Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Quilaztli, un petit monde d'histoire

Blog Histoire, voyages, animaux, recettes. Je fais mes articles au gré de mes envies....Si certains veulent rajouter des infos n'hésitez pas à commenter, je répondrais. Mais ici, c'est le respect avant toute chose, commentaire insultant ou n'étant pas correct ne sera pas publié! Ici c'est un partage d'idées, d'infos et cela, en toute sympathie. Vous pouvez me retrouver sur ma page FB : Quilaztli un petit monde d'histoire

Le Népal et son histoire

Publié le 9 Janvier 2014 par Quilaztli in Histoire

Le Népal, Son Histoire

 

 

 

 

nepal map

Le Népal est un petit pays enclavé de l'Himalaya. Il est bordé au Nord par la Chine et au Sud, à l'Est et aussi à l'Ouest par l'Inde.

 

Le Népal est en forme longue et il possède plusieurs variétés de paysages comme par exemple, la zone tropicale humide du Teraï qui va jusqu'au plus grandes montagnes au Nord. Le pays a 8 montagnes qui sont considérées comme les plus hautes du monde dont l'Everest, qui se nomme Sagarmatha en Népalais et qui marque la frontière avec le Tibet.

 

Katmandou est la capitale du Népal et la monnaie se nomme la roupie Népalaise. Katmandou est aussi la plus grande ville du pays. La langue officielle est bien sur le Népalais.

 

 

katmandou1.jpg

 

 

 

Histoire du Népal

 

C'est entre 400 et 750 après Jésus Christ que la Capitale actuelle du Népal : Katmandou, était dirigée par la dynastie des Licchavi.

La dynastie des Licchavi dominait la vallée de Katmandou et les vallées voisines durant la période Kirata et la période Newari.

La princesse nommée Bhrikuti introduisit selon la tradition tibétaine le bouddhisme au pays des Neiges.

Bhrikuti Devi était une princesse du royaume Licchavi, fille du roi Amsuvarma et l'une des 2 épouses connues du roi du Tibet Songsten Gampo.

Elle est à l'origine avec l'autre reine Wencheng de la fondation du temple de Jokhang.

 

Les vestiges de cette période proviennent uniquement des inscriptions sur les pierres, datées de 2 époques consécutives. La plus vieille est l'époque Asaka qui date de 78 après J-C et la seconde Amshuvarma date de 576.

 

Certaines de ces pierres transmettent des édits royaux, des notes historiques et mantras religieux. Et c'est grâce à la corroboration entre les découvertes archéologiques et les mythes locaux que l'on a pu identifier un peuple venu avant les Licchavi.

Ils étaient connus sous le nom de Kirata mais il y a très peu d'informations à leur sujet.

 

Rana.jpgRâni du Népal et son personnel

 

 

Le Népal

 

Le nom "Népal" est un dérivé du sanskrit "nipalaya" qui signifie "Au pied des montagnes". C'est surement une référence par rapport à l'Himalaya.

 

Le Népal fut "créé" durant la 2è moitié du 18è siècle lorsque le chef de la principauté de Gorkha nommé Prithivi Narayan Shah, unifia plusieurs Etats qui étaient indépendants en 1768.

Il s'empara aussi du trône, unifia ensuite le royaume et le ferma aux étrangers ce qui apporta à celui-ci la serénité.

 

Le pays était alors souvent nommé Royaume Gorkha. C'est aussi l'origine du terme Gurkha qui est employé pour désigné les soldats du Népal.

 

prithvi-narayan-shah.jpg

Prithivi Narayan Shah

 

 


 

Plus tard, en 1800, les héritiers de Prithivi Narayan Shah furent incapables de garder le contrôle politique sur le Népal et le pays sombra et fut gravement agité. Durant cette période d'agitation, la guerre anglo-népalaise de 1814 à 1816 fut une défaite pour le pays.

 

La stabilité du pays ne fut retrouvée qu'en 1846 alors que la famille Rana accapare le poste de Premier ministre et qui relégua le monarque à un rôle plus simple de représentant.

 

Le régime Rana fit une politique isolationniste en coupant le Népal de toutes choses externes.

 

Durant longtemps, le Népal fut un pays inaccessible parce qu'il était un royaume resté fermer aux étrangers.

Et ce n'est qu'en 1951, que le Népal décida d'ouvrir ses portes au monde extérieur. Il reçut ses premiers visiteurs.

C'est là que débarqua des Etats Unis et de l'Europe des hordes de hippies. Ce sont eux qui ancrèrent Katmandou dans la légende.

 

C'était l'époque des hippies et donc du haschich qui était en vente libre. De cette période il ne reste vraiment pas grand chose. Le Népal est devenu un lieu touristique où tous les globe-trotters se donnent rendez-vous!

 

 

Tribhuvan.jpgle roi Tribhuvan 

 

 

 

En 1950, le roi Tribhuvan qui était un descendant de Prithivi Narayan Shah, va se sauver de sa prison dorée pour aller en Inde qui était indépendante.

Avec l'aide de Jawaharlal Nehru, le roi Tribhuvan revint au pouvoir en 1951 et puis le 16 novembre, il réussit à faire nommer un ministre qui ne faisait aucunement partie de la famille Rana. Il se nommait : Matrika Prasad Koirala, (c'est le frère aîné de l'actuel premier ministre Girija Prasad Koirala). Matrika Prasad Koirala était un homme politique il est décédé le 11 septembre 1997 à Katmandou.

 

Durant les années 1950, le Népal aura pour politique un projet de constitution basée sur un modèle britannique.

 

En 1959, le roi Mahendra va promulguer une nouvelle constitution et les premières élections législatives démocratiques seront alors organisées.

 

Le chef du parti du congrès Népalais Bishweshwar Prasad Koirala (un autre frère de Matrika)  va former son gouvernement et va devenir premier ministre.

 

 

bp_koirala034949332.JPGBishweshwar Prasad Koirala

 

Mais 18 mois plus tard, le roi Mahendra va démettre le gouvernement de Koirala et promulguera à son tour une nouvelle constitution le 16 décembre 1962.

Celle-ci va établir le système sans parti des panchayats (conseils) que le roi Mahendra va considérer comme une sorte de démocratie du gouvernement plus proche des traditions népalaises.

 

Le roi Birendra, fils de 27 ans de Mahendra, va lui succèder en 1972. Mais sous la pression des manifestation antigouvernementales de 1979, le roi Birendra va appeler à un référendum national pour décider de la nature du prochain gouvernement du Népal.

 

Le référendum est alors organisés en mai 1980 et le système Panchayat va gagner d'une courte victoire. Le roi met les réformes promises en place, même celles que le premier ministre veut.

 

Les habitants ruraux avaient mis beaucoup d'espoir et pensaient qu'ils allaient être mieux représentés mais après l'adoption de la démocratie parlementaire en 1990, il devient évident pour eux que les réformes promises n'auront pas lieues.

Alors ils vont décréter leur propre réforme pour gagne une certaine maîtrise sur leurs vies face aux propriétaires terriens.

Le gouvernement népalais va organiser une répression assez féroce face à ce mouvement ce qui entrainera l'élimination des plusieurs activistes principaux!

 

 

Le-roi-Birendra-.jpg

Le roi Gyanendra

 

La guerre civile au Népal

 

Le 12 février 1996, la guerre civile népalaise se déclenche selon une inspiration maoïste. Le but est d'affiché l'abolition de la monarchie qui est corrompue et instaurer le régime communiste qui va alors s'exprimer à travers une démocratie populaire.

 

Cette guerre est menée par Pushpal Kamal Dahal qui est connu sous le nom de guerre de Prachanda et le docteur Baburam Bhattarai qui est un idéologue du mouvement maoïste.

 

L'insurrection va se faire dans 5 districts : Jajarkot, Gorkha, Rolpa, Rukum et Sindhuli.

Les Maoïstes vont parvenir à contrôler de larges portions du pays, surtout dans les campagnes. Ils vont aussi annoncer un gouvernement du peuple temporaire mais malgré leur prétention à défendre les intérêts du peuple, les maoïstes sont alors accusés par les organisations de défense des droits de l'homme de prendre les biens appartenant à des peuples paysans et de recruter aussi en force des enfants-soldats. Sans oublier les extorquassions de fonds d'argent à des entrepreneurs, les taxes révolutionnaires et aussi de procéder à des enlèvements.

 

La guerre civile fera près de 13 000 morts.

 

 

 

Prachanda_2009.jpgPushpal Kamal Dahal

 

 

Le palais royal

 

Le 1er juin 2001, le prince Dipendra va abattre 10 membres de la famille royale lors d'un repas. Il était sous l'emprise de l'alcool et de la cocaïne.

Parmi les victimes se trouvent ses parents le roi Birendra, la reine Aiswarya et les enfants du couple royal.

Le prince Dipendra retournera l'arme contre lui et décèdera après 3 jours de coma.

Le Frère de Birendra, Gyanendra,  suite à ce drame et absent de ce repas, va alors monter sur le trône.

 

Octobre 2002, le roi Gyanendra va se mettre à dos toute la classe politique en suspendant le parlement, les conseils locaux aussi et en démettant de ses fonctions le premier ministre Sher Bahadur Deuba. Le motif : Incapacité de régler le problème des insurgés maoïstes.

Il n'y avait donc plus de pouvoir élu au Népal depuis cette date.

 

En 2004, le roi nomme à nouveau Sher Bahadur Deuba Premier ministre mais il finit par le limoger le 1er février 2005 et il va même l'assigner à résidence.

 

 

sher-bahadur-deuba_new.jpgSher Bahadur Deuba

 

Gyanendra prend alors les pleins pouvoirs et il va former un nouveau conseil des ministres qu'il compose de fidèles qu'il choisit lui-même! Ce gouvernement est supposé lutter contre la rébellion maoïste et la corruption.

Il décrète ensuite l'état d'urgence pour les 3 prochaines années et suspend les droits fondamentaux.

Des centaines de personnes seront alors arrêtées.

 

En 2005 au mois d'avril, le roi Gyanendra promet des élections municipales dans un délai d'une année mais malgré les demandes des organisations non gouvernementales, le roi refuse la tenue d'élections législatives.

Le parlement sera dissout en 2002!

 

 

Le 6 avril 2006, une grève générale illimitée de la part des partis d'opposition est destinée à faire plier le roi et ils réclament la convocation d'une assemblée constituante.

Le 24 avril 2006, face à cette pression de la rue, le roi va enfin accepter d'instaurer et de restaurer l'assemblée dissoute en 2002 et il nommera en premier ministre Girija Prasad Koirala. Celui-ci annoncera lors de son investiture, devant les parlementaires, son intention de faire les élections en vue de la formation d'une assemblée constituante qui aurait pour mandat de rédiger une nouvelle loi fondamentale qui déciderait du sort de la monarchie.

 

le 18 mai 2006, le Parlement votera à l'unanimité une proclamation historique privant le roi Gyanendra de la plupart de ses pouvoirs.

Le parlement devient alors l'autorité suprême du pays.

Le nom officiel est alors changé. Il passera de "Royaume du Népal" à "Etat du Népal.

 

Le roi perd son titre de Commandant suprême de l'Armée royale népalaise.

 

Le Népal est la seule nation hindoue officielle au monde, elle devient un Etat laïque. Le conseil royal est aboli.

Le roi va alors devoir payer ses impôts comme tout le monde et pourra être poursuivi devant les tribunaux comme n'importe quel citoyen.