en luttant aussi contre une attaque nationaliste. Pourtant aucune attaque n’a eut vraiment lieu durant ce passage et le pont était en bon état. Le pont passait au-dessus du Dadu.

 

Cette Longue Marche va faire des milliers de morts inutiles. Elle sera nommée ainsi, en raison du vrai massacre par Tchang Kaï-Chek, des communistes. Il y aura à peine 7000 survivants sur les 100 000 hommes de l’armée rouge.

 

Après la Longue Marche

 

C’est dans le Shaanxi Nord, que les troupes rescapées vont s’installer. Ils établissent leur capitale nommée Yan’an en 1936 au moins de décembre.

 

De nos jours, cette cité troglodyte est préservée dans toute son authenticité et elle est devenue, pour les communistes chinois, un grand lieu de pèlerinage politique.

 

Mao Zedong va écrire et ses écrits seront consacrés aux problèmes militaires. Son plus grand texte s’appelle « La Démocratie nouvelle ». C’est un essai sur le marxisme-léninisme sur les conditions chinoises. Cet essai va paraître en janvier 1940.

 

Durant la période suivante, l’Etat va diriger les grandes entreprises et laisser survivre les autres. Les grandes propriétés vont être confisquées mais sans pour autant faire disparaître l’économie des paysans qui sont riches.

 

La propagande de Mao va être liée à cette « Nouvelle Démocratie » entre 1945 et l’année 1949.

 

affiche-de-propagande-pour-la-revolution.jpg

Il y aura un « mouvement de rectification » en 1942. Celui-ci débutera en 1941 et il va se poursuivre jusqu’en 1945. Ce mouvement va éliminer toute opposition à la direction du parti et il va être l’occasion d’une épuration qui va toucher entre 40 000 et 80 000 personnes sur un effectif d’environ 800 000 membres.

 

Ce mouvement est un modèle pour ceux qui vont suivre comme celui de la « Campagne des cent fleurs » qui sera en 1957. Cette campagne sera de février à juin de cette année-là.  Mao veut rétablir son autorité sur le parti qui est affaibli depuis le 8e congrès. Il veut améliorer les relations entre la population et la formation communiste. Le principe est de redonner une certaine liberté d’expression, tout particulièrement aux intellectuels.

 

Mao Zedong compte, grâce à cela, affaiblir ses adversaires.

 

Du 23 avril 1945 au 11 juin de la même année, a eut lieu le 7e congrès du Parti communiste chinois dans la capitale de Yan’an. Lors de ce congrès, il y aura de nouveaux statuts qui vont être adoptés et pour la première fois, la référence de la pensée de Mao Zedong y sera rapportée à la présidence du Comité central. C’est ainsi qu’il deviendra et sera consacré le seul et unique chef du parti.

 

La guerre

 

C’est à partir de 1945 que le prestige de Mao Zedong va grandir et que Tchang Kaï-Chek va être de plus en plus critiqué par le peuple. Tchang Kaï-Chek a des liens avec l’Amérique et les puissances occidentales ce qui ne plait plus du tout au peuple.

 

Thamzing-d-une-femme-tibetaine.jpg

Mao Zedong a une image de combattant de l’impérialisme. Durant la guerre sino-japonaise, les communistes vont s’allier avec les nationalistes contre les Japonais. La guerre sino-japonaise fut une invasion massive d’une partie de la Chine, la partie orientale, par l’Armée impériale japonaise.

 

Mao Zedong va garder la perspective de la reprise des combats contre le Kuomintang et évitera les attaques contre l’armée japonaise. Il préconise une guérilla qui permet d’épargner les effectifs et de consolider les forces de son armée. A la fin du conflit avec les japonais et malgré tous les efforts pris par les Etats-Unis pour une médiation, la guerre civile va reprendre entre les nationalistes et les communistes. Mao Zedong va alors diriger le 7e Politburo du PCC. C’est le parti communiste chinois qui a été élu par le 7e congrès national du Parti en 1945.

 

Mao Zedong Président

 

mao-zedong.jpg

Mao Zedong va proclamer l’avènement de la République populaire de Chine, le 1er octobre 1949, du balcon de la Cité interdite des anciens empereurs. La Cité interdite est un palais impérial au cœur de la Cité impériale de Pékin.

 

Cette prise de pouvoir va enfin mettre fin à une très longue période de guerre civile qui aura été marquée par l’invasion japonaise et la Longue Marche. Le Kuomintang est alors exilé en Taïwan.

 

Mao Zedong va être président du gouvernement populaire central chinois jusqu’en 1954. Ensuite il va voir son titre changer et il sera Président de la République populaire de Chine. Suite à son accession au pouvoir, Mao Zedong va faire quelques erreurs de gestion économique et très catastrophiques pour son pays. Mais son intelligence sur les rouages du pouvoir va lui permettre de rester longtemps au pouvoir. Il restera en place jusqu’à sa mort et il dirigera le 8e Politburo du PCC.

 

La campagne des cent fleurs

 

 

La campagne des cent fleurs est menée de février à juin 1957, c’est une politique qui sera effectuée en Chine. Cette campagne des cent fleurs symbolise « cent écoles, cent opinions qui s’expriment ».

 

C’est Mao Zedong qui va encourager la population à la liberté d’expression. Mais la campagne va prendre une telle ampleur qu’il n’avait pas prévu cela alors comme les propos vont échapper à son contrôle, il va mener ensuite une campagne de répression.

 

Certains analystes politiques diront que cette campagne était une sorte de piège afin de laisser s’exprimer les intellectuels dissidents afin de pouvoir par la suite les réprimer.

 

la campagne des cent fleurs

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un « Grand bond en avant »

 

Le modèle soviétique a été copié avec zèle jusqu’au milieu des années 1950 par la République populaire de Chine. Elle a consacré une grande partie de ses investissements au développement de l’industrie.

 

Mais en 1955, Mao Zedong est partisan d’une voie chinoise du socialisme qui va s’appuyer sur la classe paysanne plutôt que la classe ouvrière.

 

C’est ainsi qu’entre 1958 et 1960, Mao Zedong va mettre en œuvre ce qu’on appellera le « Grand Bond en avant ». C’est un mouvement des réformes de l’industrie qui permet de rattraper le niveau de production d’acier d’un pays : l’Angleterre.

 

Le-grand-bond-en-avant.jpg

Des communes de production vont être alors organisées au niveau local. Toute la population est mise à contribution que se soit le monde paysan ou les autres. Mao Zedong place en son peuple des espoirs immenses mais suite à cela, les paysans seront surexploités et ils devront tout faire en même temps : des récoltes à la production sidérurgique.

 

Cette période sera pour le pays, une grande croissance industrielle mai entrainera aussi la famine dans les campagnes. Dans tout cela, il y a une main d’œuvre qui sera inexpérimentée et qui produira des biens d’une qualité médiocre. Les récoltes qui n’auront pas été récoltées, faute de temps, vont pourrir sur pied.

 

Le « Grand Bond en avant » va engendrer une grande catastrophe : une famine d’une ampleur immense. Cette famine fera, selon certaines estimations, entre 20 millions et 43 millions de victimes.

 

Mao Zedong durant quelques temps, va ignorer totalement le désastre et rejeter la faute sur la mauvaise efficacité de son programme à cause des actions contre-révolutionnaires, des catastrophes naturelles ou encore des éléments perturbateurs venant de l’extérieur.

 

La confiance de la population vis-à-vis de Mao est totalement ébranlée. Il doit alors quitter son poste de Président de la République mais il continue à être Président du Parti.

 

 

Une révolution culturelle pour le pays

 

 

Jiang-Qing--4e-femme-de-Mao-.JPG

Entre 1966 et 1976, durant une période de troubles et de grandes contestations, suite au « Grand Bond en avant », la révolution culturelle va permettre à Mao Zedong de reprendre les rênes du pays et le pouvoir.

 

C’est son épouse Jiang Qing qui va lancer la révolution culturelle. Elle incite les jeunes à se révolter contre tous les fonctionnaires qui sont corrompus. Les « Gardes rouges » seront donc créés à cette occasion.

 

Les Gardes rouges sont un mouvement de masse chinois. Ils sont formés d’étudiants et des lycéens. Mao s’en sert pour poursuivre la révolution culturelle. Cette révolution vise à renforcer le « maoïsme ». Les Gardes rouges seront les auteurs de terribles excès comme la destruction du patrimoine jusqu’à l’humiliation publique mais aussi, l’enfermement dans des camps dit de rééducation nommés aussi « Laogai ». Ils iront jusqu’à l’exécution des « intellectuels ».

 

Une fois de plus, cette nouvelle politique va échapper au contrôle de Mao. Exactement comme le mouvement des cent fleurs et cela va se solder une fois encore, par une violente répression armée et un massacre sanglant.

 

Le Président nommé Liu Shaogi va être arrêté par les gardes rouges et tombera ensuite en disgrâce. Et à ce moment précis, Mao Zedong va devenir le maître incontesté du pays.

 

Beaucoup de personnes dites « intellectuelles » vont être envoyées en rééducation où vont être forcées à quitter la ville pour vivre dans les campagnes et devenir, à l’aide de l’apprentissage, paysan.

 

Le peuple chinois est traumatisé suite à cette nouvelle crise. Il y a eut trop d’atrocités physiques, d’incroyables violences physiques et morales. Les violences morales comme les séances d’ « autocritiques » nommée Thamzing.

 

Thamzing.jpg

Le Thamzing est une séance d’autocritique publique qui est imposée par les communistes. Ces séances sont obligatoires pour certains prisonniers. L’objectif de ces séances était de réformer la pensée ou encore d’humilier la personne.

 

La victime devait alors avouer des fautes devant d’autres prisonniers. Ces derniers l’accusaient, la frappaient et l’insultaient. On obligeait la famille, les parents, les enfants ou encore les amis à assister mais aussi à participer en critiquant la victime. Ces séances pouvaient durer plusieurs semaines et finissaient parfois en suicide.

 

La répression concernant la révolution culturelle sera aussi soldée par les goulags chinois, le Laogai. Là-bas, la détention des détenus n’est pas des meilleures.

 

 

Laogai.png

Le Laogai est un camp de rééducation par le travail, c’est un camp qui est l’équivalent du goulag en Russie. Le Laogai, sous Mao Zedong, sera classé sous 9 catégories de nuisibles : les paysans riches, les militaires et agents du Kuomintang, les agents ennemis capitalistes, les contre-révolutionnaires, les droitistes, les mauvais éléments et les intellectuels ou encore les propriétaires fonciers.

 

De nos jours, certains camps de détentions existent encore. Y sont enfermés des dissidents, des opposants politiques ou encore des étudiants, des activistes.

 

Mao Zedong va ensuite diriger les 9e et 10e Politburo du PCC.

 

C’est à la fin de son règne que Mao Zedong va changer sa stratégie d’autarcie. Il va alors inviter le Président des Etats-Unis Richard Nixon. De cette rencontre, les 2 leaders voulaient contrebalancer la puissance de l’Union soviétique.

 

La politique idéologique que va mener alors Mao Zedong va faire l’objet de nombreuses critiques au sein du parti communiste chinois. Cela va mettre fin au culte de la personnalité et à l’idolâtrie que Mao avait intensifiée à la fin de sa vie.

 

S’en suit ensuite le limogeage de la « Bande des Quatre » dont sa femme, Jiang Qing faisait partie. Ce limogeage eut lieu peu de temps après le décès de Mao Zedong.

 

 

Mao-zedong-et-sa-derniere-femme-Jiang-Qing.jpg

La « Bande des Quatre » : c’est le nom d’un groupe de dirigeants chinois qui furent démis de leurs fonctions en 1976 après la mort de Mao Zedong.  Les membres étaient la femme de Mao, Jiang Qing, avec 3 de ses proches : Wang Hongwen qui était vice président du pari, Yao Wenyuan qui était membre du Comité central et Zhang Chunqiao qui était membre du comité du bureau politique.  Le groupe a été accusé d’être les investigateurs de la Révolution culturelle de 1966 à 1969.

 

Selon l’historiographie officielle du pays, Mao Zedong reste malgré tout considéré comme le grand libérateur de la Chine ainsi que le constructeur de la Chine moderne. Son image continué à être honorée de nos jours, car il est le fondateur du régime chinois actuel.  Néanmoins, la politique économique du pays n’est pas suivie aujourd’hui par ses successeurs et n’a plus aucuns points communs avec le maoïsme.

 

La propagande de Mao Zedong

 

C’est lors de la Longue Marche que le culte de la personnalité de Mao Zedong va prendre ses racines. Il est à ce moment précis le leader charismatique du pays.

 

Lors de la Révolution culturelle, alors qu’il revient au pouvoir. L’effigie de Mao sera idéalisée. Shaoshan, dans la province de Hunan, est devenu un lieu de pèlerinage pour beaucoup de chinois. Cela donnera lieu à ce que l’on a nommé le « tourisme rouge ».

 

Livre rouge de mao

Bibliographie

 Les œuvres de Mao Zedong

 

Mao Zedong écrira plusieurs traités philosophiques qui seront rédigés avant et aussi après son avènement au pouvoir.

 

  • De la contradiction en 1937
  • De la pratique en 1937
  • Da la nouvelle démocratie en 1940
  • De la littérature et de l’art en 1942
  • De la juste solution des contradictions au sein du peuple en 1957

 

  • La guerre des révolutionnaires :

Problèmes stratégiques de la guerre révolutionnaire en Chine en 1936

Question de stratégie dans la guerre du partisan anti japonais en 1938

  • A la mémoire de Norman Béthune
  • Servir le peuple

 

Ouvrages sur Mao Zedong

 

  • L’histoire inconnue de Jung Chang et Jon Halliday
  • Le Singe et le Tigre : Mao, un destin chinois d’Alain Roux
  • Mao Tsé-toung de Philip Short

 

La composition de la famille de Mao

 

Mao-zedong-et-ses-filles.jpg

Au total, Mao Zedong eut 10 enfants de trois femmes différentes.

 

Avec sa première épouse Luo Yixiu (1889-1910), il n’aurait pas eut de descendance.

Avec sa deuxième épouse Yang Kaihui (1901-1930) il a eut 3 fils :

  • Mao Anying (1922-1950)
  • Mao Anqing (1923-2007)
  • Mao Anlong (1927-1931)

 

Avec sa troisième épouse He Zizhen (1909-1984) il a eut 6 enfants dont 3 garçons et 3 filles.

 

  • Mao Anhong (né en 1932)
  • Li Min (née en 1936)

 

Avec sa quatrième épouse Jiang Qing (1914-1991) il eut une fille.

  • Li Na (née en 1940)

 

Mao Zedong avait aussi une sœur adoptive nommé Mao Zejian (1905-1929) et deux frères Mao Zemin (1896-1943) et Mao Zetan (1905-1935). Tous les 3 furent malheureusement exécuter lors de la guerre civile par le Kuomintang. 

 

Mausolee-de-Mao-Zedong-a-Beijin.jpgmemorial-mao-zedong.jpg

commentaires