Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Quilaztli, un petit monde d'histoire

Blog Histoire, voyages, animaux, recettes. Je fais mes articles au gré de mes envies....Si certains veulent rajouter des infos n'hésitez pas à commenter, je répondrais. Mais ici, c'est le respect avant toute chose, commentaire insultant ou n'étant pas correct ne sera pas publié! Ici c'est un partage d'idées, d'infos et cela, en toute sympathie. Vous pouvez me retrouver sur ma page FB : Quilaztli un petit monde d'histoire

Histoire, les 13 crânes de Cristal

Publié le 23 Juin 2012 par quilaztli in Histoire

 

Les 13 crânes de cristal

 crane-de-cristal.jpg

La Légende Maya

 

La présence de treize crânes de cristal a été révélée à travers le monde suite à une légende maya et aztèque. Ces crânes détiendraient des pouvoirs de divination, de médiumnique et de guérison.

 

La prophétie maya dit que si les treize crânes de cristal sont réunis, beaucoup de secret de la vie seront enfin révélés à l’humanité. La légende raconte que ces crânes contiendraient des informations importantes sur l’histoire des humains et des civilisations anciennes. Selon les traditions mayas, les crânes leur auraient été transmis par des Atlantes. Celles-ci les détiendraient des Initiateurs venant du ciel.

 

Dans cette légende, les crânes de cristal seraient une sorte de mémoire des peuples, des douze autres mondes ou planètes. La Terre serait en fait la dernière, la plus récente et nommée le « monde des enfants » par les mayas lors de leurs traditions orales. Selon eux, les crânes contiennent l’histoire, la sagesse de tous ces peuples réunis à travers le temps.  Pour les mayas les crânes ressemblent à des « ordinateurs » qui hébergeraient de nombreuses et importantes informations sur le destin, les origines de l’humanité. Ce qui est étonnant, c’est que justement la mémoire de nos ordinateurs est belle et bien stockée dans un matériau qui n’est autre que du cristal….

 

Les gardiens des crânes : les Mayas

 

Ce sont les Mayas qui sont considérés comme les grands gardiens des treize crânes de cristal, ils sont aussi les gardiens du temps. Les Mayas ont eu la délicate mission de préserver la connaissance de ces crânes de cristal, ils ont du veiller sur ceux-ci.

 

Il y a des millions d’années, la tâche qui leur a été confiée était de marquer le passage des jours et d’en informer les autres tribus jusqu’à ce que le moment propice soit venu. Certains gardiens des jours pratiquent encore ces anciennes coutumes de nos jours. Ces gardiens disent que le jour est proche et à ce moment-là, il faudra libérer toutes les connaissances des crânes dans le monde entier.  Il sera alors temps que tous les peuples se réunissent pour s’y préparer.

 

Le rassemblement est décidé et il se tiendra selon les prophéties des ancêtres et en accord avec le calendrier que les gardiens des jours Mayas ont gardé précieusement durant tout ce temps en secret.

 

A ce moment-là, « le peuple du centre rencontrerait l’Aigle du Nord et le Condor du Sud et tous les peuples seraient unis comme les doigts de la main ». Si l’on en croit cette phrase, cela veut dire que les Mayas se joindraient aux Indiens d’Amérique du Nord et du Sud et qu’enfin, tous ensemble, à l’unissons, ils se prépareraient pour révéler la connaissance.

 

Le début de la légende

 

Selon la légende, il y aurait treize crânes de cristal antiques. Ils seront découverts dans différentes régions du Mexique, de l’Amérique centrale et du sud et ils sont soudain devenus l’un des sujets les plus fascinants du 21e siècle pour l’archéologie.

 

Les crânes qui ont été découverts près des ruines mayas et aztèques restent un grand mystère. Un mystère aussi grand que celui des pyramides d’Egypte ou encore les lignes de Nazca au Pérou.

 

Dans cette légende, cette prophétie Maya, les crânes possèdent de nombreux pouvoirs. Pouvoirs de divination, médiumniques, de guérison mais aussi ces crânes permettraient l’élévation spirituelle des humains, des bruits étranges et sonores et aussi la vision d’images holographiques spontanées.

 

La prophétie indique qu’en 2012, lorsque les treize crânes seront réunis, tous les secrets de la vie seront révélés au monde entier. Il paraitrait que les treize crânes de cristal, une fois réunis, pourraient aussi parler et même chanter.

 

La tradition raconte que ce sont les Atlantes qui auraient remis les crânes aux Mayas. Les Atlantes les détiendraient des Initiateurs venus du ciel. Une question est alors permise dans ce cas précis, est-il possible qu’un tel objet puisse être fabriqué dans le passé ?

Beaucoup de personnes ont prétendus que les crânes de cristal auraient été réalisés par des extraterrestres et qu’ensuite, ils auraient été offerts à une ancienne civilisation Atlantes. La légende pousse à dire que les crânes détiendraient les secrets du monde d’Atlantis.

 

Les Atlantes

 

Toujours selon la légende, ce sont les Itzas qui ont amené les crânes de l’Atlantide. En langue maya le nom d’Atlantide se dit « Atlantiha ». La légende de l’Atlantique fait partie d’une tradition orale des peuples d’Amérique du Sud.

 

Il existe un temple à Tula qui est nommé « Temple des Atlantes ». Tula est une vieille métropole des Toltèques de plus de mille ans. Ce temple possède un mur de coatepantliau. Ce mur est aussi nommé « mur serpent ». Il représente une grande série de serpents avec un crâne humain pour tête.

 

Les crânes, selon la légende, auraient été conservés par les Olmèques puis les Mayas et enfin les Aztèques dans une grande pyramide. Ce sont les Aztèques qui seraient responsables de la perte des crânes de cristal et surtout de leur dispersion dans le monde.

 

Histoire selon les peuples amérindiens

 

Pour les Amérindiens, au commencement, il y avait 12 monde où il y avait de la vie humaine. La Terre était la dernière et nommée « planète des enfants ». Les onze autres mondes avaient rassemblés dans les crânes de cristal, toutes les connaissances possibles. Ce sont les anciens qui en amenant les crânes sur Terre ont fait don des connaissances aux humains.

 

Les anciens aidèrent les hommes à construire des civilisations. Elles seront au nombre de quatre : Lémurie, l’Atlantide, Mu et Mieyhun. C’est dans une grande pyramide nommée l’Arche que les treize crânes seront conservés.

 

Plusieurs civilisations furent les gardiennes de cet Arche. Il y eut les Olmèques puis les Mayas et enfin les Aztèques. Malheureusement, ce sont ces derniers qui auraient fait un mauvais usage des crânes de cristal. Alors les prêtres Aztèques décidèrent, après la conquête espagnole, de disperser tous les crânes afin que leur puissance soit amoindrie. Ils estimaient que le pouvoir des crânes était trop puissant pour être utilisé avec la plus grande sagesse par les hommes.

 

Tous les temps Incas et les pyramides des Mayas sont construites sur des lignes d’énergie de la terre. Dans un temple, lors d’une découverte, on a put voir un piédestal constitué d’une matière brillante qui ressemblait au verre. Les Mayas utilisaient beaucoup de cristaux dans leurs statues. Les indigènes ont dit que leurs ancêtres avaient connu la pierre de vision. Pour eux, les énergies et la conscience seraient conservées dans les cristaux. Ces cristaux pourraient aussi retransmettre la pensée humaine sous forme d’images.

 

Les prêtres Mayas, lors de certaines cérémonies, utilisaient les crânes de cristal. Beaucoup de peuples pensent que ces crânes avaient une propriété curatives mais aussi magique mais personne ne peut dire, à l’heure actuelle, d’où ils viennent réellement ni ce pour quoi ils ont pu être utilisés.

 

Malgré les recherches effectuées sur les crânes, leur mystère reste toujours embarrassant et semble bien défier toutes logiques….

 

La prophétie des Mayas

 

La prophétie parle de l’alignement des planètes. Cet alignement serait prévu le 21 décembre 2012.  Carlos Barrios, historien, chercheur et anthropologue est né dans une famille espagnole sur les hauteurs du Guatemala. Sa famille vivait avec la tribu Maya Mam.

 

Les Mam sont les gardiens du temps. C’est ainsi qu’ils sont considérés par les Mayas. Les prophéties indiquent que le dernier cycle d’existence pour notre civilisation est arrivé à son terme. Le cycle débutait le 12 août 3114 avant Jésus Christ jusqu’au 21 décembre 2012.

 

Pour la prophétie, c’est à la fin de ce cycle que notre planète devrait enregistrer des séismes dévastateurs.

 

Carlos Barrios a étudié longuement auprès de la tribu des Mam, environ 25 années. Il devint même un prêtre et officiait pour des cérémonies. Il était aussi un guide spirituel du Clan de l’Aigle. Carlos à l’aide de son frère à interrogé plus de 600 Mayas sur les différents calendriers.

 

Des milliers de personnes se sont focalisées sur la date du 21 décembre 2012, mais pour Carlos Barrios, l’annonce de la fin du monde à cette date est fausse. Il dit que lorsque les anthropologues viennent visiter les temples Mayas qu’ils lisent les inscriptions et les retranscrivent mal car ils ne savent pas lire les signes ou dessins Mayas correctement. Ce qui donne des inventions d’histoires qui ne tiennent pas. Les Mayas ne sont pas très contents de ces traductions incorrectes car pour eux, le monde ne va pas se terminer à cette date mais il y aura une transformation. Les Mayas savent interpréter leur calendrier.

 

 

Les 13 crânes de cristal

 

Le crâne du destin

 

La découverte la plus célèbre et la plus connue s’est produite en 1924. L’explorateur F.A. Mitchell-Hedges avait une fille adoptive Anna qui est alors âgée de 17 ans à ce moment-là. C’est elle qui trouva le crâne de cristal dans les ruines d’un temple d’une cité Maya de Lubaantun, dans le sud du Mexique. Ce crâne fut nommé « crâne du destin ».

 

Il est fabriqué en cristal de roche et il ressemble parfaitement au crâne d’une femme amérindienne. C’est grâce à une reconstitution du visage que l’on peut affirmer ceci.  Le crâne pèse environ cinq kilogrammes et il est composé de plusieurs parties. (2 exactement). La partie « mâchoire » peut se détacher et se remettre parfaitement par la suite sur la partie supérieure.

 

Lorsque le crâne est placé dos au soleil, la mâchoire agit avec la lumière et devient une loupe qui fait rejaillir les rayons au niveau des yeux, de la bouche mais aussi du nez. Cette « loupe » est assez forte pour allumer un feu. Si la disposition de la lumière est placée sous la mâchoire, celle-ci ressortira par les orbites.

 

Le crâne fut envoyé à des scientifiques pour prouver son authenticité. Ces spécialistes en cristallographie sont arrivés à la conclusion que ce crâne était une « anomalie » surtout en considérant les limites des techniques de l’époque des civilisations précolombiennes. Pour les scientifiques, il aurait fallu des milliers d’années pour obtenir ces résultats. Ils n’ont malheureusement pas pu dater le crâne de cristal car il est impossible d’y trouver des traces d’usures vu que le cristal ne vieilli pas.

 

Le crâne a été fabriqué dans la même pièce de cristal pour les 2 parties.

 

Beaucoup pensent que le crâne est un faux car la jeune fille Anna Mitchell-Hedges l’aurait trouvé le jour de son anniversaire. C’était le seul jour où elle avait le droit de participer aux fouilles. Le crâne de cristal aurait donc été placé sur son chemin pour qu’elle le trouve et qu’elle ait un cadeau d’anniversaire original.

 

Pour affirmer cette histoire, en 1943, Joe Nickell affirme que le crâne aurait bien été acheté dans une vente aux enchères pour une somme modique de 400 livres. Mais selon d’autres témoignages, le crâne daterait d’environ 3600 ans et qu’il aurait été utilisé par les prêtres pour leurs rituels. Ce crâne serait un objet maléfique qui servirait à donner la mort.

 

Le crâne de cristal de Londres

 

La toute première fois qu’il est apparu c’est en 1890. C’est un homme E. Boban qui déclara l’avoir acheté auprès d’un mercenaire mexicain. Celui-ci l’aurait trouvé dans une cité au Mexique.

 

Boban tente de revendre le crâne plusieurs fois. Une fois à la Smithsonian Institution puis à la compagnie Tiffany’s à New York. Celle-ci l’acheta et le musée en fit l’acquisition en 1898 pour pouvoir l’exposer. De nos jours, on sait que Boban a menti et qu’il l’a acheté en Allemagne. Il savait aussi que ce crâne était une réplique.

 

C’est grâce à l’étude du crâne qu’on s’aperçut que celui-ci était un faux. Il avait des traces de meule ce qui a permit aux experts de dire que le cristal était de la période « post colombien » puis récemment, de nouvelles études ont prouvé que le matériel avec lequel avait été travaillé le crâne de cristal était complètement inconnues à l’époque.

 

Conclusion, ce crâne a été conçu en Europe pour être vendu à des collectionneurs. Ce crâne de cristal est donc un faux, il a été reconnu en janvier 2005 comme tel.

 

Le crâne de cristal de France

 

Ce crâne fait partie de la collection du Musée de Paris, du quai Branly. Il est fait de quartz limpide très pur et il ressemble au crâne trouvé par Mitchell-Hedges.

 

Le crâne de cristal mesure 11 centimètres de haut et il pèse environ 2 kilogrammes. Contrairement à celui de Mitchell-Hedges, sa mâchoire n’est pas séparée du crâne. Par contre, il est traversé par un orifice de haut en bas, ce qui indique que le crâne a été réalisé à la main.

 

Le crâne de cristal a été offert par un explorateur du nom d’Alphonse Pinart en 1878. Ce fut le premier crâne à être dans un musée.

 

Le crâne représenterait une divinité de la mort nommée Mictecacihualt. C’est ce qu’interprétait le conservateur du Musée de l’homme, Jacques Lévine. Malheureusement, ce crâne fait partie des faux et il a été classé dans les imitations fabriquées au 19e siècle en Allemagne.

 

Il est tout à fait possible que la fabrication soit réalisée au Mexique à l’ère coloniale afin de servir pour des croyants catholiques.

 

Le crâne de cristal de Nick Nocerino

 

Le crâne est réalisé en cristal de roche, il est un peu laiteux. Il a été façonné avant les Aztèques.

 

Le nom de ce crâne de cristal est SHA-NA-RA. Il a été découvert, au Mexique, lors d’une exploration archéologique en 1990, à Guerrero.

 

La découverte revient à Nick Nocerino. Ce crâne est un outil chamanique. Sa fonction serait de communiquer les connaissances et des les accumuler. Il pourrait aussi établir des connections avec l’inconscient et d’ouvrir des portes vers de nouvelles dimensions. Il pourrait guérir.

 

Nick Nocerino était passionné par les crânes de cristal et par la magie blanche. Il en rêvait la nuit et tout éveillé aussi. Selon ce qu’il a pu dire, le crâne de cristal lui aurait donné des visions et c’est ainsi qu’il chercha les crânes et qu’il en toucha neuf.

 

Nocerino était un maître chaman et il comprenait la puissance des cristaux. Il était persuadé que ces cristaux étaient des « dons » de la nature pour ceux et celles qui avaient envie d’ouvrir les portes de la connaissance.  Il était persuadé que les crânes de cristal formaient un lien spécifique et très étroit avec les personnes qui en étaient proches. Il pensait que le crâne partageait l’énergie, les informations avec eux.

 

Ce crâne de cristal serait considéré comme vrai. Il est authentique.

 

Le crâne de la Smithsonian à Washington

 

Ce crâne de cristal est l’un des plus lourds de tous les crânes. Il pèse 14 kilogrammes et il est le plus grand : 25,5 centimètressur 22,5. Contrairement aux autres, il n’est pas transparent mais un peu trouble comme celui de British Museum.

Ce crâne est creux avec des orbites vides comme s’il était fossilisé. Sa mâchoire n’est pas séparée du crâne.

 

Ce crâne fut offert par une personne qui l’aurait acheté en 1960 au Mexique. Durant son expertise, le crâne de cristal fut mis de côté. Ce n’est qu’en 2005, qu’il fût soumis à une authentification au British Museum. Là-bas, ils découvrirent que le crâne avait des traces de meules et qu’en vérité, c’était un faux. Tout porte à croire que c’était encore Eugene Boban, un faussaire très réputé à l’époque, qui aurait été l’auteur de ce crâne tout comme celui du musée de Paris et du British Museum.

 

Le crâne de cristal « Max »

 

Il serait l’un des crânes authentifié comme vrai et faisant partie des 13 crânes de cristal. Ce crâne de cristal du Texas est la propriété de Joann Parks. Cette femme habite Houston en Amérique.

 

La provenance du crâne reste cependant mystérieuse et inconnue. D’après les histoires, le crâne aurait été volé au Guatemala, dans une tombe entre 1924 et 1926. Durant de nombreuses années, sa découverte est restée totalement secrète.

 

Il aurait été utilisé pour la guérison par des prêtres Mayas, pour des prières et différents types de rituels. C’est l’un des 2 crânes de cristal que le British Museum a expertisé en 1996. Le 2è était Sha-Na-Ra.

 

Beaucoup de personnes étant en contact avec le crâne de cristal « Max » disent qu’ils ressentent que le crâne vient d’une autre dimension.

 

Le crâne de cristal Synergie

 

Ce crâne de cristal est totalement authentique d’après les experts. C’est un artéfact qui pèse 15.5 kilogrammes. Il représenterait la tête d’un homme adulte. Il est taillé dans un seul et unique morceau de cristal translucide.

 

C’est un homme d’affaire européen qui en aurait fait l’acquisition. George serait un homme qui serait passionné de voyages et il aurait reçu le crâne de cristal par un vieil homme amérindien. George séjournait chez cet homme et celui-ci était mourant. Avant de fermer les yeux, le vieil homme lui expliqua que le crâne avait été caché lors de la colonisation espagnole et qu’il avait rencontré une vieille femme qui lui aurait remis alors qu’il était un tout jeune homme.

 

Ce crâne était un  objet de culte. Ce n’est qu’après plusieurs longues années que George remit le crâne de cristal à une passionnée d’ésotérisme nommée Sherry Whitfield Merrell. Celle-ci est toujours la propriétaire légitime du crâne de cristal. Elle fait le tour du monde et participe à des séances sur l’ésotérisme et la spiritualité en compagnie de son crâne de cristal.

 

Le crâne « E.T »

 

Il est surnommé ainsi à cause de sa forme qui rappelle aux amateurs de film de science-fiction, la tête de ET l’extraterrestre. (Steven Spielberg)

 

Le crâne E.T. est réalisé en cristal peu translucide et noircit. Il y a une exagération au niveau de la pointe du crâne et des orbites. Il fut découvert en Amérique centrale au 20e siècle.

 

A l’heure actuelle, il est la propriété de Joky Van Dieten Maasland. (Une hollandaise). Ce crâne aurait des pouvoirs de guérison, il serait à l’origine d’une guérison miraculeuse sur sa propriétaire. Elle aurait été atteinte d’une tumeur au cerveau. A la place de cette tumeur, une forme serait apparue. Joky aurait miraculeusement guérie. Cependant, dans ce genre de guérison, il y a toujours des controverses et des personnes qui sont septiques. Ce genre de récit aurait pu être réalisé dans le but de faire des ventes de cet artefact.

 

Malgré tout cela, il est fort possible que ce crâne soit bien un crâne de cristal authentique.

 

Le crâne Maya

 

Ce crâne aurait été découvert au Guatemala, à la frontière du Honduras. C’est au début du 20e siècle qu’il fut retrouvé.

 

Ce crâne est méconnu et il est très difficile d’en chercher des traces sur le net. Cependant, d’après ce que l’on a pu savoir, c’est un prêtre qui l’aurait ramené en Amérique. Ce crâne aurait ensuite été étudié par la société Hewlett-Packard et en aurait déduit qu’il était authentique.

 

Comme les autres crânes, sa conception est insolite. Le crâne de cristal aurait été taillé dans un bloc de quartz clair, tout comme les autres crânes qui ont été jugés authentiques.  D’après le jugement des experts, ce crâne serait daté entre 5000 et 36000 ans.

 

Il n’y a aucunes informations précises sur ce crâne et personne ne sait qui en est le propriétaire.

 

 

Le crâne de cristal rose

 

Ce crâne est celui qui ressemble le plus à celui découvert par Mitchell-Hedges, même s’il a des dimensions différentes. Il est de petite taille et sculpté dans un quartz de couleur rose. La mâchoire peut se détacher du reste du crâne. Il est opaque.

 

Il aurait été découvert aux frontières du Guatemala et de l’Honduras.

 

Le crâne de cristal à la croix

 

Ce crâne est très mal connu et il y a peu d’informations sur celui-ci. Il aurait été découvert par les espagnols lors de leur conquête de l’Amérique du Sud.

 

Ce crâne est de petite taille et son nom complet est « le crâne de cristal à la croix reliquaire ». Il doit son nom aux espagnols qui lui ont creusé en trou au sommet du crâne. Ainsi les espagnols pouvaient y planter une croix. Les dents du crâne de cristal ont été retouchées.

 

 

Le crâne Ami

 

Le crâne d’Améthyste ou Ami à été découvert au Guatemala et il fut apporté aux Etats-Unis en même temps que le crâne de cristal Mayan. Le crâne a été réalisé dans un bloc de quartz pourpre. Il est donc tout ce qu’il y a de plus opaque.

 

Il a été expertisé par la société Hewlett-Packard et la conclusion est que ce crâne est authentique. Il appartient à un groupe d’hommes d’affaires qui l’exploitent commercialement et espère le vendre. Le prix aurait été fixé à 50 000 000 dollars US.

 

 

Un autre crâne découvert  

 

Source : http://info.kopp-verlag.de

 

Un crâne de cristal aurait été découvert en Bavière, selon le site en Allemand. C’est le magazine Mystères dans son numéro Numéro 2/2011 qui révèle son histoire.

 

Ce crâne de cristal aurait appartenu au SS Heinrich Himmler. Il aurait été, jusqu’à maintenant, inconnu de tous. Le crâne de cristal pèserait dans les 9.2 kilogrammes.

 

On parle alors du 13è crâne de cristal.