Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Quilaztli, un petit monde d'histoire

Blog Histoire, voyages, animaux, recettes. Je fais mes articles au gré de mes envies....Si certains veulent rajouter des infos n'hésitez pas à commenter, je répondrais. Mais ici, c'est le respect avant toute chose, commentaire insultant ou n'étant pas correct ne sera pas publié! Ici c'est un partage d'idées, d'infos et cela, en toute sympathie. Vous pouvez me retrouver sur ma page FB : Quilaztli un petit monde d'histoire

Le triangle des Bermudes, le vol 19 et autres disparitions

Publié le 10 Novembre 2013 par Quilaztli in Mystères

Le Triangle des Bermudes

 

 

 

Triangle-des-Bermudes.jpg

 

Le triangle des Bermudes se trouve dans l'océan Atlantique. C'est une zone triangulaire avec une superficie de 4 millions de kilomêtres² et qui est délimitée par l'archipel des Bermudes, la côte Est de la Floride (Etats-Unis) et l'île de Porto Rico.

 

Le triangle des Bermudes est aussi surnommé le triangle du Diable.

Il serait le théâtre de mystérieuses disparitions de navires et d'avions depuis le XIXe siècle.

Bien que certaines personnes font remonter les disparitions à l'époque de Christophe Colomb.

 

La légende du triangle des Bermudes a prit de l'ampleur avec la disparition d'une escadrille de 5 chasseurs bombardiers à la date du 5 décembre 1945, au large des côtes de la Floride.

C'est un évènement qui est connu sous le nom de Vol 19.

 

 

 

Histoire du Vol 19

 

 

bermudes2.jpg

 

 

Le 5 décembre 1945,  au nord de Miami à la base de Fort Lauderdale, en Floride, le lieutenant Charles Caroll Taylor, un instructeur à peine âgé de 28 ans, dirige un groupe de pilotes inexpérimentés. L'ensemble de cette petite équipe est de 14 hommes.

 

Le lieutenant Caroll Taylor doit emmener 5 appareils de type Grumman Avenger pour un vol d'entrainement vers les îles Hens et Chickens qui se situent à l'est de la côte des Etats-Unis.

Le temps de vol est estimé à environ 2 heures, les avions ont le plein de carburant et tout est en état de fonctionnement au niveau des radios, compas...

 

C'est à 14 heures 10 que les appareils vont prendre leur envol mais ils ne reviendront jamais.

 

 

Le récit de cette histoire en détail :

 

Les 5 appareils ont décollés et la météo est plutôt bonne, la mer n'est pas du tout agitée.

Les avions vont se diriger tout d'abord vers l'est sur environ 198 kilomètres et ils ont fait un virage nord, nord ouest sur 117 kms puis encore un autre virage et ces virages vont amener les appareils à suivre une direction sud ouest sur 193 kms pour enfin rentrer à la base de Fort Lauderdale.

 

Les bombes qu'ils emportaient avec eux, ont été larguées à 90 kms après le tout premier virage, près des îles de Hens et Chickens.

 

 

bermudes-tbm2.jpg

Les communications radios qui ont été interceptées par les avions dans les environs vont bel et bien indiquer le largage des bombes et le succès de cette mission.

Mais c'est ensuite, après le second virage du plan de vol que vont commencer les problèmes.

 

 

Une vois qui n'est pas identifiée demande à Powers, un des élèves pilotes, ce que son compas indique.

Powers ne sait pas où il se trouve, il pense qu'il s'est perdu après le premier virage.

 

Un appareil situé au sol à la base militaire entend les échanges radios et il informe immédiatement la base de Fort Lauderdale. Il dit qu'un avion s'est peut être perdu et il dit ensuite sur la fréquence radio :

 

- Ici FT 74 pour l'avion qui s'appelle Powers : identifiez vous pour que l'on puisse vous aider.

 

La réponse ne viendra pas de suite mais quelques minutes plus tard un homme va s'identifier comme étant FT 28, c'est-à-dire Taylor.

 

- Mes 2 compas sont en panne. Je chercher à rejoindre le Fort Lauderdale en Floride. Je suis au-dessus des terres, je pense être au niveau des Keys, mais je ne sais pas où exactement et je ne sais comment rejoindre le Fort.

 

Un instructeur lui indiqua que s'il était au-dessus des Keys, il devait alors voler vers le nord, c'est-à-dire placer son aile gauche au soleil. Mais malheureusement, FT 28 est dans un tel état de confusion qu'il n'arrive vraiment plus à déterminer sa position effective.

Pourtant c'est un pilote expérimenté, il pensait être au niveau des Keys mais en fait il était au-dessus d'une île des Bahamas.

 

 

Vol19_disparus.jpg

Il faut aussi noter qu'à ce moment là, Taylor n'avait pas sa montre et c'est un instrument important et indispensable à la navigation.

 

FT 28 annonce à 16 heures 45 :

 

- Nous mettons le cap à 030° et ce pour 45 minutes et ensuite, nous volerons plein nord. On sera sûr de ne pas être dans le golfe du Mexique.

 

C'est cette décision qui va condamner les 5 avions. En virant vers le nord au-dessus des Bahamas au lieu des Keys, Taylor va entrainer son équipe vers la pleine mer et non les terres!

 

Taylor ne s'est pas rendu compte qu'il avait volé aussi longtemps vers l'Est (les Bahamas) et il croit qu'il se dirige vers le sud vers les Keys.

Il va s'accrocher à cette idée et celle-ci aura des conséquences fatales.

 

 A-avions-vol-19.jpg

 

 

Pour les personnes qui sont restées au sol, l'équipe de Taylor est perdue. On leur propose alors de basculer sur la fréquence d'urgence. Celle-ci étant moins chargée, mais voilà Taylor refuse car sinon il perdrait le contact avec ses 4 équipiers.

 

A 17 heures, Taylor annonce un changement de direction. Il prend le cap 090° durant 10 minutes.

Les avions se dirigent plein Est et ils s'éloignent de plus en plus des côtes terrestres.

 

Un des équipiers entend alors sur la fréquence :

 

- Si on allait vers l'ouest on pourrait retrouver la base, il faut se diriger vers l'ouest bon sang!

 

A ce moment précis, la panique commence à se faire sentir chez les membres du groupe. Ce qui ne va rien arranger, c'est le mauvais temps qui arrive avec de forts vents et une mer complètement démontées.

 

L'un des contacts radios commence à devenir de plus en plus mauvais.

A 17 heures 15, Taylor annonce que le groupe se dirige désormais vers l'ouest.

 

 

vol19.jpg

 

A 18 heures 20, Taylor comprend soudain que les chances de voir la terre ferme sont très faibles et il dit à ses équipiers :

-  Restez en formation serrées, nous devons nous attendre afin d'amerrir. Dès que l'un d'entre vous aura moins de 40 litres de fuel dans les réservoirs, on descendra tous ensemble.

 

Les stations radios vont arriver à estimer la position du vol 19 mais les 5 hommes se trouvent au nord des Bahamas, bien loin des côtes de Floride.

Les mauvaises transmissions radios font que personne ne pourra leur fournir ces informations importantes.

 

A 19 heures 04, en faible message est entendu : FT... FT..

 

Ce sera la dernière transmission des 5 avions. Les avions avaient pourtant assez de fuel pour voler jusqu'à 20 heures.

Ils se sont probablement abîmés à l'est de la Floride et ont fini engloutis par les fonds marins.

 

Beaucoup de recherches furent effectuées pour les retrouver mais toutes ont échouées. Rien n'a pu permettre de localiser précisément l'endroit exact où le vol 19 a disparut.

Les recherches furent abandonnées car la mer était vraiment mauvaise.

 

 

L'enquête

 

Une enquête démontre que la cause de la disparition du vol 19 est uniquement due au lieutenant Taylor. Il a cru qu'il survolait les Keys alors qu'il était aux îles Bahamas... Il a prit la direction de la pleine mer au lieu des terres.

 

Pourtant le lieutenant Taylor était un excellent pilote de combat et il volait souvent à l'intuition mais il s'était aussi déjà perdu.

 

Mais des mystères restent sur cette disparition...

Par exemple... :

 

Pourquoi le lieutenant Taylor n'avait-il pas sa montre alors qu'il savait qu'il n'y avait pas de montre à l'intérieur de l'avion? Il savait qu'il avait besoin d'un  chronomètre pour ses temps de vol et les calculs de navigation.

Pourquoi les pilotes confirmés, même s'ils étaient élèves pilotes, ne sont-ils pas capables de faire une navigation? C'est pourtant la base élémentaire du pilotage ...

Pourquoi les compas sont-ils tous tombés en panne? 5 avions ... 5 compas de navigation. Bizarrement aucun des 5 ne fonctionnait.

 

Et enfin pourquoi n'a-t-on jamais retrouvé aucune trace de ce vol 19????

 

A méditer...

 

ft.jpg 

 

 

releves-des-messages-radios.jpgRelevé des messages radios 

 

 


Autres disparitions dans le triangle des Bermudes

 

Voici la liste des autres disparitions, elle est longue très longue...

 

En 1800, l’USS Insurgent, un navire français capturé par les Américains avec 36 canons et 340 marins.

En 1800, l’USS Pickering.

En 1812, le Patriot.

En 1814, l’USS Wasp.

En 1815, l’USS Epervier.

En 1824, l’USS Wildcat avec 31 membres d'équipage, le schooner Lynx avec 40 membres d'équipage et le schooner USS Hornet.

En 1840, le Rosalie, un navire français trouvé sur la dérive en novembre 1840 au large des côtes de Cuba, sans équipage, les voiles déployées, les canots de sauvetage en place et sa cargaison intacte.

En 1843, l’USS Grampus.

De 1850 à 1900

En 1866, le Lotta, un trois-mâts suédois.

En 1868, le Viego, un navire marchand espagnol.

En 1880, l’Atalanta, un navire-école britannique avec ses 290 élèves officiers.

En 1884, le Miramon, une goélette italienne.

De 1900 à 1950

En 1909, le Spray, un navire dirigé par Joshua Slocum, considéré comme le meilleur marin de son temps.

En 1917, le SS Timandra avec 21 marins.

En 1918, le Cyclops, avec 300 marins, disparut sans envoyer de SOS.

En 1920, le SS Hewitt, ce cargo à vapeur disparut en mer.

En 1921, le Carroll A. Deering fut retrouvé échoué près de Cap Hatteras en Caroline du Nord. Les 11 membres d'équipage avaient disparu.

En 1925, le SS Cotopaxi avec 32 marins et le Raifuku Maru, un cargo japonais, disparut après avoir envoyé le message suivant : « Danger like dagger now. Come quick ! » (« Danger comme dague maintenant. Venez vite ! »).

En 1926, le Cargo SS Suduffco avec 29 marins.

En 1938, l’Anglo Australien avec 38 marins. Son dernier message fut : « Temps idéal. Tout va bien ».

En 1939, le Quenn of Scoths, un bateau anglais.

En 1942, un TBF Avenger (avion).

En 1943, un PBY Catalina, un TBF Avenger, un Four Lockheed PV-1 Ventura et un PB4Y Privateer (avions).

En 1944, un PBY Catalina, un PB4Y Privateer, un SBD-5 Dauntless et un PBY-5A Catalina (avions).

En 1945, un B-24 Liberator et un PB4Y Privateer (avions), et l'escadrille 19 : cinq avions torpilleurs Avenger.

En 1947, un C-54 (avion).

En 1948, le SS Samkey, l’Evelyn K, le Star Tiger, un appareil britannique qui assurait la liaison Açores-Bermudes (dernier message : « Conditions météo excellentes. Arriverons à l’heure prévue »), un Douglas DC-3, faisant la liaison entre Porto Rico et la Floride (dernier message : « Nous approchons de l’aéroport… Nous ne sommes plus qu’à 80 km au Sud… Nous apercevons les lumières de Miami… Tout va bien. Attendons les instructions pour l’atterrissage »).

En 1949, un Tudor IV : le Star Ariel (avion).

De 1950 à 2001

En 1950, un cargo costaricien avec son équipage de 28 hommes, un chasseur Grumman F6F, un grand cargo.

En juin 1950, le Sandra, un cargo

En février 1953, l'avion de transport britannique York.

En octobre 1954, l'avion de transport Super Constellation.

En décembre 1954, le cargo Southern Districts.

En septembre 1955, le yacht Connemara IV.

En novembre 1956, un bombardier patrouilleur de la Marine.

En janvier 1956, le yacht Revonoc.

En octobre 1961, un bombardier géant B-52 avec 8 réacteurs, disparait dans un nuage isolé, au cours d'un exercice de vol en formation espacée.

En janvier 1962, l'avion ravitailleur de l'armée KB-50.

En février 1963, le cargo Marine Sulphur Queen.

En juillet 1963, le navire de pêche Sno'Boy.

En août 1963, deux avions stratotankers K-C-135.

En juin 1965, un Flying Boxcar C-119, avion de transport.

En janvier 1967, les avions de transport Chase YC-122, Beechcraft Bonanza et Piper Apache.

En décembre 1967, le yacht Witchcraft.

En novembre 1970, l'avion de transport Piper Commanche.

En octobre 1971, le cargo Caribe.

En février 1972, le navire V.A. Fogg.

En mars 1973, le Norse Variant et l'Anita, deux cargos.

En octobre 1976, le navire Sylivia S. Ossa.

En février 1978, l'avion militaire KA-6 Navy attack bomber (Fighting Tiger 524) .

En mai 1980 l' Erco 415-D, un avion.

En octobre 1980, le navire SS Poet.

En novembre 1983, l'avion Cessna 340A.

En mars 1984 les avions Piper et Cessna 402b.

En décembre 1984 l'avion Aeronca 7AC.

En janvier 1985 l'avion Cessna 337.

En mai 1985, l'avion Cessna 210k.

En juillet 1985, un avion Piper.

En août 1985, l'avion Cessna 172.

En août 1986, l'avion Twin Otter charter.

En mai 1987, l'avion Cessna 402c.

En juin 1987, l'avion Cessna 401.

En décembre 1987, l'avion Cessna 152.

En février 1988, l'avion Beechcraft.

En février 1989, un avion Piper.

En janvier 1990, l'avion Cessna 152.

En avril 1991, l'avion Piper Comanche.

En mai 1991, un avion Piper.

En septembre 1993, l'avion Cessna 152.

En août 1994, l'avion Piper PA-32.

En septembre 1994, l'avion Piper PA-23.

En décembre 1994, l'avion Piper PA-28.

En 1995, le Jamanic K, un cargo.

En mai 1996, un avion Aero Commander.

En août 1998, l'avion Piper PA-28.

En 1999, le Genesis, un cargo avec 40 marins.

En mai 1999, un avion Aero Commander.

En juin 2000, un navire coule, le O.B Commander avec ses 125 marins.

En décembre 2001, l'avion M.P Plane avec Mikael Paré comme commandant.

De 2002 à 2013

En décembre 2002, l'avion Piper PA-23 s'abime en mer à 15 km au Nord de Freeport, Bahamas.

En mars 2004, l'avion Piper PA-32RT disparait des écrans radar à 25 km à l’Ouest de Freeport, Bahamas.

En mars 2004, l'avion Piper PA-32-300 disparait et n'est jamais retrouvé.

En septembre 2005, l'avion Beech BE-58.

En mai 2006, l'avion Cessna 402C s'abime suite à une panne du moteur droit. 2 personnes ont été tuées, 6 légèrement blessées et 2 indemnes.

 

 

 

 

 289955391_small.jpg