Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Quilaztli, un petit monde d'histoire

Blog Histoire, voyages, animaux, recettes. Je fais mes articles au gré de mes envies....Si certains veulent rajouter des infos n'hésitez pas à commenter, je répondrais. Mais ici, c'est le respect avant toute chose, commentaire insultant ou n'étant pas correct ne sera pas publié! Ici c'est un partage d'idées, d'infos et cela, en toute sympathie. Vous pouvez me retrouver sur ma page FB : Quilaztli un petit monde d'histoire

Neith, Egypte

Publié le 1 Mai 2013 par Quilaztli in Histoire

Neith, déesse égyptienne

 

 

 

Neith-sur-la-tome-de-Nefertari.jpg

 

Neith ou encore Neit était dans la mythologie égyptienne, une très ancienne déesse dans le delta du Nil qui se situe en Basse Egypte, de la ville de Saïs.

 

 

Les origines

 

Dès les débuts de l'histoire du pays et grâce à des témoignages des rois des toutes premières dynasties, son nom et son culte sont attestés. Ces témoignages sont dus aux visites régulières qu'ils ont effectués au sanctuaire de Neith situé à Saïs.

Ces pèlerinages semblent avoir une signification particulière dans les rites qui sont liés au couronnement du roi où à son jubilé.

 

Neith était l'une des 3 divinités tutélaires de l'Egypte ancienne, ville du sud de Ta-Senet qui est maintenant connue sous le nom de Esna, à 55 km au sud de Louxor.

 

 

neith--1-.jpg

 

Symbolisme et Nom

 

Neith était une déesse de la guerre et de la chasse et elle avait comme symbole, 2 flèches croisées sur un bouclier.

Son symbole est aussi identifié à la ville de Saïs. Il est affiché sur le dessus de sa tête dans l'art égyptien et dans sa forme comme déesse de la guerre.

 

Elle a dit de rendre les armes des guerriers afin de garder leur corps quand ils sont morts.

 

Le nom de Neith veut aussi dire "Eau". Elle est identifiée comme une grande déesse-mère en tant que créateur. Neith est aussi devenue la déesse du tissage et son nom viendrait de là car il signifie "Tisserand".

 

A cette même époque, son rôle en tant que créateur, au niveau de l'eau à changé en rôle de divinité qui a tissé le monde sur son métier à tisser.

 

Au niveau des arts, Neith apparait comme une femme avec une navette de tisserand au somment de sa tête, tenant un arc et des flèches dans sa main.

A d'autres moments, elle est représentée avec une tête de lionne.

 

Elle est aussi décrite comme une femme allaitant un bébé crocodile et elle fut nommée "Nurse of crocodile" (nourrice des crocodiles). Cette personnification des eaux étant primordiale dans la création dans le Ogdoad, elle n'avait pas de sexe.

 

L'Ogdoad, dans la mythologie égyptienne, étaient 8 divinités adorées dans Hermopolis durant ce qu'on appelle l'ancien empire.

 

Elle était décrite aussi comme mère de Râ : "Great Cow qui a donné naissance à Râ".

 

 

Voici Râ : 

 

RA (mythologie)

 

 

 

Histoire

 

Déesse créatrice du monde, maîtresse du tissage, des arts domestiques et de la femme, protectrice du sommeil, des sarcophages et des vases canopes. Coiffée de la couronne rouge de la Basse-Egypte, c’est la déesse de l’inondation.

 

Maîtresse de la destinée du Nil, elle se promène sur ses rives sans craindre les crocodiles qui s’y prélassent. Surgie de Noun, l’Océan primordial, elle est née de sa propre volonté.

 

Asexuée, sans partenaire masculin, elle renferme, en elle, tous les principes mâles et femelles constituant chaque élément de la nature. Démiurge érudite connaissant le sens et le pouvoir des mots, elle aurait créé le monde à l’aide de sept paroles ou de sept flèches. Cette érudition en fait une conseillère très appréciée des dieux.

 

D’autres récits plus tardifs la montrent tissant l’Univers sur la navette des tisserands, petite pièce de bois contenant la bobine de trame. Métamorphosée en Meh Ourt, la vache sacrée, elle conçoit le ciel d’où surgit la lumière.

 

 

Neith-musee-du-louvre.jpg

Transformée ensuite en poisson lattès (poisson : perche du Nil), son animal sacré, symbole de la résurrection, elle fait émerger des eaux chaotiques la première butte de terre, créant ainsi le sol.

 

De sa propre chair, elle tire de la matière, la pose dans une coquille d’œuf qui, en se brisant, donne naissance à un Rê auréolé de splendeur et de puissance.

 

De la salive du Dieu-Soleil naissent les dieux ; de ses larmes, les hommes. Mère du Soleil et ancêtre du panthéon égyptien, Neît est souvent confondue avec Noût, déesse du Ciel.

 

 

Un jour, de ses lèvres tombe involontairement un crachat qui se mue en un serpent colossal. Le terrible Apopis fera payer aux dieux, surtout à Rê, "le fils préféré", et à l’humanité toute entière de n’avoir pas été désiré.

 

 

Neith-copie-1.jpg

Mais de tous ces enfants, c’est Sobek, le dieu crocodile de la fécondité, patron des marais et protecteur de la Moyenne-Egypte, dont elle est le plus fière.

 

Les hommes étant nés nus des larmes de son fils le Soleil, Neît va leur enseigner l’art du tissage afin qu’ils puissent se vêtir. Divinité funéraire, elle tisse les bandelettes enveloppant les morts et confère aux défunts des pouvoirs magiques assurant leur bien-être dans l’Au-delà. Déesse protectrice, elle veille sur les vases canopes avec la même détermination qu’elle défend l’Egypte de ses ennemis, coiffée de la couronne rouge de la Basse-Egypte et armée de ses flèches.

 

Elle porte parfois la navette des tisserands, qui est à la fois son emblème et le hiéroglyphe qui la désigne. Protectrice de la royauté et du sommeil, elle est aussi déesse de la chasse et de la guerre.

 

 

Ses attributs

 

 

attributs-de-Neith.jpg

En tant que déesse du tissage et des arts domestiques, elle était un protecteur des femmes et un gardien de mariage.

Les femmes royales se sont souvent nommées Neith en son honneur.

Comme elle était aussi la déesse de la guerre et qu'elle avait donc une association supplémentaire avec la mort, on dit que Neith a tissé des bandages et des haubans portés par le momifié mort comme un cadeau pour eux. Et c'est ainsi qu'elle a commencé à être considérée comme un protecteur d'un des 4 fils d'Horus. En particulier de Douamoutef.

 

Durant les batailles, il est dit qu'elle était très forte car elle visait les parties les plus vulnérables du corps avec des flèches. Elle protégeait le vase de canope des mauvais esprits.

 

 

Mythologie

 

Neith est identifiée comme la mère de Ra et Apep.

 

Râ et Apep :

 

ra123.gif

 

 

Apep 1

Lorsqu'elle a été identifiée comme déesse de l'eau, elle fut aussi considérée comme la mère de Sobek, le crocodile.

 

 

Voici Sobek :

 

Sobek.jpg

C'est cette association avec l'eau, c'est à dire avec le Nil, qui a conduit Neith a être considérée comme l'épouse de Khnoum.

 

 

 

Voici Khnoum :

 

Khnoum-marie.png

Elle fut associée aussi à la perche du Nil ainsi qu'à la déesse de la triade.

 

Comme elle fut la déesse du tissage et de la création, quotidiennement elle retissait le monde.

Une paroi intérieur du Temple à Esna montre un récit de la création dans laquelle apparait Neith qui fait naître les eaux de la Nun, la première terre ex nihilo.

 

N'ayant pas connu de mari, elle fut décrite comme la "Vierge Déesse Mère".

 

Une grande fête nommée "Fête des Lampes" a lieu chaque année en son honneur et selon Hérodote, un ancien grec historien qui a vécu au Ve siècle. Ses dévots ont alors brûlés une multitude de feux en plein air durant toute la nuit au cours de la célébration.

 

Il y a aussi des preuves d'une résurrection du culte impliquant une femme qui meurt et qui revient à la vie car elle a été connectée avec Neith.

 Neith.gif

 

 

 

Son culte

 

C'est autour de la XXVIe dynastie que son culte fut culminant. A dater de cette époque, le clergé de Neith devient aussi puissant que d'autres dieux célèbres et son grand temple du delta est réputé pour avoir l'une des plus riches bibliothèques du pays sans compter une école de médecine qui est célèbre dans toute l'Egypte.

 

 

On retrouve ainsi le culte de Neith :

 

*** A Memphis où elle reçoit le culte de "Neith au nord du Mur". Elle est associé alors à la cosmologie qui est parfois considérée comme la contrepartie féminine du dieu Ptah.

Ptah, créateur qui donne naissance à toute chose.

 

*** A Saïs où elle est la déesse principale et qui est son lieu de culte premier car là, elle est l'origine du monde.

 

*** A Esnas où Neith intervient au sein d'une cosmogonie complexe et qui remplit un rôle de parèdre du dieu Khnoum, dieu créateur qi forme les corps des hommes sur son tour de potier divin.

 

Elle reçoit aussi un  autre culte dans la ville de l'oasis de Kellis (actuellement Ismant el Kharab, oasis de Khargeh). Neith y partage le sanctuaire avec la déesse Tapsaïs (à l'époque romaine)

 

Douamoutef.jpgDouamoutef 

 

neith-sur-la-tombe-de-Seti-1er.jpgNeith sur la tombe de Séti 1er

 

neith-1.jpg

 

 

selqit_neith.jpg

 

relief-de-Neith.jpg

Relief de Neith 

 

Neith--Nephthys-and-Osiris.-Egyptian-gods-and-goddesses.JPG

Neith, Nephthys et Osiris

 

 

sarcopharge des 4 divinités

 

le sarcophage de quartzite rouge et les 4 deesses protectrices du defunt aux 4 angles : Isis, Nephtis, Selkis et Neith

 

esnah_temple_w.jpgTemple de Neith et Khnoum