Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Quilaztli, un petit monde d'histoire

Blog Histoire, voyages, animaux, recettes. Je fais mes articles au gré de mes envies....Si certains veulent rajouter des infos n'hésitez pas à commenter, je répondrais. Mais ici, c'est le respect avant toute chose, commentaire insultant ou n'étant pas correct ne sera pas publié! Ici c'est un partage d'idées, d'infos et cela, en toute sympathie. Vous pouvez me retrouver sur ma page FB : Quilaztli un petit monde d'histoire

Mao Zedong

Publié le 25 Août 2012 par Quilaztli in Histoire

Mao Zedong

 

 


1-Mao.jpg 

Mao Zedong est né en Chine, le 26 décembre 1893. Il meurt à Pékin le 9 septembre 1976.

Mao Zedong était un partisan de la révolution chinoise et de l’édification du communisme. Il a énormément influencé l’évolution de son pays : la Chine.

 

Ce fut un croisement des aspirations chinoises nationalistes et du bolchévisme de Russie, le pays voisin. La politique de Mao Zedong a contribué à un nouvel Etat Chinois. C’est grâce à la révolution que la Chine devint un pays uni et enfin débarrassé d’une domination occidentale. Cette domination provoquait, depuis la fin du 19e siècle une certaine agitation.

 

Les idées de Mao Zedong sont faites en contradictions entre le refus de modernité et les pensées marxistes mais aussi entre une instauration d’un système totalitaire et une volonté de voir le peuple de Chine se gouverner par lui-même. Cela a causé une véritable catastrophe.

 

Ces catastrophes vont précipiter le pays dans la plus grande des famines du 20e siècle. Cela engendrera la mort de plusieurs millions de personnes.

 

 

Naissance et enfance de Mao Zedong

 

1008262-Mao_Tse-toung_octobre_1949.jpg

Mao Zedong était aussi orthographié de plusieurs façons : Mao Tsé-toung, Mao Tsö-Tong ou encore Mao Tsé-Tung.

 

Il est le fils de paysans aisés lorsqu’il nait, le 26 décembre 1893 à Shaoshan, une petite ville de la province du Hunan en Chine. Mao Zedong est le fils aîné de la famille. Sa mère nommée Wen Qimei a eut 7 enfants.

 

Les ancêtres de Mao Zedong arrivaient tout droit de la province du Jiangxi sous la dynastie Ming et ils s’étaient ensuite installés comme paysans. La langue qu’ils parlaient, n’était pas le mandarin mais un dialecte nommé Xiang, complètement intelligible par les autres chinois et qui sera l’une des caractéristiques des discours de Mao Zedong. Il n’arrivera jamais à maîtriser le putonghua. Le putonghua est la langue chinoise standard que son régime a mit en place.

 

Son père nommé Mao Xunsheng (Né en 1870 et mort en 1920) va marier Mao Zedong, en 1908, à une de ses nièces. Elle s’appelait Luo Yixiu, elle était plus âgée de 4 ans. (Née en 1889 et morte en 1910). Mao Zedong dit à Edgar Snow, en 1936, qu’il n’avait jamais vécu avec Luo Yixiu. Edgar Snow était un journaliste américain qui était connu pour ses livres sur le communisme en Chine.

 

C’est aussi qu’ainsi que Mao Zedong devint un adversaire très acharné sur les mariages arrangés.

 

Lors de la révolution chinoise en 1911, Mao Zedong va s’engager dans un régime local du Hunan. Le Hunan est une province chinoise.

 

Mao-Zedong-president.jpg

En 1917, Mao Zedong va fonder avec Cai Hesen « l’Association d’études pour le renouveau du peuple ». Cai Hesen sera le compagnon d’armes de Mao Zedong. Plus tard, en 1918, Mao Zedong fut diplômé de la première école normale provinciale.

Il commença alors à voyager avec son professeur nommé Yang Changji. Celui-ci est à ce moment précis son futur beau-père. Ils vont aller jusqu’à Pékin où il sera lors des évènements du mouvement du 4 mai en 1919. Ce mouvement est principalement dirigé contre les prétentions de l’empire du Japon.

 

Le professeur Yang Changji exerçait à l’université de Pékin et grâce à sa recommandation, Mao Zedong pu commencer à travailler comme aide à la bibliothèque sous les ordres de Li Dazhao. Ce dernier était un politique chinois avec des orientations marxistes.

 

Mao Zedong s’inscrit alors comme étudiant à l’université et il va suivre des cours avec des intellectuels célèbres comme Qian Xuantong, un phonéticien chinois qui a promu le chinois vernaculaire. Ou encore avec Chen Duxiu et Hu Shi, qui était philosophe et écrivain chinois.

 

Durant son séjour à Pékin, Mao Zedong commença à lire énormément ce qui lui permit de se familiariser avec le communisme et ses théories. Il finit par se marier avec la fille du professeur Yang.

 

La fille du professeur se nommait Yang Kaihui. Elle est née le 6 novembre 1901 et décédée le 14 novembre 1930. Elle n’avait que 29 ans. Elle a eut 3 enfants avec Mao Zedong nommés : Mao Anying (1922-1950), Mao Jianlong (1927-1937) et Mao Anqing (1923-2007).

 

Yang_Kaihui-epouse-de-Mao-zedong-jpg

A la bibliothèque de Pékin, Mao Zedong révéla une certaine rancœur vis-à-vis des lettrés chinois qui le méprisaient. Ils méprisaient son origine paysanne. Mais il garda un certain goût pour la calligraphie et la poésie. Il rejeta aussi, l’envie d’aller étudier en France comme ses éminents contemporains révolutionnaires.

 

A l’âge de 27 ans, Mao Zedong va se rendre à Shanghai où il participera à une session du congrès du parti communiste chinois. Mais il semblerait qu’il n’ait pas participé de vive voix aux débats car il était face à des personnes qui étaient impliquées dans le mouvement depuis plus longtemps que lui. Il fut pourtant élu, 2 ans plus tard, comme l’un des 5 commissionnaires du 3e bureau central du parti.

 

Mao Zedong resta un petit moment à Shanghai car il voulait promouvoir la révolution mais il rencontra des difficultés. Mao perdit toutes ses illusions de faire une révolution à Shanghai.

 

 

Il repartit chez lui mais il réanima l’intérêt qu’il portait dans la révolution lorsqu’il apprit les soulèvements de 1925 à Canton et Shanghai. Mao Zedong parti alors pour Guangdong, une province très peuplée de Chine. Là-bas se trouve la base du Kuomintang. Le Kuomintang est le « Parti Nationaliste chinois » qui a été créé par Sun Yat-sen.

 

Mao Zedong va travailler activement pour le Kuomintang, en obéissant au Kremlin. Celui-ci voulant développer un réseau de « taupes » communistes déclarées ou officielles. Mais le fait de participer au sein du Kuomintang, Mao est considéré comme un traitre par les autres communistes.

 

evt091206085700323.jpg

En 1927, Mao Zedong va retourner vivre dans sa province du Hunan. Là-bas, il fit un rapport sur les soulèvements des paysans suite à l’expédition du Nord.

 

L’expédition du Nord était une campagne militaire qui avait été lancée par le Kuomintang afin de soumettre les seigneurs de la guerre ainsi que d’unifier la République de Chine sous une bannière nationaliste.

 

Ce soulèvement fut considéré comme le départ très décisif vers les théories révolutionnaires qu’avaient Mao Zedong.

 

 

 

La révolution après la guérilla

 

Mao Zedong a été très influencé par le « mouvement du 4 mai 1919 », le rejet de l’impérialisme, l’apport d’idées socialistes ou encore le rejet de la culture classique.

 

Mao a conduit le soulèvement de la récolte d’automne dans la province de Hunan et du Jiangxy, à Changsha en 1927. Le « soulèvement de la récolte d’automne » est le nom qui a été donné à une insurrection. Ce fut l’un des éléments qui va marquer le déclenchement de la guerre civil avec le soulèvement de Nanchang et le massacre de Shangai. Mao était le commandant en chef. Il était à la tête d’une armée.

 

famine-due-au-grand-bond-en-avant-de-Mao.jpg

Celle-ci était nommée « Armée révolutionnaire des travailleurs et des paysans. » Mais, Mao Zedong fut vaincu et isolée après avoir mené des batailles assez violentes. Les troupes étaient épuisées et elles furent forcées de partir de la province de Hunan pour aller jusqu’au village de Sanwan qui se situe dans les montagnes dans la province du Jiangxy.

 

C’est à cet endroit que Mao Zedong va réorganiser ses troupes. Il va demander que chacune des compagnies ait une cellule du parti. Ainsi, cette cellule pourra donner des instructions politiques. Plusieurs fois, le quartier général de Mao Zedong sera déplacé dans les Jinggang Shan.

 

Dans les Jinggang Shan, il y avait des rebelles locaux que Mao Zedong persuada de se soumettre. Il créa ensuite l’ « Armée rouge des travailleurs et paysans de Chine » lorsqu’il fut rejoint par l’armée de Zhu De.

 

Zhu-De---jpg

Zhu De est un militaire et homme politique chinois. Il est aussi le cadre dirigeant du parti communiste chinois. L’Armée rouge des travailleurs et paysans de Chine sera plus connue sous le nom de l’ « Armée rouge chinoise ».

 

De 1931 à l’année 1934, Mao Zedong fut élu président de la petite république qui se situe dans les régions rocheuses du Jiangxy, il établit alors la République soviétique chinoise du Jiangxy.

 

C’est là qu’il décida de refaire sa vie et donc, de se marier avec He Zizhen. Sa seconde femme Yang Kaihui ayant été exécutée en 1930 suite à son arrestation.  He Zizhen sera donc la troisième femme de Mao Zedong. Elle lui donnera 6 enfants (3 filles et 3 garçons) dont Mao Anhong qui est né en 1932 et Li Min, née en 1936.

 

 

He-Zizhen.jpg

He Zizhen va être une bonne compagne vu qu’elle va accepter de suivre Mao Zedong dans toutes les péripéties des forces communistes. Elle sera une grande militante exemplaire et participera à la longue marche.

 

Mao va la répudier en 1938 pour épouser une quatrième femme nommé Jiang Qing.

Dans la province du Jiangxy, Mao Zedong devient très autoritaire et il domine en particulier, le domaine militaire.  Mao a des opposants dont le plus importants Li Wenlin. Celui-ci s’opposait aux différentes politiques de Mao Zedong, notamment celle de la politique agraire mais Li Wenlin va aussi s’opposer aux propositions de réforme de la branche locale du parti.

 

 

 

Mao va réagir. Tout d’abord, il va accuser les opposants d’opportunisme et de Koulakisme. Il va les supprimer et cela va faire des millions de victimes, voir des milliers. On dit que les victimes atteindraient 186 000. C’est ainsi que Mao Zedong va affirmer sa domination du Jiangxy et la renforcer.

 

Avec l’aide de Zhu De, Mao Zedong va construire une armée plutôt modeste mais très efficace. Il va entreprendre des expériences de réforme rurale ainsi que du gouvernement. Mao Zedong va offrir un refuge aux communistes qui étaient en fuite.

 

Mao.jpg

Les méthodes que Mao Zedong mettaient en place vont être considérées comme celles d’une guérilla. Mais Mao Zedong faisait une grande différence entre la guérilla et la guerre mobile. La guérilla que Mao Zedong s’efforçait de réaliser, était basée sur une armée rouge. Celle-ci avait une formation dérisoire et un armement peu important. Mais cette armée rouge comportait des paysans qui étaient pauvres et qui étaient encouragés par une passion révolutionnaire et une foi vis-à-vis du communisme.

 

En 1930, les régions considérées comme « régions soviétiques » étaient au nombre de 10. Ces régions étaient sous le contrôle du PCC ainsi que des soldats de l’armée rouge. Ceux-ci avoisinaient les cent mille.

 

Tchang Kaï-chek, le président du Kuomintang, était étonné et ennuyé par la multiplication des régions dites soviétiques. Alors il lança une offensive contre les territoires communistes. Tchang Kaï-chek lança 5 campagnes et un millions de soldats du Kuomintang furent impliqués. Sur les 5 campagnes, 4 furent repoussées par l’armée rouge de Mao Zedong.

 

 

 

La Longue Marche

 

la-longue-marche1.jpg

La longue Marche est aussi nommée « la Marche de dix mille li » ou encore « de vingt-cinq mille li ». Cette marche est un périple de plus d’une année qui va être menée par l’Armée rouge chinoise et par une partie du Parti communiste chinois. Le but est d’échapper à l’Armée nationale révolutionnaire du Kuomintang qui est commandée par Tchang Kaï-Chek.

 

C’est lors de cette marche que Mao Zedong va s’affirmer comme chef des communistes chinois.

 

La marche commença le 15 octobre 1934 et elle prit fin le 19 octobre 1935. Cette marche coûta la vie à environ 100 000 hommes uniquement au sein des troupes communistes.

 

Au départ…

 

Les 4 premières campagnes ont échouées. Tchang Kaï-Chek va engager sa 5e campagne mais il va changer totalement de stratégie. Elle va demander un an et plus d’un million de soldats de l’armée. A ce moment précis, cette armée a bien plus d’effectifs que celle de Mao Zedong. Ils sont aussi mieux équipés. Cette fois, la stratégie était d’entourer toutes les régions communistes de « blockhaus ». Le blockhaus est aussi appelé « bunker » ou encore « casemate ». Ils sont généralement, partiellement, enterrés et à l’épreuve des tirs ennemis.

 

Tchang-Kai-chek.jpg

Tchang Kaï-Chek va faire avec ces blockhaus, une création de points de défense tout le long du territoire qui sera conquis. Chaque village devait alors construire sont blockhaus. Lorsque les régions furent encerclées, elles subirent des bombardements et il y eut la famine.

 

De l’autre côté, l’armée rouge prenait de l’assurance et cherchait une stratégie plus classique pour se défendre. En 1933, le principal territoire de la République soviétique chinoise est encerclé. C’est à ce moment-là, que l’armée rouge décide d’une retraite stratégique.

 

Les premiers mouvements de la retraite furent effectués par des troupes qui étaient dirigées par Xiao Ke,  He Long, Fang Zhimin ou encore Xu Xiangqian. Ces déplacements vont faire une sorte de diversion afin de permettre aux plus grosses troupes de quitter la province de Jiangxy.

 

Les troupes de Mao Zedong et de Zhu De vont effectuer une percée dans les lignes du KMT. Ils sont alors 130 000 hommes. Mais d’après ce que l’on sait, il est fort possible que Tchang Kaï-Chek aurait sciemment laissé passer les troupes.

 

La Longue Marche reste un grand symbole et l’un des plus importants de l’histoire contre le communisme chinois. Beaucoup de responsables politiques vont participer à cette marche et ils ont transformés cette défaite en une victoire. Ce fut un symbole contre les troupes du Kuomintang.

 

 

famine-due-au-grand-bond-en-avant-de-Mao-copie-1.jpg

Mao Zedong fut inspiré et écrivit un poème :

 

« L’Armée Rouge ne s’effraie pas de la « Longue Marche »

Dix mille rivières, mille monts ne sont rien pour elle,

Les cinq pics sinueux sont de petites vagues.

Le vaste Wu Mong est une motte de terre que l’on foule aux pieds.

Tièdes étaient les rochers où se brisait la rivière aux Sables d’or.

Glacées étaient les chaînes de fer du pont de la Tatu.

Passé le mont Mien aux mille pieds de neige

La joie de toute l’armée fut immense. »

 

La référence du pont dans le poème sera décrite dans la propagande comme un pont dont les planches auraient manquées et les communistes ont dû passer en s’agrippant aux seules planches restantes et en luttant aussi contre une attaque nationaliste. Pourtant aucune attaque n’a eut vraiment lieu durant ce passage et le pont était en bon état. Le pont passait au-dessus du Dadu.

 

Cette Longue Marche va faire des milliers de morts inutiles. Elle sera nommée ainsi, en raison du vrai massacre par Tchang Kaï-Chek, des communistes. Il y aura à peine 7000 survivants sur les 100 000 hommes de l’armée rouge.

 

Après la Longue Marche

 

C’est dans le Shaanxi Nord, que les troupes rescapées vont s’installer. Ils établissent leur capitale nommée Yan’an en 1936 au moins de décembre.

 

De nos jours, cette cité troglodyte est préservée dans toute son authenticité et elle est devenue, pour les communistes chinois, un grand lieu de pèlerinage politique.

 

Mao Zedong va écrire et ses écrits seront consacrés aux problèmes militaires. Son plus grand texte s’appelle « La Démocratie nouvelle ». C’est un essai sur le marxisme-léninisme sur les conditions chinoises. Cet essai va paraître en janvier 1940.

 

Durant la période suivante, l’Etat va diriger les grandes entreprises et laisser survivre les autres. Les grandes propriétés vont être confisquées mais sans pour autant faire disparaître l’économie des paysans qui sont riches.

 

La propagande de Mao va être liée à cette « Nouvelle Démocratie » entre 1945 et l’année 1949.

 

affiche-de-propagande-pour-la-revolution.jpg

Il y aura un « mouvement de rectification » en 1942. Celui-ci débutera en 1941 et il va se poursuivre jusqu’en 1945. Ce mouvement va éliminer toute opposition à la direction du parti et il va être l’occasion d’une épuration qui va toucher entre 40 000 et 80 000 personnes sur un effectif d’environ 800 000 membres.

 

Ce mouvement est un modèle pour ceux qui vont suivre comme celui de la « Campagne des cent fleurs » qui sera en 1957. Cette campagne sera de février à juin de cette année-là.  Mao veut rétablir son autorité sur le parti qui est affaibli depuis le 8e congrès. Il veut améliorer les relations entre la population et la formation communiste. Le principe est de redonner une certaine liberté d’expression, tout particulièrement aux intellectuels.

 

Mao Zedong compte, grâce à cela, affaiblir ses adversaires.

 

Du 23 avril 1945 au 11 juin de la même année, a eut lieu le 7e congrès du Parti communiste chinois dans la capitale de Yan’an. Lors de ce congrès, il y aura de nouveaux statuts qui vont être adoptés et pour la première fois, la référence de la pensée de Mao Zedong y sera rapportée à la présidence du Comité central. C’est ainsi qu’il deviendra et sera consacré le seul et unique chef du parti.

 

La guerre

 

C’est à partir de 1945 que le prestige de Mao Zedong va grandir et que Tchang Kaï-Chek va être de plus en plus critiqué par le peuple. Tchang Kaï-Chek a des liens avec l’Amérique et les puissances occidentales ce qui ne plait plus du tout au peuple.

 

Thamzing-d-une-femme-tibetaine.jpg

Mao Zedong a une image de combattant de l’impérialisme. Durant la guerre sino-japonaise, les communistes vont s’allier avec les nationalistes contre les Japonais. La guerre sino-japonaise fut une invasion massive d’une partie de la Chine, la partie orientale, par l’Armée impériale japonaise.

 

Mao Zedong va garder la perspective de la reprise des combats contre le Kuomintang et évitera les attaques contre l’armée japonaise. Il préconise une guérilla qui permet d’épargner les effectifs et de consolider les forces de son armée. A la fin du conflit avec les japonais et malgré tous les efforts pris par les Etats-Unis pour une médiation, la guerre civile va reprendre entre les nationalistes et les communistes. Mao Zedong va alors diriger le 7e Politburo du PCC. C’est le parti communiste chinois qui a été élu par le 7e congrès national du Parti en 1945.

 

Mao Zedong Président

 

mao-zedong.jpg

Mao Zedong va proclamer l’avènement de la République populaire de Chine, le 1er octobre 1949, du balcon de la Cité interdite des anciens empereurs. La Cité interdite est un palais impérial au cœur de la Cité impériale de Pékin.

 

Cette prise de pouvoir va enfin mettre fin à une très longue période de guerre civile qui aura été marquée par l’invasion japonaise et la Longue Marche. Le Kuomintang est alors exilé en Taïwan.

 

Mao Zedong va être président du gouvernement populaire central chinois jusqu’en 1954. Ensuite il va voir son titre changer et il sera Président de la République populaire de Chine. Suite à son accession au pouvoir, Mao Zedong va faire quelques erreurs de gestion économique et très catastrophiques pour son pays. Mais son intelligence sur les rouages du pouvoir va lui permettre de rester longtemps au pouvoir. Il restera en place jusqu’à sa mort et il dirigera le 8e Politburo du PCC.

 

La campagne des cent fleurs

 

 

La campagne des cent fleurs est menée de février à juin 1957, c’est une politique qui sera effectuée en Chine. Cette campagne des cent fleurs symbolise « cent écoles, cent opinions qui s’expriment ».

 

C’est Mao Zedong qui va encourager la population à la liberté d’expression. Mais la campagne va prendre une telle ampleur qu’il n’avait pas prévu cela alors comme les propos vont échapper à son contrôle, il va mener ensuite une campagne de répression.

 

Certains analystes politiques diront que cette campagne était une sorte de piège afin de laisser s’exprimer les intellectuels dissidents afin de pouvoir par la suite les réprimer.

 

la campagne des cent fleurs

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un « Grand bond en avant »

 

Le modèle soviétique a été copié avec zèle jusqu’au milieu des années 1950 par la République populaire de Chine. Elle a consacré une grande partie de ses investissements au développement de l’industrie.

 

Mais en 1955, Mao Zedong est partisan d’une voie chinoise du socialisme qui va s’appuyer sur la classe paysanne plutôt que la classe ouvrière.

 

C’est ainsi qu’entre 1958 et 1960, Mao Zedong va mettre en œuvre ce qu’on appellera le « Grand Bond en avant ». C’est un mouvement des réformes de l’industrie qui permet de rattraper le niveau de production d’acier d’un pays : l’Angleterre.

 

Le-grand-bond-en-avant.jpg

Des communes de production vont être alors organisées au niveau local. Toute la population est mise à contribution que se soit le monde paysan ou les autres. Mao Zedong place en son peuple des espoirs immenses mais suite à cela, les paysans seront surexploités et ils devront tout faire en même temps : des récoltes à la production sidérurgique.

 

Cette période sera pour le pays, une grande croissance industrielle mai entrainera aussi la famine dans les campagnes. Dans tout cela, il y a une main d’œuvre qui sera inexpérimentée et qui produira des biens d’une qualité médiocre. Les récoltes qui n’auront pas été récoltées, faute de temps, vont pourrir sur pied.

 

Le « Grand Bond en avant » va engendrer une grande catastrophe : une famine d’une ampleur immense. Cette famine fera, selon certaines estimations, entre 20 millions et 43 millions de victimes.

 

Mao Zedong durant quelques temps, va ignorer totalement le désastre et rejeter la faute sur la mauvaise efficacité de son programme à cause des actions contre-révolutionnaires, des catastrophes naturelles ou encore des éléments perturbateurs venant de l’extérieur.

 

La confiance de la population vis-à-vis de Mao est totalement ébranlée. Il doit alors quitter son poste de Président de la République mais il continue à être Président du Parti.

 

 

Une révolution culturelle pour le pays

 

 

Jiang-Qing--4e-femme-de-Mao-.JPG

Entre 1966 et 1976, durant une période de troubles et de grandes contestations, suite au « Grand Bond en avant », la révolution culturelle va permettre à Mao Zedong de reprendre les rênes du pays et le pouvoir.

 

C’est son épouse Jiang Qing qui va lancer la révolution culturelle. Elle incite les jeunes à se révolter contre tous les fonctionnaires qui sont corrompus. Les « Gardes rouges » seront donc créés à cette occasion.

 

Les Gardes rouges sont un mouvement de masse chinois. Ils sont formés d’étudiants et des lycéens. Mao s’en sert pour poursuivre la révolution culturelle. Cette révolution vise à renforcer le « maoïsme ». Les Gardes rouges seront les auteurs de terribles excès comme la destruction du patrimoine jusqu’à l’humiliation publique mais aussi, l’enfermement dans des camps dit de rééducation nommés aussi « Laogai ». Ils iront jusqu’à l’exécution des « intellectuels ».

 

Une fois de plus, cette nouvelle politique va échapper au contrôle de Mao. Exactement comme le mouvement des cent fleurs et cela va se solder une fois encore, par une violente répression armée et un massacre sanglant.

 

Le Président nommé Liu Shaogi va être arrêté par les gardes rouges et tombera ensuite en disgrâce. Et à ce moment précis, Mao Zedong va devenir le maître incontesté du pays.

 

Beaucoup de personnes dites « intellectuelles » vont être envoyées en rééducation où vont être forcées à quitter la ville pour vivre dans les campagnes et devenir, à l’aide de l’apprentissage, paysan.

 

Le peuple chinois est traumatisé suite à cette nouvelle crise. Il y a eut trop d’atrocités physiques, d’incroyables violences physiques et morales. Les violences morales comme les séances d’ « autocritiques » nommée Thamzing.

 

Thamzing.jpg

Le Thamzing est une séance d’autocritique publique qui est imposée par les communistes. Ces séances sont obligatoires pour certains prisonniers. L’objectif de ces séances était de réformer la pensée ou encore d’humilier la personne.

 

La victime devait alors avouer des fautes devant d’autres prisonniers. Ces derniers l’accusaient, la frappaient et l’insultaient. On obligeait la famille, les parents, les enfants ou encore les amis à assister mais aussi à participer en critiquant la victime. Ces séances pouvaient durer plusieurs semaines et finissaient parfois en suicide.

 

La répression concernant la révolution culturelle sera aussi soldée par les goulags chinois, le Laogai. Là-bas, la détention des détenus n’est pas des meilleures.

 

 

Laogai.png

Le Laogai est un camp de rééducation par le travail, c’est un camp qui est l’équivalent du goulag en Russie. Le Laogai, sous Mao Zedong, sera classé sous 9 catégories de nuisibles : les paysans riches, les militaires et agents du Kuomintang, les agents ennemis capitalistes, les contre-révolutionnaires, les droitistes, les mauvais éléments et les intellectuels ou encore les propriétaires fonciers.

 

De nos jours, certains camps de détentions existent encore. Y sont enfermés des dissidents, des opposants politiques ou encore des étudiants, des activistes.

 

Mao Zedong va ensuite diriger les 9e et 10e Politburo du PCC.

 

C’est à la fin de son règne que Mao Zedong va changer sa stratégie d’autarcie. Il va alors inviter le Président des Etats-Unis Richard Nixon. De cette rencontre, les 2 leaders voulaient contrebalancer la puissance de l’Union soviétique.

 

La politique idéologique que va mener alors Mao Zedong va faire l’objet de nombreuses critiques au sein du parti communiste chinois. Cela va mettre fin au culte de la personnalité et à l’idolâtrie que Mao avait intensifiée à la fin de sa vie.

 

S’en suit ensuite le limogeage de la « Bande des Quatre » dont sa femme, Jiang Qing faisait partie. Ce limogeage eut lieu peu de temps après le décès de Mao Zedong.

 

 

Mao-zedong-et-sa-derniere-femme-Jiang-Qing.jpg

La « Bande des Quatre » : c’est le nom d’un groupe de dirigeants chinois qui furent démis de leurs fonctions en 1976 après la mort de Mao Zedong.  Les membres étaient la femme de Mao, Jiang Qing, avec 3 de ses proches : Wang Hongwen qui était vice président du pari, Yao Wenyuan qui était membre du Comité central et Zhang Chunqiao qui était membre du comité du bureau politique.  Le groupe a été accusé d’être les investigateurs de la Révolution culturelle de 1966 à 1969.

 

Selon l’historiographie officielle du pays, Mao Zedong reste malgré tout considéré comme le grand libérateur de la Chine ainsi que le constructeur de la Chine moderne. Son image continué à être honorée de nos jours, car il est le fondateur du régime chinois actuel.  Néanmoins, la politique économique du pays n’est pas suivie aujourd’hui par ses successeurs et n’a plus aucuns points communs avec le maoïsme.

 

La propagande de Mao Zedong

 

C’est lors de la Longue Marche que le culte de la personnalité de Mao Zedong va prendre ses racines. Il est à ce moment précis le leader charismatique du pays.

 

Lors de la Révolution culturelle, alors qu’il revient au pouvoir. L’effigie de Mao sera idéalisée. Shaoshan, dans la province de Hunan, est devenu un lieu de pèlerinage pour beaucoup de chinois. Cela donnera lieu à ce que l’on a nommé le « tourisme rouge ».

 

Livre rouge de mao

Bibliographie

 Les œuvres de Mao Zedong

 

Mao Zedong écrira plusieurs traités philosophiques qui seront rédigés avant et aussi après son avènement au pouvoir.

 

  • De la contradiction en 1937
  • De la pratique en 1937
  • Da la nouvelle démocratie en 1940
  • De la littérature et de l’art en 1942
  • De la juste solution des contradictions au sein du peuple en 1957

 

  • La guerre des révolutionnaires :

Problèmes stratégiques de la guerre révolutionnaire en Chine en 1936

Question de stratégie dans la guerre du partisan anti japonais en 1938

  • A la mémoire de Norman Béthune
  • Servir le peuple

 

Ouvrages sur Mao Zedong

 

  • L’histoire inconnue de Jung Chang et Jon Halliday
  • Le Singe et le Tigre : Mao, un destin chinois d’Alain Roux
  • Mao Tsé-toung de Philip Short

 

La composition de la famille de Mao

 

Mao-zedong-et-ses-filles.jpg

Au total, Mao Zedong eut 10 enfants de trois femmes différentes.

 

Avec sa première épouse Luo Yixiu (1889-1910), il n’aurait pas eut de descendance.

Avec sa deuxième épouse Yang Kaihui (1901-1930) il a eut 3 fils :

  • Mao Anying (1922-1950)
  • Mao Anqing (1923-2007)
  • Mao Anlong (1927-1931)

 

Avec sa troisième épouse He Zizhen (1909-1984) il a eut 6 enfants dont 3 garçons et 3 filles.

 

  • Mao Anhong (né en 1932)
  • Li Min (née en 1936)

 

Avec sa quatrième épouse Jiang Qing (1914-1991) il eut une fille.

  • Li Na (née en 1940)

 

Mao Zedong avait aussi une sœur adoptive nommé Mao Zejian (1905-1929) et deux frères Mao Zemin (1896-1943) et Mao Zetan (1905-1935). Tous les 3 furent malheureusement exécuter lors de la guerre civile par le Kuomintang. 

 

Mausolee-de-Mao-Zedong-a-Beijin.jpgmemorial-mao-zedong.jpg