Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Quilaztli, un petit monde d'histoire

Blog Histoire, voyages, animaux, recettes. Je fais mes articles au gré de mes envies....Si certains veulent rajouter des infos n'hésitez pas à commenter, je répondrais. Mais ici, c'est le respect avant toute chose, commentaire insultant ou n'étant pas correct ne sera pas publié! Ici c'est un partage d'idées, d'infos et cela, en toute sympathie. Vous pouvez me retrouver sur ma page FB : Quilaztli un petit monde d'histoire

Histoire, l'expédition Donner, Reed

Publié le 23 Juin 2012 par Quilaztli in Histoire

 

L’expédition Donner, Reed

 

 

Pour les indiens d’Amérique du Nord, dont l’histoire a commencé près de 20 mille ans sur le continent, l’arrivée des Européens s’est traduite par une grande remise en question sur leur culture, sur leurs traditions et même sur leur existence. Avec l’arrivée des Européens apparurent aussi de grandes catastrophes écologiques et ethniques dont le massacre des indiens et le saccage de la faune.

 

Arrivèrent ensuite les Espagnols puis les colons américains. Ils envahirent le territoire. Ces nouveaux conquérants provoquèrent en très peu de temps, la disparition de nombreuses tribus et d’espèces animales dont les ours et les loups.

 convoi-3.jpg

 

Au commencement……

 

Tout commence dans les années 1840, les américains poussés par la crise financière et les épidémies de malaria et de choléra, vont envahir l’ouest vers ces territoires qui les ont toujours fascinés. Quand les pionniers se mirent en route, à l’ouest du Mississippi, il n’y avait pas plus de 20 000 blancs.

 

Dix ans après, ils étaient plus d’un demi-million de familles et d’hommes à l’assaut des terres de l’Oregon et de la Californie. Cesterres étaient vierges de tout être humain.

 

Le témoignage de cette ruée vers l’Ouest est visuel, ce sont les profonds sillons de plus d’un mètre par endroit qui ont été creusés par les chariots sur les pistes).

 

Voici le terrible épisode de l’expédition « Donner ». Le nom de cette expédition fut donné à un groupe de colons américain qui étaient en route pour la Californie durant la période de la « fièvre de l’ouest ».

 

L’histoire

 

James-F.-Reed-et-sa-femme-Margaret.jpg

C’est au début de l’année 1846 qu’une grande partie de l’Amérique est encore un territoire indien et sous la tutelle du Mexique. (Texas, Nouveau-Mexique, Oregon et Californie)

C’est un territoire immense que beaucoup d’émigrants rêvent de conquérir et surtout de coloniser. Parmi eux, se trouve un tout jeune avocat du nom de Lansford Hasting. Il a alors 27 ans et sa folle ambition fera la perte de l’expédition Donner.

 

Lorsqu’il arrive, dans les années 1842, en Californie, Lansford Hasting est ébloui par la beauté du territoire et pas les possibilités que peut apporter cette région. Il rêve d’en faire une république et d’en prendre ensuite le gouvernement.  Pour y parvenir, il doit peupler ce territoire de colons américains et il doit aussi convaincre le plus d’émigrants possibles afin qu’ils viennent s’y installer.

 

C’est ainsi qu’il va publier à leur intention un guide nommé « Le guide de l’émigrant en Oregon et en Californie ». Dedans, Lansford Hasting va décrire un Eden ouvert à toute personne et il propose même un itinéraire pour pouvoir traverser le grand bassin qui se situe entre les montagnes rocheuses et la Sierra Nevada.  Ce qu’il ne dit pas c’est que son raccourci est inconnu de lui-même et de tous !

 

En 1946, le 16 avril précisément, neuf chariots vont partir de l’Illinois vers l’Ouest. Dans ce convoi, 3 notables de la ville : Georges et Jacob Donner et James Reed. Ils ont décidé de faire le voyage vers la Californie. GeorgesDonner est un fermier. Avec son frère Jacob, il a fait fortune.

 

Le maitre d’œuvre de l’expédition se nomme James Frazier Reed. C’est un brillant homme d’affaires, lui aussi, à fait fortune et il rêve d’une vie nouvelle en Californie. Avec lui, son épouse Margaret qui souffre de grosses migraines chroniques. Le couple espère que le climat de la Californie pourra l’aider à guérir. Ils ont 4 enfants : Martha, Virginia, James et Thomas.

 

La mère de Margaret fera aussi partie du voyage en chariot, avec 2 domestiques et 7 conducteurs de chariot.

 

Ce groupe de voyageurs est composé de 32 personnes.

 

L’expédition se dirige, tout d’abord, vers la ville d’Indépendance sur le Missouri, puis vers les pistes de la Californie et de l’Oregon. Plus de 4000 kilomètres à travers les déserts et les montagnes.

 

Mais heureusement pour eux, il y a cette fameuse route décrite dans le livre de Lansford Hasting. Cette « route nouvelle » est un raccourci. L’ouvrage ne quitte jamais Jacob Donner.

 

Les jours qui suivent plusieurs convois de chariots vont finalement se mettre en route eux aussi.

 

 

Le 12 mai, la famille Reed et la famille Donner quittent la ville d’Indépendance. De violents orages éclatent sur le convoi, mettant en fuite les bêtes de trait. La piste devint boueuse et les chariots durent rouler au pas.

 

Le chariot de la famille Reed possède un large poêle en fonte, des sièges en cuir et des couchettes. Ils ont de grosses difficultés à avancer malgré que le chariot ait un attelage de 8 bœufs pour mieux grimper les côtes. Le fait que le chariot ait du mal à avancer, cela attire la fureur des autres émigrants qui sont derrière eux.

 

Le 17 juillet, soit environ une semaine après la date prévue, l’expédition va atteindre le fort « Laramie ».  C’est un relai de poste situé dans les Montagnes Rocheuses. Là se trouve un montagnard qui vient justement de faire le trajet par le « raccourci de Hasting ». Il déconseille au convoi de partir mais au même moment, un cavalier porteur d’un message de Lansford Hasting va arriver. Ce message leur demande de se rendre au « Fort Bridger » car Hasting les attend là-bas pour les guider, lui-même, sur la fameuse « nouvelle route ».

 

 

Le 20 juillet, Little Sandy River est atteinte par le convoi de chariot. Là, les pistes bifurquent. Une grande partie des émigrants décident de partir par la droite mais 20 chariots dont les 9 des familles Donner et Reed vont partir par la gauche vers « Fort Bridger » en Oregon. Mais une fois arrivés sur place, ils apprirent que Lansford Hasting venait de repartir quelques jours plus tôt avec une autre expédition. Il leur a laissé un message disant aux retardataires de le rejoindre plus loin. Le groupe de 20 chariots passera environ 4 jours à « Fort Bridger ».

 

les-pioniers.jpg

Le 31 juillet, le convoi quitte « Fort Bridger » et progresse assez bien durant la première semaine. Ils font environ 15 à 20 kilomètres par jour. Ils s’enfoncent maintenant dans les montagnes sur les traces des chariots du convoi de Lansford Hasting.

 

Le 6 août, en bordure de piste, le convoi va trouver un message de Hasting épinglé sur un buisson. Le message dit tout simplement que la piste plus haut est vraiment impraticable.

 

C’est James Reed qui va partir à la recherche de Lansford Hasting et il va réussir à le rejoindre 5 jours plus tard. Hasting refuse d’attendre le convoi Donner et il va lui indiquer la direction à prendre.

 

Lorsque le convoi arrive, l’expédition décide de suivre ce fameux conseil et ils quittent la piste. Mais maintenant, ils avancent au rythme de 3 à 4 kilomètres par jour. Il va leur falloir plus de 6 jours pour franchir les 12 kilomètres qui les séparent du somment de la montagne nommée « Big Mountain ». Ils sont pressés par le temps, il n’y a plus que 1000 kilomètresà parcourir.

 

Le convoi de chariot a retrouvé les traces du convoi de Hasting. Il se dirige toujours vers l’Ouest mais soudain les traces bifurquent vers une clairière où coule une source. Ils y trouveront un nouveau message mais impossible à lire car celui-ci est en lambeaux.

 

Le 30 août, l’expédition arrive enfin dans le désert mais au bout de 3 jours, les réserves qu’ils avaient faites  en eau sont épuisées. Durant la nuit, les bœufs des Reed brisèrent leurs liens et s’enfuirent car ils étaient devenus fous à cause de la soif qui les tenaillait. Après des recherches, les bœufs ne furent jamais retrouvés.

 

Les Reed doivent alors abandonner leur chariot ainsi que leurs affaires. C’est très dur pour la famille.  La traversée du désert prendra 5 jours. Hasting avait annoncé 60 kilomètres mais ils en firent 130 !

 

Le bilan fut terrible, beaucoup ont été victime de la soif et sont dans un état grave. Les bœufs, au nombre de 36, ont été perdus ainsi que les chariots qu’ils tiraient. La perte est immense si bien que 2 hommes décidèrent de partir à la recherche de secours en Californie.

 

Le 26 septembre, l’expédition Donner se remet en route vers la « Humbolt River ». C’est là que le raccourci de Lansford Hasting rejoint l’ancienne piste. Mais ils ont fait 200 kilomètres de plus que par la route normale !

 

De son côté, Hasting est arrivé à « Fort Sutter » avec un convoi de 80 chariots. Tous les émigrants partis au printemps 1846 étaient bien arrivés en Californie. Tous sauf les familles Donner et Reed.

 

Le 5 octobre, un incident va perturber le trajet, en essayant de se doubler en haut d’une côte, le chariot des Reed et celui des Graves vont se bousculer et s’enchevêtrer. La tension va monter d’un cran et Snyder, le cocher va prendre le manche de son fouet pour taper sur les bœufs. James Reed va tenter de l’arrêter mais Snyder le frappe violemment.

 

Elisa-et-georgia-Donner-et-mary-Brunner.jpg

Reed sort alors un couteau et lorsque Snyder va lever le bras pour le frapper une nouvelle fois, Reed va lui enfoncer le couteau en pleine poitrine. Snyder tombe mort. Suite à cela, un conseil va se réunir afin de délibérer. Il en ressortira que Reed sera inculpé de meurtre. On propose de le prendre mais Margaret, sa femme, implore qu’on le bannisse plutôt que la mort. Ce fut accepter et le lendemain, Reed partira seul.

 

Après cet incident malencontreux, le convoi du accélérer l’allure et afin d’épargner le plus possible les montures, ils décidèrent de marcher à côté des chariots. C’est une grande course contre la montre qui débute contre le mauvais temps. Il leur faut franchir une dernière chaine de montagne. Celle-ci les sépare de la Californie. Il faut aller vite car il ne faut pas qu’ils soient bloqués par la neige lorsqu’ils seront au sommet.

 

Ils n’ont toujours pas de nouvelles des 2 hommes qu’ils ont envoyés à « Fort Sutter ». Dans la nuit du 12 octobre, l’expédition se fait attaquer par les indiens Paiutes. Les indiens sont armés de flèches empoisonnées et ils arrivent à tuer 21 bœufs.

 

Le 16 octobre, le convoi amoindrit atteint le Truckee. C’est un étroit torrent qui s’enfonce dans les montagnes mais aussi la porte de la Sierra Nevada.

 

Le 19 octobre, ils sont rejoints par Charles Stanton. Il a 7 mules chargées de nourritures et 2 guides indiens avec lui. Il leur donne des informations sur le col qu’ils doivent passer. D’après ce que Charles Stanton leur dit, le col ne sera pas enneigé avant un mois.

 

L’expédition reprend alors espoir et recommence à y croire, ils établissent un camp à environ 80 kilomètres du sommet et ils vont passer 5 jours sur cet endroit afin de se reposer avant l’ascension.

 

Le 31 octobre, le chariot de George Donner a des soucis, l’essieu s’est brisé. George décide de tailler une pièce pour remplacer l’essieu et le reste du groupe continue sa route. Durant toute la nuit, le reste du convoi va guetter l’arrivée des Donner mais ils n’arrivent pas.

 

La neige commence alors à tomber. Dès le lendemain, elle a déjà recouvert les pentes et une course folle s’engage afin d’arriver au plus vite en haut du col. Mais au sommet, la neige a déjà une épaisseur d’un mètre 50.

 

Charles Stanton et ses guides parviendront jusqu’au sommet mais ils décideront de faire demi tour pour aider leurs compagnons de route qui sont maintenant totalement incapables d’avancer.  La nuit tombe et la température est très basse, la neige arrive en bourrasques et giflent les corps. Ils se blottissent tous les uns contre les autres et tentent de se mettre à l’abri des rochers.

 

A leur réveil, ils ne peuvent que constater que la passe de Truckee est bloquée. Alors ils décident de retourner sur leur pas pour établir un campement au lac de Truckee. La neige continue de tomber sans trêve.

 le-convoi.jpg

 

Non loin, à Fort Sutter, on n’a plus aucune nouvelle de l’expédition Donner depuis des semaines. Mais un jour, un homme arrive à Fort Sutter, c’est James Reed, celui qui a été banni du convoi à cause du meurtre. Il est surprit de constater qu’il est le premier à être arrivé et malgré son épuisement, il décide de demander des mules ainsi que de la nourriture pour repartir les chercher.

 

Mais il n’y a plus d’hommes valides au Fort, ils sont partis dans le sud afin de combattre les mexicains. Le projet d’envoyer des secours est alors reporté à plus tard.

 

 

Dans le campement d’hivers près du lac Truckee, le groupe de Donner se compose maintenant de 25 hommes, 15 femmes et de 41 enfants. Il y a 81 survivants qui s’entassent dans 2 campements de fortune.

 

Les Breen ont réussi à trouver une cabane abandonnée pour s’abriter avec leurs7 enfants. Quatre autres familles se sont réunies dans une bâtisse qu’ils ont construite en toute hâte. Les Braves et Mme Reed avec ses 4 enfants sont de l’autre côté, dans une baraque de planches ouvertes à tous les vents.

 

Lewis Keseberg a construit une sorte d’appentis avec des planches qu’il a ramassée. Et les Donner sont installée à 10 kilomètres de là, sur les lieux où la tempête de neige les a surpris. Lors de la fête de « Thanksgiving », il n’y a plus rien à manger. C’est là que la première victime meurt, c’était un conducteur de chariot.

 

Le 16 décembre, un groupe va partir afin de franchir le col. Ils sont 15 : 9 hommes, 5 femmes et 1 enfant qui a 12 ans. Les 2 indiens vont leur servir de guides et un ancien trappeur Franklin Graves va leur fabriquer des raquettes avec des branchages et des lanières de peau.

Le groupe mettra 2 longues journées, épuisantes pour arriver en haut du col. Après 6 longs jours de marche, le groupe n’a plus de nourriture. Ils n’ont plus rien avalé depuis près de 3 jours et ils sentent que la mort rôde autour d’eux.

 

C’est à ce moment qu’ils décident que l’un d’eux doit se sacrifier afin que les autres puissent survivre.  Ils tirent au sort et c’est Patrick Dolan qui est désigné. Mais aucun d’entre eux n’a le courage de le tuer. La neige va bientôt finir par recouvrir le petit groupe et faire sa première victime puis Franklin Graves, Patrick Dolan, Lem Murphy.

 

L’enfant de 12 ans agonise doucement. Alors pour survivre, quelqu’un va arracher des morceaux de chair sur les cadavres et les faire cuir sur la braise. Chacun se détourne des autres pour manger. Ils ne sont pas fiers mais ils n’ont pas le choix. Seuls les indiens refusent de manger.

 

Les autres membres du groupe vont découper dans ce qui reste des cadavres, des morceaux de chair puis les envelopper dans des linges. Dessus, ils vont noter soigneusement le nom des cadavres afin que personne ne mange quelqu’un de sa famille.

 

Ils se remettent ensuite en route. Foster William proposera plus tard de tuer les indiens lorsqu’ils n’auront plus de nourriture mais William Eddy refuse et tente de le faire renoncer à son projet.

 

William Foster perdit la tête, il devint dément et il tua les 2 indiens d’une balle dans la tête. Le petit groupe se servit alors de leurs cadavres pour survivre.

 

 wagon_train_photo_large.jpg

 

Le 21 décembre, un homme va témoigner que Jacob Donner et 3 autres personnes sont morts. Il affirme venir du camp des Donner.

 

Le 10 janvier, James Reed a réuni de l’argent et des secours lorsqu’il s’est rendu à San Francisco. Il va pouvoir porter secours à l’expédition Donner.

 

La guerre est aussi terminée.

 

Le 17 janvier, une femme nommé Harriet Ritchie qui vit au pied de la Sierra Nevadaentend que l’on frappe à sa porte. Lorsqu’elle ouvre, elle se retrouve face à un homme qui lui demande de la nourriture. A quelques pas  de lui, il y a 6 corps inanimés et étendus par terre.

Sur le groupe qui était parti accompagné des 2 indiens, il ne reste plus que l’homme et les 5 femmes.

 

Le 5 février, une première équipe de secours est enfin lancée vers l’expédition Donner, elle part de « Johnson’s ranch » qui est situé sur le versant Californien.

 

 

Une 2è équipe sera ensuite envoyée quelques jours plus tard et elle sera dirigée par James Reed.

 

Le 19 février, la première équipe de sauvetage arrive au col. De loin, ils peuvent voir le lac. Lorsqu’ils s’approchent, ils découvrent 12 corps mais il reste encore 48 personnes en vie.

 

Peggy Breen, Tamsen Donner et Margaret Reed ont réussi à garder leurs enfants vivants. Aucun d’entre eux n’a mangé de la chair humaine, ni le reste de ce groupe. Les sauveteurs vont pouvoir les emmener mais les Breen ainsi que les Donner vont accepter d’attendre l’arrivée de la 2e équipe de sauvetage.

 

Le 22 février, tout le convoi se met en route. Mais le cauchemar de l’expédition Donner n’est pas près d’être terminé.

 

Pendant plus de 2 mois, quatre équipes de sauvetage vont lutter contre la neige, le froid pour aller secourir le reste de l’expédition Donner. Les enfants de Reed, les plus petits Thomas 3 ans et Patty 8 ans vont rester en arrière, ils resteront au camp. L’ascension vers le sommet est un vrai enfer, 2 enfants meurent lors du trajet et d’autres personnes sont mourantes.

 

C’est alors qu’ils aperçoivent l’équipe de sauvetage qui est menée par Reed. Margaret Reed en reconnaissant la voix de son mari, s’effondre dans la neige.

 

James Reed va parvenir jusqu’au campement où sont restés ses enfants. Patty et Thomas sont vivants. Mais le campement offre une vue indescriptible. Les survivants ont commencé à manger les nouvelles victimes.

 

James Reed va repartir avec son groupe de sauvetage mais une tempête encore plus violente va s’abattre sur eux, une nouvelle fois. Impossible pour le convoi d’avancer alors ils vont se trouver un endroit, et ils parviendront à garder leur feu allumé durant seulement 2 jours jusqu’à ce que la neige finisse par tout englober.

 

Ils vont réussir à survivre durant 10 jours, ils ont du mangé malheureusement plusieurs d’entre eux.

 

 

Lorsque la 3e équipe arriva à son tour, avec les secours, ils ne retrouvèrent que 7 survivants au lac.

 

Il y avait Tamsen Donner qui avait survécu à toutes ces épreuves mais qui était mourant. Il lui demanda de partir sans lui. Mais une fois encore, elle va refuser de l’abandonner à son sort.

 

Une autre équipe de sauvetage restera bloquée durant un mois par le vent, le blizzard. Et quand les sauveteurs vont parvenir jusqu’aux victimes, ils vont trouver Lewis Keseberg, en plein délire, entouré de nombreux cadavres. Ces cadavres étaient à demi dévorés, et Lewis était le seul survivant.

 

Le 21 avril, les derniers sauveteurs vont quitter le lac Truckee. Ils atteindront la vallée des ours le 25 avril soit un an, jour pour jour, après le départ de l’expédition Donner de la ville de Springfield.

 

Sur les 87 hommes au départ, le bilan est terrible, il reste 46 survivants.

Le deux tiers des femmes et des enfants ont pu survivre et les trois tiers des hommes ont péri.

La famille Donner a perdu 2 couples et quatre de leurs enfants sont morts.

La famille Reed et la famille Breen en sont ressortis tous vivants.

 

 

A la fin des années 1849, c’est plus de 100 000 personnes qui se sont ruées vers ces territoires vierges.

Ils s’installeront tous où l’expédition Donner a souffert. Le col de la montagne a été baptisé le « Donner Pass » car son trafic fut augmenté énormément.

 

Le lac Truckee est devenu un endroit pour les excursions et il y a un site de vacances qui est ouvert toute l’année.

 

 

Les familles

 

  • Les Reed :

James Reed était le chef de l’expédition Donner. Il est arrivé avant l’expédition puis est reparti avec des équipes de sauvetage. Margaret Reed a survécu ainsi que les enfants.

 

  • Les Murphys :

Lavinia Jackson Murphy (50 ans) a voyagé avec ses 7 enfants. Elle était la veuve de Jérémie Burns.

 

  • Les Graves :

Franklin Graves (57 ans)  avait 3 chariots et ils voyageaient avec leurs 9 enfants. Ils ont rattrapé l’expédition Donner au mois d’août.

 

  • Les Breen :

Ils ont tous survécu à cette terrible expédition. Patrick Breen (51 ans) et sa femme Peggy (40 ans) ainsi que leurs 7 enfants.

 

  • Charles Stanton :

Il avait 35 ans. Il a voyagé en tant qu’employé avec la famille Donner.