Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Quilaztli, un petit monde d'histoire

Blog Histoire, voyages, animaux, recettes. Je fais mes articles au gré de mes envies....Si certains veulent rajouter des infos n'hésitez pas à commenter, je répondrais. Mais ici, c'est le respect avant toute chose, commentaire insultant ou n'étant pas correct ne sera pas publié! Ici c'est un partage d'idées, d'infos et cela, en toute sympathie. Vous pouvez me retrouver sur ma page FB : Quilaztli un petit monde d'histoire

Articles avec #alsace catégorie

Le château du Kagenfels, Bas-Rhin, Alsace

Publié le 18 Septembre 2014 par Quilaztli dans Alsace

Le château du Kagenfels, Bas-Rhin, Alsace

Le château du Kagenfels, Bas-Rhin, Alsace

Le château de Kagenfels se trouve en Alsace près de la ville d'Ottrott, non loin du Mont Sainte Odile.

C'est un château qui a un voisin le château du Birkenfels.

Le Kagenfels est construit en 1262 par Albrecht Kage qui est un ministériel épiscopal. C'est à la même période que l'évêque de Strasbourg nommé Walter Von Geroldseck se bat contre Rodolphe de Habsbourg.

Le château sera donc construit au fond de la forêt de la ville d'Obernai.

Il fut régulièrement disputé et le roi Rodolphe de Habsbourg décida de régulariser la situation du Kagenfels en 1289.

En 1310, le château va passer aux mains des Hohenstein.

En 1538, le château appartient en co-propriété à un des parents des Hohenstein nommé Frédéric Stahel et à Albrecht de Schönau.

Malheureusement, le château sera ravagé par les flammes en 1406. L'incident serait à cause de 2 valets qui prenaient un bain!

Le château du Kagenfels devint par la suite le fief de l'évêque de Strasbourg en 1424.

Le château sera assiégé 4 fois durant les 40 dernières années. La dernière attaque fut en 1424. Celle-ci sera confirmée par des fouilles archéologiques. On trouvera des boulets de canons en grès.

Heinrich Von Hohenstein aura le château peu de temps après. Il va y faire de nombreux travaux de rénovation et il sera à l'origine de la scierie qui est non loin de ce lieu.

Lors de sa mort, le château est revenu à son fils Anton.

Le château de Kagenfels sera alors le théâtre d'actes de brigandage. D'autres châteaux subiront aussi le même sort à la même époque.

Plus tard, le château deviendra la propriété des Uttenheim Zu Ramstein. Les Uttenheim vont alors faire des modifications afin de pouvoir adapter le château à l'artillerie.

Puis le château sera cédé à la ville d'Obernai.

En 1559, le château, en partie ruiné, sera tout de même occupé.

Il fut abandonné lors de la guerre de 30 ans.

En 1664, dans les divers écrits, le château est décrit comme une ruine.

En 1684, il sera officiellement abandonné.

Actuellement, le château du Kagenfels fait l'objet de restaurations.

On peut voir de nombreux vestiges comme les bastions, le logis, le donjon cylindrique.

Des bénévoles sont à l'œuvre afin de pouvoir le restaurer mais aussi pour l'entretenir.

Bravo à l'association pour la Conservation du Patrimoine Obernois.

Le château du Kagenfels, Bas-Rhin, Alsace
Le château du Kagenfels, Bas-Rhin, AlsaceLe château du Kagenfels, Bas-Rhin, Alsace
Le château du Kagenfels, Bas-Rhin, Alsace
Le château du Kagenfels, Bas-Rhin, AlsaceLe château du Kagenfels, Bas-Rhin, Alsace
Le château du Kagenfels, Bas-Rhin, Alsace
Le château du Kagenfels, Bas-Rhin, Alsace
commentaires

Le Château de Kaysersberg : Schlossberg, Haut-Rhin, Alsace

Publié le 17 Septembre 2014 par Quilaztli dans Alsace

Le Château de Kaysersberg : Schlossberg, Haut-Rhin, Alsace

Le Château de Kaysersberg : Schlossberg, Haut-Rhin, Alsace

Le château de Schlossberg est situé sur la commune de Kaysersberg en Alsace.

C'est une ancienne ville d'empire, Kaysersberg possède donc son château impérial.

Le château fut construit vers 1200. Il servait pour barrer les routes venant de la Lorraine.

Le village de Kaysersberg était un endroit stratégique dans la guerre qui opposait l'Empire aux ducs de Lorraine.

Le château possède un gros donjon cylindrique. C'est l'un des plus vieux donjons de forme ronde de l'Alsace. Ses murs ont plus de 4 mètres d'épaisseur. C'est une belle curiosité touristique.

A l'intérieur de ce mur, on peut admirer le logis seigneurial qui possède des fenêtres en arc brisé.

N'hésitez pas à emprunter les 100 marches de l'escalier qui va vous mener tout en haut du donjon afin que vous puissiez profiter de la vue superbe sur la ville de Kaysersberg.

Le château est classé monuments historiques depuis 1995.

Pour la petite histoire...

Les seigneurs de Ribeaupierre ont construit ce château. Plus tard, le château fut acquis par l'empereur Henri VII de Hohenstaufen en 1227.

Le bailli impérial Woelfin fut chargé de l'agrandir en 1235 et de renforcer les défenses du château.

Les murs d'enceintes seront donc étendus jusqu'à entourer la ville en contre-bas. Des chevaliers assurèrent ensuite sa défense.

Le château passera aux mains du duc Mathieu de Lorraine en 1248 et ensuite à l'évêque de Strasbourg Guillaume de Geroldseck en 1260.

En 1263, c'est Rodolphe de Habsbourg qui va en faire sa résidence.

En 1293, la ville de Kaysersberg va devenir une ville libre de l'empire.

Au XVe siècle, le château va connaitre des modifications par les différents vassaux qui vont y être. Le château va voir ses défenses améliorées, plus adaptées à l'artillerie.

En 1525, la guerre des Rustaud va faire rage et le château sera saccagé. Il fut ensuite restauré en 1580 par le bailli impérial Lazare de Schwendi. Mais le château restera tout de même partiellement détruit.

En 1632, les Suédois vont assiéger et piller Kaysersberg.

Une légende raconte qu'un trésor y aurait été dissimulé par Frédéric Barberousse. Cela attira donc de nombreuses convoitises, des gens avides de richesses qui vont détruire en fouillant le château.

Actuellement, le château est restauré en partie. On peut y accéder en passant par la basse-cour, là où se trouvait également les écuries.

Certaines fenêtres en arc brisé sont encore visibles. Le donjon est toujours présent avec ses murs d'enceinte.

Le Château de Kaysersberg : Schlossberg, Haut-Rhin, AlsaceLe Château de Kaysersberg : Schlossberg, Haut-Rhin, Alsace
Le Château de Kaysersberg : Schlossberg, Haut-Rhin, Alsace
Le Château de Kaysersberg : Schlossberg, Haut-Rhin, AlsaceLe Château de Kaysersberg : Schlossberg, Haut-Rhin, Alsace
Le Château de Kaysersberg : Schlossberg, Haut-Rhin, AlsaceLe Château de Kaysersberg : Schlossberg, Haut-Rhin, Alsace
commentaires

Le château de Saint Ulrich, Haut-Rhin, Alsace

Publié le 16 Septembre 2014 par Quilaztli dans Alsace

Le château de Saint Ulrich, Haut-Rhin, Alsace

Le château de Saint Ulrich se situe dans le Haut-Rhin, en Alsace, à Ribeauvillé.

Le château se situe à 530 mètres d'altitude. C'est le plus imposant des châteaux de Ribeauvillé sur les 3, et le mieux conservé aussi.

Il est aussi nommé Rappolstein, Gross Rappolstein, Ukrichsburg.

Le château fut bâti vers le milieu du XIIIe siècle sur un éperon rocheux qui surplombait la vallée du Strengbach. Au fur et à mesure, le château a eut des agrandissements successifs.

Le château a un caractère militaire mais c'est pourtant bel et bien un habitat seigneurial. C'était la résidence de Ribeaupierre jusqu'au XVe siècle.

Au XVIe siècle, le château va tomber en ruine car il est abandonné alors qu'il y a encore une petite garnison, au début de la guerre de 30 ans en 1618 à 1648.

Au XVIIe, le château sera incendié.

A l'heure actuelle, il reste des vestiges visibles comme le donjon carré et le corps de logis qui datent du XIIe siècle ou encore la salle des chevaliers et la grande tour d'habitation du XIIIe siècle. La barbacane d'entrée et l'enceinte extérieure qui sont datés du XIVe siècle et enfin la chapelle St Ulrich qui date du XVe siècle.

Le château se situe en pleine nature, les visites sont libres et gratuites.

Pour la petite histoire...

Du XIe au XVIe siècle, le château fut la propriété des puissants Ribeaupierre.

Anselme II de Ribeaupierre chassa les membres de sa famille du château. Il repoussa 2 sièges en 1287 contre Rodolphe de Hasbourg qui était le roi d'Allemagne et en 1293, contre le roi Adolphe qui était son successeur.

Au XVe siècle, Dame Cunégonde d'Hungerstein (son nom d'épouse). Nom de jeune fille Billing de Willsperg, fut enfermées durant près de 20 années dans le donjon.

Elle tenta de s'en échapper avec l'aide du guetteur.

Dame Cunégonde était accusée d'avoir étranglé son mari, Guillaume de Hungerstein, en 1487. Celui-ci était vassal des Ribeaupierre.

Légende du château

Il existe 2 versions de la légende, voici la première :

A l’époque où les châteaux de Ribeauvillé étaient encore parés de tous leurs atours, vivaient deux frères dans deux des trois castels. Léon résidait dans la forteresse de Saint-Ulrich, tandis que Jean était sur l’éperon du Girsberg. Tout deux s’adoraient et passaient le plus clair de leur temps ensemble, et de préférence à la chasse, activité qu’ils aimaient avec passion.

Un jour, ils entendirent qu’un ours avait été vu dans la vallée de Sainte-Marie, et bien sûr ils décidèrent immédiatement d’aller le chasser dès le lendemain. Selon leur habitude, le premier réveillé avertirait le second en tirant une flèche dans l’auvent de la fenêtre de son frère. L’opération était facile, les deux châteaux se trouvant à peu de distance, de part et d’autre d’un profond ravin.

Dès le levé du jour, Léon s’éveille et prend son arbalète pour avertir son frère. Il vise l’auvent de la fenêtre du Girsberg où se trouve Jean. Malheureusement celui-ci a choisi le même moment pour faire de même. Au moment où Jean ouvre sa fenêtre, il tombe, mort, un carreau en plein cœur.

Depuis ce jour, quand le vent souffle sur les hauteurs de Ribeauvillé, le promeneur peut entendre se superposant aux bruits du vent, le sifflement du carreau de l’arbalète, les pleurs du meurtrier et les cris de la chasse infernale qui le poursuit inlassablement.

Voici la seconde version :

Les deux frères et seigneurs des châteaux de Saint-Ulrich et de Girsberg, eurent un jour une violente dispute. Le plus jeune frère voulut épouser la fille d’un ménétrier, mais son aîné s’opposa à l’union qu’il considéra comme une mésalliance inacceptable. S’en suivit une querelle et une gifle. Le cadet, victime de l’affront se contenta de lui répondre que la justice divine saura réparer cet affront. On ne sait si la fille du ménétrier fut finalement épousée, mais il est certain que les deux frères finirent par se réconcilier sincèrement.

La vie reprit donc son cours habituel et les châtelains recommencèrent à se réveiller l’un l’autre selon leur habitude. Celle-ci consistait, pour le premier éveillé, à tirer une flèche dans le volet de celui qui était encore endormi. Mais un jour funeste, le cadet lança son trait au moment précis où son frère ouvrit le volet. Et c’est d’une flèche dans le cœur, que la justice divine vengea la gifle.

Le jeune homme fratricide, inconsolable, disparut dans la vaste forêt et, chaque année, en octobre, à l’occasion de l’anniversaire de ce triste accident, une chasse fantastique parcourait les montagnes.

Bien des années après l’accident, un vieux ménétrier, descendant de la jeune femme, objet de la dispute entre les frères, composa une prière à Notre Dame de Dusenbach. Au moment même où il termina sa prière, accompagné de son violon, la Vierge mit fin à la chasse fantastique, et l’on put entendre les deux frères s’appeler d’une voix douce et tendre.

Le château de Saint Ulrich, Haut-Rhin, AlsaceLe château de Saint Ulrich, Haut-Rhin, Alsace
Le château de Saint Ulrich, Haut-Rhin, Alsace
Le château de Saint Ulrich, Haut-Rhin, Alsace
Le château de Saint Ulrich, Haut-Rhin, AlsaceLe château de Saint Ulrich, Haut-Rhin, AlsaceLe château de Saint Ulrich, Haut-Rhin, Alsace
Le château de Saint Ulrich, Haut-Rhin, AlsaceLe château de Saint Ulrich, Haut-Rhin, Alsace
Le château de Saint Ulrich, Haut-Rhin, Alsace
commentaires

Le Château du Guirbaden, Mollkirch, Bas-Rhin, Alsace

Publié le 15 Septembre 2014 par Quilaztli dans Alsace

Le Château du Guirbaden, Mollkirch, Bas-Rhin, Alsace

Le Château du Guirbaden, Mollkirch, Bas-Rhin, Alsace

Ce château est le témoin de l'époque où l'Alsace faisait partie du St Empire Romain Germanique.

Le château du Guirbaden a été construit entre le 10e et le 13e siècle.

Le château se trouve en Alsace, dans le Bas-Rhin, à un kilomètre du village de Mollkirch.

Il se situe sur les collines qui dominent la Vallée de la Bruche.

C'est l'un des châteaux les plus anciens et le plus étendu qui soit : 2 hectares.

Il ne subsiste plus grand chose de ce château. Il reste encore le corps de logis, les pans de murs d'enceinte (pas tous), le donjon ainsi que la chapelle St Valentin.

Le château est situé sur la rive gauche de la Magel à 565 mètres d'altitude sur la colline du Burckberg.

La Magel est une petite rivière, un affluent de la Bruche.

Pour la petite histoire du château, celui-ci fut construit au 11e siècle sur un lieu qui était occupé par les Romains.

Le château fut fondé par Hugues III d'Eguisheim afin de pouvoir protéger l'abbaye d'Altorf.

En 1027, il sera sous la domination du Duc de Souabe et d'Alsace nommé Ernest II.

Le château sera par la suite agrandit par l'empereur Frédéric II (1219 à 1226)

Durant 5 siècles, le château va subir des attaques, des destructions puis des reconstructions.

Il fut aussi incendié en 1633 puis réparé par l'Empereur Frédéric de Rathsamhausen en 1647.

1652, nouvel incendie et en 1657, le château fut rasé par les français.

Finalement, c'est la famille de Rohan qui va le recevoir puis il sera vendu en 1790.

Depuis 1898, le château du Guirbaden est classé comme monument historique.

La Légende du château

Les comtes d'Eguisheim revenaient de croisade avec les Templiers. Ces derniers s'installèrent au château et y accumulèrent des trésors.

Les Templiers subirent par la suite de grandes persécutions et cela fit disparaitre leur ordre.

La dernière de leur héritière se nommait Odile.

Celle-ci ne voulut jamais se marier et mourut jeune d'une maladie.

Mais voyant la fin arriver, Odile demanda à l'un de ses serviteurs d'enterrer son corps avec le trésor.

Le serviteur le fit et lorsque sa propre mort se fit sentir, il confia le secret à son fils. Il transmit l'emplacement du tombeau ainsi que du trésor.

Ce fils le transmit et ainsi de suite au fil des générations.

Personne ne troubla le repos d'Odile.

Mais un jour le secret fut donné à des jumeaux. La convoitise fut plus forte que tout le reste et ils décidèrent de s'emparer du trésor. A l'emplacement du tombeau, ils creusèrent mais en creusant, ils fragilisèrent les appuis du rocher et lorsqu'ils virent apparaitre le tombeau, un grand pan de rocher s'abattit sur la tombe. Ils furent ensevelis avec le trésor qu'ils convoitaient tant.

Le Château du Guirbaden, Mollkirch, Bas-Rhin, Alsace
Le Château du Guirbaden, Mollkirch, Bas-Rhin, AlsaceLe Château du Guirbaden, Mollkirch, Bas-Rhin, Alsace
Le Château du Guirbaden, Mollkirch, Bas-Rhin, Alsace
Le Château du Guirbaden, Mollkirch, Bas-Rhin, AlsaceLe Château du Guirbaden, Mollkirch, Bas-Rhin, Alsace
Le Château du Guirbaden, Mollkirch, Bas-Rhin, Alsace
Le Château du Guirbaden, Mollkirch, Bas-Rhin, Alsace
Le Château du Guirbaden, Mollkirch, Bas-Rhin, Alsace
1 Porte d'entrée 2 Accès au chemin de ronde 3 Deuxième porte 4 Porte d'entrée 5 Esplanade 6 Tour de la Faim 7 Poterne 8 Tour de flanquement 9 Latrines 10 Fossé 11 Citerne 12 Fenêtres romanes 13 Palais 14 Latrines 15 Tour de flanquement 16 Cour 17 Puits 18 Poste de guet 19 Troisième porte 20 Accès au chemin de ronde 21 Quatrième porte 22 Arc de décharge 23 Donjon 24 Latrines 25 Chapelle Saint-Valentin

1 Porte d'entrée 2 Accès au chemin de ronde 3 Deuxième porte 4 Porte d'entrée 5 Esplanade 6 Tour de la Faim 7 Poterne 8 Tour de flanquement 9 Latrines 10 Fossé 11 Citerne 12 Fenêtres romanes 13 Palais 14 Latrines 15 Tour de flanquement 16 Cour 17 Puits 18 Poste de guet 19 Troisième porte 20 Accès au chemin de ronde 21 Quatrième porte 22 Arc de décharge 23 Donjon 24 Latrines 25 Chapelle Saint-Valentin

commentaires

Le Château Fort du Fleckenstein, Lembach, Bas-Rhin, Alsace

Publié le 11 Septembre 2014 par Quilaztli dans Alsace

Le Château Fort du Fleckenstein, Lembach, Bas-Rhin, Alsace

Le Château Fort du Fleckenstein, Bas-Rhin, Alsace

Le château fort de Fleckenstein se situe en Alsace, non loin de Haguenau, à Lembach.

Il est ouvert au public : 3,50 euros pour un adulte et 2,50 euros pour les jeunes en visite libre.

Le château de Fleckenstein a abrité la famille du même nom durant 6 siècles.

Le château s'est transformé en château fort à la réputation de nid d'aigle imprenable.

Mais les armées de Louix XIV eurent raison du château en 1689 durant la guerre de la ligue d'Augsbourg ou encore guerre de 9 ans.

1174 c'est la première fois que l'on mentionne le nom de Fleckenstein. C'est une famille de ministériels qui assure la garde de la forteresse au nom des Hohenstaufen et qui effectue un service armé.

De 1250 à 1272 c'est la période du "Grand Interrègne" dans le grand Empire Romain Germanique.

Période qui se situe entre le décès de Frédéric II dernier de la famille des Hohenstaufen et l'élection de Rodolphe de Habsbourg.

La famille des Fleckenstein s'émancipe lorsqu'elle s'est hissée au niveau de la noblesse rhénane. Ils quittent alors leur condition de ministériels et ils vont faire reconnaître les terres qu'ils tenaient de l'Empereur.

En 1275, Wolfram de Fleckenstein va faire prisonnier Frédéric de Bolanden, suite à un différend. Frédéric Bolanden est évêque de Spire à ce moment-là.

L'empereur Rodolphe va alors faire assiéger le château par ses troupes en 1276 et il va obtenir la capitulation de Wolfram.

Ce dernier va alors libérer l'évêque.

En 1283, la famille Fleckenstein rendra aux propriétaires toutes les terres qu'ils auront prit. Et en particulier, les terres prises à la famille de Lichtenberg.

A la fin du XIVe siècle, le château est mal entretenu car la famille Fleckenstein n'a plus beaucoup d'argent.

1407 à 1441 des restaurations vont être faites sur le château.

1540 à 1560 des renforcements seront fait pour résister à des attaques possibles

1541 Louis 1er décède

1543 Réforme dans les terres de la famille Fleckenstein. La forteresse devient un dépôt d'archives.

1674 Le château fort de Fleckenstein va être pillé et occupé par les troupes françaises du marquis de Vaubrun (Guerre de Succession de Hollande)

1689 Le château fort sera détruit à la poudre noire par les soldats de Mellac. Il sera ensuite laissé à l'abandon.

1720 le dernier héritier décède et en 1792 le Fleckenstein sera vendu comme bien National.

1812 Les ruines du château et les terres vont avoir des propriétaires distincts. Le Général Olivier Harty qui est d'origine Irlandaise va acheter le château, du moins les ruines. Il devient ensuite le Baron de Pierrebourg.

1871 Le château de Fleckenstein devient accessible et on peut le visiter.

1898 Le château est classé monument historique

1992 à 1997 Des fouilles archéologiques sont faites sur la plateforme sommitale : citernes à filtration, espace cuisine et donjon.

1997 à 2000 De gros travaux sont mis en oeuvre pour la sécurité et la consolidation de la ruine.

1998 La région Alsacienne va racheter l'ensemble des terres c'est-à-dire 270 hectares et cèdera la ruine à la commune de Lembach.

2002 Aménagement du château et en 2005 développement du site avec un parcours découverte.

De nos jours, le château est accueillant et il y a de nombreux visiteurs.

En 2002, il y en a eut 70 000 environ.

Le Château Fort du Fleckenstein, Lembach, Bas-Rhin, Alsace
Le Château Fort du Fleckenstein, Lembach, Bas-Rhin, AlsaceLe Château Fort du Fleckenstein, Lembach, Bas-Rhin, Alsace
Le Château Fort du Fleckenstein, Lembach, Bas-Rhin, Alsace
Le Château Fort du Fleckenstein, Lembach, Bas-Rhin, AlsaceLe Château Fort du Fleckenstein, Lembach, Bas-Rhin, Alsace
Le Château Fort du Fleckenstein, Lembach, Bas-Rhin, AlsaceLe Château Fort du Fleckenstein, Lembach, Bas-Rhin, Alsace
Le Château Fort du Fleckenstein, Lembach, Bas-Rhin, AlsaceLe Château Fort du Fleckenstein, Lembach, Bas-Rhin, Alsace
Le Château Fort du Fleckenstein, Lembach, Bas-Rhin, Alsace
Le Château Fort du Fleckenstein, Lembach, Bas-Rhin, AlsaceLe Château Fort du Fleckenstein, Lembach, Bas-Rhin, Alsace
Le Château Fort du Fleckenstein, Lembach, Bas-Rhin, Alsace
commentaires

Afficher plus d'articles

1 2 > >>