Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Quilaztli, un petit monde d'histoire

Blog Histoire, voyages, animaux, recettes. Je fais mes articles au gré de mes envies....Si certains veulent rajouter des infos n'hésitez pas à commenter, je répondrais. Mais ici, c'est le respect avant toute chose, commentaire insultant ou n'étant pas correct ne sera pas publié! Ici c'est un partage d'idées, d'infos et cela, en toute sympathie. Vous pouvez me retrouver sur ma page FB : Quilaztli un petit monde d'histoire

Articles avec #japon catégorie

L'île abandonnée d'Hashima,l'île fantôme,Gunkanjima, Japon

Publié le 14 Octobre 2016 par Quilaztli dans Japon

L'île abandonnée d'Hashima,l'île fantôme,Gunkanjima, Japon

L'île abandonnée d'Hashima, Gunkanjima, Japon

L'île d'Hashima est aussi nommée Gunkanjima.

C'est une île abandonnée. L'île n'est plus habitée depuis plus de 10 ans, c'est une île fantôme.

Hashima, à l'origine, était inhabitée mais sa découverte en 1810 à cause d'un gisement important de charbon a fait que le groupe Mitsubishi s'installa et y mit une main d'oeuvre pour extirper le charbon.

Pour accueillir les nombreux travailleurs, l'île connaitra un grand agrandissement entre 1899 et 1931. Sa superficie va doubler pour atteindre les 6,3 hectares.

L'île fait alors 480 mètres de long pour 160 de large.

L'île va se peupler alors de restaurants, hôpital, cinéma, piscine....

Lors de la seconde guerre mondiale, la Corée est sous occupation du Japon et ce dernier va envoyer 800 travailleurs coréens sur l'île.

C'est une sorte de prison à ciel ouvert et les fuyards y sont torturés. 120 d'entre eux vont succomber.

L'île fait partie du patrimoine de l'UNESCO depuis 2000 malgré les réticences de la Corée.

Après la guerre, l'île est peuplée de 5300 habitants. (1959)

L'arrêt de la mine sera définitif dans les années 1970 et les derniers habitants seront évacués en avril 1974.

L'île d'Hashima est alors abandonnée et considérée comme dangereuse par la préfecture. Elle est fermée aux visiteurs et ne rouvrira qu'en avril 2009. Depuis sa réouverture, l'île reçoit des milliers de visiteurs par an.

Vu les photos, vous aurez sûrement remarqué que l'île ressemble à un navire de guerre, en apparence!

https://www.flickr.com/photos/kntrty/

https://www.flickr.com/photos/kntrty/

http://www.voyageurs-du-net.com/hashima-gunkanjima-ville-fantome-japon-ghost-town

http://www.voyageurs-du-net.com/hashima-gunkanjima-ville-fantome-japon-ghost-town

L'île abandonnée d'Hashima,l'île fantôme,Gunkanjima, JaponL'île abandonnée d'Hashima,l'île fantôme,Gunkanjima, Japon
L'île abandonnée d'Hashima,l'île fantôme,Gunkanjima, JaponL'île abandonnée d'Hashima,l'île fantôme,Gunkanjima, Japon
http://jordymeow.fr/gunkanjima-hashima-island-fantome/

http://jordymeow.fr/gunkanjima-hashima-island-fantome/

commentaires

Les Statues de Jizô, le temple Zojoji, Japon

Publié le 4 Octobre 2016 par Quilaztli dans Japon

Les Statues de Jizô, le temple Zojoji, Japon

Les Statues de Jizô, le temple Zojoji, Japon

Ces statues sont situées dans le quartier Kanmangafuchi de Nikko au Japon.

Elles sont alignées devant un mur et il y en a sur près de 100 mètres. Elles sont le long de la rivière Daiyagawa.

Les Jizô sont des protecteurs d'âmes de voyageurs et des enfants.

Les statues sont connues sous plusieurs noms comme "Bake Jizô" ou "Jizô fantôme" car il y aurait un mystère. A chaque fois que l'on compte les statues, on trouverait un nombre différent.

Certaines statues ont perdu leurs têtes.

Ces petites statues peuvent se trouver n'importe où : parfois au creux des arbres, aux carrefours des sentiers, mêlées à la végétation.

Jizô est une divinité qui est vénérée par les Shintoïstes, elle est représentée les yeux mi-clos avec une expression bienveillante et mystérieuse.

Il existe plusieurs formes de Jizô.

Si c'est un moine au crâne rasé tenant un bâton de pèlerin où s'il a dans la main un "hôshu" il s'agit d'un Jizô-bosatsu.

S'il porte un bébé dans les bras, c'est un koyasu-jizô.

Les plus croyants lui offrent des bavettes en tissu rouge ou blanc pour le remercier de sa protection pour les enfants.

Parfois on lui met aussi un bonnet de laine pour qu'il ne prenne pas froid en hiver.

Le temple Zojoji rassemble une centaine de statuettes de Jizô qui sont alignées le long du bâtiment.

A Zojoli, la pierre bleutée se contraste avec le rouge des bavoirs et des bonnets. Il y a aussi de petits moulins à vent multicolore en plastique qui flottent au vent. Certains sont présents depuis plusieurs années et sont érodés par le temps, d'autres sont là depuis peu.

Les Statues de Jizô, le temple Zojoji, JaponLes Statues de Jizô, le temple Zojoji, Japon
Les Statues de Jizô, le temple Zojoji, JaponLes Statues de Jizô, le temple Zojoji, Japon
Les Statues de Jizô, le temple Zojoji, JaponLes Statues de Jizô, le temple Zojoji, Japon
https://linstinctdevivre.com/2015/07/02/le-japon-moffre-ce-que-jattend-depuis-plus-de-12-ans/

https://linstinctdevivre.com/2015/07/02/le-japon-moffre-ce-que-jattend-depuis-plus-de-12-ans/

Auteur photo : Gorgo

Auteur photo : Gorgo

commentaires

Le château de Matsumoto, château historique "le corbeau noir", Japon

Publié le 17 Juin 2016 par Quilaztli dans Japon

Le château de Matsumoto, château historique "le corbeau noir", JaponLe château de Matsumoto, château historique "le corbeau noir", Japon

Le château de Matsumoto, château historique, Japon

Le château de Matsumoto est classé monument historique au patrimoine mondial culturel national. Il se trouve dans la ville du même non à proximité de Tokyo.

Il fut construit dans les années 1592 et c'est l'un des plus anciens château qui comporte un donjon de 5 niveaux et 6 étages. Il fut terminé une vingtaine d'années plus tard et s'il est bien conservé c'est parce qu'il n'a jamais été attaqué.

Il est originaire de l'époque Sengoku et il a une allure imposante et distinguée qui est très appréciée par les touristes ainsi que les habitants.

Le château de Matsumoto est aussi nommé "le corbeau noir".

A l'époque de la construction, il y avait des guerres civiles. Le château est équipé de douves et les murs de pierre sont des vestiges de la construction d'origine.

Son imposant donjon donne une très belle vue sur le paysage qui l'entoure et l'on peut apprécier les Alpes japonaises ainsi que le plateau d'Utsukushigahara.

Les terrains autour des douves sont désormais un parc public et de nombreux cerisiers y ont été plantés.

Le château fut rebaptisé Karasu Jo "Château du corbeau" à cause de sa couleur noire.

Il fut vendu aux enchères en 1872 et il a failli être démantelé mais il fut racheté par les autorités municipales et ceux-ci en prirent vraiment soin.

Le château de Matsumoto, château historique "le corbeau noir", JaponLe château de Matsumoto, château historique "le corbeau noir", Japon
Le château de Matsumoto, château historique "le corbeau noir", JaponLe château de Matsumoto, château historique "le corbeau noir", JaponLe château de Matsumoto, château historique "le corbeau noir", Japon
Le château de Matsumoto, château historique "le corbeau noir", JaponLe château de Matsumoto, château historique "le corbeau noir", Japon
commentaires

L'O Torii, le portique Sacré, Miyaguchi, île de Miyajima, Japon

Publié le 13 Juin 2016 par Quilaztli dans Japon

L'O Torii, le portique Sacré, Miyaguchi, île de Miyajima, Japon

L'O Torii, le portique Sacré, Miyaguchi, île de Miyajima, Japon

C'est au Japon, pays de soleil levant que l'on trouve ce Torri, cet édifice de bois rouge vermillon qui est un portail Shinto.

Il symbolise la frontière entre le monde profane et le monde sacré.

Il se situe sur l'île de Miyajima qui était considérée autrefois comme une divinité dans son intégralité.

Il fut construit en 1168 et se situe à environ 100 kilomètres du sanctuaire.

L'O Torii a les pieds dans l'eau, c'est l'entrée du sanctuaire d'Itsukushima-jinja.

Avant d'aller au sanctuaire qui est un haut lieu sacré du Shintoïsme, les visiteurs se lavent les mains et se rincent la bouche à l'aide de longues louches de bois.

C'est un élément primordial de la culture et tradition shintô car pour eux, il ne faut pas être souillé d'où ce rituel de purification.

Le Shintô est une religion au Japon et le Shintoïsme n'a pas de fondateur, ni de code moral. C'est une croyance chamaniste qui est antérieure à l'introduction du Bouddhisme au VIe siècle.

L'île de Miyajima est considérée comme lieu sacré et les dieux ainsi que les hommes y cohabitent.

Il y a plusieurs règles à ne pas enfreindre comme : l'interdiction d'abattre les arbres, il y est même interdit d'y mourir!

Et pour cause, l'île ne possède pas de cimetière, encore moins de maternité.

L'île possède des daims qui se promènent en totale liberté.

Le sanctuaire est classé monument au patrimoine mondial de l'humanité.

Son Torii flottant est considéré dans la culture japonaise comme l'une des 3 plus belles choses au Japon.

Le Torri a une hauteur de 16,6 mètres pour un poids de 60 tonnes.

Les piliers font une hauteur de 13.4 mètres pour une circonférence de 9.9 mètres.

La poutre de traverse fait 24.2 mètres de long.

Les piliers principaux sont en bois de camphrier de 500 à 600 ans d'âge. (Ce bois résiste bien aux moisissures ainsi qu'à l'attaque des insectes)

Les petits piliers sont fait de cèdre. Le toit en écorce de cyprès Japonais.

Le style architectural du Torri est "Ryobu". Ce style fut adopté en 1547 lors d'une de ses reconstructions.

Le Torii fut reconstruit 8 fois et le toit actuel date de 1875.

Le Torii ne s'ébranle jamais, même en cas de typhon ou encore de séisme. Il n'est pas vraiment enfoncé dans le sable comme on pourrait le croire mais il tient grâce à son propre poids.

La poutre supérieure agit comme un poids et elle est remplie de galet car elle pèse 7 tonnes à elle seule.

Ce qui permet d'absorber les chocs ou les mouvements, les tortions, c'est sa construction particulière où les parties se croisent avec le toit et les piliers.

Sa base est renforcée par des piquets de bois de pin qui sont judicieusement plantés dans des tas de pierres bien agencés!

La structure repose sur 6 pieds et 4 piliers de support, elle est donc très stable.

Légendes, mythologie et origines des Torii

Dans la mythologie japonaise, on raconte que la déesse du soleil : Amaterasu, qui était en colère, s’était enfermée dans la grotte du Paradis (ama no iwato). Le monde était alors plongé dans l’obscurité et le chaos.

Les dieux se réunirent pour trouver une solution et installèrent des coqs sur un perchoir juste devant l’entrée de la grotte, afin qu'ils chantent éternellement.

Amaterasu, intriguée, finit par sortir et la lumière réapparut.

Les gens se seraient ensuite mis à construire des perchoirs pour oiseaux devant l’entrée des sanctuaires, ce qui pourrait expliquer l’origine de ces portails.

Le mot «torii » 鳥居 contient le kanji de l’oiseau : « tori » 鳥.

L'O Torii, le portique Sacré, Miyaguchi, île de Miyajima, Japon
http://www.fotocommunity.fr/

http://www.fotocommunity.fr/

L'O Torii, le portique Sacré, Miyaguchi, île de Miyajima, Japon
L'O Torii, le portique Sacré, Miyaguchi, île de Miyajima, Japon
L'O Torii, le portique Sacré, Miyaguchi, île de Miyajima, Japon
L'O Torii, le portique Sacré, Miyaguchi, île de Miyajima, Japon
L'O Torii, le portique Sacré, Miyaguchi, île de Miyajima, Japon
L'O Torii, le portique Sacré, Miyaguchi, île de Miyajima, Japon
commentaires

Les 123 portes rouges du sanctuaire de Motonosumi-Inari Shrine, Yamaguchi, Japon

Publié le 12 Juin 2016 par Quilaztli dans Japon

Les 123 portes rouges du sanctuaire de Motonosumi-Inari Shrine, Yamaguchi, Japon

Les 123 portes rouges du sanctuaire de Motonosumi-Inari Shrine, Yamaguchi, Japon

Un endroit superbe près de la mer, le sanctuaire au 123 portes rouges qui s'étend jusqu'à la falaise qui surplombe l'océan.

Motonosumi-Inari est le sanctuaire le plus populaire c'est là que les habitants viennent demander prospérité et réussite.

Il y a une boite aux dons qui se situe hors portée des gens ...sauf si l'on fait le long trajet. Il est alors coutume de dire que si vous atteignez la boite, tous vos souhaits seront exaucés.

Ce qui est surprenant si vous arrivez jusqu'à la boite, c'est qu'elle est placée sur la partie supérieure de la grande porte du sanctuaire debout devant l'entrée.

Vous devez viser la boite avec de l'argent et il est dit que si vous arrivez à que cela atterrisse dedans, votre souhait sera réalisé.

La boite se trouve tout de même à 5 mètres de haut et c'est bien connu, il est difficile d'y jeter ses pièces!

Le sanctuaire abrite les esprits sacrés. Le sanctuaire est issu d'une histoire où un renard blanc est apparu dans le rêve d'un pêcheur local. Ce fut une révélation divine et on soupçonne aussi que les esprits sont logés à cet endroit.

La partie la plus impressionnante est au niveau des 123 portes du sanctuaire. Elles se dressent sur une rangée de 100 mètres et elles sont comme un tunnel qui vous amènent jusqu'au sanctuaire.

Les portes ont été construites en 10 années à partir de 1987.

Lors de votre marche vers le sanctuaire, vous pourrez profiter de la beauté des paysages nommés "Ryugu pas Shiofuki" qui veut dire Dragon de Geyser.

C'est un endroit où les vagues se brisent contre un trou dans la falaise et l'air comprimé pousse l'eau de mer dans l'air.

Le geyser peut atteindre 30 mètres de haut (à voir en automne et hiver).

le Renard et le sanctuairele Renard et le sanctuaire
le Renard et le sanctuaire

le Renard et le sanctuaire

Les 123 portes rouges du sanctuaire de Motonosumi-Inari Shrine, Yamaguchi, JaponLes 123 portes rouges du sanctuaire de Motonosumi-Inari Shrine, Yamaguchi, Japon
Les 123 portes rouges du sanctuaire de Motonosumi-Inari Shrine, Yamaguchi, JaponLes 123 portes rouges du sanctuaire de Motonosumi-Inari Shrine, Yamaguchi, Japon
Les 123 portes rouges du sanctuaire de Motonosumi-Inari Shrine, Yamaguchi, JaponLes 123 portes rouges du sanctuaire de Motonosumi-Inari Shrine, Yamaguchi, Japon
La porte avec la fameuse boite à souhait.
La porte avec la fameuse boite à souhait.La porte avec la fameuse boite à souhait.
La porte avec la fameuse boite à souhait.

La porte avec la fameuse boite à souhait.

le geyser du Dragon

le geyser du Dragon

commentaires

Afficher plus d'articles

1 2 3 4 5 6 > >>