Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Quilaztli, un petit monde d'histoire

Blog Histoire, voyages, animaux, recettes. Je fais mes articles au gré de mes envies....Si certains veulent rajouter des infos n'hésitez pas à commenter, je répondrais. Mais ici, c'est le respect avant toute chose, commentaire insultant ou n'étant pas correct ne sera pas publié! Ici c'est un partage d'idées, d'infos et cela, en toute sympathie. Vous pouvez me retrouver sur ma page FB : Quilaztli un petit monde d'histoire

Articles avec #italie catégorie

Festa del Cornuto, la fête des cornes, festival étrange, Italie

Publié le 20 Avril 2017 par Quilaztli dans Italie

Festa del Cornuto, la fête des cornes, festival étrange, Italie

Festa del Cornuto, la fête des cornes, festival étrange, Italie

 

 

Ce festival se déroule tous les ans à Rocca Canterano, une ville non loin de Rome.

Le festival des cornes dans la culture italienne représente un homme qui a trompé sa femme. Les cornes représentent donc l'infidélité.

 

Cette idée remonterait à l'Empire romain car de nombreux soldats qui sont partis à la guerre pour de longues années ont reçu une paire de cornes en cadeau lorsqu'ils retournèrent dans leur famille.

Souvent, ils ont même su avec qui leur femme les avait trompé durant leur absence.

 

A ce festival, les hommes qui ont été lésés par leur femme défilent dans les rues, parfois ils pleurent ou ils cassent des objets qui leur ont été offert par leur ancienne femme.

 

Ce défilé est donc fait pour soulager la tristesse des hommes et les consoler mais aussi les honorer!

 

 

A quand une telle fête pour les femmes?

Festa del Cornuto, la fête des cornes, festival étrange, ItalieFesta del Cornuto, la fête des cornes, festival étrange, Italie
Festa del Cornuto, la fête des cornes, festival étrange, Italie
Festa del Cornuto, la fête des cornes, festival étrange, ItalieFesta del Cornuto, la fête des cornes, festival étrange, Italie
Festa del Cornuto, la fête des cornes, festival étrange, Italie
commentaires

Romulus et Rémus, récit traditionnel, légende, mythologie romaine, Italie

Publié le 25 Avril 2014 par Quilaztli dans Italie

 Romulus et Rémus, récit traditionnel, légende, mythologie romaine, Italie

Romulus et Rémus, Mythologie Romaine

L'histoire de Romulus et Rémus, les fondateurs de la ville de Rome, fait partie de la mythologie romaine.

Le récit traditionnel

Romulus et Rémus sont des frères jumeaux, ils sont les fils de la vestale Rhéa Silvia et du Dieu Mars.

Une vestale est une prêtresse de la Rome Antique.

Rhéa Silvia est la fille de Numitor qui est un roi de la légendaire ville latine, fondée par Ascagne, fils d''Enée, Albe La Longue. Numitor est dépossédé du trône par son frère Amulius.

Ce dernier craignant que ses petits-neveux demandent un héritage en grandissant, prend comme prétexte qu'ils sont les fils d'une vestale. Une vestale qui aurait fait vœu de chasteté!

Amulius ordonna alors qu'on les jette dans le Tibre. (Fleuve italien qui se jette dans la mer Tyrrhénienne)

L'ordre fut mal exécuté et les nouveaux nés furent tout simplement abandonné dans un panier sur le fleuve. Ils survirèrent, sûrement à cause de la protection des Dieux, et ils furent découverts sous un figuier sauvage, devant l'entrée d'une grotte de Lupercale, au pied du Palatin, par une louve qui les allaita.

Un pivert qui est l'oiseau de Mars veillait sur eux.

Les Lupercales sont des fêtes annuelles qui sont célébrées du 13 au 15 février, près de la grotte "le Lupercal)

Une autre explication est donné sur la découverte des jumeaux par Plutarque ( historien et penseur majeur de la Rome Antique)....

Les jumeaux auraient été découverts dans la grotte de Lupercale mais par le berger Faustulus qui était gardien des troupeaux d'Amulius.

Le berger les aurait alors confiés aux bons soins de sa femme Larentia, qui était une prostituée.

Les bergers nommaient cette femme "Lupa".

Lupa en latin possède 2 sens : Louve et Prostituée.

Ce serait donc un jeu symbolique que d'autres auteurs latins auraient réalisé pour créer le mythe de la louve biologique, mère des jumeaux Romulus et Rémus.

Une autre version dit que les jumeaux seraient en fait, les enfants d'une esclave et du Dieu Mars.

Une bien curieuse histoire qui parle du sexe du Dieu Mars qui serait descendu par la cheminée et qui aurait flotté dans la pièce. L'esclave aurait alors remplacé la princesse Rhéa Silvia car cette dernière refusait d'assouvir les désirs du Dieu.

Mais en fait, ils seraient d'Amulius... et ils auraient été confiés au Berger Faustulus.

Plus tard, lorsque les jumeaux Romulus et Rémus apprirent les secrets de leur naissance, ils tueront Amulius. Certains disent qu'il fut égorgé par Rémus et d'autres diront qu'il fut transpercé par l'épée de Romulus! Après cela, ils restaureront leur grand-père Numitor sur le trône d'Albe.

La Légende

Lorsque Amulius renversa son frère Numitor, il obligea Rhéa Silvia à se faire vestale (donc prêtresse) s'assurant ainsi qu'elle n'aurait jamais de descendants pour prétendre au trône.

Mais le Dieu Mars, dieu de la guerre, la séduisit et elle donna naissance à Romulus et Rémus, des jumeaux.

Amulius donna alors l'ordre à ses serviteurs de tuer les jumeaux mais ceux-ci se contentèrent de les jeter dans le Tibre.

Le panier fut très vite emporté par le courant pour finalement s'arrêter sur un banc de vase.

C'est là qu'une louve les découvrit et veilla sur les enfants.

Plus tard, Romulus et Rémus furent découvert dans la tanière de la louve par un berger nommé Faustulus. Il les ramena chez lui et ils furent élevé comme des bergers.

Mais bien vite, les jumeaux eurent des aptitudes à combattre et à diriger. Ce qui les rendit célèbres.

Numitor rencontra Remus, un jour et il le reconnu immédiatement. La famille fut alors à nouveau réunie mais les jumeaux ne voulaient pas vivre de façon paisible alors ils décidèrent de partir pour fonder leur propre ville.

Ils tombèrent d'accord sur le principe de fonder leur ville à l'endroit même où ils avaient été retrouvés.

Mais ils ne savaient plus l'endroit exact alors ils décidèrent d'interroger les présages.

Romulus s'installa sur la Palatin et Rémus sur l'Aventin.

La ville serait fondée à l'endroit où les présages seraient les plus favorables.

Rémus vit le 1er 6 vautours et Romulus en vit 12.

Le ciel en avait donc décidé et c'était en faveur du Palatin donc de Romulus.

Rémus ne fut pas totalement d'accord car même si le nombre d'oiseaux qu'il avait vu était en minorité, c'était tout de même lui qui les avait vu en premier.

Romulus commença à tracer l'enceinte de sa ville, un simple fossé qui fut creusé par une charrue attelée par 2 bœufs.

Rémus se moqua un peu de cette enceinte qui était facilement franchissable et d'un saut, il pénétra à l'intérieur du périmètre que son frère venait tout juste de consacrer.

Romulus irrité par ce sacrilège, tua d'un coup d'épée son frère Rémus. Romulus par la suite, était désespéré par ce qu'il avait fait, il songea même à en finir.

Mais il enterra Rémus sur l'Aventin, l'endroit par la suite prit le nom de Remoria.

Après avoir fondé la ville, Romulus la peupla. Il fit de cette terre un lieu d'asile et tous les hors-la-loi d'Italie, les meurtriers, les bannis, les esclaves fugitifs purent y venir pour s'y réfugier.

Mais la ville manquait de femmes alors Romulus imagina l'enlèvement de celles des voisins les Sabins.

Il organisa des courses de chevaux pour la fête de Consus, le 21 août.

Les gens vinrent en famille et à un signal donné, les hommes de Romulus prirent toutes les jeunes filles.

Les parents désespérés se groupèrent autour du roi des Sabins nommé Titus Tatius.

Une armée fut alors formée et marcha sur la ville de Rome.

Elle fut victorieuse au départ car elle réussit à pénétrer par surprise dans l'enceinte de la ville.

Romulus qui voyait la défaite arriver, adressa une prière à Jupiter. Il promit de lui construire un temple à l'endroit où il gagnerait la bataille.

Le roi des dieux l'exauça.

Les romains firent alors face à leurs ennemis et les mirent en fuite. Romulus tint sa promesse faite aux Dieux et il fit élever un temple sur le Capitole.

Les 2 peuples firent une fusion, et Romulus régna avec Titus Tatius.

Tatius mourut un peu plus tard et Romulus fut le seul roi durant 33 ans.

Un jour des nones en juillet, Romulus passa l'armée en revue mais soudain, un violent orage éclata accompagné d'une éclipse de soleil.

Tout disparut sous les trombes d'eau mais une fois l'orage terminé, alors que tout le monde sortait des abris, ce fut en vain qu'on chercha Romulus.

Ce n'est que plus tard, que un romain du nom de Julius Proculus, prétendit que Romulus lui était apparu en songe et qu'il lui avait révélé qu'il avait été enlevé par les Dieux. Il ajouta qu'il était devenu le Dieu Quirinus.

Il demanda qu'on lui fasse construire un sanctuaire sur le mont Quirinal. Ce vœu fut réalisé.

Hersilie, qui était une des Sabines enlevées par les romains et qui était la femme de Romulus fut aussi placée après son décès, au rang des divinités.

le Berger Faustulus
le Berger Faustulus

le Berger Faustulus

Enlèvement des Sabines et RomulusEnlèvement des Sabines et Romulus

Enlèvement des Sabines et Romulus

Hersilie séparant Romulus et TatiusHersilie séparant Romulus et Tatius

Hersilie séparant Romulus et Tatius

 Romulus et Rémus, récit traditionnel, légende, mythologie romaine, Italie Romulus et Rémus, récit traditionnel, légende, mythologie romaine, Italie
 Romulus et Rémus, récit traditionnel, légende, mythologie romaine, Italie
 Romulus et Rémus, récit traditionnel, légende, mythologie romaine, Italie Romulus et Rémus, récit traditionnel, légende, mythologie romaine, Italie Romulus et Rémus, récit traditionnel, légende, mythologie romaine, Italie
Auteur : Nicolas Colombel .... Rhéa Silvia et le Dieu Mars.

Auteur : Nicolas Colombel .... Rhéa Silvia et le Dieu Mars.

commentaires

Le Colisée de Rome, Amphithéâtre Flavien, Rome, Italien, Histoire

Publié le 24 Avril 2014 par Quilaztli dans Italie

Le Colisée de Rome, Amphithéâtre Flavien, Rome, Italien, Histoire

Le Colisée de Rome, Rome, Italie

A l'origine Amphithéâtre Flavien (Colosseo en Italien), le Colisée est un énorme amphithéâtre elliptique.

Le colisée est situé au centre de la ville de Rome, entre le Caelius et l'Esquilin.

Le Caelius c'est l'une des plus grandes des sept collines de Rome. Les sept collines étant ceintes par le mur Servien qui fut construit au 4e siècle avant Jésus-Christ. Le mur Servien est une enceinte défensive qui fut construite autour de la ville de Rome. Mur de 3,6 mètres de large et 11 kilomètres de périmètre, il possédait 16 portes.

L'Esquilin est aussi l'une des 7 collines, mais se présente comme un plateau avec 3 légères élévations.

Le colisée est donc l'une des plus grandes œuvres de l'architecture romaine.

Sa construction débuta entre 70 et 72 avant Jésus-Christ, sous l'empereur Vespasien et elle s'est achevée en 80 sous Titus.

L'empereur Vespasien régna de 69 à 79 sur Rome. Il est le fondateur de la dynastie des Flaviens qui régnèrent sur l'empire de 69 à 96. Ses fils Titus puis Domitien lui succédèrent ensuite.

D'autres modifications furent ensuite apportées au Colisée mais au cours du règne de son autre fils Domitien (81 à 96).

C'est pour cela que l'amphithéâtre se nomma Flavien.

L'amphithéâtre pouvait alors accueillir entre 50 000 et 75 000 spectateurs. Il fut utilisé pour les combats de gladiateurs, les spectacles publics et aussi la chasse d'animaux sauvages.

Il est resté en service durant près de 500 ans, les derniers jeux vont se prolonger jusqu'au 6e siècle.

Les combats traditionnels de gladiateurs y étaient organisés mais aussi les exécutions publiques, les reconstitutions de batailles célèbres ainsi que les drames qui étaient basés sur la mythologie romaine.

Pour l'inauguration du Colisée, qui fut en 80 avant Jésus-Christ, Titus va donner une Naumachie.

Le Colisée va être transformé en bassin qui reconstituait la bataille navale de Corinthe contre Corcyre.

La Naumachie désigne un spectacle de bataille navale.

Le Colisée ne fut plus utilisé à partir du haut Moyen Âge.

Plus tard, il fut réutilisé pour des usages différents comme les ateliers d'artisans, une forteresse, des habitations, une carrière, le siège d'un ordre religieux ou encore un sanctuaire catholique chrétien.

Actuellement le Colisée est en état de ruine. La cause? Les nombreux tremblements de terre et la récupération des pierres. Mais cependant, le Colisée demeure et continue à donner la mesure de l'ancienne puissance qu'était la Rome Impériale.

C'est l'un des symbole les plus beau de Rome et l'une des attractions les plus touristiques et populaire.

Le Colisée dans l'Antiquité

L'endroit de la construction fut choisi sur un lieu plat au fond d'une vallée basse, au fond de laquelle coulait un ruisseau canalisé.

L'inauguration se fit avec la mise à mort de 9 000 animaux sauvages.

Sous le règne de Trajan en 107, 11 000 animaux et 10 000 hommes auraient été impliqués durant 123 jours de fête.

2 000 marins étaient employés pour manœuvrer l'immense velarium qui était au-dessus du Colisée et qui pouvait donner de l'ombre à 55 000 spectateurs.

Les spectateurs pouvaient admirer les combats de gladiateurs à la belle saison et ce, environ 6 fois par an.

L'âge des gladiateurs dépassaient rarement les 22 ans.

Au décès de l'empereur Vespasien en 79, le 3e étage du Colisée était enfin achevé. Le dernier niveau fut donc inauguré par son fil Titus en 80.

Le bâtiment fut ensuite rénové par Domitien comme je l'ai dis plus haut. C'était le fils cadet de l'empereur Vespasien. Domitien ajouta au Colisée : l'hypogée.

L'hypogée est une tombe qui est creusée sous le sol (pour l'Egypte)

En l'occurrence, au Colisée, ce fut des réseaux souterrains qui furent utilisés pour abriter les gladiateurs ainsi que les animaux. Domitien fit en plus une galerie située au sommet du Colisée et celle-ci était destinée à accroître le nombre de places disponibles.

En 217, le Colisée fut endommagé par un incendie important. Cet incendie détruisit les étages supérieurs, des gradins qui étaient construit en bois.

Le Colisée ne fut réparé que vers 240 puis il subit d'autres réparations en 250 ou 252, et en 320.

Une inscription enregistre la restauration des diverses parties du Colisée durant la période de Théodose II et Valentinien III.

Des réparations eurent lieu pour réparer les dommages qui furent causés par les tremblements de terre en 443 et d'autres en 484 puis 508.

De nos jours, le Colisée est une attraction touristique importante à Rome. Il y a des milliers de touristes qui viennent chaque année et qui paient leur billet pour voir seulement l'arène de l'intérieur.

Un musé qui est dédié à Eros est situé à l'étage supérieur du bâtiment.

Le Colisée est un géant bien malade cela est du aux variations de température, à l'humidité, la pollution urbaine qui ronge les pierres, les secousse telluriques...

Chaque année, l'Etat italien alloue 500 000 euros afin de parer au plus urgent au niveau de la restauration.

Mais cela ne suffit pas car la dernière rénovation a coûté 1, 7 millions d'euros.

Pour pouvoir boucler le budget, le site a du se tourner vers des investisseurs privés.

Le PDG de la marque de chaussure Tod's, Diego Della Valle, s'est proposé de financer une restauration du Colisée. Il va donner 25 millions d'euros ce qui permettrait d'agrandir la surface accessible aux visiteurs de 25%.

Les travaux ont débuté en décembre 2013.

L'Empereur Vespasien, Titus le second fils, et Domitien le cadet.L'Empereur Vespasien, Titus le second fils, et Domitien le cadet.L'Empereur Vespasien, Titus le second fils, et Domitien le cadet.

L'Empereur Vespasien, Titus le second fils, et Domitien le cadet.

Plan du mur ServienPlan du mur Servien

Plan du mur Servien

Colisée en 1850 puis au 19e siècleColisée en 1850 puis au 19e siècle
Colisée en 1850 puis au 19e siècle

Colisée en 1850 puis au 19e siècle

Le Colisée de Rome, Amphithéâtre Flavien, Rome, Italien, HistoireLe Colisée de Rome, Amphithéâtre Flavien, Rome, Italien, Histoire
Le Colisée de Rome, Amphithéâtre Flavien, Rome, Italien, HistoireLe Colisée de Rome, Amphithéâtre Flavien, Rome, Italien, Histoire
Le Colisée de Rome, Amphithéâtre Flavien, Rome, Italien, HistoireLe Colisée de Rome, Amphithéâtre Flavien, Rome, Italien, Histoire
Le Colisée de Rome, Amphithéâtre Flavien, Rome, Italien, HistoireLe Colisée de Rome, Amphithéâtre Flavien, Rome, Italien, Histoire
commentaires

Ghetto Ebraico de Venise, Communauté Juive, Histoire, Italie

Publié le 23 Avril 2014 par Quilaztli dans Italie

Ghetto Ebraico de Venise, Communauté Juive, Histoire, Italie

Le Ghetto Ebraico de Venise, Communauté Juive, Italie

C'est à Venise qu'il y a le plus ancien ghetto du monde, triste privilège pour cette ville.

C'est en 1516, que le conseil des Dix décida de rassembler tous les juifs de Venise sur une toute petite île de Cannareggio.

Une fonderie s'y trouvait déjà et sa traduction en vénitien était Ghetto, d'où le nom de ghetto qui fut donné à cette île.

Plus tard, ce terme fut donné à toutes les enclaves du monde juif.

Des témoignages sont restés de cette période dans le musée Juif. Celui-ci conserve les ameublements, les parements, l'argent, les contrats de mariage. Autant de témoignages sur la période entre 600 et 800, à Venise.

Le ghetto est divisé : Ghetto Vecchio et Ghetto Nuovo. L'attitude à l'égard des Juifs fut toujours ambigüe.

Au début du 16e siècle, l'antisémitisme battait son plein dans la région et les Juifs de Trévise, de Vérone et de Padoue se réfugièrent en grande partie à Venise.

Les prédicateurs dominicains en profitèrent pour demander l'expulsion de toute la population juive de Venise.

Mais Venise, la Sérénissime, qui était bien consciente de l'importance de la communauté juive pour son économie décida d'une solution alternative.

Les Juifs furent autorisé à s'installer définitivement en tant que fripiers, médecins et aussi prêteurs à gage. Mais on les mit dans une zone assignée et bien sûr fermée.

En 1516, un décret institua le tout premier ghetto de l'histoire.

L'option de ce ghetto se fit sur l'île de Cannaregio, l'île de Geto Nuovo.

En vénitien le "Geto" désigne l'endroit où était rejeté les scories des fonderies voisine. L'île qui était en partie désaffectée, fut vendue aux Da Brolo, une famille bourgeoise. Cette famille fit aménager une cour de 25 maisons approvisionnée par 3 puits. Elle existe toujours de nos jours.

Cette zone va se nommer Ghetto Nuovo. Les habitants Juifs étaient soumis à des règles strictes et à la tombée du jour, ils étaient enfermés dans leur quartier. Ils étaient aussi surveillés par des gardes.

Ces gardes étaient payés par la communauté juive!!!!!

Les habitants Juifs ne devaient pas avoir de contact avec l'extérieur. Mais bien que tout cela fut contrôlé, l'activité commerciale juive était très florissante.

Le Ghetto Vecchio, lui, attirait la ville entière car la réputation des ses marchés et de ses boutiques y était excellente. L'activité culturelle intense car le Ghetto possédait plusieurs synagogues et des centre d'études rabbiniques, un beau théâtre, des salons littéraires et aussi un conservatoire de musique.

Au début du 17e siècle, les habitants Juifs du Ghetto n'étaient plus que 5000.

Au 18e siècle, les Vénitiens furent de plus en plus tolérants vis à vis du peuple juif. Un des signes les plus distinctif fut que les vénitiens allèrent consulter les médecins juifs.

En 1797, Napoléon Bonaparte décida qu'il fallait supprimer le Ghetto. Mais il fut rétablit plus tard par les Autrichiens. Le Ghetto fut aboli définitivement en 1866.

De nos jours, les familles Juives sont un peu partout dans la ville de Venise mais dans le quartier de Cannaregio, l'on peut encore trouver des boutiques kasher, des synagogues et des librairies juives.

Ghetto Ebraico de Venise, Communauté Juive, Histoire, ItalieGhetto Ebraico de Venise, Communauté Juive, Histoire, Italie
Ghetto Ebraico de Venise, Communauté Juive, Histoire, ItalieGhetto Ebraico de Venise, Communauté Juive, Histoire, ItalieGhetto Ebraico de Venise, Communauté Juive, Histoire, Italie
Ghetto Ebraico de Venise, Communauté Juive, Histoire, ItalieGhetto Ebraico de Venise, Communauté Juive, Histoire, Italie
commentaires

Basilique Saint Marc, Venise, Italie, Histoire

Publié le 22 Avril 2014 par Quilaztli dans Italie

Basilique Saint Marc, Venise, Italie, Histoire

La Basilique Saint Marc, Venise, Italie

C'est en l'an 828 que 2 riches vénitiens furent envoyés en mission à Alexandrie en Egypte, par le doge Justinien Participazio. C'est là qu'ils s'emparèrent du corps momifiés de Saint Marc. Ce corps était un "objet" d'une très grande vénération.

Les 2 riches vénitiens ne trouvèrent rien de mieux pour le soustraire aux gardes qui viellaient sur lui que de couvrir la dépouille momifiée de l'évangéliste syrien, par des morceaux de lard salé.

Ainsi recouvert, les gardiens musulmans laissèrent passer la vénérable momie de Saint Marc vers Venise.

Cette momie fut alors placée sous le Maître-Autel d'une basilique construite pour elle dès 830.

La Basilique Saint Marc dont la façade principale est composée de 5 portails qui sont surmontés d'un balcon qui la divise en 2.

Son couronnement, derrière lequel apparaissent les coupoles relevées au 13e siècle, est dû à des maîtres vénitiens mais aussi lombards et toscans. 5 grands arcs sont richement ornés et alternés de flèches. Le tout forme une frise sculptée magnifique.

Au centre de la galerie (où la façade est coupée en 2 parties), il y a 4 célèbres chevaux doré qui sont d'origine grecque o latine. Les vénitiens les avaient ramenés en butin après avoir mis à sac la ville de Byzance en 1203.

Le général Napoléon Bonaparte, quelques années plus tard, les enleva pour les emmener à Paris.

C'est le congrès de Vienne qui les fit rapporter un peu plus tard après la chute de Napoléon, à Venise.

Dans les tympans des arcades se trouvent 4 mosaïques du 17e siècle qui représentent la Descente de la Croix et la Descente aux Enfers ainsi que la Résurrection.

La Basilique Saint Marc est la plus importante basilique de Venise. Construite en 828 puis ravagée par un incendie en 976 (Incendie qui détruisit aussi le Palais Ducal). La Basilique fut reconstruite et depuis 1807, elle est la cathédrale du Patriarche de Venise.

Le patriarche de Venise ou Patriarcat de Venise est un siège métropolitain de l'église catholique romaine qui fait partie de la région ecclésiastique de Triveneto. Il comptait, en 2004, 365 332 baptisés sur 370 895 habitants.

La toute première église dédiée à Saint Marc fut construite en 828 par Giustiniano Participazio qui était le 11è doge de Venise.

Elle fut bâtie sur l'emplacement de la chapelle privée du palais des Doges, dans le but de recevoir les reliques de Saint Marc.

C'est ainsi que les 2 riches vénitiens partirent comme je l'ai dis plus haut, chercher la momie de Saint Marc en Egypte.

A la suite d'une révolte des Vénitiens contre le doge Pietro 4 Candiano, ils mirent le feux aux maisons situées à côté du palais des Doges pour le forcer à partir.

Cette première église fut donc détruite par l'incendie en 976 en même temps que le palais des Doges et l'église Saint Théodore sans oublier les 200 maisons aux alentours.

Le Doge Pietro Orseolo, la même année, décida de la reconstruire, d'après les archives, il restait une moitié de l'église Saint Marc. Ils réparèrent donc l'église et les vestiges des 2 églises peuvent encore se voir dans la basilique.

En 1060 ou 63, c'est le Doge Domenico Contarini qui décida de reconstruire la basilique en englobant l'église Saint Théodore et en faisant de l'ancienne chapelle Saint Marc, la crypte de la nouvelle église. Ce qui permit de conserver le sacellum de Saint Marc.

L'église sera consacrée en 1094 après avoir subi plusieurs interruptions au niveau des travaux.

Elle fut reconstruite en reprenant un plan en croix grecque et en s'inspirant de l'église des Saints Apôtres de Byzance. (celle-ci avait été détruite par les Turcs en 1469)

Les Chevaux de bronze de Saint Marc

Les chevaux de bronze proviennent de l'hippodrome de Constantinople. En réalité, ils ne sont pas en bronze mais d'après les spécialistes, qui les auraient examiné dans les années 1980, ils sont en cuivre doré presque pur.

Les vénitiens les ont rapporté lors du sac de Constantinople en 1204. En 1797, les chevaux furent emmener à Paris pour les troupes françaises à la suite de la prise de la ville par Napoléon. Ils furent placés sur l'arc de Triomphe du Carrousel jusqu'en 1815 puis ils furent rendus à Venise par l'intermédiaire des Autrichiens.

Les chevaux qui sont exposés à l'extérieur sont des copies et les véritables sont bien à l'abri dans le musée de San Marco.

Les chevaux pèsent 875 kilogrammes environ. Par contre le char antique qui était lui aussi présent à totalement disparu.

Les Mosaïques de la Basilique

A l'intérieur de la Basilique Saint Marc vous trouverez des mosaïques occidentales. Elles sont sur un fond d'or ce qui a valu à la basilique le surnom de "Basilique d'Or".

Certaines mosaïques seront rajoutées sur la façade entre le 16e et le 18e siècle. Les mosaïstes ont couvert une superficie de 4 240 m², ils ont donc réalisés l'un des plus grands ensembles de mosaïques du monde.

Pala d'Oro

La Pala d'Oro est un tableau d'autel en or qui se trouve derrière le Maître-Autel. C'est une pièce d'orfèvrerie exceptionnelle dans le style vénéto-gothique.

Basilique Saint Marc, Venise, Italie, Histoire
Basilique Saint Marc, Venise, Italie, HistoireBasilique Saint Marc, Venise, Italie, Histoire
Basilique Saint Marc, Venise, Italie, Histoire
les chevauxles chevaux
les chevaux

les chevaux

Les mosaïques et la façade
Les mosaïques et la façadeLes mosaïques et la façade
Les mosaïques et la façadeLes mosaïques et la façade
Les mosaïques et la façadeLes mosaïques et la façade

Les mosaïques et la façade

Plan de la Basilique Saint Marc

Plan de la Basilique Saint Marc

Pala d'Oro
Pala d'OroPala d'Oro
Pala d'Oro

Pala d'Oro

commentaires

Afficher plus d'articles

1 2 3 > >>