Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Quilaztli, un petit monde d'histoire

Blog Histoire, voyages, animaux, recettes. Je fais mes articles au gré de mes envies....Si certains veulent rajouter des infos n'hésitez pas à commenter, je répondrais. Mais ici, c'est le respect avant toute chose, commentaire insultant ou n'étant pas correct ne sera pas publié! Ici c'est un partage d'idées, d'infos et cela, en toute sympathie. Vous pouvez me retrouver sur ma page FB : Quilaztli un petit monde d'histoire

Articles avec #merveilles du monde catégorie

le Tunnel de l'Amour, Ukraine

Publié le 21 Novembre 2013 par Quilaztli dans Merveilles du Monde

Le Tunnel de l'Amour, Ukraine

 

 

 

 

mmp.jpg

Le tunnel de l'Amour est situé à Klevan en Ukraine. C'est une voie verte qui suit une ancienne ligne de chemin de fer industrielle.

Cette ligne est désormais désaffectée mais pas déferrée.

A l'heure actuelle, il y a une végétation assez dense qui est composée d'arbustes entrelacés et d'arbres qui forment un tunnel vert à travers la forêt.

 

L'endroit est réputé pour être romantique, ce bout de chemin de fer est long de quelques kilomètres et il est réservé aux balades amoureuses.

 

Depuis qu'il a été "découvert", de nombreux touristes viennent y faire un tour.

 

L'ancienne ligne de chemin de fer, à l'époque, permettait d'alimenter les usines avec des matières premières. Le passage lent des wagons aurait permis de réaliser et façonner ce paysage sans aucune intervention de l'homme.

 

Auparavant cette ligne de chemin de fer s'étendait sur plus de 3000 KM.... mais le tunnel de l'amour ne fait qu'un kilomètre environ.

 

 

A vous d'apprécier ce tunnel de l'Amour....

 

 

mm.jpg

 

mmpo.jpg

 

tunnel.jpg

 

tunnel-de-lamour-550x365.jpg

commentaires

Lac Hillier, le lac Rose d'Australie

Publié le 20 Novembre 2013 par Quilaztli dans Merveilles du Monde

Le Lac Hillier, un lac rose, Australie

 

 

 

 

 

ok1.jpg

 

C'est en Australie qu'on trouve un lac d'une couleur exceptionnelle, le lac Hillier.

C'est l'une des plus grandes énigmes scientifiques.

 

Le Lac Hillier est de couleur rose et cette couleur n'a jamais pu être expliquée depuis que l'on a découvert ce lac en 1802.

 

C'est l'une des exceptions naturelles et  des plus curieuses qui soient. L'eau de couleur rose vif questionne beaucoup de monde.

 

 

 

ok.jpg

Le lac est situé sur une île d'Australie qui est nommée "Middle Island" et qui se trouve dans l'archipel de la Recherche.

Ce lac mesure 600 mètres de long et il est au milieu d'une forêt d'eucalyptus. Il est bordé d'un liseré de sels blancs.

 

C'est un explorateur du nom de Matthew Flinders, un britannique que le lac fut découvert en 1802.

 

Ce qui est étonnant mais bien réel, c'est que lorsque l'on prend de l'eau du lac pour le mettre dans un verre, on ne peut que constater que l'eau est belle et bien rose et qu'elle garde sa couleur où qu'elle soit.

De nombreux scientifiques pensaient que c'était le fond du lac Hillier qui donnait sa couleur rose, mais ce n'était pas le cas et jusqu'ici aucune explication n'est donnée.

 

 

ok2.jpg

 

Certains scientifiques diraient que la couleur rose proviendrait d'une algue ou encore d'une bactérie qui se développerait sans aucune raison à cause de la forte salinité du lac.

Hypothèse non confirmée et abandonnée au fil du temps.

 

 

 

ok3

 

ok4.jpg

 

ok5.jpg

 

ok6.jpg

 

pp.jpg

commentaires

Musée sous-marin de Cancun, Mexique

Publié le 20 Novembre 2013 par Quilaztli dans Merveilles du Monde

 

Le plus grand musée sous-marin du monde, Mexique, ville de Cancun

 

 

 

 

 

18.jpg

 

Vous avez envie de voir quelque chose d'exceptionnel, une envie de découvrir les fonds marins?

Je vous invite dans ce lieu intense et magique : le plus grand musée sous-marin du monde qui se situe dans la ville de Cancun au Mexique.

 

L'idée des créateurs de ce musée d'exception était de sensibiliser les visiteurs sur les changements climatiques des récifs ainsi que le milieu subaquatique.

 

Les sculptures sont réalisées avec des matériaux organiques au PH neutre. Ces matériaux vont favoriser le développement des récifs corallien dans les prochains temps.

C'est une très jolie initiative qui vaut le détour et qui mérite qu'on parle d'elle!

 

 

 

1.jpg

Alors équipez-vous de palmes, d'un masque et d'un tuba puis partez à l'aventure dans les fonds marins.

Rassurez-vous, les sculptures ne sont qu'à quelques mètres de profondeurs.

 

Elles ont été réalisées par un artiste anglais du nom de Jason de Caires Taylor.

 

Le musée se situe au fond du Parc National Maritime de la côté occidentale de l'île nommée "Isla Mujeres" (pour y être allée il y a longtemps je dirais que cet endroit est sublime et vaut le coup d'œil). Le musée a été inauguré en 2009.

 

Ce musée fut un projet très ambitieux et il a suscité un vif intérêt de la part du monde entier. Il permet aussi de dynamiser la région et d'accroître le tourisme.

Grâce à divers investissements, les créateurs de ce musée sous-marin vont encore pouvoir agrandir le site dans les prochains temps.

 

2.jpg

 

Il y a 400 sculptures qui ont été réalisées avec du ciment alcalin, de la fibre de verre et plusieurs substances différentes résistantes et écologiques.

 

La plupart des oeuvres ont été transportées sur des plateformes flottantes et ensuite elles ont été immergées avec une grande précision dans différents endroits mais surtout près des récifs naturels afin de créer des salles avec des thèmes différents.

 

Vous pouvez alors y retrouver certains thèmes comme : l'homme de feu, l'évolution silencieuse, la jardinière de l'espoir ou encore le collectionneur de rêves perdus.

 

 

3.jpg

Le musée retrace, en quelques sortes, l'évolution de l'homme Maya.

 

 

Comme je disais au-dessus, le musée sous-marin de Cancun, d'ici quelques années, formera un grand écosystème spectaculaire et surtout extraordinaire lorsqu'il sera alors colonisé par les différents coraux ainsi que les milliers de poissons qui vont s'y établir.

 

 

Pour vous y rendre, c'est tout simple....

 

Si vous êtes sur Cancun, il vous faudra prendre le speed-boat au départ de la marina.

Vous pourrez visiter le site pour 38 euros par personnes.

Sur le bateau qui vous emmènera au-dessus du musée, vous aurez des commentaires en anglais pour vous renseigner

La visite du musée sous-marin dure environ 40 minutes.

 

Mais en attendant de vous y rendre, je vais vous donner l'envie d'y aller....

 

voici le musée en quelques images et vidéo.

N'hésitez pas à visiter le site du créateur :

http://www.underwatersculpture.com/

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

4.jpg

 

5.jpg

 

6.jpg

 

7.jpg

 

8.jpeg

 

9.jpeg

 

10.jpeg

 

11.jpeg

 

13.jpeg

 

14-copie-1.jpg

 

15.jpeg

 

16.jpeg

 

19.jpg

 

20.jpg

 

The-Silent-Evolution-3.jpg

 

12.jpeg

 

cancun1.jpg

 

 

commentaires

Machu Picchu, Pérou

Publié le 26 Mai 2013 par Quilaztli dans Merveilles du Monde

Le Machu Picchu, Pérou

 

 

 

 

11-copie-5.jpg

C'est une ancienne cité Inca du 15e siècle qui se situe au Pérou. Cette cité est perchée sur un promontoire rocheux.

 

Ce promontoire unit les monts Huayna Picchu et Machu Picchu.

 

Selon les archives du 16e siècle, le Machu Picchu aurait été l'une des résidences de l'empereur Pachacutec. Mais d'autres constructions démontreraient que l'endroit était plutôt utilisé pour les cérémonies comme sanctuaire religieux.

 

Cependant, les 2 usages du mont Machu Picchu peuvent tout à fait être possible.

 

 

 

1-copie-11.jpg

Pachacutec était un empereur inca qui régna de 1438 à 1471. Il était aussi nommé Cusi Yupanqui jusqu'à sa prise de pouvoir. Il était le fils de Viracocha Inca et de Mama Runtu Qoya.

 

La ville sacrée Machu Picchu fut oubliée durant des siècles mais elle est considérée comme une très belle œuvre de l'architecture inca.

C'est grâce à l'américain Hiram Bingham que la cité fut dévoilée au monde entier. Hiram Bingham était un professeur assistant d'histoire de l'Amérique latine à l'Université de Yale.

Il écrivit un ouvrage sur le sujet.

 

2-copie-10.jpg

 

En 1983, le site du Machu Picchu fut mis sur la liste du Patrimoine mondial de l'Unesco. Le 7 juillet 2007, la cité est désignée comme l'une des 7 merveilles du monde par la NewOpenWorld.

 

C'est l'un des sites les plus prisés de la planète par les touristes.

 

 

3-copie-7.jpg

 

L'histoire du Machu Picchu

 

 

La plus grande majorité des archéologues modernes et des historiens sont d'accord sur le fait que le Machu Picchu fut construit par Pachacutec, le plus grand dirigeant du Tahuantinsuyo, qui a gouverné de 1438 à 1471.

 

 

 

pachacutec.jpg

La citadelle fut construite aux environs du 15e siècle, date révélée par le carbone 14.

 

L'édification du Machu Picchu correspond donc à l'époque de la croissance du prince Inca et selon les archéologues, la dernière bataille définissant la victoire sur les chancas se serait produite sur la zone. Grâce à cette victoire Pachacutec fut comblé de pouvoir et de prestige.

 

Pachacutec sera le premier inca qui sortira de la vallée de Cusco suite à cette victoire. Il termina alors l'expansion de Tahuantinsuyo.

Pachacutec est connu comme le constructeur de Cusco.

 

 

4-copie-7.jpg

Pachacutec se caractérise par ses conquêtes territoriales, le développement de la religion et de la spiritualité et il est un mandataire très aguerri. L'origine du Machu Picchu lui est attribuée avec une grande certitude.

 

Au départ, les archéologues disent qu'il s'agissait d'une propriété (hacienda) qui était destinée au culte des dieux.

 

 

5-copie-6.jpg

La région du Machu Picchu est située entre les Andes et la forêt amazonienne. Ce fut une région qui fut colonisée par des populations qui venaient des montagnes. Principalement des régions de Cusco et de Vilcabamba. Ces populations devaient surement être à la recherche de nouvelles terres pour les cultiver.

 

Dans les années 900, il y eut une explosion démographique de groupe qui fut liée à l'ethnie "Tampu des Urubamba".

 

 

L'époque inca de 1438 à 1534

 

L'emplacement du Machu Picchu est impressionnant.

 

Le Machu Picchu avait une population estimée entre 300 et 1000 habitants qui appartenaient à une élite. Le travail agricole était réalisé par des colons "mitmaqkuna" qui arrivaient de différents endroits de l'empire inca.

 

 

 

6-copie-6.jpg

Les vallées avoisinantes formaient une grande région très peuplée et qui augmenta de façon spectaculaire sa production agricole sous l'occupation inca en 1440.

 

Les incas construisirent de nombreux centres administratifs comme ceux de Quente et de Patallacta. Ils construisirent aussi des complexes agricoles avec des cultures en terrasses.

 

Le Machu Picchu dépendait de tout cela pour son alimentation mais voilà, celle-ci restait tout de même insuffisante.

 

La communication entre les différentes régions fut possible grâce à 8 chemins incas qui allaient jusqu'au Machu Picchu. La cité se différenciait facilement des autres grâce à la qualité de ses grands édifices.

 

 

7-copie-5.jpg

Lors du décès de Pachacutec, et selon les coutumes royales incas, le Machu Picchu passa à son panaca. C'est-à-dire la coutume voulait que l'on destinait les rentes produites au culte de la momie du roi défunt. Cette coutume se poursuivit encore sous le règne de Tupac Yupangi de 1470 à 1493 et aussi de Huayna Capac de 1493 à 1529.

 

Malheureusement le Machu Picchu perdit de son importance à cause du désintérêt des empereurs successifs mais aussi à cause d'une route plus sûre et bien plus large entre Ollantaytambo et Vilcabamba.

 

 

 

8-copie-4.jpg

 

L'époque entre 1534 et 1572

 


De 1531 à 1532, il y eut une guerre civile inca puis l'arrivée des Espagnols à Cusco en 1534.

L'arrivée des Espagnols va bouleverser toute les activités du Machu Picchu.

 

Les paysans qui étaient de la région et issus des différentes nations conquises par les incas furent déplacés de force sur ces terres. Cela favorisa la chute du systèmes inca car les paysans voulurent retourner sur leurs terres natales.

 

9-copie-4.jpg

Manco Inca, en 1536, dirigea une résistance. Il appela les nobles de toutes les régions proches à rejoindre la cour en exil de Vilcabamba.

 

Ainsi Machu Picchu et sa région deviennent tributaires de l'Espagne et le premier chef fut le conquistador Francisco Pizarro.

 

Lors de la chute en 1572 du royaume de Vilcabamba et la consolidation du pouvoir espagnol dans les Andes centrales, le Machu Picchu demeura dans la juridiction des haciendas coloniales. Mais celles-ci changèrent de mains jusqu'à la création d'une république en 1821.

 

 

 

10-copie-4.jpg

 

 

La république du Machu Picchu

 

 

La région devient alors un lieu à part car éloignée des nouvelles routes et des nouveaux axes du Pérou. Elle fut totalement ignorée par le régime colonial qui ne fit plus rien construire dans la zone. La nature reprit alors ces droits et la végétation envahi le tout.

 

En 1865, Antonio Raimondi, un naturaliste italien, passa au pied des ruines du Machu Picchu sans les voir et il mentionna que la population était vraiment clairsemée.

 

 

12-copie-3.jpg

En 1870, Harry Singer, un américain, indiqua pour la toute première fois sur une carte le Machu Picchu et le Huayna Picchu.

 

En 1874, sur la carte de l'allemand Herman Gohring, les 2 sites seront mentionnés avec une grande exactitude.

 

Un voyageur français nommé Charles Wiener, en 1880, affirma qu'il y avait des ruines à Machu Picchu mais il ne pouvait se rendre sur les lieux.

 

 

13.jpg

 

Ce serait en 1860 que le site aurait été à nouveau découvert par Augusto R. Berns. Ce dernier aurait même commencé le pillage des artefacts avec l'autorisation des autorités péruviennes de l'époque. Ces dires sont à prendre avec précaution car il aurait effectivement eu l'autorisation de prospecter des Huacas del Inca. Ce terme désigne aussi bien le lieu sacré du Machu Picchu ou encore une simple mine.

 

Cependant les toutes premières références réelles rapportées indiquent que Augustin Lizarraga qui est originaire de Cusco, arriva le 14 juillet 1902 dans la ville alors qu'il guidait Gabino Sanchez, Justo Ochoa et Enrique Palma.

 

 

14.jpg

Les visiteurs laissèrent même un graffiti sur les murs du Templo de las Très Ventanas.

C'est en 1911, que Hiram Bingham retrouva le graffiti.

 

Hiram Bingham est un historien américain et il effectuait des recherches sur la ville perdue de Vilcabamba. Il a entendu parler de Lizarraga et accompagnés par des guides, Hiram va se rendre au Machu Picchu le 24 juillet 1911.

 

Une fois là-bas, ils rencontrèrent 2 familles de paysans qui vivaient là : les Alvarez et les Recharte.

 

 

 

Hiram-bingham.jpg Hiram Bingham

 

 

 

C'est un des fils Recharte qui conduisit Hiram Bingham jusqu'à la zone en friche. Hiram Bingham fut vraiment impressionné et il demanda au gouvernement péruvien l'autorisation de commencer l'étude scientifique du Machu Picchu.

 

Avec l'ingénieur Ellwood Erdis et l'ostéologue George Eaton, Hiram Bingham commença les premières fouilles. Il fut aussi aidé par Toribio Recharte et Anacleto Alvarez, sans oublier un groupe de travailleurs anonymes de la région.

 

Hiram Bingham écrivit un livre "Lost city of the Incas". Ce livre rendit le lieu célèbre dans le monde entier.

 

Attention, il est tout à fait certain que Hiram Bingham n'a pas découvert le Machu Picchu, mais il a eut le mérite de reconnaître que les ruines avaient une grande importance pour ceux qui voulaient les étudier.

 

15.jpg

 

Après 1915

 

1981, établissement d'une zone de protection écologique autour du site

1983, inscription du Machu Picchu sur la liste du Patrimoine mondial de l'Unesco

1997, incendie de forêt et conflits politiques ont entaché l'effort de l'Etat

2005, adoption d'un plan majeur pour le développement de la région afin que le Machu Picchu conserve ses alentours et qu'il ne soit conservé lui-même.

2004, plus de 400 000 touristes visitèrent le Machu Picchu et l'Unesco a exprimé ses craintes sur le sujet afin que le site ne se dégrade pas trop rapidement. Du coup les autorités ont limité l'accès au site. L'idée d'avoir un téléphérique pour rejoindre le site est totalement rejeté.

 

7 juillet 2007, le Machu Picchu est désigné comme l'une des 7 nouvelles merveilles du monde après un concours très controversé qui a mobilisé 100 millions de personnes sur internet.

 

En septembre 2007, l'Université de Yale a promis de rendre les 4000 pièces archéologiques qui avaient été trouvées par Hiram Bingham.

 

 

17.jpg

 

 

 

Description du Machu Picchu

 

 

 

carte-machu-picchu-1.jpg

 

description-machu-picchu.jpg

 

Machu_Picchu_map.gif

 

machu-picchu.gif

 

MachuPicchu.jpg

 

 

Francisco-Pizarro.png

 

 

Francisco Pizarro

 

Huayna-Capac.jpg

 

Huayna Capac

 

Tupaq_Yupanki.jpgTupac Yupanqi

 

 


commentaires

Rio de Janeiro, visites, Brésil

Publié le 18 Mai 2013 par Quilaztli dans Merveilles du Monde

Rio de Janeiro,

Christ Rédempteur,

Copacabana,

le mont Pain de Sucre,

Brésil

 

 

 

027eba735ee4113aec0081203f103f23_large.jpeg

 

Rio de Janeiro est une ville du Brésil, c'est la 2è plus grande ville du pays derrière Sao Paulo.

Elle est située au sud-est du pays et elle est la capitale de l'Etat de Rio de Janeiro.

 

Il y a environ 6,1 millions d'habitants intra-muros c'est-à-dire les "Cariocas" et 12,62 millions dans l'aire urbaine.

 

Rio de Janeiro fait partie des plus grandes métropoles et la plus importante du continent américain.

 

Rio de Janeiro est bien connue pour son carnaval mais aussi pour ses plages comme celles de Copacabana et Ipanema. Rio est aussi connue pour la statue du Christ Rédempteur qui se trouve au sommet du Corcovado.

 

 

Voici ce que l'on peut découvrir à Rio de Janeiro....

 

 

Le Christ Rédempteur

 

En portugais, "O Cristo Redentor".

 

 

 

1-copie-2.jpg

C'est une grande statue du Christ qui domine la ville de Rio de Janeiro, du haut du mont Corcovado.

Au départ, cette statue était juste un simple monument religieux puis elle est devenue au fil du temps un des emblèmes de la ville qui est maintenant reconnu internationalement au même titre que la plage de Copacabana ou encore le carnaval de Rio.

 

La statue fut réalisée par un ingénieur brésilien nommé Heitor da Silva Costa. Il a collaboré avec le français Albert Cacquot et le sculpteur français d'origine polonaise Paul Landowski.

 

 

2-copie-2.jpg

La statue est classée monument historique depuis 1973. Le mont Corcovado est l'un des sites les plus visités, les plus fréquentés avec environ 600 000 visiteurs par an.

 

Il est établi au cœur du parc national de la forêt de Tijuca et à une altitude de 710 mètres.

 

La statue du Christ Rédempteur fait 38 mètres de haut (dont 30 pour le Christ et 8 pour le piédestal). La masse de la statue est de 1 145 tonnes et approximativement pour la tête, elle ferait 30 tonnes. La masse des mains serait de 8 tonnes chacune.

 

 

3-copie-1.jpg

L'envergure des 2 mains est de 28 mètres.

 

Cela fait d'elle, une des plus grandes statues du genre au monde.

Les autres statues qui sont plus grandes que celle-ci sont :

 

* le Christ de la Concorde à Cochabamba en Bolivie (40,44 mètres de haut)

Concorde-Cochabamba.jpg

 

* la statue du Christ Roi à Świebodzin (52,5 mètres de haut)

 

images.jpg

 

* le Christ de Vung Tau (32 mètres de haut)

Vung-Tau.jpg 

La construction de la statue a débuté en 1926 et s'est achevé en 1931. La cérémonie d'inauguration eut lieu le 12 octobre 1931 en présence du cardinal Dom Sebastiao Leme et du chef du gouvernement provisoire Getulio Vargas.

 

 

De nos jours, la statue est protégée par des droits commerciaux qui sont détenus par la Mitre Archiépiscopale de Rio de Janeiro.

 

Le 7 juillet 2007, la statue fut choisie comme l'une des 7 nouvelles merveilles du monde par plus de 100 millions d'internautes.

 

 

4-copie-2.jpg

Le 22 décembre 2009, l'artiste Gaspare Di Caro (franco-italien) donne un visage à la statue, grâce à sa technique de projection d'image relevée au GPS.

 

Le 16 avril 2010, des vandales ont souillés la statue de tags et de graffitis. Cet acte est qualifié de "crime contre la nation" par le maire de la ville et cela a suscité un vif émoi parmi les Brésiliens.

 

5-copie-2.jpg

 

6-copie-1.jpg

 

7-copie-1.jpg

 

 

 

 

La plage de Copacabana

 

Depuis le 6 juillet 1892, Copacabana est un district de Rio de Janeiro situé au sud de la ville.

Le quartier de Copacabana comporte une plage du même nom qui est longue de 4,5 kilomètres.

 

C'est l'une des plages les plus célèbres du monde.

 

 

Copacabana--1-.jpg

Copacabana est une plage en forme de demi-lune qui s'étend donc sur 4,5 kilomètres, de Leme jusqu'à Arpoador.

Elle est surnommée "Princesinha do Mar" ce qui veut dire "Petite princesse de la Mer".

 

La plage est l'un des emblèmes touristique de Rio de Janeiro.

 

 

copacabana1.jpg

Au milieu de la plage se trouve le plus ancien hôtel de luxe de l'Amérique du Sud qui se nomme le Copacabana Palace. Il fut construit selon les plans d'un architecte français.

 

 

Hotel-capacana-luxe.jpg

Le soir du réveillon, il y a un grand feu d'artifice qui est tiré devant environ 2 millions de personnes qui sont rassemblées et habillées tout en blanc.

Comme le veut la tradition, à minuit, des fleurs sont alors jetées dans la mer.

 

 copacabana2.jpg

 

copacabana-nuit.jpg

 

copacabana.jpg

 

 

 

Le Mont Pain de Sucre

 

Le Mont Pain de Sucre "Pao de Açucar" est un pic situé dans la ville de Rio qui culmine à 396 mètres d'altitude et qui est accessible en téléphérique.

 

 

Pain1.jpg 

Son nom est apparu au XVIe siècle à l'instigation des Portugais. Il doit son nom à sa forme particulière qui évoque les blocs de sucre raffiné et placé dans des moules en argile pour être transportés en bateau lors du commerce de la canne à sucre.

 

En 1907, Augusto Ferreira Ramos, un ingénieur brésilien, eut l'idée de relier les collines par câble aérien. En 1910, il fonde la Société pour le Pain de Sucre et il débute les travaux.

 

 

Pain2.jpg

Le projet est mit en œuvre en Allemagne et réalisé par les travailleurs brésiliens. Chaque élément du téléphérique est hissé en escaladant la montagne ou par le biais de câbles en acier.

 

Le téléphérique sera achevé en 1912 et ce sera le premier du Brésil. Dans le monde, il est classé 3è.

 

 

Pain3.jpg

Les premières cabines sont en bois et restent en service durant 60 ans. En 1972, un nouveau modèle de cabine sera réalisé afin de pouvoir décupler la capacité de transport.

 

En 2009 est commandée une 3è génération de téléphérique.

 

Le téléphérique de nos jours, relie la base de Morro da Babilônia au sommet de Morro da Uraca à 220 mètres d'altitude, puis le sommet du Pain en Sucre.

 

Pain4.jpg

Ce second tronçon est long de 1400 mètres et il est équipé de cabines sphériques panoramiques. Ces cabines peuvent transporter 65 passagers, toutes les 20 minutes.

L'ascension ne dure que 3 minutes. 

 

pain5.jpg

 

Carnaval de Rio de Janeiro

commentaires

Afficher plus d'articles

<< < 1 2 3 4 5 > >>