Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Quilaztli, un petit monde d'histoire

Blog Histoire, voyages, animaux, recettes. Je fais mes articles au gré de mes envies....Si certains veulent rajouter des infos n'hésitez pas à commenter, je répondrais. Mais ici, c'est le respect avant toute chose, commentaire insultant ou n'étant pas correct ne sera pas publié! Ici c'est un partage d'idées, d'infos et cela, en toute sympathie. Vous pouvez me retrouver sur ma page FB : Quilaztli un petit monde d'histoire

Le Bagadais Casqué, White Helmetshrike, Prionops plumatus, Afrique

Publié le 29 Mai 2015 par Quilaztli dans Oiseaux

Auteur photo : Allan Hopkins

Auteur photo : Allan Hopkins

Le Bagadais Casqué, White Helmetshrike, Afrique

Cet oiseau est une espèce de passereau, de l'ordre des passeriformes, de la famille des prionopidae, genre prionops.

Le Bagadais Casqué vit en Afrique subsaharienne, du Sénégal au Soudan et un peu en Ethiopie jusqu'au sud du Kenya, de l'Angola et le nord ouest de l'Afrique du Sud.

C'est un oiseau qui a le manteau, les ailes et la queue noire. La queue noire possède des rectrices centrales noires et externes de couleur blanches.

La tête, le front, la calotte sont d'un blanc pur.

L'oiseau adulte porte une crête de couleur blanche qui est plutôt indisciplinée, recourbée vers l'avant.

Au niveau de l'oeil, une barre noire façon croissant. La nuque est de couleur grise et le cou est blanc.

Le bec est noir, les pattes ainsi que les doigts sont oranges/rouges. Les yeux sont gris foncé avec un cercle occulaire orangé muni d'"une frange dentelée.

Il n'y a pas de dimorphisme sexuel.

Il existe 5 sous-espèces qui sont de tailles différentes : PP poliocephalus (oeil jaune, crête courte et grise), PP Plumetus (oeil gris, longue crête) PP concinnatus, cristatus et vinaceigularis (crête courte, yeux jaunes)

Le Bagadais est un oiseau bruyant surtout lorsqu'il est en groupe. Il a un vaste répertoire de cris plutôt agressifs.

Il apprécie vivre dans les forêts sèches tropicales et subtropicales lors de la nidification mais en-dehors, il vit dans les savanes où il y a des accacias, dans les zones boisées, les prairies, les plantations de palmiers.

Cet oiseau peut vivre jusqu'à 2200 mètres d'altitude mais on le trouve généralement plus bas à 1500 mètres.

Le Bagadais Casqué se nourrit de cigales, mouches, araignées, chenilles, papillons, sauterelles ainsi que de petits reptiles et des fruits.

Lors de la nidification, le nid est en forme de coupe faite d'écorce de bois où les oiseaux déposent de l'herbe, des lichens ou des radicelles. Le nid se situe entre 2 et 10 mètres de haut.

La coupe est recouverte de toile d'araignée que les oiseaux portent dans leur bec et sur les plumes frontales de leur crête.

Le nid est généralement réutilisé chaque année.

La femelle va y déposer entre 2 et 5 oeufs. L'incubation est varie entre 16 à 21 jours. Les petits resteront dans le nid entre 17 et 22 jours. Puis ils seront encore nourris durant 6 semaines après avoir quitté le nid. Les petits restent environ 5 mois avec les parents puis ils partent vers de nouveaux horizons.

Ce n'est pas une espèce menacée!

Le nid couvert de toiles d'araignée

Le nid couvert de toiles d'araignée

Photo 1 : Auteur Gabriel Buissart, Photo 2 : source : http://www.larsfoto.se Photo 3 : Auteur  Geoff Mclleron.
Photo 1 : Auteur Gabriel Buissart, Photo 2 : source : http://www.larsfoto.se Photo 3 : Auteur  Geoff Mclleron. Photo 1 : Auteur Gabriel Buissart, Photo 2 : source : http://www.larsfoto.se Photo 3 : Auteur  Geoff Mclleron.

Photo 1 : Auteur Gabriel Buissart, Photo 2 : source : http://www.larsfoto.se Photo 3 : Auteur Geoff Mclleron.

Auteur : Steve Garvie

Auteur : Steve Garvie

source et auteur Loïc Mangi    http://www.scilogs.fr/best-of-bestioles/author/loic-mangin/

source et auteur Loïc Mangi http://www.scilogs.fr/best-of-bestioles/author/loic-mangin/

commentaires

L'Etourneau Améthyste, Violet-backed Starling, Cinnyricinclus Leucogaster, Afrique

Publié le 28 Mai 2015 par Quilaztli dans Oiseaux

L'Etourneau Améthyste, Violet-backed Starling, Cinnyricinclus Leucogaster, Afrique

L'Etourneau Améthyste, Cinnyricinclus Leucogaster, Afrique

C'est un oiseau insectivore qui vit en Afrique du sud au Sahara.

L'étourneau Améthyste est de la famille des Sturnidae, ordre passeriformes.

Il vit généralement dans les zones boisées ouvertes et les forêts riveraines. Ils a tendance à se déplacer beaucoup mais ils vont s'arrêter sur des zones où il y a des fruits.

Ils peuvent vivre jusqu'à 2000 mètres d'altitude.

Chez le mâle étourneau améthyste, la tête sauf les lores, la gorge, le menton, la nuque, le haut de la poitrine, le manteau, le dos ainsi que le croupion et la queue sont d'une belle couleur violette irisée.

Cela dépend aussi de la lumière car parfois selon le spectre, ces parties peuvent paraître rosâtres voir noires.

L'iris est entouré par un anneau orbital de couleur jaune. Les pattes ainsi que le bec sont noirs.

Chez la femelle, pas de couleur irisé. Sa tête, son capuchon, sa nuque ont des stries foncées sur la partie centrale des plumes et sont de couleur brun.

Le reste comme le croupion, les rectrices, les sus-caudales, le dos et le manteau sont brun plutôt sombre avec de petites rayes pâles.

Le menton et tout ce qui est dans les parties inférieures sont blancs avec des stries foncées.

L'iris, le bec et les pattes sont brunes.

Cet oiseau mesure environ 17 à 19 centimètres avec un poids de 45 grammes. Il est monogame. Il cohabite facilement avec d'autres oiseaux si vous l'avez en captivité.

Cet oiseau apprécie vivement les fruits, les baies, les insectes. Ils ont un régime mixte qui se compose aussi de végétaux et d'invertébrés.

Au niveau insecte, l'étourneau mange des fourmis, des termites ailées.

Lors de la nidification, les étourneaux cherchent un trou dans les arbres situé entre 2 à 6 mètres de hauteur. L'oiseau le garnit de feuilles vertes ou de bouses séchées pour le fond du nid.

La femelle va pondre entre 2 et 4 oeufs de couleur bleu pâle.

Elle va couver toute seule durant 12 jours puis après l'éclosion, les 2 parents s'occuperont de nourrir les petits durant 3 semaines.

Durant ce laps de temps, les parents vont renouveler le fond du nid et le tapisseront de nouvelles feuilles.

La saison des amours se situe d'octobre à janvier mais varie selon les régions de l'Afrique.

Ces oiseaux chantent, ils émettent un doux sifflement.

L'étourneau Améthyste est un oiseau qui n'est pas en danger car on le trouve énormément dans son pays.

L'Etourneau Améthyste, Violet-backed Starling, Cinnyricinclus Leucogaster, AfriqueL'Etourneau Améthyste, Violet-backed Starling, Cinnyricinclus Leucogaster, Afrique
L'Etourneau Améthyste, Violet-backed Starling, Cinnyricinclus Leucogaster, Afrique
Auteur photo 1 : Lawrence Néo, Photo 2 : source animalphoto, Photo 3 : auteur AndreaL, Photo 4 : source pixoto.comAuteur photo 1 : Lawrence Néo, Photo 2 : source animalphoto, Photo 3 : auteur AndreaL, Photo 4 : source pixoto.com
Auteur photo 1 : Lawrence Néo, Photo 2 : source animalphoto, Photo 3 : auteur AndreaL, Photo 4 : source pixoto.comAuteur photo 1 : Lawrence Néo, Photo 2 : source animalphoto, Photo 3 : auteur AndreaL, Photo 4 : source pixoto.com

Auteur photo 1 : Lawrence Néo, Photo 2 : source animalphoto, Photo 3 : auteur AndreaL, Photo 4 : source pixoto.com

Voir d'autres photos : http://featuredcreature.com/violet-backed-starling-stuns-with-its-amethyst-coat-of-feathers/

Voir d'autres photos : http://featuredcreature.com/violet-backed-starling-stuns-with-its-amethyst-coat-of-feathers/

Auteur photo : Nik Borrow

Auteur photo : Nik Borrow

La femelleLa femelle

La femelle

commentaires

L'île Christmas et l'invasion des crabes rouges, Gecardoidea natalis, "île de Noël", Australie

Publié le 27 Mai 2015 par Quilaztli dans Australie

L'île Christmas et l'invasion des crabes rouges, Gecardoidea natalis, "île de Noël", Australie

L'île Christmas et l'invasion des crabes rouges, "île de Noël", Australie

L'île Christmas se situe dans l'océan Indien, à 350 kilomètres de Java.

L'île est large de 14 kilomètres et longue de 19.

C'est le capitaine anglais William Mynors qui l'a baptisée le 25 décembre 1643. Elle était inhabitée.

C'est à cet endroit qu'à la saison des pluies (entre octobre et novembre) que les crabes rouges des forêts tropicales se lancent dans une grande migration en vue de se reproduire sur les plages.

Les mâles creusent alors un trou dans lequel la femelle y mettra ses œufs.

A cette période de l'année, il y a près de 100 millions de crabes qui font une grosse procession partout dans les villes et sur les routes.

Ce n'est pas amusant pour tout le monde certes, mais cela fait le bonheur des photographes et des amoureux de la nature. Les habitants se sont aussi adaptés et ils évitent certaines routes de leur île qui sont envahies durant cette période.

Ces crabes, Gecardoidea natalis, sont une espèce protégée car inoffensif pour l'humain et parce qu'ils sont indispensables pour la vie des forêts tropicales.

Ils peuvent ainsi peser jusqu'à 1 kilogramme et vivre jusqu'à environ 12 ans.

Lors de la reproduction, les femelles vont expulser jusqu'à 100 mille œufs chacune.

Les seuls prédateurs de ce crabe restent les oiseaux, surtout pour les petits.

Malgré tous les efforts fait sur l'île, près d'un millions de crabes rouges restent sur le carreau. Ils sont écrasés par les véhicules.

Ce crabe n'est pas en danger mais depuis peu il est menacé par une espèce de fourmi qui n'est pas de l'île.

Celle-ci a été importée dans des cargaisons de bois d'Afrique. C'est une menace pour les crabes rouges.

Cette fourmi est "Anoplolepis gracillipes".

Cette fourmi est originaire d'Afrique et d'Asie. Elle est devenue invasive à Tahiti et en Australie.

On peut aussi trouver ce crabe aux îles Coco dans l'océan Indien.

On estime, en totalité, qu'il y a 43,7 millions de crabes rouges adultes sur l'île de Christmas.

Auteur photo : John Tann, Photo 2 : source sciencepost.frAuteur photo : John Tann, Photo 2 : source sciencepost.fr

Auteur photo : John Tann, Photo 2 : source sciencepost.fr

Photo 1 : Source PhotomondePhoto 1 : Source Photomonde
Photo 1 : Source Photomonde

Photo 1 : Source Photomonde

L'île Christmas et l'invasion des crabes rouges, Gecardoidea natalis, "île de Noël", AustralieL'île Christmas et l'invasion des crabes rouges, Gecardoidea natalis, "île de Noël", Australie
L'île Christmas et l'invasion des crabes rouges, Gecardoidea natalis, "île de Noël", Australie
La fourmi destructrice

La fourmi destructrice

commentaires

Tashirojima, l'île envahie par les chats, "Cat Heaven Island" Japon

Publié le 26 Mai 2015 par Quilaztli dans Japon

L'îleL'île

L'île

Tashirojima, l'île envahie par les chats, "Cat Heaven Island" Japon

C'est sur l'île de Tashirojima au Japon, au nord de l'archipel que l'on trouve la plus grande invasion de chats parmi les habitants.

La petite île fait partie de la préfecture de Miyagi, elle se trouve dans l'océan pacifique au large de la péninsule d'Oshika.

Les habitants sont une centaine, la plupart sont des retraités et ils partagent leur île avec des centaines de chats qui prennent leurs aises parmi toutes ces maisons de pêcheurs abandonnées.

Pourtant en 1950, la population de ce petit bout de terre était de plus de 1000 habitants.

L'île est divisée en 2 villages : Oodomari et Nitoda. Ces 2 villages sont étiquetés comme des "Genkai-Shuuraku" c'est à dire des villages terminaux, la population y étant vieillissante et dans quelques années, ces endroits sont voués à disparaitre.

Les habitants ont plus de 65 ans et une seule personne a 45.

C'est lors de la fin de la seconde guerre mondiale que ce fut l'exode et que l'île fut plus ou moins abandonnée.

Désormais habitée par quelques personnes, l'île attire les touristes à cause des nombreux chats qui y vivent.

L'île de Tashirojima est surnommée dans la région "Cat Heaven Island".

Au départ, les chats furent amenés sur l'île afin de maintenir un certain équilibre. L'île était envahie de souris alors que sur celle-ci, on y faisait de la soie et donc qu'il y avait des vers à soie.

Les souris étant les grands prédateurs des vers à soie, les chats ont contribués à la survie de ceux-ci. Lorsque la production de soie s'est arrêtée, les chats et leurs descendants sont resté sur l'île.

Aucun d'eux n'a vraiment un propriétaire et ils vont et viennent comme bon leur semble. Mais les chats sont en très bonne santé malgré tout.

Eh oui car sur l'île de Tashirojima, s'occuper d'un chat et le nourrir est signe de richesse et de bonne fortune.

Tashirojima est devenu un endroit touristique très populaire surtout pour les amoureux des chats.

D'ailleurs ces petites bêtes se laissent approcher sans aucun soucis.

Si vous décidez de vous rendre sur l'île sachez qu'il est interdit d'y ramener son chien!

Cela coule de source ^^

Photo 1 : source ThedailybeastPhoto 1 : source Thedailybeast
Photo 1 : source Thedailybeast
Photo 1 : source ThedailybeastPhoto 1 : source Thedailybeast

Photo 1 : source Thedailybeast

Source : http://www.inspired-tours.com/Source : http://www.inspired-tours.com/
Source : http://www.inspired-tours.com/

Source : http://www.inspired-tours.com/

Tashirojima, l'île envahie par les chats, "Cat Heaven Island" Japon
Photo 3 : auteur Rahen Z  http://www.japlanning.com/blog/japlanning101-cat-islandPhoto 3 : auteur Rahen Z  http://www.japlanning.com/blog/japlanning101-cat-island
Photo 3 : auteur Rahen Z  http://www.japlanning.com/blog/japlanning101-cat-island

Photo 3 : auteur Rahen Z http://www.japlanning.com/blog/japlanning101-cat-island

commentaires

Le Calliste Septicolore, Tangara Chilensis, Amérique du Sud

Publié le 25 Mai 2015 par Quilaztli dans Oiseaux

Le Calliste Septicolore, Tangara Chilensis,  Amérique du Sud

Le Calliste Septicolore, Tangara Chilensis, Amérique du Sud

Cet oiseau est aussi nommé Tangara Chilensis, Tangara du Paradis ou Septicolore.

C'est un oiseau emblématique des régions tropicales.

On le trouve dans les pays comme la Bolivie, l'Equateur, le Pérou, la Colombie, la Guyane, Suriname, Venezuela et Brésil.

Il existe 4 sous-espèces reconnues de Tangara Paradis. La couleur diffère légèrement au niveau de la croupe qui peut être écarlate, jaune pour les autres.

- Le paradisea : il vit au Venezuela, Guyane, Brésil.

- Le Caelicolor : Colombie, Venezuela, Brésil

- Le Chilensis

- Le Chlorocorys : Pérou dans la vallée de Huallaga.

Le Calliste septicolore mesure 15 centimètres de long avec une envergure de 30 centimètres environ.

Il possède un plumage qui est dominé par le noir (bec, cou, épaules, haut du dos et la queue). Mais il est coloré au niveau de la tête d'un beau vert, des ailes qui sont rouge et son ventre bleuté. C'est une sorte d'identité auprès de ses congénères.

Le Calliste vit en couple. Cependant, il aime vivre en groupe avec d'autres espèces. Son habitat est généralement dans les forêts montagneuses.

Il apprécie les fruits comme les bananes, les poires, les oranges ou encore les dates ainsi que les insectes.

Cet oiseau niche dans le bord extérieur de la canopée.

J'ai très peu d'informations sur cet oiseau malgré mes recherches ...

Mais malgré tout, cet oiseau n'est pas menacé.

Auteur photo 1 : Paul Bratescu,

Auteur photo 1 : Paul Bratescu,

Le Calliste Septicolore, Tangara Chilensis,  Amérique du SudLe Calliste Septicolore, Tangara Chilensis,  Amérique du Sud
Le Calliste Septicolore, Tangara Chilensis,  Amérique du SudLe Calliste Septicolore, Tangara Chilensis,  Amérique du Sud
commentaires

Afficher plus d'articles

1 2 3 > >>