Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Quilaztli, un petit monde d'histoire

Blog Histoire, voyages, animaux, recettes. Je fais mes articles au gré de mes envies....Si certains veulent rajouter des infos n'hésitez pas à commenter, je répondrais. Mais ici, c'est le respect avant toute chose, commentaire insultant ou n'étant pas correct ne sera pas publié! Ici c'est un partage d'idées, d'infos et cela, en toute sympathie. Vous pouvez me retrouver sur ma page FB : Quilaztli un petit monde d'histoire

Le Ghetto de Varsovie

Publié le 15 Janvier 2014 par Quilaztli in Histoire

Le Ghetto de Varsovie

 

 

 

 

ghetto_plan.GIF

 

 

Le Ghetto de Varsovie est situé au centre de Varsovie en Pologne.  Ce fut le plus important ghetto de juif de la seconde guerre mondiale. Il fut construit en 1940 et presque détruit en totalité en 1943 lors de l'insurrection de ses occupants contre les nazis.

 

 

C'est en septembre 1939 que l'armée allemande va attaquer puis occuper la Pologne. Les tout premiers ghettos y sont alors créés afin d'y rassembler les Juifs au mois d'octobre.

 

Le ghetto de Varsovie a "réuni" jusqu'à 380 000 personnes. En 1939, il y avait 1 300 000 habitants à Varsovie et parmi eux 380 000 Juifs.

 

Le 28 septembre 1939, la ville est prise par l'armée allemande. Hitler en personne vient parader dans la ville de Varsovie le 5 octobre 1939.

 

C'est en hiver 1939 à 1940, que les nazis vont persécuter les Juifs. Ils vont leur faire porter un brassard blanc avec l'étoile de David bleue, vont faire des identifications sur les vitrines des magasins Juifs, et leur confisquer les radios. Les nazis leur interdiront aussi de voyager en train en novembre 1939.

 

L'étoile de David est le symbole du Judaïsme. Elle se compose de 2 triangles équilatéraux : l'un est dirigé vers le haut et l'autre vers le bas.

 

etoile-de-david.png

 

 

Puis, les Juifs de Pologne vont être rassemblés dans des quartiers nommés les Ghettos.

Un Ghetto fut d'abord fondé à Lublin (ville de Pologne) et un autre à Lodz.

C'est le 12 octobre 1940 que le ghetto de Varsovie fut créé, c'était le jour de la fête juive de Yom Kippour.

 

Le Yom Kippour "jour du grand pardon" est une fête juive considérée comme la plus sainte de l'année juive.

 

Après le ghetto de Varsovie, il y en aura d'autres qui feront leur apparition, celui de Cracovie, de Czestochowa, de Kielce et de Lwow. Ces ghettos ne sont en fait que l'antichambre des camps de la mort.

 

 

Le ghetto de Varsovie est au centre de la ville, il est composé au départ de 2 parties :

le grand ghetto qui est relié au petit ghetto par un pont en bois. Le tout est entouré de 18 kilomètres de murs de plusieurs mètres de haut ainsi que de fil barbelé.

 

 

la-passerelle-en-bois.jpg

 

 

Le ghetto s'étend sur environ 300 hectares et on compte 128 000 habitants au km² contre 14 000 dans la Varsovie non juive.

 

En 1941, la population dans le ghetto va atteindre 439 000. Le seul lien avec l'extérieur, c'est un tramway qui est réservé aux Polonais qui traverse les lieux.

 

 

la-passerelle-en-bois-qui-reliait-le-petit-ghetto-au-grand.jpg

 

Les conditions de vie à l'intérieur du ghetto sont vraiment inhumaines. Il est bien trop petit pour accueillir tous les Juifs de Varsovie et des villes et villages avoisinantes.

Beaucoup ont tout perdu : leur famille, leurs biens, en arrivant dans le ghetto, ce quartier complètement fermé. De plus, le ghetto est très mal approvisionné en nourriture et combustibles.

 

La faim et le froid vont se faire ressentir dès l'hiver 1940 à 1941. C'est ainsi que l'intérieur du ghetto organise des petits trafics avec l'extérieur. Ces trafiquants y laisseront parfois leur vie en tentant d'approvisionner les gens du ghetto.

 

Mais malgré tout cela, la mort est tout de même bien présente et courante. Il n'est pas rare de trouver des cadavres en pleine rue. A ce moment-là, une charrette passe ramasser les corps, qui sont alors comptés puis enterrés dans une fosse commune.

 

Le Judenrat est un conseil juif qui fut créé par les nazis en octobre 1939. Il s'agit de dirigeants juifs auxquels les nazis se sont adressés afin de pouvoir gérer la situation dans le ghetto. Le Judenrat doit faire régner l'ordre et tentera d'améliorer le sorts des habitants. Autant dire que c'était quasi impossible!

Le Judenrat organisait des cantines populaires mais il y avait de moins en moins de nourriture dans le ghetto et ce fut donc difficile.

Le judenrat du aussi organiser une "police juive" à la demande des Allemands. Celle-ci était chargée de maintenir l'ordre.

 

Le-judenrat.jpgLe Judenrat

 

 

En 1942,  on verra apparaitre le "repeuplement vers l'est" mais cela n'est pas un repeuplement c'est en fait, une déportation vers le camp de Treblinka qui est situé à 80 kilomètres de Varsovie.

 

La première vague de déportations vers les camps de la mort va ramener la population du ghetto a 70 000 habitants!

Des rafles vont se faire de jour mais aussi la nuit. Que les habitants soient à l'usine ou chez eux. A l'usine il est bien plus facile d'arrêter les Juifs. Ils sont alors conduits vers la Umschlagplatz, la gare de triage de Varsovie.

 

Celle-ci est reconvertie en centre de rétention où l'on peut entasser jusqu'à 8 000 personnes dans l'attente d'une déportation vers les camps de concentration.

 

Le soulèvement du ghetto de Varsovie commença le 19 avril 1943, la vieille de la Pâque Juive nommée Pessa'h. Ce fut un soulèvement en réponse à une grande rafle des nazis qui destinait à liquider le ghetto des 40 à 50 mille Juifs restants. Ils voulaient les déporter dans différents camps de concentration et plus particulièrement le camp de Treblinka qui était un camp d'extermination.

 

Lorsque les nazis arrivèrent, ils se heurtèrent à l'armée juive. L'organisation Juive de combat qui rassemblait beaucoup de communistes, bundistes et sionismes. Elle possédait entre 600 et 700 insurgés.

 

 

cantine-organisee-par-la-judenrat.jpgCantine organisée par le Judenrat 

 

 

 

Les insurgés se battent sur un terrain qu'ils connaissent par cœur, un terrain familier. Ils sont mal armés mais il se battent mêmes dans les caves transformées en bunker. Le combat est inégal et totalement désespéré.

 

Durant ces combats, les nazis vont détruire les immeubles, prendre les caves les unes après les autres. Puis le général Jürgen Stroop va faire venir plus de 2000 hommes en renforts avec des chars afin de briser totalement la résistance du ghetto.

 

Ce combat sans grand espoir pour "une autre liberté et pour la nôtre" se finit officiellement le 16 mai. Soit un mois après le soulèvement. Certains de ces combats eurent même lieu dans le ghetto en ruine.

 

La résistance a été forte et les Allemands nazis n'avaient pas prévu cela.

Cependant, la fin du ghetto est proche. Beaucoup de juifs sont pris ou se suicident mais bien peu arriveront à quitter le ghetto sauf ceux qui sont partis par les égouts.

 

 

 

des-lits-amenages-par-les-combattants-juifs-dans-une-cave.jpgLits aménagés dans les caves par la résistance Juive

 

 

 

Ceux qui se suicident à l'arrivée des SS, le font car ils ne veulent pas être capturés.

 

Le 8 mai 1943, le chef de l'organisation Juive se suicidera. Il se nommait Anielewicz.

 

 

A la fin, le général Jünger Stoop déclarera, mi-mai 1943 :

 

 

" Le Quartier Juif de Varsovie n'existe plus!"

 

Mais il oublie que l'esprit des combattants du ghetto restera toujours vivant!

 

 

 

dans-le-ghetto.gif

 

Dans-le-Ghetto-de-Varsovie.jpeg

 

Dans-le-Ghetto-de-Varsovie-4_11.jpeg

 

enfants-dans-le-ghetto.jpg

 

ghettovarsovie4.jpg

 

juifs-avant-leur-deportation.jpg

Avant la déportation

juifs-deportes-du-ghetto-en-1942.jpgDéportation des Juifs

 

 

la-gare-apres-une-rafle.jpgla gare après les rafles des Juifs dans le Ghetto 

 

pologne-ghetto-de-varsovie.jpg

 

varso.jpg

 

varsovie--1-.jpg

 

photo-prise-par-un-ss-d-un-Juif-qui-se-suicide.jpgSuicide d'un homme juif à l'arrivée des SS, photo prise par un SS

 

liquidation-du-ghetto-vers-les-camps-de-la-mort.jpgLiquidation du ghetto vers les camps d'extermination

 

varsovie.jpg

 

varsovieE.jpg

 

rapport-du-commandant-allemand-du-ghetto.jpgrapport du commandant allemand du ghetto