Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Quilaztli, un petit monde d'histoire

Blog Histoire, voyages, animaux, recettes. Je fais mes articles au gré de mes envies....Si certains veulent rajouter des infos n'hésitez pas à commenter, je répondrais. Mais ici, c'est le respect avant toute chose, commentaire insultant ou n'étant pas correct ne sera pas publié! Ici c'est un partage d'idées, d'infos et cela, en toute sympathie. Vous pouvez me retrouver sur ma page FB : Quilaztli un petit monde d'histoire

La légende du Dahu

Publié le 30 Septembre 2012 par Quilaztli in les Légendes

La légende du Dahu

 

 

 

dahut_004.jpg

 

Le Dahu est un animal sauvage imaginaire qui vit dans les montagnes. Le Dahu est parfois orthographié Dahut. Le dahu est aussi connu sous le nom de dairi dans le Jura, darhut en Bourgogne, tamarou dans l'Aveyron et l'Aubrac ou encore darou dans les Vosges, rülbi en Suisse dans la partie germanophone du Valais.

 

En vivant dans les zones montagneuses, son environnement a influencé sur son évolution physique au fil du temps.

 

L'existence du dahu est surtout évoquée dans le milieu rural. Les personnes naïves en particulier ainsi que les citadins en font souvent les frais par plaisanterie. Les récits sont variables selon les régions et la tradition.

 

Tout ces récits fournissent une description de ce qui peut se rapporter à l'animal et surtout au rituel de la chasse, tel qu'il est transmis dans certaines populations villageoises.

 

 

 

 

La Légende du Dahu

 

 

friso_dahu_1_2.jpg

Le dahu a une caractéristique unique, il aurait 2 de ses quatre pattes plus courtes que les autres. La différence s'observe en regardant non pas entre ses pattes antérieures ou postérieures mais surtout entre celles qui se trouvent à droite  ou à gauche.

Disons qu'il aurait une patte arrière et une patte avant plus courte que les opposées.

 

L'explication due à cet état des choses serait que l'animal ne vivrait que sur des pentes et que sa morphologie serait donc le résultat de cette évolution sur les pentes montagneuses.

 

Cette morphologie lui faciliterait donc les déplacements à flanc de colline mais voilà, il ne pourrait se déplacer que dans un sens, toujours dans la même direction, sur le même côté et ne pourrait jamais faire demi-tour!

 

Cette description imaginaire offre cependant certains détails qui sont tout à fait logiques. Car il existe forcément des dahus avec de courtes pattes du côté droit mais aussi des dahus avec des courtes pattes du côté gauche!

 

Donc, le Dahu ayant des pattes gauches plus courtes se rencontreraient du côté de la montagne droit, sur le versant et l'autre Dahu fréquenterait le versant opposé, le gauche!

 

S'il y a rencontre entre les 2 sortes de dahu, jamais il ne pourra y avoir de reproduction, vu que lorsqu'ils se croisent, ils sont soit tête à tête ou alors derrière contre derrière.

 

 

 

 

La chasse au Dahu

 

 

 

friso_10.jpg

La tradition veut qu'il y ait une chasse au dahu. Cette chasse se pratiquerait uniquement en battue, si possible dans une forêt, en montagne, sombre et épaisse et bien entendu de nuit. Ce qui est très important.

 

Pour chasser le dahu, il faut un équipement spécial, ne chasse pas le dahu qui veut!

Il faut un sac et des bâtons!

 

Le bâton servirait à taper contre les arbres afin d'effaroucher l'animal. Grâce à cette technique, le dahu prendrait peur et perdrait l'équilibre.

 

C'est à ce moment-là, qu'entre en scène le "Naïf du village" (ou le niais). Celui-ci a été posté en contrebas avec bien sûr le sac grand ouvert. Il est investi de la mission très importante de capturer le fameux dahu.

 

Les rabatteurs sont donc censés diriger l'animal vers le porteur du grand sac mais en vérité, tout ce petit monde va totalement s'éclipser en abandonnant notre "Naïf" à son triste sort.

Plus tard, à force d'attendre, le "Naïf" va s'apercevoir qu'il n'entend plus du tout ses compagnons de chasse et il va donc rentrer tant bien que mal, après une longue attente, au village.

 

 

 

DAHU3.JPG

Une autre histoire dit qu'il y a une méthode plus simple pour attraper le dahu.

Il suffit de se tenir derrière le dahu et ensuite de l'appeler. Vu que le dahu est un animal très sociable, il sera content que quelqu'un s'intéresse à lui et va donc se retourner vers la personne qui l'appelle. Il perd alors l'équilibre et c'est ainsi qu'on peut l'attraper plus facilement.

 

Le Naïf va donc être initié à imiter l'appel ou encore mieux le sifflement du dahu. Une fois que l'apprentissage de ce cri est apprit, on peut envoyer le naïf à la chasse. Ces sifflements et ces recherches vont bien amuser et divertir les personnes complices de la farce.

 

 

Dans le Jura Suisse, il existe encore une autre méthode de chasse pour attirer le dahu. Il faut repérer où le dahu à l'habitude de vivre et de venir se désaltérer. Il suffit alors d'attendre son passage muni d'un sac de jute. Lorsque l'animal arrive, il faut faire un mouvement vif afin de le mettre dans le sac.

 

Cependant, il faut savoir que le dahu a un odorat très développé mais il existe une solution pour que vous ne soyez pas détecté par l'animal : pour camoufler l'odeur des pieds, vous devez les mettre dans l'eau et pour celle des mains, vous ferez de même.

 

Pour cette chasse précise, elle n'a lieu qu'aux mois de novembre jusqu'en février et uniquement de nuit.

 

On recommande souvent, lorsque le dahu vient brouter, de mettre du poivre sur des pierres plates. Lorsqu'il renifle le poivre, cela le ferai éternuer et il s'assommerait directement contre la pierre.

 

La légende du dahu c'est un peu comme rire à plusieurs aux dépens d'un seul.

 squelette.jpg

 

Bibliographie

 

- Le dahu tome 1 : Légende vivante des montagnes de Patrick Leroy, aux éditions du Mont.

- Le dahu tome 2 : Encyclopédie complémentaire de la précédente de Patrick Leroy, aux éditions du Mont.

- Mon carnet de voyage : sur les pas du Dahu de Patrick Leroy, aux éditions du Mont.

 

9782915652512.jpg