Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Quilaztli, un petit monde d'histoire

Blog Histoire, voyages, animaux, recettes. Je fais mes articles au gré de mes envies....Si certains veulent rajouter des infos n'hésitez pas à commenter, je répondrais. Mais ici, c'est le respect avant toute chose, commentaire insultant ou n'étant pas correct ne sera pas publié! Ici c'est un partage d'idées, d'infos et cela, en toute sympathie. Vous pouvez me retrouver sur ma page FB : Quilaztli un petit monde d'histoire

Bugatti Veyron Super Sport, histoire, photos

Publié le 31 Mars 2013 par Quilaztli dans Automobiles

La Bugatti Veyron Super Sport

 

 

 

Bugatti_Veyron_Super_Sport_016.jpg

 

Tout d'abord un peu d'histoire....

 

Les origines de la Bugatti Veyron se trouvent en 1998 lors de la reprise de la marque Bugatti par le groupe Volkswagen.

Bugatti est fondée par un ingénieur français d'origine italienne nommé Ettore Bugatti, en 1909 à Molsheim (Alsace)

Bugatti fut l'une des marques les plus emblématiques de l'entre 2 guerres et produisait des modèles de haute gamme jusqu'à la fin des années 1930.

 

Ettore Bugatti était diplômé de l'Académie des Beaux-arts de Milan (Italie) et il avait une devise : "Rien n'est trop beau, rien n'est trop cher."

 

Ettore_Bugatti_in_1932.jpg  Ettore Bugatti

 

 

La mort de Jean Bugatti, le fils d'Ettore, puis la seconde guerre mondiale vont marquer un coup d'arrêt dans l'histoire de ces voitures.

 

L'usine basée à Molsheim sera annexée pendant le conflit par les Allemands qui vont forcer Ettore Bugatti à vendre les locaux.

Ettore décèdera le 21 août 1947 sans que l'activité Bugatti n'ait pu rependre et la marque fit alors sa première disparition.

 

Un groupe Hispano-Suiza-Messier, propriété de la famille Bugatti va tenter de faire renaître de ses cendres la marque en 1950 avec un modèle.

 

Le modèle de course Type 251 ne fut pas un succès.

 

Il faudra attendre 1990 pour que la marque Bugatti réapparaisse mais en tant que constructeur.

 

Romano Artioli, un homme d'affaires italien va racheter la marque et il va créé la société Bugatti Automobil spa qu'il va installer en Italie dans la ville de Modène.

 

C'est durant cette période dite italienne, que la marque va réaliser l'EB110. Une belle voiture qui va marquer le retour de Bugatti dans le secteur des automobiles de prestiges.

 

EB110.jpg

 

 

Ils réalisent aussi le prototype suivant, une berline EB112.

 

 

Bugatti_EB112.jpg

 

Malgré tout, le succès ne sera pas au rendez-vous et une fois encore la marque va disparaitre en même temps que la société Artioli qui ferme ces portes en 1995.

 

Le salut de Bugatti viendra 3 années plus tard grâce à Ferdinand Piëch qui est le petit-fils de Ferdinand Porsche.

Il va alors racheter Bentley puis Lamborghini et enfin Bugatti en 1998.

Ce qui va donner naissance à la société Bugatti Automobiles SAS.

 

 

Ferdinand-Piech.jpg

 

 

La Bugatti Veyron Super Sport

 

 

Les caractéristiques :

 

Moteur AR : 16 cylindres en W 7993 cm3, 64 soupapes Quadri-Turbo

Puissance Maxi : 1200 ch à 6400 tr/min

Couple Maxi : 1500 Nm de 3000 à 5000 tr/min

Ratios : 150 ch/L

 

Transmission intégrale

Boîte de vitesse automatique à 7 rapports avec mode séquentiel

Double embrayage

Pneus 265/35/20 AV - 365/25/21 AR

 

Dimensions 4460x2000x1200 mm

 

Poids : 1838 Kg

 

Consommation mixte normalisée : 23.1 L/100 - Sportive : 80L/100

 

Prix de base neuf indicatif : 2 350 000 euros

 

Année de lancement : 2010

 

2010-bugatti-veyron-16-4-super-sport-6.jpg

 

Bugatti_Veyron_Super_Sport_001.jpg

 

Bugatti_Veyron_Super_Sport_002.jpg

 

Bugatti_Veyron_Super_Sport_501.jpg

 

Bugatti-Veyron-16.4-Super-Sport-1.jpg

 

 

 

Vidéo TOP GEAR de la Bugatti Veyron

 

Top Gear : très bonne émission

Par contre vidéo en anglais mais à voir tout de même car même sans comprendre on peut apprécier les images :D

 

 

 


 

 

Voici d'autres voitures de la marque Bugatti

 

 

Bugatti 16C Galibier

 

Bugatti-16C-Galibier.jpg

 

Bugatti type 59

 

 

bugatti-type-59-1534108.jpg

Bugatti Atlantic type 57SC de 1938

 

 

RL_1938_Bugatti_57SC_Atlantic_34_2.jpg

 


Bugatti type 57 coupé

 

Bugatti_Typ_57_Coupe_2.jpg

 

 

 


Bugatti veyron Sang Gemballa Blue

 

Bugatti-Veyron-Sang-Gemballa-Blue-012.jpg

 

 

Bugatti Kitcar

 

1024px-Bugatti_Kitcar_2.JPG 

commentaires

Le Poisson d'Avril, Histoire

Publié le 29 Mars 2013 par Quilaztli dans Actualités

Le Poisson d'Avril

 

 

 

poisson_d-avril.jpg

 

 

Un poisson d'avril est un canular ou une jolie blague que l'on fait généralement le 1er avril.

Cette blague est faite à son entourage ou encore à ses amis.

 

Il est aussi coutume de faire des blagues dans les médias mais aussi à la radio, à la télévision, sur internet, à l'école ou encore dans la presse écrite. Tous les endroits sont bons pour faire le buzz.

 

 

 

L'origine du poisson d'avril

 

 

La tradition est Française. Elle a vu le jour en 1564.

 

La légende veut que l'année aurait commencée au 1er avril à la fête de l'Annonciation à Marie avec cette tradition d'échanger des cadeaux.

Mais le roi de France qui était Charles IX décida que l'année débuterait désormais le 1er janvier qui marque alors le rallongement des jours au lieu du mois de mars qui correspond à l'arrivée du printemps.

Mais en vérité, tout le monde sait bien que le 1er avril n'a jamais débuté une année civile.

 

 

L'origine exacte concernant le poisson reste totalement obscure et il semblerait que beaucoup de personnes eurent du mal à s'adapter au nouveau calendrier.  Alors ils continuèrent à fêter le début de l'année le 1er Avril.

 

Pour se moquer de ces personnes, certains profitèrent de cette occasion  pour leur remettre de faux cadeaux et aussi de leur jouer de nombreux tours.

 

 

SKY20110401095230DD.jpg

 

Les cadeaux que l'on s'offraient en avril étaient généralement alimentaires. Cette date marquant la fin du carême chez les chrétiens. Le poisson était donc le cadeau le plus fréquent.

 

Lorsque les blagues prirent un grand essor, l'un des pièges les plus courants du 1er Avril était d'offrir de faux poissons.

C'est ainsi que naquit le fameux poisson d'Avril que nous connaissons bien... avec cela naquit le jour des fous, le jour de ceux qui n'acceptent pas la réalité ou alors qui la voit totalement autrement.

 

 

Une autre origine vient aussi du fait que le 1er Avril était le jour où la pêche devait être bannie et interdite afin de respecter la reproduction des poissons.

Pour faire des cadeaux aux pêcheurs, et aussi pour se moquer un peu d'eux, on leur offrait alors un hareng.

C'est ainsi qu'une nouvelle habitude populaire s'installa. On accrochait un vrai poisson dans le dos des gens de son entourage ou inconnus.

Comme les habits de l'époque étaient plus larges, les pauvres victimes ne s'en apercevaient pas tout de suite.

Alors le poisson à force de rester épingler dans le dos devenait de plus en plus gluant et donnait une forte odeur.

C'est ainsi que naquit le goût de faire ce jour-là de petits cadeaux pour rire et plaisanter.

 

 

 

ecfc5441.jpg

Plusieurs choses se sont un peu mélangées avec la fête du carnaval comme :

 

** marquer la sortie du signe du poisson, dernier signe de l'hiver.

** prolonger le carême où dans cette période on ne mange que du poisson

** confondre le benêt en lui offrant un poisson d'avril  alors que la pêche est interdite.

 

En France, au XXè siècle, les gens s'envoyaient des cartes postales ornées de poissons.

 

La coutume du poisson d'Avril s'est vite répandue dans de nombreux pays.

 

* les Allemands : Aprilscherz

* les Américains et les Britanniques : April Fool's Day

* les Russes : Den dourakov (jour des fous)

* les Roumains : pacaleala de 1 aprilie ( tromperie du 1er avril)

* les Portugais : dia das mentiras (jour des mensonges)

 

La coutume est aussi au Danemark, aux Pays-Bas, en Belgique, au Canada, en Pologne, en Suisse, en Suède, en Italie, en Finlande et même au Japon.

 

 poisson-d-avril.jpg

commentaires

Les phobies.... toutes les phobies !

Publié le 27 Mars 2013 par Quilaztli dans Actualité

Les Phobies ..... Toutes les phobies

 

 

 

 

phobie.gif

 

 

ABLUTOPHOBIE :

 

C'est la peur de se baigner. Une peur irrationnelle de se noyer que l'individu sache nager ou pas du tout.

Les personnes qui souffrent de cette phobie n'ont pas peur de l'eau en tant que telle mais ils ont peur de la noyade.

Ces personnes refusent donc de se baigner en mer ou à la piscine et il y a des cas plus extrêmes comme les bains.

 

ACAROPHOBIE :

 

C'est la peur des acariens, des insectes microscopiques. Les signes de cette phobie sont la tachycardie, la transpiration excessive qui témoignent d'une grande angoisse en présence du stimulus phobogène.

 

Cette phobie peut être confondue avec le syndrome d'Ekbom dont les symptômes sont proches de l'acarophobie.

 

 

acariens_01.jpg

 

ACEROPHOBIE :

 

La peur de ce qui a un goût amère ou acide.

 

ACHLUOPHOBIE :

 

C'est avoir la peur du noir. C'est une peur répandue chez les enfants et à d'autres niveaux chez les adultes.

La peur du noir n'est pas une peur du noir en elle-même mais une peur sur les dangers qui sont possibles ou encore imaginés et cachés dans le noir.

C'est aussi la peur de devenir aveugle.

 

L'analyste Freud considèrent la peur du noir comme une manifestation de l'anxiété de séparation.

 

ACHMOPHOBIE :

 

C'est la peur des aiguilles et des objets pointus comme les seringues, les ciseaux ou encore les couteaux.

 

seringue.jpg

 

AEROPHOBIE :

 

C'est la peur du vent et de l'air.

 

AERODROMPHOBIE :

 

C'est la peur de prendre l'avion, de faire des voyages en avion.

 

avant_de_prendre_l_avion-43f49.jpg

 

 

AGORAPHOBIE :

 

C'est la peur des espaces publics, peur de la foule. Cette phobie se manifeste par un sentiment d'insécurité dans les vastes espaces publics ou encore les lieux publics. Cette peur est une façon de se dire qu'on ne pourra pas s'échapper en cas de problème.

C'est une phobie de situation.

 

 

 

h-4-1071906-1212041796.jpg

ALGOPHOBIE :

 

C'est la peur de la douleur. Cette phobie est considérée comme très destructrice. Les symptômes sont l'anxiété, une peur panique et de l'inquiétude qui peuvent alors causer des maux de têtes et des douleurs musculaires.

 

 

ANGINOPHOBIE :

 

C'est la peur de l'étouffement, notamment par des angines de poitrines.

 

 

ANTHROPHOBIE :

 

C'est la peur des gens ou encore d'être leur compagnie.

Cette phobie fait partie des phobies sociales.

 

 

ANUPTAPHOBIE :

 

C'est la peur du célibat.

 

APEIROPHOBIE :

 

C'est la peur de l'infini.

 

 

APHENPHOSMOPHOBIE :

 

C'est la peur d'être touché.

 

 

APOTATHODIAPHULATOPHOBIE :

 

C'est la peur d'être constipé ou carrément de la constipation elle-même.

 

 

ASTRAPHOBIE :

 

C'est la peur du tonnerre. C'est une peur anormale du tonnerre et de la lumière. C'est un type de phobie spécifique les animaux autant que les humains peuvent la développer.

Les symptômes sont les tremblements, les pleurs, la transpiration et les peurs paniques ainsi que le sentiment d'être menacé. On rajoute à cela les battements de cœur.

 

 

orage.jpg

 

AQUAPHOBIE :

 

C'est la peur de l'eau. C'est une peur irraisonné et chronique de l'eau. C'est une phobie spécifique impliquant un niveau de peur au-delà du contrôle de la personne ou qui peut interférer dans sa vie quotidienne.

Les personnes atteintes vont éviter de s'exposer au danger imminent, ils vont éviter certains loisirs comme faire du bateau, nager dans les eaux profondes ou encore se baigner.

 

 

 

 

ATHAZAGORAPHOBIE :

 

C'est la peur d'être oublié ou encore ignoré.

 

AUTOMYSOPHOBIE :

 

C'est la peur d'être sale et de sentir mauvais.

 

 

 

AUTOPHOBIE :

 

C'est la peur de la solitude.

 

 

AVIOPHOBIE :

 

C'est la peur de prendre l'avion.

 

photo_1243885340866-1-0_zoom.jpg

 

BACILLOPHOBIE :

 

C'est la peur des bactéries ou encore la peur des bacilles.

Cette phobie se nomme aussi Mysophobie. C'est une peur maladive et irrationnelle d'être en contact avec de la saleté ou encore d'être contaminé par des microbes ou des parasites.

 

 

BASOPHOBIE :

 

C'est la peur de marcher.

 

 

phobies-spe_14.jpg

 

BELENOPHOBIE :

 

C'est la peur des aiguilles (Achmophobie)

 

BORBOPHOBIE :

 

C'est la peur des gargouillements.

 

CANCEROPHOBIE :

C'est la peur d'avoir un cancer ou du cancer.

 

CARPOPHOBIE :

 

C'est la peur des fruits. Ce type de phobie est plutôt rare.

 

 

50094592.jpg

CLAUSTROPHOBIE :

 

C'est la peur des espaces confinés, des lieux clos, de l'enfermement ou encore des petites pièces. Elle peut causer une crise de panique ou des troubles anxieux.

Les symptômes : la peur de suffoquer.

 

COULROPHOBIE :

 

C'est la peur des clowns. C'est une peur exagérée des clowns. Les personnes qui ont cette phobie sont effrayées à la vue d'un clown et peuvent se mettre à avoir des réactions très fortes comme un état de terreur : stress, difficultés pour respirer et spasmes.

 

 

410658493_small.jpg

DYSMORPHOPHOBIE :

 

C'est la peur des anomalies physiques. C'est la crainte obsédante d'être laid ou mal formé.

 

 

ECCLESIOPHOBIE :

 

C'est la peur des églises.

 

EPISTAXIOPHOBIE :

 

C'est la peur des saignements de nez.

 

EMETOPHOBIE :

 

C'est la peur de vomir.

 

EREUTOPHOBIE :

 

C'est la peur de rougir en public.

 

GEPHYROPHOBIE :

 

C'est la peur des ponts ou encore la peur de traverser les ponts.

 

 

6630d.jpg

GLOSSOPHOBIE :

 

C'est la peur de parler en public, de s'exprimer lorsqu'il y a du monde.

 

GRAPHOPHOBIE :

 

C'est la peur de l'écriture. Le fait d'écrire fait peur.

 

 

GYMNOPHOBIE :

 

C'est la peur de la nudité.

 

HALITOPHOBIE :

 

C'est la peur d'avoir une très mauvaise haleine.

 

HEMATOPHOBIE :

 

C'est la peur de la vue du sang et la peur du contact avec le sang. Cette phobie arrive au 3è rang des phobies les plus répandues après celles des animaux et du vide.

 

 

sang-ciseau1.jpg

HYLOPHOBIE :

 

C'est la peur des forêts.  C'est un trouble psychologiques caractérisés par la peur des arbres, des bois ou de la forêt.

 

HYPEGIAPHOBIE :

 

C'est la peur des responsabilités.

 

ITHYPHALLOPHOBIE :

 

C'est la peur de voir des pénis en érection.

 

KENOPHOBIE :

 

C'est la peur de l'obscurité.

 

LEUCOSELOPHOBIE :

 

C'est la peur de la page blanche.

 

MASKAPHOBIE :

 

C'est la peur des masques.

 

 

masque.jpg

MUSICOPHOBIE :

 

C'est la peur de la musique.

 

MYCOPHOBIE :

 

C'est la peur des champignons.

 

MYSOPHOBIE :

 

C'est la peur de la saleté et de la contamination par les microbes.

 

NECROPHOBIE :

 

C'est la peur des cadavres, de toutes les choses qui sont liées à la mort comme les tombes par exemple.

 

 

the-walking-dead-article-564x261.jpg

NOMOPHOBIE :

 

C'est la peur d'être séparé de son téléphone portable. Cette phobie désignerait aussi la peur excessive des lois.

 

NOSOPHOBIE :

 

C'est la peur de la maladie ou encore d'être malade.

 

NYCTOPHOBIE :

 

C'est la peur du noir.

 

OCHLOPHOBIE :

 

C'est la peur de la foule.

 

PANTOPHOBIE :

 

C'est la peur de tout.

 

PHASMOPHOBIE :

 

C'est la peur des fantômes.

 

 

Peur-ghost.jpg

PHOBIE SOCIALE :

 

C'est la peur de certaines situations sociales.

 

PHOBOPHOBIE :

 

C'est la  peur d'avoir peur ou d'être surpris.

 

PEDIOPHOBIE :

 

C'est la peur des poupées mais aussi la peur des enfants.

 

PSYCHOPATHOPHOBIE :

 

C'est la peur de devenir fou.

 

PYROPHOBIE :

 

C'est la peur du feu.

 

 

761-peur-feu.jpg

SCOPOPHOBIE :

 

C'est la peur du regard que peuvent porter les autres sur vous.

 

SIDERODROMOPHOBIE :

 

C'est la peur de voyager en train.

 

STASOPHOBIE :

 

C'est la peur de devoir rester debout.

 

TAPHOPHOBIE :

 

C'est la peur d'être enterré vivant ou encore la peur des tombes.

 

TELEPHONOPHOBIE :

 

C'est la peur de devoir répondre au téléphone.

 

TERATOPHOBIE :

 

C'est la peur des monstres.

 

 

monstre-nocturne.jpg

THALASSOPHOBIE :

 

C'est la peur de la mer.

 

THANATOPHOBIE :

 

C'est la peur de la mort.

 

THEOSOPHOBIE :

 

C'est la peur de Dieu!

 

 

 

Les phobies animales

 

 

AILUROPHOBIE :

 

C'est la peur des chats.

 

 

chat61291545533.jpg

ALEKTOROPHOBIE :

 

C'est la peur des poulets ou des poules.

 

 

poulenoire.jpg

 

APIPHOBIE :

 

C'est la peur des abeilles  ou encore la peur des insectes possédant un dard et qui peuvent piquer.

 

ARACHNOPHOBIE :

 

C'est la peur des araignées.

 

 

araignees-jpg

 

 

CHIROPTOPHOBIE :

 

C'est la peur des chauves-souris.

 

 

94cd38c0.jpg

 

 

CUNICULOPHOBIE :

 

C'est la peur des lapins.

 

lapin-blanc.jpg

 

 

CYNOPHOBIE :

 

C'est la peur des chiens.

 

 

16uxii3l.jpg

ENTOMOPHOBIE :

 

C'est la peur des insectes en général.

 

HERPETOPHOBIE :

 

C'est la peur des reptiles ou encore des amphibiens.

 

 

Extant_reptilia.jpg

 

 

 

ICHTHYOPHOBIE :

 

C'est la peur des poissons.

 

 

poisson-clown.jpg

 

MUSOPHOBIE :

 

C'est la peur des rats et des souris.

 

 

souris.jpg

MYRMECOPHOBIE :

 

C'est la peur des fourmis.

 

 

fourmi1.jpg

OPHIOPHOBIE :

 

C'est la peur des serpents.

 

 

 

serpent.jpg

ORNITHOPHOBIE :

 

C'est la peur des oiseaux.

 

bel-oiseau-1504611698.jpg

 

SQUALOPHOBIE :

 

C'est la peur des requins.

 

 

requinblanc4.jpg

ZOOPHOBIE :

 

C'est la peur de tous les animaux en général.

 

 

 

CONDITIONS NON PSYCHOLOGIQUES

 

 

HYDROPHOBIE :

 

Peur morbide de l'eau.

 

OSMOPHOBIE :

 

C'est l'hypersensibilité aux odeurs.

 

PHONOPHOBIE :

 

C'est l'hypersensibilité aux sons

 

PHOTOPHOBIE :

 

C'est l'hypersensibilité à la lumière.

 

 

Phobies de superstitions

 

 

HEXAKOSIOIHEXEKONTAHEXAPHOBIE :

 

C'est le peur du chiffre : 666

le nombre 666 selon l'apocalypse est le chiffre de la bête, il est aussi nommé le nombre du Diable.

 

8dm_666-copie.jpg

 

PARASKEVIDEKATRIAPHOBIE :

 

C'est la peur du vendredi 13.

 

cc_cf_100033.jpg

 

TRISKAÏDEKAPHOBIE :

 

C'est la peur du nombre 13.

 

 

NUMBER-13.png

 

Phobies de préjugés

 

BIPHOBIE :

 

C'est la peur des personnes bisexuelles

 

CHRISTIANOPHOBIE :

 

C'est la peur des chrétiens

 

GERONTOPHOBIE :

 

C'est la peur des personnes âgées.

 

GYNEPHOBIE OU GYNECOPHOBIE :

 

C'est la  peur des femmes.

 

HETEROPHOBIE :

 

C'est la peur des hétérosexuels.

 

HOMOPHOBIE :

 

C'est la peur des homosexuels.

 

ISLAMOPHOBIE :

 

C'est la peur des musulmans.

 

 

JUDEOPHOBIE :

 

C'est la peur des juifs.

 

LESBOPHOBIE :

 

C'est la peur des lesbiennes

 

PSYCHOPHOBIE :

 

C'est la peur des maladies mentales.

 

TECHNOPHOBIE :

 

C'est la peur des nouvelles technologies, rejet du progrès scientifique.

 

TRANSPHOBIE :

 

C'est la peur des personnes transidentitaires. C'est-à-dire des transsexuels.

 

XENOPHOBIE :

 

C'est la peur des étrangers. 

 

phobies-sociales_08.jpg

 

phobies-sociales_09.jpg

 

phobie

commentaires

Le Chocolat : histoire, tout savoir

Publié le 25 Mars 2013 par Quilaztli dans Histoire

Le chocolat

 

 

 

CHOCOLAT3.jpg

 

Le chocolat est un aliment sucré produit à partir de fève de cacao. La fève est alors fermentée, torréfiée puis broyée jusqu'à ce qu'elle forme une pâte de cacao liquide.

Ensuite, on va en extraire la matière grasse qui est nommée Beurre de cacao.

 

Le chocolat est alors constitué du mélange et les proportions sont variables au niveau de la pâte de cacao, du beurre de cacao et du sucre. On y ajoute de la vanille par exemple ou d'autres épices, ou encore des matières grasses végétales.

 

Au Mexique, il existe une boisson épicée qui se nomme Xocoalt. C'est une boisson d'origine Maya qui est à base de cacao. Cette boisson est épicée et amère, souvent assaisonnée de piment, de vanille et de roucou. Le roucou est un arbuste, ses fleurs sont remplies de graines rouges.

Cette boisson fut adoptée par les Aztèques. Le nom Xocoalt est l'une des origines possibles du mot chocolat.

 

Xocoalt-1.jpg

 

Au XXIè siècle, le chocolat est consommé sous forme solide ou liquide. Le chocolat est désormais associé à de nombreuses recettes, desserts, confiseries, biscuits, gâteaux, glaces, tartes ou boissons.

 

Offrir du chocolat est une tradition pour certaines festivités comme Pâques : œufs, lapins, poules et cloches par exemple.

Ou pour Hanoucca (fête juive : nommée aussi Fête de L'Edification ou de l'Encénie.) ou encore pour Noël, ou la Saint-Valentin.

Le chocolat est aussi offert pour la fête de l'Escalade en Suisse dans le canton de Genève.

 

Les effets du chocolat sont ambigus car il est très apprécié des gourmets.

 

Chocolat-Fotolia.jpg

 

 

ETYMOLOGIE

 

Le mot chocolat proviendrait du mot Xocoalt qui est une combinaison des mots Xocolli qui signifie amère et alt qui veut dire eau.

 

Les Aztèques associaient le chocolat avec la déesse de la fertilité : Xochiquetzal. Les Mayas l'associaient aussi au dieu de la fertilité.

 

Ignacio Davila Garibi, un philologue mexicain (philologie = étude de la linguistique historique à partir de documents écrits) suggère que les Espagnols ont inventé ce mot en associant chocol et en remplaçant le mot maya Haa (signifiant eau) par le terme nahualt.

Mais il est fortement plus juste de dire que ce sont les Aztèques qui ont inventés eux-mêmes le mot.

 

Le verbe maya chokola'j signifie : boire du chocolat ensemble.

 

Depuis que le chocolat a été servi, à l'origine dans des cérémonies, il semble très probable que la forme d'origine du mot était chicolatl.

 

Les Histoires

 

Légende du chocolat

 

Le livre de la Genèse Maya, le POPOL VUH, va attribuer la découverte du chocolat aux dieux.

Dans la légende, la tête du héros Hun Hunaphu est décapitée par des seigneurs de Xibalba et est ensuite pendue à un arbre mort qui donna miraculeusement des fruits en forme de calebasse nommées cabosses de cacao.

 

La tête crache dans la main d'une jeune fille de Xibalba. Xibalba est le nom donné en maya au monde souterrain dirigé par les dieux de la mort et de la maladie. Ainsi la tête s'assure une fécondation magique.

C'est pourquoi le peuple maya se sert du chocolat comme préliminaire aux mariages.

Le cacao permet aussi de purifier les jeunes enfants mayas lors d'une cérémonie. Il y a aussi l'autre aspect de la mort, le défunt est accompagné de cacao pour réaliser son voyage vers l'au-delà.

 

Epoque Maya

 

 

 

Hun-Hunaphu--.-2.jpg

Les Mayas cultivent des cacaoyers et utilisent des fèves de cacao pour faire une boisson mousseuse, amère et chaude qu'ils aromatisent à la vanille, au piment et avec du roucou comme je l'ai dis plus haut. C'est le Xocoalt.

 

Une tombe maya, période classique en 460-480 avant Jésus Christ fut retrouvée sur le site de Rio Azul au Guatemala et celle-ci contenait des récipients sur lesquels étaient dessinés le caractère maya symbolisant le cacao, il restait aussi des restes de la boisson chocolatée.

 

Une autre poterie fut découverte au Belize contentant des traces de cacao. Cela confirme donc l'existence d'une consommation de chocolat au VIè siècle.

 

Epoque Aztèque

 

Les Aztèques associent le chocolat avec Xochiquetzal qui est la déesse de la fertilité. Ils pensent que cette croyance permet de lutter contre la fatigue. Le roi, les notables accompagnent alors leur viande de mole poblano, première recette salée qui associe le cacao comme épice et qui se consomme à la fin des repas en tant que boisson froide.

 

Le Mole Poblano regroupe un grand nombre d'ingrédients forts en goûts : pour la sauce : chocolat (cacao ou tablette de chocolat amer ou très légèrement sucré), des piments ancho, mulato, chipotle et passilla, des tomates, des noix, des amandes, des raisins secs, des graines de sésames, de la cannelle, du persil, des clous de girofle, de l'ail et des oignons.

 

Le Mole Poblano accompagne généralement la viande de dinde mais aussi le bœuf, le porc ou la volaille.

 

mole-poblano-3.jpg

 

D'autres boissons et préparations chocolatées associent le chocolat avec des aliments comme le gruau de maïs, le champurrado.... qui est une boisson lactée mexicaine d'un mélange de lait, chocolat, eau, pâte d'hominy, de panella et parfois de canelle, vanille ou anis.

 

Durant plusieurs siècles, en Europe et en Amérique du Sud, on utilise les fèves de cacao pour soigner de la diarrhée.

 

Tous les territoires qui seront conquis par les Aztèques et où poussent des cacaoyers devront reverser comme taxe, des fèves de cacao car les Aztèques les considéraient comme un tribut.

 

Un tribut = une contribution périodique qu'une partie donne à une autre en signe de soumission ou d'allégeance.

 

Lorsque le chocolat traverse l'océan

 

Le cacaoyer est resté inconnu dans le monde jusqu'au XVIè siècle.

 

En 1494, Christophe Colomb jette par-dessus bord les fèves qu'il avait eue des Améridiens.

Il les aurait prise pour des crottes de chèvres et c'est donc plus tard en 1502, sur l'ïle de Guanaja qu'il découvre pour la première fois cette boisson chocolatée.

 

 

la-cour-4.jpg

 

Les colons espagnols n'aiment pas cette boisson amère aux épices piquantes alors des religieuse d'Oaxaca, (une ville du Mexique) vont édulcorer et aromatiser avec du miel, du sucre de canne, du musc et de l'eau de fleur d'oranger la boisson.

 

Ce n'est qu'à partir de la conquête des Aztèques par les Espagnols que le chocolat sera enfin importé en Europe où il va devenir très prisé par la cour d'Espagne.

 

Hernan Cortès découvre le breuvage chocolaté en 1519. Il sera le premier à rapporter en Europe en 1528, à ses maîtres d'Espagne ce breuvage amère, écumeux et poivré.

 

Dès le XVIIè siècle, le chocolat devient une ressource très appréciée par l'aristocratie espagnole. Son commerce va alors s'étendre aux autres colonies espagnols comme les Pays-Bas Espagnols.

 

En France, l'arrivée du chocolat a commencé avec l'exil des juifs d'Espagne en 1492, puis au Portugal vers 1536.

 

Les juifs marranes furent les premiers entrepreneur du chocolat au Pays Basque, ils sont à l'origine de l'introduction du chocolat en France.

 

Pour faire face à une grande demande de cette boisson, les armées espagnoles vont réduire à l'esclavage les Mésoaméricains pour produire le cacao. L'activité se développe mais le produit reste cher à l'importation et seuls les membres de la famille royale et les initiés peuvent en boire.

 

choco.jpg

 

Par contre, la consommation de cacao est très répandue chez les missionnaires et les conquistadores.

 

2 autres développements permettent encore de réduire le prix : la culture dans les colonies de cannes à sucre et l'utilisation de main d'oeuvres africaine dans ces exploitations.

 

A Londres, la première chocolaterie ouvre ses portes en 1657.

 

Louix XIV et son épouse Marie-Thérèse d'Autriche font entrer le chocolat dans les habitudes de la cour du château de Versailles.

La reine se faisait préparer par ses servantes le chocolat à l'espagnol .

 

La Marquise de Sévigné dit du chocolat, dans ses Lettres, que celui ci vous flatte pour un temps, et puis il vous allume tout d'un coup d'une fièvre continue.

 

Le chocolat est donc consommé chaud sous forme de boisson comme le café.

 

 

Fabrication du chocolat

 

Le chocolat est produit à partir de la fève. La fève se trouve sur l'arbre nommé cacaoyer.

On trouve désormais plusieurs espèces réparties dans les régions chaudes du monde.

 

 

cabosse-4.1.jpg

 

La culture est très exigeante et le fuit nommé cabosse est récolté 2 fois par an dès qu'il est arrivé à maturité.

 

Le cacaoyer existe sous différentes variétés comme les Criollos, les Trinitarios et les foresteros qui produisent du cacao avec des saveurs et des arômes différents.

 

 

cabosse-4.2.jpg

 

Le Cupuaçu est une espèce qui est proche du cacaoyer. Celle-ci permet aussi de produire un chocolat nommé cupulate au Brésil.

 

 

Ecabossage, fermentation et enfin séchage de la fève

 

 


Après la récolte, la cabosse est fendue et vidée de ses fèves et de sa pulpe.

Les fèves sont ensuite égrainées de l'axe centrale puis triées et placées dans des bacs, recouvertes ensuite de feuilles de bananier.

 

 

Des-feves-de-cacao.jpg

La température varie de 40° à 50°.

On les laisse ainsi durant environ une semaine mais en les brassant régulièrement.

 

C'est grâce à 3 fermentations que l'on va débarrasser les fèves de leur pulpe et réduire le goût amère en acidifiant le milieu.

 

Après la fermentation , elle contienne encore 60 % d'humidité qu'il faudra encore réduire à 7 % afin d'assurer une bonne conservation et un transport optimal.

 

 

Les fèves sont alors séchées au soleil ou dans des séchoirs durant 15 jours. Elles sont alors retournées régulièrement afin d'assurer un séchage homogène.

 

Le séchage ainsi que la fermentation joue beaucoup sur les arômes du cacao.

Les fèves sont ensuite expédiées et le reste du traitement se fait alors en chocolaterie.

 

 

La Torréfaction, le concassage et le broyage

 

 


Les fèves sont torréfiées afin d'augmenter leur arôme.

Après le nettoyage des graines, les fèves sont cuites à coeur dans leur coque puis elles sont décortiquées.

Elles sont broyées à l'aide d'une meule qui va les transformer en éclats. La torréfaction va durer environ 40 minutes à 140° environ.

La torréfaction réduit l'humidité des fèves de 7% environ.

 

Les grains de cacao vont ensuite être broyés grossièrement puis plus finement pour fondre et obtenir enfin une pâte visqueuse malaxée.

Cette pâte sera ensuite chauffée à 110° pour devenir liquide : c'est la liqueur de cacao.

 

Le beurre de cacao est séparé de cette liqueur par pressions. Cette étape va se dérouler dans une broyeuse hydraulique qui est constituée de plusieurs cylindres de plus en plus serrés ce qui permet d'affiner le broyage.

 

 1904-Broyeuse.jpg

 

 

1904-Melangeuse.jpg

 

1904-torrefacteur.jpg

 

Les ajouts d'ingrédients

 

Pour obtenir du chocolat :

 

* Noir : on ajoute à la pâte de cacao du sucre, éventuellement du beurre de cacao pour le fondant.

 

* Au lait : on ajoute à la pâte du beurre de cacao, du lait en poudre et du sucre.

 

* Blanc : on ne garde que le beurre de cacao et on y rajoute du lait en poudre et du sucre.

 

* Les autres chocolats : on ajoute des épices, des arômes.

 

 

Le conchage : on fait chauffer le cacao afin d'augmenter son homogénéité, l'arôme et l'onctuosité du chocolat. Cela dure environ 12 heures à 70° dans une mélangeuse qui va brasser lentement le mélange.

 

 

Les différents types de chocolat 

 

 

chocolat-blanc.jpg                                            Le chocolat Blanc

 

 

CHOC-NOIR.jpg                                               Le chocolat Noir

 

 

chocolat-brise-a-la-noisette.JPG

                                                   Noisettes

 

 

Chocolat.jpg                                                     Le chocolat au lait

 

 

chocolat-riz-8105314a0.jpg

 Au riz soufflé

 

 

et bien d'autres encore..... sous des formes différentes : 

 

2701541-lapin-de-paques-en-chocolat-caches-dans-le-domaine-.jpg

 

oeuf_chocolat_paques_decore_lapin_peintre_120_01.jpg

 

cloche-paques-chocolat.jpg

 

_MG_7878-1-.JPG

 

chocolat-paques.JPG

commentaires

Les Likov, 42 ans loin de tout.

Publié le 17 Mars 2013 par Quilaztli dans Histoire

La Famille Lykov

 

 

 

Photo-de-presse--Karp-Lykov-2e-a-gauche-Dmitry-et-Agafia-.jpg      Karp Likov, 2è à gauche et Dmitry, Agafia et la géologue

 

 

Voici l'incroyable histoire de la famille Lykov....42 années isolés de tout! 

 

La famille Lykov était une famille Russe très croyante. Une famille de 6 personnes.

 

En 1936, les membres d'une secte fondamentaliste orthodoxe russe avaient été persécutés et les Lykov étaient de vieux croyants.

 

Lorsque les bolcheviks ont pris le pouvoir après la révolution russe de 1917, beaucoup de communautés ont fuis vers la Sibérie pour échapper aux persécutions religieuses.

 

Durant les années de Staline, tout s'est aggravé, le christianisme et les autres religions ont été interdites.

 

Un jour, le jeune Karp Lykov qui travaillait dans les champs a vu arriver une patrouille qui a tiré et tué son frère.

 

C'est alors qu'il prit une grande décision, celle de fuir dans la forêt avec sa famille.

 

C'est en 1936, que Karp et son épouse Akoulina, ainsi que leur fils de 9 ans Savin et leur autre fille Natalia de 22 ans, rassemblèrent leurs maigres possessions, quelques graines et qu'ils partirent dans la forêt.

 

 

la-ferme-des-Likovs-vue-de-l-helicoptere.jpg la cabane vue de l'hélicoptère

 

 

Au fil des années, ils se sont de plus en plus enfoncés dans la forêt, loin de toute civilisation.

Ils ont construit, eux-mêmes, une série de cabanes en bois jusqu'à ce qu'ils trouvent un endroit isolé sur un flanc de montagne.

 

C'est à cet endroit qu'ils décident alors de vivre définitivement. Ils vont y construire une maison dans la Taïga.

 

En 1940, leur fils Dmitri est né, suivi 2 ans plus tard par Agafia, une fille.

 

Les Lykov avaient apporté dans leur périple, un rouet et quelques bouilloires pour tout ustensile. Une fois le matériel rouillé, ils l'avaient remplacé par des plats fait en écorce de bouleau, rendant la cuisson plutôt difficile.

 

Leur régime alimentaire était de petits pâtés de pommes de terre avec du seigle et des graines de chanvre.

 

A la fin des années 50, le père et le fils commencèrent seulement à chasser mais à mains nues.

 

 

la-maison.jpg

la maison

 

 

 

Au printemps 1981, 3 des 4 enfants moururent à quelques jours d'intervalles. La mère était déjà décédée en 1961 par manque de nourriture.

Deux des enfants souffraient d'insuffisance rénale et Dmitri le plus âgé des fils succomba à une pneumonie.

 

Imaginez leur peur et leur surprise lorsqu'ils aperçurent un hélicoptère bourdonnant au-dessus d'eux, au-dessus de leur maison.

 

Une équipe de géologue qui recherchait des gisements dans la Taïga ont donc découvert les Lykov. Ils cherchaient des gisements de minerai de fer. La découverte du pilote leur fut rapporté et ils avaient décidés d'enquêter.

 

Galina Pismenskaya, géologue, parti avec un groupe en emportant des cadeaux pour leurs amis potentiel.

 

Le groupe parti dans la forêt suivant de petits sentiers battus plus ils avançaient, plus ils trouvèrent des signes de vie comme un journal posé en travers près d'un cours d'eau ou encore un petit hangar en bois qui contenait des pommes de terre et plus loin, des objets fabriqués à partir d'écorce de bouleau.

 

Pismenskaya et son groupe arrivèrent à la cabane des Lykov.

 

La cabane était à côté d'un cours d'eau, elle était noircie par le temps, la pluie. Elle s'était tassé sur les côtés. Il était vraiment difficile de croire que des gens pouvaient vivre là.

 

 

 

Karp-et-sa-fille-Agafia.jpg

Karp et sa fille Agafia, vêtus avec ce qu'avait apporté la géologue

 

 

 

L'arrivée du groupe fut très remarquée. Pismenskaya dit qu'ils trouvèrent un homme très vieux tout droit sorti d'un conte de fée, qu'il portait une chemise rapiécée et faite de toile de jute. Il portait un pantalon de la même matière et il avait une barbe et ses cheveux ébouriffés. Il avait l'air très effrayé mais attentif aussi.

 

Lorsqu'elle lui parle, Pismenskaya lui dit : Bonjour grand-père, nous sommes venus vous voir!

 

L'homme a mit un certain temps avant de répondre puis d'une voie douce il leur a répondu : Puisque vous êtes là, entrez.

 

Dans la cabane, il y avait une seule pièce éclairée par une petite fenêtre, elle était crasseuse. 2 femmes sortirent de la pénombre : Agafia Lukova et sa soeur aînée Natalia. Elles étaient apeurées.

 

La géologue mit plus de 30 minutes pour apaiser leurs craintes. Le groupe leur offrit de la nourriture, de la confiture, du pain, du thé mais le don fut rejeter par la famille Lykov.

 

 

 

Dmitry-a-gauche-et-Savin.jpg Dmitry à gauche et Savin

 

 

 

 

Les filles avaient du mal à être comprises car elles n'avaient jamais eu de conversation avec des personnes autres que leur parent. Alors leur langage avait été déformé.

 

Peu à peu, l'histoire des Lykov fut rétablie. Lorsque leurs vêtements furent en morceaux ils les réparaient avec des chutes de chiffon grossier, filé au chanvre.

Lorsque leurs pots métalliques ont rouillé, ils ont du vivre sur une alimentation à base de galette de pommes de terre mélangées avec du seigle et des graines de chanvre.

 

Ils avaient en permanence très faim et ils recherchaient la nourriture comme les racines, les herbes ou encore les écorces.

 

Un froid hivernal en 1961 a tout décimé dans leur jardin et ils ont été réduits à manger leurs chaussures en cuir.

 

Akoulina, la mère est alors décédée, elle avait préféré donner à manger à sa famille et elle s'est laissé mourir de faim.

 

 

les-tombes-Lykovs.jpg

Lorsque le gel de l'hiver fut passé, miraculeusement, un seul grain de seigle restait. Grâce à cela, ils purent récolter 18 autres grains et ils ont pu faire une récolte de seigle.

 

Dmitry était devenu un bon chasseur et ramenait des animaux qu'il attrapait dans ses pièges. Il passait ses journées loin de la cabane jusqu'à ce qu'il s'effondre d'épuisement. Il revenait ensuite avec en bandoulière les animaux qu'il avait pu attraper. C'était une nourriture bien précieuse.

 

Les géologues réussirent à gagner leur confiance. Au début les Lykov ne voulaient rien savoir de la vie moderne et ils n'acceptaient que le sel en guise de cadeau.

 

Puis au fur et à mesure, ils acceptèrent les fourchettes, les couteaux, quelques grains.  Au fil des visites des géologues, Karl commença a être captivé par la télévision. Il était assis devant l'écran et y restait de long moment. Ensuite, il faisait une prière pour qu'on lui pardonne le pêché qu'il venait de commettre.

 

 

Agafia-a-gauche-et-sa-soeur-Natalia.jpg  Agafia à gauche et sa soeur Natalia

 

 

 

 

Lorsque la santé de Dmitry se dégrada, le groupe de géologue offrit de l'aider. Mais il refusa d'abandonner sa famille. Il est fort probable que son décès est du au contact avec le groupe de géologue car la famille n'avait aucune immunité vis à vis des maladies modernes.

 

Les géologues par la suite ont voulu ramener la famille Lykov dans le "vrai monde" mais ceux-ci refusèrent.

 

Le vieux Karp Lykov est finalement mort dans son sommeil le 16 février 1988, 27 ans après la mort de sa femme Akoulina.

 

A l'heure actuelle, Agafia qui a 70 ans, vit toujours sur son lopin de terre familial.

 

 

 

 

Membre de la famille :

 

Parents:

Karp Lykov Osipovich (Février-16, 1988) ( russe : Карп Лыков )

Akoulina Lykov (Février-16, 1961)

Enfants:

Savin (c. 1927-1981)

Natalia (c. 1934-1981)

Dmitry (1940-1981)

Agafia (né en 1943

commentaires

Afficher plus d'articles

1 2 3 > >>