Quilaztli, un petit monde d'histoire

Blog Histoire, voyages, légendes. Mes articles ne sont pas des copier coller, c'est un travail minutieux qui demande du temps afin de réunir tous les renseignements possibles pour qu'ils soient le plus complet. Passionnée d'histoire, de voyages je fais tout mon possible pour que mon blog soit agréable. Si vous avez des suggestions n'hésitez pas. La page Facebook https://www.facebook.com/quilaztliunpetitmondedhistoire

Les volcans les plus dangereux du monde (Première partie)

Publié le 1 Octobre 2012 par Quilaztli in Nature (volcans - séisme - tsunamis...)

Les 10 volcans les plus dangereux du monde

 

(Première partie)

 

 

 

 

5526314b.jpg

Il existe de nombreux volcans sur terre plus ou moins dangereux. Les hommes ont toujours été fascinés par la démesure et l'imprévisibilité des éruptions volcaniques. Cependant, il faut savoir que malgré cette fascination, il y a environ 500 millions de personnes qui sont menacées et qui vivent non loin des volcans.

 

 

 

 

Le Mont Rainier

 

 

le-mont-Rainier-USA.jpg

Le Mont Rainier se situe dans l'Etat de Washington, aux Etats-Unis. C'est un volcan majestueux qui fait partie de la chaine des Cascades. Il atteint, en son point culminant, 4391 mètres.

 

Le volcan est vieux de 500 000 ans et la dernière éruption du Mont Rainier fut en 1840.

 

Le Mont Rainier est l'un des endroits où les randonneurs, les alpinistes ainsi que les grands amoureux des espaces naturels se donnent rendez-vous car il possède un parcours de 480 kilomètres.

 

Le géant est endormi depuis de nombreuses années mais suite à l'éruption en mai 1980 du volcan du Mont Saint Helen, de nombreux volcanologues américains étudient à nouveau le volcan du Mont Rainier. Ils sont certains que celui-ci, est encore plus dangereux que le Mont saint Helen à cause du volume de ses glaciers.

 

Il y a une légende indienne qui dit : "Lorsque la petite sœur s'agite, la grande sœur va parler."

 

Les menaces sont bien présentes et réelles sur les villes qui sont à proximités et surtout sur la ville principale nommée Tacoma, qui se situe à 119 kilomètres.

 

Le Mont Rainier est surveillé en permanence par des sismographes et il est devenu une priorité pour les scientifiques. Il font de nombreux prélèvements de gaz afin de pouvoir prévenir sur l'instabilité du volcan.

 

Le Mont Rainier est sans conteste, le volcan le plus dangereux aux Etats-Unis à cause des villes qui sont à ses pieds et le nombre d'habitants qui y vivent. Par exemple, Seattle compte plus de 3 millions d'habitants et on estime que si le Mont Rainier se réveillait, il produirait une puissance 30 fois supérieure à celle du Mont Saint Helen, sa "petite sœur".

 

 

 

 

Le Mont Saint Helen

 

 

st_helens.jpg

Le Mont Saint Helen est la petite sœur du Mont Rainier. Les indiens le nommaient "la montagne de feu". Malgré une tranquillité apparente, il a marqué tous les esprits lors de son éruption en mars 1980.

 

Comme sa grande sœur, ce volcan appartient à la chaine des Cascades dans l'Etat de Washington aux Etats-Unis. C'est un volcan composé de nombreuses couches épaisses qui sont constituées de cendres et de lave.

 

Son point culminant est plus bas que le Mont Rainier, 2550 mètres. Il a été découvert en 1792 et escaladé en 1853 par Thomas J. Dryer. Des études volcaniques ont démontrée que le volcan a été en activité en 1800, 1831, 1836 et aussi entre 1842 et 1857.

 

Le Mont Saint Helen se réveille soudainement après 123 ans d'inactivité, le 27 mars 1980. A ce moment précis, le volcan est alors décapité par l'éruption et il perd 400 mètres. Le flanc situé au nord s'est effondré sous l'effet d'un séisme et un large cratère, d'une profondeur d'environ 600 mètres, s'est creusé en forme de fer à cheval.

 

Ce fut une catastrophe imprévisible, et le 18 mai 1980 c'est une nouvelle éruption qui causera la mort de plus de 50 personnes. Elles ont été asphyxiées par les cendres. Parmi ces personnes, il y avait le géologue Johnston. Il n'a cessé de mettre les autorités en garde contre une nouvelle catastrophe.

 

Résultat de cette éruption : 38 000 hectares de forêts a été ensevelis sous les nuées ardentes et les roches remplies de gaz. L'explosion fut estimée être 500 fois supérieure à la bombe d'Hiroshima.

 

 

 

 

L'Augustine

 

 

augustin.jpg

L'Augustine est l'un des plus jeunes volcans d'Alaska. Ce volcan se situe aux Etats-Unis, en Alaska parmi une chaine qui fait 2400 kilomètres de long. Cette région contient les plus importantes montagnes de feu de la terre.

 

L'Augustine s'est mis en activité il y a moins de 25000 ans. Ce volcan appartient à la ceinture de feu du Pacifique qui est un énorme ensemble de volcans actifs et très explosifs.

 

L'Augustine fut découvert par le capitaine Cook en 1778. C'est un volcan qui est en activité régulière et violente. Sa dernière éruption fut en 1986. Celle-ci avait été prévue par les scientifiques à cause de l'activité sismique intense. Cette éruption fut longue et provoqua un raz de marée d'environ 9 mètres sur la péninsule de Kenia.  Ce raz de marée détruisit les côtes de la région.

 

Le danger qui provient de ce volcan est surtout pour les routes aériennes régulières qui sont empruntées par les compagnies américaines. Personne ne vit aux alentours de l'Augustine.

 

Les panaches de cendres arrivent à atteindre 12 000 mètres d'altitude d'où le soucis pour les avions de ligne. Ces panaches peuvent provoqués des incidents avec des dégâts irréparables sur les avions. Cependant les appareils touchés ont toujours réussi leurs atterrissage en urgent lorsqu'il le fallait.

 

 

 

 

Le Mont Baker

 

 

Le-mont-baker.jpg

Le Mont Baker se situe au sud de Vancouver, à une altitude de 3000 mètres. C'est le plus grand complexe volcanique du Nord des Cascades.

 

Le Mont Baker, de profil, forme un cône qui domine l'horizon. Le sommet du Mont Baker se trouve à 100 kilomètres de Vancouver en Colombie-Britannique et à 30 kilomètres de la frontière entre le Canada et les Etats-Unis.

 

Le Mont Baker est un volcan avec un risque potentiel. Il s'élève maintenant à 3285 mètres à cause des nombreuses éruptions volcaniques qui se sont échelonnées sur les 30 000 dernières années.

 

Le cratère Sherman fume encore aujourd'hui. Sa largeur est de 450 mètres et il a commencé à dissiper à partir de 1975, les vapeurs volcaniques.

 

Ce volcan est recouvert de glace et une petite éruption pourrait produire des inondations importantes ainsi que des coulées de boue dans les vallées proches. C'est aussi un risque pour l'aviation car il est situé exactement sous les voies aériennes utilisées pour sortir où aller à la ville de Vancouver.

 

Il existe, un exercice de secours en prévention d'une éruption, celui-ci se nomme "Thunderbird 3". Cet exercice est réalisé afin de préparer la population à une éventuelle éruption et aux inondations possibles.

 

 

 

Le Merapi

 

 

060515_Merapi_Eruption5.jpg

Le Merapi se situe dans l'immense archipel indonésien. Celui-ci s'étend sur presque 2500 kilomètres de long et il y a une centaine de volcans en activité. Certains de ces volcans sont étudiés, d'autres très peu et certains sont totalement méconnus car ils sont trop isolés.

 

C'est dans l'île de Java, en Indonésie, que se trouve ce volcan. La lave du Merapi est extrêmement visqueuse et il s'élève à plus de 3000 mètres au-dessus du niveau de la mer. A 25 kilomètres au nord se trouve la ville historique de Yogyakarta. Celle-ci compte 800 000 habitants.

 

Le Merapi a eut plusieurs éruptions dont celle de 1672 qui fera perdre la vie à près de 10 000 personnes. Lors du recensement en 1990, il y avait dans la zone danger 1 environ 114 800 habitants et 79 100  personnes qui sont réparties dans les 32 villages de la zone interdite. Celle qui est directement exposée au danger du volcan.

 

Un recensement a été fait sur les éruptions du Merapi depuis 1548 et on dénombre 68 éruption du volcan.  Vu son emplacement et les villes qui sont autour, le Merapi est étroitement surveillé par de multiples systèmes. La dernière éruption en date fut en janvier 2001.

 

L'Indonésie étant pauvre, cela reste un grand obstacle pour travailler correctement sur la prévention des éruptions.

 

 

 merapi.jpg

Commenter cet article
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog