Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Quilaztli, un petit monde d'histoire

Blog Histoire, voyages, animaux, recettes. Je fais mes articles au gré de mes envies....Si certains veulent rajouter des infos n'hésitez pas à commenter, je répondrais. Mais ici, c'est le respect avant toute chose, commentaire insultant ou n'étant pas correct ne sera pas publié! Ici c'est un partage d'idées, d'infos et cela, en toute sympathie. Vous pouvez me retrouver sur ma page FB : Quilaztli un petit monde d'histoire

Le Yéti, l'abominable Homme des Neiges

Publié le 27 Octobre 2013 par Quilaztli in les Légendes

 

Créatures légendaires

Le yéti

 

 

 

 

yeti1.jpg

 

Le Yéti est aussi nommé Abominable homme des neiges. C'est une créature anthropomorphe du folklore, c'est-à-dire... qu'on lui attribue des caractéristiques humaines ou encore morphologiques humaines.

Le Yéti se trouve en particulier dans les régions du Népal, de l'Inde ou encore du Tibet.

Comme il y a l'absence de preuves de son existence, on considère donc que c'est un être légendaire.

 

Dans d'autres régions du globe on peut facilement le retrouver sous le nom de Bigfoot en Amérique du Nord ou encore Almasty dans le Caucase.

 

Le nom de Yéti vient du tibétain. Il existe aussi d'autres termes qui sont utilisés par les peuples qui vivent sur l'Himalaya, mais ces termes n'ont pas la même traduction exacte et font références à d'autres espèces légendaires de la régions.

 

Comme par exemple :

** Meh-Teh qui signifie "Homme ours"

** Dzu-Teh qui signifie "Ours bovin" ou "Ours Isabelle"

** Migoi, Mi-go qui signifie "Homme sauvage"

** Mirka qui signifie "tous ceux qui en voient un meurent ou sont tués"

** Jobran, qui signifie le mangeur d'homme

et enfin

** Kang admi, l'homme des neiges.

 

Mais aussi :

 

** Au Canada : Sasquatch

** Australie : Yowie

** Brésil : Mapinguari

** Pays Basque : Basajaun

** Usa : Bigfoot

** Népal et Tibet : Yéti

** Inde : Mande barung  (sa taille serait de 3 mètres de haut)

** Indonésie : sajarang gigi

** Caucase : Almasty ou Kaptar

 

 

yeti-1.jpg

 

 

C'est en 1921 que l'expression "Abominable Homme des neiges" est apparue.

Le lieutenant colonel Charles Howard Bury conduisait alors une expédition conjointe entre la Royale Geographical Society et le Club Alpin pour l'exploration du mont Everest.

 

Il relata toute l'histoire dans un livre nommé "Mount Everest the reconnaissance" en 1921.

Il raconte la traversée du Lhakpa-la à 6 400 mètres où il dit avoir observé les empreintes de pas.

Il pensait à l'époque que celles-ci provenaient d'un grand loup gris et d'un homme aux pieds nus, le tout mélangé.

 

Il ajouta que les guides Sherpa qui l'accompagnaient dirent que ces traces de pas étaient surement celles de l'homme sauvage des neiges. C'est-à-dire Metoh-Kangmi ou Kang admi.

Metoh signifiant homme ours et Kangmi homme des neiges.

 

 

Son existence

 

C'est dans les textes asiatiques très anciens que l'on mentionne l'existence d'hommes sauvages.

B.H Hodgson sera le premier Européen à faire référence au Yéti.

 

Les premières empreintes qui évoquaient des pieds humains datent en vérité de 1905 en Europe.

En 1925, c'est un explorateur du nom de N.A Tombazi ainsi que John Hunt qui rapportent avoir vus des empreintes du fameux Yéti sur le site du Glacier de Zemu au Sikkim.

 

 

yeti4.jpg

 

Le glacier de Zemu est le plus grand glacier de l'Himalaya.

 

En 1936, c'est le suisse Gansser Augusto qui effectue un voyage d'exploration durant 8 mois entre le Nanga Parbat et l'Everest, dans l'Himalaya qui fait la révélation de cet abominable homme des neiges : le Yéti.

 

En 1942, Witold Glinski fait route vers les Indes après qu'il se soit évadé du goulag environ 18 mois plus tôt. Il est quelque part entre le Tibet et le Sikkim lorsqu'il dit avoir croisé 2 créatures dont les silhouettes ressemblaient à "l'ours ou encore à l'un de ces grands singes de type Orang-Outang".

 

En 1976, au mois de mars, à 5 300 mètres d'altitude, toujours dans l'Himalaya mais dans le Rolwaling (Himalaya du Népal), c'est René de Milleville, un photographe qui voit une trace de pas dans la neige. Celle-ci est bien visible et il va la photographier.
Il aura aussi l'occasion de raconter des récits de paysans népalais qui témoignent alors avoir vu le Yéti. Il a rapporté aussi des poils qui furent mis en exposition au Muséum national d'histoire naturelle.

La photographie fut étudiée par Michel Tranier ainsi que les poils et celui-ci considère que les poils appartiennent à un primate proche de la race des Orang-Outang mais néanmoins distinct de ce dernier.

 

 

traces.jpg

 

Reinhold Messner, un célèbre alpiniste, entreprend lui aussi une expédition sur les traces du Yéti vers la fin des années 1980. Il aurait lui-même aperçu l'animal une nuit de juillet en 1986 alors qu'il cherchait un village dans une vallée un peu perdue de l'Himalaya.

Messner conclut que la légende du Yéti provient surement d'un véritable animal qui serait apparenté à l'Ours bleu du Tibet.

Cet ours Bleu est réputé pour terroriser les populations locales depuis des générations.

 

Cet ours inconnu est nommé par les Sherpas : "Chemo". Il aurait la capacité de marcher sur les 2 pattes arrières, et il serait donc devenu dans le folklore local ce que l'on nomme un homme sauvage.

 

En 1997, 2 aventuriers français, Sylvain Tesson et Alexandre Poussin vont découvrir lorsqu'ils vont franchir la Bobang pass au Cachemire indien, des traces mystérieuses dans la neige. Selon leurs dires, ces traces ne seraient ni celles d'un ours et encore moins celles d'un homme.

Ces traces montaient toutes droites dans la neige à 4600 mètres d'altitudes, en pente, ce qui est une prouesse extraordinaire.

 

 

 

Ye-ti1.jpg

En 2008, des aventuriers japonais qui étaient partis à la recherche du Yéti auraient photographiés des empreintes de pas du Yéti dans l'Himalaya.

 

En 2012, Bryan Skyes, un professeur, a trouvé une concordance entre les poils trouvés dans l'Himalaya et celle d'un ancêtre de l'ours polaire.

 

 

 

 

Une légende ?

 

Pour la plupart des scientifiques le Yéti, abominable homme des neiges est une légende.

Les arguments sont nombreux pour démontrer  cela :

 

* il n'y a aucun fossile ou cadavre d'un tel individu qui puissent être étudié scientifiquement

* impossible pour une telle population de rester vivante au cours du temps avec uniquement moins de 200 ou 500 individus.

* la plupart des témoignages étaient trop "léger", et il y a eut très très peu d'observations authentiques

 

Malgré tout cela, il y a quelque chose qui reste dans le temple de Pangbotchi.

C'est une main momifiée qui est attribuée au Yéti.

 

Dans ce même temple, des scalps sont aussi conservés mais en réalité, ils sont fabriqués par les sherpas à partir de peau et aussi de poils du garrot d'une chèvre sauvage locale nommée le Serow.  C'est Bernard Heuvelmans qui l'a démontré en 1961.

Ces scalps sont utilisés lors des cérémonies pour jouer le rôle du Yéti. Ils le mettent ensuite sur leur tête... puis ils trempent le scalp du Yéti dans du vin mélangé à de l'huile. Cela sert aussi à faire une peinture dite joulienne.

 

 

Yetiscalp.JPG

 

En 2008, 2 poils qui étaient attribués au Yéti et découverts en Inde ont été analysés et il en ressort que rien ne peut les rattacher à une espèce connue de primate.

 

 

Un Yéti retrouvé????

 

Les images de cette photo font le tour de l'internet au USA.

La photo de la carcasse du Yéti retrouvé en Géorgie est conservée dans un congélateur.

A vous de juger ...

 

 

bigfoot-yeti.jpg

 

Voici quelques-unes des caractéristiques du corps du yéti retrouvé :

 

La créature mesure 2,31 mètres de hauteur.

Il pèse plus de 226 kilos.

La créature tient plus de l'homme que du singe.

C'est un mâle.

Il a les cheveux rouge et les yeux gris-noirâtre.

Il a deux bras et deux jambes, cinq doigts à chaque main et cinq orteils à chaque pied.

Les pieds sont à plat et semblable aux pieds d'un homme.

Son empreinte est 41,78 centimètres de long et 13,84 centimètres en largeur du talon.

De la paume de la main à l'extrémité du majeur, ses mains ont 29 centimètres de long et 15,62 centimètres de largeur.

Les créatures marchent debout. (Plusieurs d'entre elles ont été observées le même jour que le corps a été retrouvé.)

Les dents sont plus proches de l'homme que du singe.

 

Tests d'ADN sont en cours et la photo d'ADN et des preuves seront présentées à la conférence de presse le vendredi 15 août.

 

 

 

yeti3.jpg

 

Yeti_34589.jpg

yeti-scale.png

 

 

44.jpg

 

pl01.jpg

 

pl02.jpg

 

 

yeti.jpg