Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Quilaztli, un petit monde d'histoire

Blog Histoire, voyages, animaux, recettes. Je fais mes articles au gré de mes envies....Si certains veulent rajouter des infos n'hésitez pas à commenter, je répondrais. Mais ici, c'est le respect avant toute chose, commentaire insultant ou n'étant pas correct ne sera pas publié! Ici c'est un partage d'idées, d'infos et cela, en toute sympathie. Vous pouvez me retrouver sur ma page FB : Quilaztli un petit monde d'histoire

Histoire, le Taj Mahal (mythe)

Publié le 23 Juin 2012 par Quilaztli in Histoire

Le Taj Mahal, la légende

 

 

6nrxun11.jpg

L’histoire du Taj Mahal, c’est l’histoire la plus belle d’amour qui défie le temps encore de nos jours.

La légende raconte, qu’en 1607, alors que le temps était beau, il y a eut une belle fête au bazar royal. Ce jour-là, les aristocrates du harem vont faire des emplettes. Elles sont à la recherche de parfums, d’onguents et de soieries. Dans ce marché de Meena, les hommes n’ont pas le droit de venir, c’est strictement interdit. S’ils se faisaient prendre, un bourreau leur trancherait les mains mais aussi les pieds. Mais certains jours exceptionnels, le marché de Meena ouvre ses portes à toutes les catégories. Une foule s’y presse alors pour les achats que se soit des humbles ou encore des seigneurs.

 

Des courtisanes d’ordinaire très discrètes se mettent à interpeller les passants et deviennent très bruyantes. Dans le marché, la musique est partout et bien présente ainsi que des danses. L’animation est partout. Les jeunes aristocrates font des joutes oratoires, celui qui trouvera la meilleure rime ou encore celui qui aura la meilleure répartie pour attirer l’attention des jeunes femmes sera le grand gagnant.

 

Le prince Khurram est un très beau jeune homme. Il deviendra le cinquième empereur Moghol, c’est le deuxième fils de Jahangir. Lorsqu’il montera sur le trône le prince prendra le nom de Shah Jahan. Le prince a déjà de nombreux talents, il aime la poésie, il est courageux et un bon guerrier. Il excelle en chant et en caligraphie alors qu’il n’a que seize ans.

 

Sur le marché de Meena, en ce jour de fête, il reste soudain immobile, attiré par le regard de la belle princesse Arjumand Banu Begam. Celle-ci à quinze ans et c’est une superbe jeune fille très belle et très talentueuse. C’est un instant magique pour les deux adolescents et un coup de foudre magnifique. Si bien que le lendemain, le prince demande l’autorisation à son père d’épouser Arjumand. Celui-ci accepte cette belle idée mais ne veut pas que le mariage soit célébré de suite. Il diffère la date.

 

Malheureusement, le prince Khurran se maria l’année suivante mais à une princesse perse. La religion musulmane ne lui interdisant pas d’avoir plusieurs femmes, le prince avait encore tous les espoirs permis pour épouser Arjumand. Durant cinq années, les jeunes gens ne purent se parler, ni se voir. Ce n’est que le 27 mars 1612, que les astrologues de la cour les autorisèrent à se marier. La coutume veut que la cérémonie soit faite chez la fiancée. A minuit, le roi convia tout le monde à un grand repas, un somptueux festin fut donné. Pour ceux qui y participaient, c’était un grand honneur d’être là.

 

Le roi était sous le charme de sa belle-fille Arjumand si bien qu’il lui donna plusieurs marques de distinctions et l’une d’elle l autorisait à un changement de nom. Arjumand devient donc « Mumtaz Mahal » ce qui veut dire « la préférée du palais ».

 

Après le mariage, les jeunes époux deviennent vraiment inséparables. Mumtaz Mahal est resplendissante et d’une grande beauté. Elle est élégante et possède de grandes qualités de cœur. Elle est appréciée par tous et les femmes du pays la prennent comme modèle. Le prince de son côté est devenu un homme parfait. Ce n’est que le 4 février 1628, soit seize années plus tard, qu’il pu accéder au trône Moghol et devenir roi. C’est à ce moment-là qu’il devint Shah Jahan.

 

Les fêtes de couronnements du roi durèrent un mois complet. C’est là qu’il comprit aussi que son royaume avait de gros soucis. Son père Jahangir avait laissé tout cela de côté pour se consacrer uniquement à ses propres plaisirs. Shah Jahan se retrouvait avec un triste héritage.

 

Cependant, son amour pour Mumtaz Mahal restait comme au premier jour de leur mariage, sans une seule ombre. Durant dix-neuf années, Mumtaz Mahal eut quatorze enfants mais seulement sept d’entre eux survécurent.

 

En 1630, une campagne fut menée contre un dissident Khan Jahal Lodi. L’empereur Shah Jahan avait donné la permission à sa femme Mumtaz de l’accompagner alors qu’elle était enceinte. La naissance était imminente. La naissance de l’enfant fut annoncée à l’empereur par un message : « Votre quatorzième enfant vient de naître, c’est une fille, elle est en bonne santé ! ». Dans ce message, il n’y avait aucune indication concernant sa femme. Ce n’est que très tard dans la soirée,  que d’autres messagers furent envoyés et c’est là que l’empereur apprit la mauvaise nouvelle. Mumtaz Mahal était au plus mal et elle réclamait son mari auprès d’elle.  Shah Jahan se précipita au chevet de sa femme et ne l’a quitta plus. Au petit matin, elle ferma les yeux pour l’éternité. L’empereur, très touché, par la perte de sa bien-aimée, s’enferma dans ses appartements durant une semaine. Lorsqu’il en ressorti enfin il donna l’ordre de construire la plus belle des mausolées, la plus grandiose en mémoire de sa femme Mumtaz Mahal.

 

La légende dit que Mumtaz Mahal, avant de fermer les yeux, avait formulé deux vœux. Le tout premier était que son tendre époux ne fasse plus d’autres enfants et le second était que son époux fasse construire le plus beau monument possible en sa mémoire. Que ce monument puisse être à capable de défier le temps et qu’il puisse proclamer leur amour éternel pour toujours.

 

Shah Jahan fit donc construire sa mausolée. Les travaux commencèrent en 1632. L’empereur fit appel aux meilleurs joailliers, aux meilleurs architectes, à des artisans venus de Perse mais aussi de l’Empire Ottoman et d’Europe afin que son palais fût l’un des plus magnifiques.

 

La naissance du Taj Mahal a été conçue comme le plus beau des bijoux dans un magnifique écrin de marbre. Il abrite aussi la dernière demeure de Mumtaz Mahal. Elle y repose pour l’éternité.

 

Le palais fût conçu et imaginé avec de nombreux joyaux de différentes couleurs qui se reflètent au cours de jours et des nuits démontrant les changements d’humeur ou encore la souplesse de Mumtaz Mahal. Des couleurs rose à l’aube, éclatantes de lueurs blanches à midi, dorées au coucher du soleil et mystérieuses durant la nuit, éclairées par les astres.

 

Le Taj Mahal est fait à l’image de Mumtaz Mahal grâce à ses décors majestueux, l’harmonie des formes, toutes les richesses des décors imaginés par l’empereur. Tout est réalisé pour faire honneur à la princesse.

 

Le Taj Mahal symbolise toute la beauté de Mumtaz Mahal et tout l’amour que se portaient ces deux êtres d’exception.

 

tajmahal03.jpg 

 

 

 

 

 

 

Le Taj Mahal

 

 

 

La construction

 

Le Taj Mahal est situé en Inde. Il a été construit avec des matériaux provenant de différentes régions de l’Inde ainsi que de l’Asie. Ce sont des éléphants qui ont été utilisés afin de transporter tout le matériel pour construire l’édifice. 

 

C’est au Rajasthan que le marbre blanc fut extrait. Le Rajasthan est au nord-est de l’Inde et sa capitale est Jaipur. Le jaspe vient du Panjab et la turquoise ainsi que la malachite proviennent du Tibet. D’autres matériaux proviennent de la mer Rouge comme le corail, du Sri Lanka pour le lapis-lazuli, du Yémen et de la Perse pour la cornaline. La Perse apportera encore de l’onyx et le Yémen de l’agate.

Du cristal de roche sera importé de l’Himalaya et des grenats du Gange. En tout, il y aura plus de 28 sortes de pierres fines ou ornementales qui serviront à composer tous les motifs de la grande marqueterie qui sera incrustée dans le marbre blanc.

 

Le Taj Mahal fut terminé en 1648 mais ceci est invérifiable.

 

La tombe

 

Le Taj Mahal possède un dôme central qui est le tombeau de Mumtaz Mahal. Celui-ci est entouré de quatre minarets qui sont totalement identiques. Ces minarets sont inclinés vers l’extérieur en prévision d’un tremblement de terre. Si cela arrivait, les minarets tomberaient vers l’extérieur du tombeau et non à l’intérieur.

 

Sur la gauche du Taj Mahal, il y a une mosquée faite de grès rouge. Elle fut construite pour servir aux pèlerins qui cherchaient un lieu de culte mais aussi pour sanctifier le lieu.

Sur la droite du Taj Mahal, il y a une autre réplique. Une réplique exacte de la mosquée. Elle est connue sous le nom de « Jawab » ce qui veut dire « réponse ». Elle n’est pas employée comme mosquée car elle n’est pas tournée vers la Mecque (ville sainte). Elle a été construite uniquement pour garder la symétrie architecturale du lieu.

 

Sur l’avant du Taj Mahal se trouvait le « Charbâgh ». C’était quatre jardins traditionnels persans où étaient plantés des arbres et où il y avait de nombreuses fleurs. Malheureusement, Lord Curzon qui était le vice-roi britannique fit enlever ce beau jardin pour y mettre à la place des pelouses typiquement britanniques. Lord Curzon était Gouverneur général des Indes de 1899 à 1905.

 

Le Taj Mahal a été réalisé en grande partie par des hindoues au savoir faire exceptionnel, ce qui donna au monument son « identité » indienne alors que l’architecture est plutôt islamique. La main d’œuvre hindoue fit des miracles, ils réalisèrent l’un des chefs d’œuvres les plus important et surtout le plus admirés du patrimoine mondial.

 

C’est en 1983, que le Taj Mahal fut inscrit à l’UNESCO au patrimoine mondial.

 

 

La Darwaza

 

La Darwazaest la porte immense et majestueuse qui se trouve à l’entrée du Taj Mahal. C’est une grande structure de grès rouge avec trois niveaux. Elle possède une place centrale octogonale en forme de voûte qui abrite plusieurs petites pièces situées sur les côtés. Cette porte est formée d’une haute arche au centre et qui est flanquée d’une aile de chaque côté sur deux niveaux. Sur ses murs, il y a en calligraphie arabe, les versets du Coran. Les bordures de la porte étaient autrefois bordées en argent. Mais de nos jours, l’argent a été remplacé par du cuivre. Elle était décorée de 1000 clous. C’était à l’époque des pièces de monnaie.

 

Le Bageecha

 

C’est un beau jardin d’agrément qui est traversé par des allées. Il possède deux canaux en marbre soulignés par de fontaines et entourée d’arbres, de cyprès particulièrement. Ces cyprès débutent près du bassin qui est en cruciforme et au centre du jardin. Ce qui partage le jardin en quatre carrés égaux. Ces carrés possèdent seize parterres qui contiennent des plantes. Le jardin a été réalisé de façon à ce que tout soit toujours symétrique. Les canaux sont là pour renvoyer l’image du Taj Mahal de façon parfaite. A l’époque, les canaux accueillaient des poissons colorés et les jardins recevaient de magnifiques oiseaux.

 

 

La pollution

 

Malheureusement, le mausolée du Taj Mahal est entrain de subir les attaques de la pollution, elle jaunit avec le temps. C’est à cause de la pollution dans l’air. Des plans ont été conçus avec la possibilité tous les deux ou trois ans de prodiguer un bain de boue sur la structure de marbre. Ce bain de boue qui devrait enlever la poussière accumulée, une fois que ce sera séché puis nettoyé. 

Par contre, tout ce nettoyage a un coût qui a été estimé à 230000 dollars.

Le Taj Mahal accueille plus de trois millions de touristes tous les ans. Ces visiteurs doivent désormais laisser leur voiture à plus d’un kilomètre du monument et faire le trajet à pied. Tout cela dans le but de diminuer la pollution sur le site.

 

 

Les mythes et les légendes du Taj Mahal

 MumtazMahal.jpg

 

Le Taj Mahal

 

Une légende raconte que l’empereur Shah Jalan voulait construire sur la rive gauche une grande réplique du Taj Mahal. Cette réplique aurait, cette fois-ci, été réalisée avec du marbre noir. Il voulait que les deux bâtiments soient reliés par un pont. L’idée aurait été suggérée par un joaillier nommé Jean-Baptiste Tavernier. Cet homme était un français, un voyageur et un pionnier qui faisait du commerce avec l’Inde.

 

Jean-Baptiste Tavernier se rendit plusieurs fois en Inde à la recherche de pierres. Il raconta qu’il avait assisté à plusieurs étapes de la construction du bâtiment. Bien qu’il eut fait beaucoup d’écrits importants et que ceux-ci soient une source inestimable de renseignement sur le pays, il semblerait qu’il fut berné et abusé. Il prétendit que Shah Jahan subit un renversement par son fils ce qui empêcha la construction de se faire. Il fut peu probable que les travaux fussent envisagés à cause de l’état des finances impériales.

 

Ensuite, le marbre blanc pouvait se trouver un peu partout dans le pays, surtout au Rajasthan et ce, en très grande quantité. Donc un coût moindre et une distance courte pour ramener les pierres. Tandis que le marbre noir est difficile à trouver en grande quantité, même de nos jours. Si la réplique avait réellement vu le jour, elle aurait coûté énormément d’argent ce qui est donc impossible.

 

Par contre, il y a eut effectivement des découvertes comme lors des fouilles en face du Taj Mahal, sur l’autre rive du fleuve. Des structures ont été découvertes mais c’était les restes d’un jardin Moghol nommé « Mehtab Bagh ».

Ce jardin possédait un grand plan d’eau où se reflétait le Taj Mahal et c’est peut être cela qui a donné naissance au mythe du second Taj Mahal.

 

 

Visiter le site du Taj Mahal virtuellement

http://www.taj-mahal.net/augEng/main_screen.htm