Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Quilaztli, un petit monde d'histoire

Blog Histoire, voyages, animaux, recettes. Je fais mes articles au gré de mes envies....Si certains veulent rajouter des infos n'hésitez pas à commenter, je répondrais. Mais ici, c'est le respect avant toute chose, commentaire insultant ou n'étant pas correct ne sera pas publié! Ici c'est un partage d'idées, d'infos et cela, en toute sympathie. Vous pouvez me retrouver sur ma page FB : Quilaztli un petit monde d'histoire

Les Likov, 42 ans loin de tout.

Publié le 17 Mars 2013 par Quilaztli in Histoire

La Famille Lykov

 

 

 

Photo-de-presse--Karp-Lykov-2e-a-gauche-Dmitry-et-Agafia-.jpg      Karp Likov, 2è à gauche et Dmitry, Agafia et la géologue

 

 

Voici l'incroyable histoire de la famille Lykov....42 années isolés de tout! 

 

La famille Lykov était une famille Russe très croyante. Une famille de 6 personnes.

 

En 1936, les membres d'une secte fondamentaliste orthodoxe russe avaient été persécutés et les Lykov étaient de vieux croyants.

 

Lorsque les bolcheviks ont pris le pouvoir après la révolution russe de 1917, beaucoup de communautés ont fuis vers la Sibérie pour échapper aux persécutions religieuses.

 

Durant les années de Staline, tout s'est aggravé, le christianisme et les autres religions ont été interdites.

 

Un jour, le jeune Karp Lykov qui travaillait dans les champs a vu arriver une patrouille qui a tiré et tué son frère.

 

C'est alors qu'il prit une grande décision, celle de fuir dans la forêt avec sa famille.

 

C'est en 1936, que Karp et son épouse Akoulina, ainsi que leur fils de 9 ans Savin et leur autre fille Natalia de 22 ans, rassemblèrent leurs maigres possessions, quelques graines et qu'ils partirent dans la forêt.

 

 

la-ferme-des-Likovs-vue-de-l-helicoptere.jpg la cabane vue de l'hélicoptère

 

 

Au fil des années, ils se sont de plus en plus enfoncés dans la forêt, loin de toute civilisation.

Ils ont construit, eux-mêmes, une série de cabanes en bois jusqu'à ce qu'ils trouvent un endroit isolé sur un flanc de montagne.

 

C'est à cet endroit qu'ils décident alors de vivre définitivement. Ils vont y construire une maison dans la Taïga.

 

En 1940, leur fils Dmitri est né, suivi 2 ans plus tard par Agafia, une fille.

 

Les Lykov avaient apporté dans leur périple, un rouet et quelques bouilloires pour tout ustensile. Une fois le matériel rouillé, ils l'avaient remplacé par des plats fait en écorce de bouleau, rendant la cuisson plutôt difficile.

 

Leur régime alimentaire était de petits pâtés de pommes de terre avec du seigle et des graines de chanvre.

 

A la fin des années 50, le père et le fils commencèrent seulement à chasser mais à mains nues.

 

 

la-maison.jpg

la maison

 

 

 

Au printemps 1981, 3 des 4 enfants moururent à quelques jours d'intervalles. La mère était déjà décédée en 1961 par manque de nourriture.

Deux des enfants souffraient d'insuffisance rénale et Dmitri le plus âgé des fils succomba à une pneumonie.

 

Imaginez leur peur et leur surprise lorsqu'ils aperçurent un hélicoptère bourdonnant au-dessus d'eux, au-dessus de leur maison.

 

Une équipe de géologue qui recherchait des gisements dans la Taïga ont donc découvert les Lykov. Ils cherchaient des gisements de minerai de fer. La découverte du pilote leur fut rapporté et ils avaient décidés d'enquêter.

 

Galina Pismenskaya, géologue, parti avec un groupe en emportant des cadeaux pour leurs amis potentiel.

 

Le groupe parti dans la forêt suivant de petits sentiers battus plus ils avançaient, plus ils trouvèrent des signes de vie comme un journal posé en travers près d'un cours d'eau ou encore un petit hangar en bois qui contenait des pommes de terre et plus loin, des objets fabriqués à partir d'écorce de bouleau.

 

Pismenskaya et son groupe arrivèrent à la cabane des Lykov.

 

La cabane était à côté d'un cours d'eau, elle était noircie par le temps, la pluie. Elle s'était tassé sur les côtés. Il était vraiment difficile de croire que des gens pouvaient vivre là.

 

 

 

Karp-et-sa-fille-Agafia.jpg

Karp et sa fille Agafia, vêtus avec ce qu'avait apporté la géologue

 

 

 

L'arrivée du groupe fut très remarquée. Pismenskaya dit qu'ils trouvèrent un homme très vieux tout droit sorti d'un conte de fée, qu'il portait une chemise rapiécée et faite de toile de jute. Il portait un pantalon de la même matière et il avait une barbe et ses cheveux ébouriffés. Il avait l'air très effrayé mais attentif aussi.

 

Lorsqu'elle lui parle, Pismenskaya lui dit : Bonjour grand-père, nous sommes venus vous voir!

 

L'homme a mit un certain temps avant de répondre puis d'une voie douce il leur a répondu : Puisque vous êtes là, entrez.

 

Dans la cabane, il y avait une seule pièce éclairée par une petite fenêtre, elle était crasseuse. 2 femmes sortirent de la pénombre : Agafia Lukova et sa soeur aînée Natalia. Elles étaient apeurées.

 

La géologue mit plus de 30 minutes pour apaiser leurs craintes. Le groupe leur offrit de la nourriture, de la confiture, du pain, du thé mais le don fut rejeter par la famille Lykov.

 

 

 

Dmitry-a-gauche-et-Savin.jpg Dmitry à gauche et Savin

 

 

 

 

Les filles avaient du mal à être comprises car elles n'avaient jamais eu de conversation avec des personnes autres que leur parent. Alors leur langage avait été déformé.

 

Peu à peu, l'histoire des Lykov fut rétablie. Lorsque leurs vêtements furent en morceaux ils les réparaient avec des chutes de chiffon grossier, filé au chanvre.

Lorsque leurs pots métalliques ont rouillé, ils ont du vivre sur une alimentation à base de galette de pommes de terre mélangées avec du seigle et des graines de chanvre.

 

Ils avaient en permanence très faim et ils recherchaient la nourriture comme les racines, les herbes ou encore les écorces.

 

Un froid hivernal en 1961 a tout décimé dans leur jardin et ils ont été réduits à manger leurs chaussures en cuir.

 

Akoulina, la mère est alors décédée, elle avait préféré donner à manger à sa famille et elle s'est laissé mourir de faim.

 

 

les-tombes-Lykovs.jpg

Lorsque le gel de l'hiver fut passé, miraculeusement, un seul grain de seigle restait. Grâce à cela, ils purent récolter 18 autres grains et ils ont pu faire une récolte de seigle.

 

Dmitry était devenu un bon chasseur et ramenait des animaux qu'il attrapait dans ses pièges. Il passait ses journées loin de la cabane jusqu'à ce qu'il s'effondre d'épuisement. Il revenait ensuite avec en bandoulière les animaux qu'il avait pu attraper. C'était une nourriture bien précieuse.

 

Les géologues réussirent à gagner leur confiance. Au début les Lykov ne voulaient rien savoir de la vie moderne et ils n'acceptaient que le sel en guise de cadeau.

 

Puis au fur et à mesure, ils acceptèrent les fourchettes, les couteaux, quelques grains.  Au fil des visites des géologues, Karl commença a être captivé par la télévision. Il était assis devant l'écran et y restait de long moment. Ensuite, il faisait une prière pour qu'on lui pardonne le pêché qu'il venait de commettre.

 

 

Agafia-a-gauche-et-sa-soeur-Natalia.jpg  Agafia à gauche et sa soeur Natalia

 

 

 

 

Lorsque la santé de Dmitry se dégrada, le groupe de géologue offrit de l'aider. Mais il refusa d'abandonner sa famille. Il est fort probable que son décès est du au contact avec le groupe de géologue car la famille n'avait aucune immunité vis à vis des maladies modernes.

 

Les géologues par la suite ont voulu ramener la famille Lykov dans le "vrai monde" mais ceux-ci refusèrent.

 

Le vieux Karp Lykov est finalement mort dans son sommeil le 16 février 1988, 27 ans après la mort de sa femme Akoulina.

 

A l'heure actuelle, Agafia qui a 70 ans, vit toujours sur son lopin de terre familial.

 

 

 

 

Membre de la famille :

 

Parents:

Karp Lykov Osipovich (Février-16, 1988) ( russe : Карп Лыков )

Akoulina Lykov (Février-16, 1961)

Enfants:

Savin (c. 1927-1981)

Natalia (c. 1934-1981)

Dmitry (1940-1981)

Agafia (né en 1943