Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Quilaztli, un petit monde d'histoire

Blog Histoire, voyages, animaux, recettes. Je fais mes articles au gré de mes envies....Si certains veulent rajouter des infos n'hésitez pas à commenter, je répondrais. Mais ici, c'est le respect avant toute chose, commentaire insultant ou n'étant pas correct ne sera pas publié! Ici c'est un partage d'idées, d'infos et cela, en toute sympathie. Vous pouvez me retrouver sur ma page FB : Quilaztli un petit monde d'histoire

Bataille de Stalingrad, URSS, 1941

Publié le 27 Janvier 2014 par Quilaztli in Histoire

 

La Bataille de Stalingrad,  URSS

 

 

 

 

stal-13-km.jpg

 

 

Les combats de la bataille de Stalingrad se déroulent du 17 juillet 1942 au 2 février 1943, afin d'avoir le contrôle sur la ville qui se nomme aujourd'hui Volgograd.

La bataille était entre les forces de l'Union des républiques soviétiques et les forces du IIIe Reich et de ses alliés.

 

Les combats se sont déroulés dans la ville mais aussi à l'extérieur durant plus de 6 mois. Ils ont coûté la vie à environ 750 000 combattants et à 250 000 civils parmi les 6 nations.

 

C'est la bataille la plus meurtrière de l'histoire.

 

La bataille de Stalingrad avec la bataille de Moscou (décembre 1941), la bataille de Koursk (juillet 1943) constituent l'une des grandes défaites de l'armée Allemande et elle fut considérée comme un tournant stratégique de la Seconde Guerre Mondiale.

 

Elle reste dans les mémoires à cause des combats urbains qui n'ont épargné ni les civils, ni les militaires.

 

 

L'histoire

 

C'est à l'automne 1942, que la bataille de Stalingrad se déroule. Les 2 adversaires sont dos au mur.

L'URSS ne peut plus reculer sans risquer l'asphyxie économique et l'Allemagne doit vaincre au plus vite avant l'entrée en scène dans le conflit des Etats-Unis.

 

L'Allemagne  va attaquer les ressources de l'URSS au sud du pays.

Stalingrad n'est qu'en fait qu'un objectif secondaire dans le plan des Allemands mais par la suite, à l'automne, l'objectif va être principal pour des raisons symboliques.

 

 

111.jpg

 

En 1941, le 22 juin, l'Allemagne et ses alliés de l'Axe vont envahir l'Union Soviétique. Ils vont avancer très rapidement dans les territoires soviétiques.

Les forces soviétiques ont beaucoup souffert durant l'été et l'automne 1941 lors de la bataille de Moscou (décembre 1941).

Les troupes allemandes sont mal équipées et épuisées pour une guerre hivernale et sont alors repoussées dans un premier temps puis ils stabiliseront le front. Les troupes ont eu un ordre de Hitler " Haltbefehl" c'est-à-dire : Interdiction de reculer.

 

Les 2 adversaires sont bien épuisés à cause des 9 premiers mois de lutte. Les pertes allemandes sont si  énormes qu'après l'hiver, la plupart des troupes de la Wehrmacht sont jugées totalement inaptes à la guerre et à la future offensive.

 

Le manque de troupes est tellement grand que l'Allemagne va demander de l'aide à ses alliés de l'Axe. Ceux-ci vont tenir le front et dégager tous les moyens possibles pour l'offensive de l'été 1942.

 

Du côté des soviétiques, les pertes sont  20 fois plus importantes et le matériel en grande partie a été perdu. Le remplacement du matériel sera assuré par une aide anglo-américaine massive.  Puis il y a la remise en route des industries qui furent déplacée dans l'Oural ce qui permettra à l'URSS de produire des armes, bien plus d'armes que le Reich et ce, dès l'année 1942.

 

L'Armée Rouge commence lentement à  se reconstruire.

 

Le 7 décembre 1941, les Etats-Unis entrent en guerre aux côtés des alliés suite à l'attaque de Pearl Harbor par les Japonais. 4 jours plus tard, ce sera la déclaration de guerre par l'Allemagne et l'Italie.

 

 

00053581.jpg

 

Hitler sait très bien que le temps lui est compté s'il ne veut pas devoir se battre contre 2 fronts à la fois.

Staline Joseph lui, demande l'ouverture d'un 2è front et il ne l'obtiendra que le 8 juillet 1942 de Winston Churchill.

 

Staline est déçu mais la large publicité qui en est faite par la presse alliée va entretenir les craintes d'Hitler. Cependant celui-ci est persuadé qu'il y aura l'effondrement de l'URSS et que cela incitera les alliés à débarquer plus tôt avant que le Reich ne puisse retourner ses forces à l'Ouest.

 

 

1942

 

Après les succès de l'Armée Rouge lors de l'hiver 1941-42, l'armée va subir des revers au printemps et durant l'été 1942.

 

Ces échecs vont conforter les allemands qui voient les faiblesses de l'Armée rouge :

 

- mauvais coordination entre les blindés, l'aviation et l'artillerie

- manque d'avion

- manque de coordination entre les fronts

- manque de préparation et de moyens

- des contradictions dans le commandement politique mais aussi militaire.

 

Ces défauts seront très vite corrigés durant la première partie de la bataille de Stalingrad, ce qui permettra l'offensive soviétique autour de la ville et expliquera aussi la mauvaise interprétation de la situation par les troupes allemandes car ceux-ci n'ont pas vu l'évolution de leur ennemi.

 

Ces changements vont se voir dès l'été 1942, car contrairement à 1941, l'Armée Rouge ne va plus se laisser encercler mais va battre en retraite en sauvant ainsi ses hommes et le matériel.

Elle fera preuve d'une grande ténacité dans la défense.

 

La propagande va mettre en avant leur courage, l'esprit de sacrifice des soviétiques, et les combattants.

 

 00053583.jpg

 

Le plan de la bataille

 

 

le 5 avril 1942, la "Directive 41" avait comme plan initial une attaque qui se développe en 4 phases successives. La 3è phase devait avoir lieu dans le secteur de Stalingrad. Il était même précisé qu'il fallait atteindre Stalingrad, afin qu'elle disparaisse en tant que centre d'armements et de communication.

 

La dernière phase prévue normalement le 15 septembre, devait protéger le front nord et avait pour objectif les champs de pétroles de Maïkop, Bakou et Grozny.

 

Le plan bleu vise une belle victoire contre l'URSS. Il s'agissait de détruire les potentiels militaires lors des premières phases, puis le potentiel économique en prenant possession des régions minières, agricoles et industrielles : le Caucase, le Kouban et le Donbass.

 

 

Mais voilà, après les succès de départ que les Allemands parviennent à faire, les Soviétiques se dérobent et leurs unités sont peu à peu encerclées.

Hitler estime alors que ses objectifs ont été atteints.

Il interprète cet échec comme une victoire positive sur l'Armée Rouge car celle-ci ne peut que reculer. Hitler se dit que les Russes sont "finis".

 

Fort de sa "victoire" et de ce constat, Hitler va changer ses plans tout en se fondant sur la déroute de l'Armée Rouge.

 

Si les difficultés que rencontre l'Armée Rouge sont bien réelles, Hitler donne à l'Armée rouge une chance de se ressaisir.

 

Après des succès foudroyants au niveau territorial, les premières difficultés font leur apparition à l'été 1942.

 

Les forces de l'Axe, alliés d'Hitler, sont bloquées devant les ports de la mer noire et cela les empêche de se faire ravitailler par cette voie.

Maïkop, là où se trouve les puits de pétroles a été prise mais les soviétiques ont eu le temps de tout détruire.

L'avance vers Grozny et Bakou est aussi stoppée ce qui oblige à repousser leur conquête à 1943.

 

Malgré toutes les difficultés les troupes allemandes espèrent encore prendre la ville de Stalingrad rapidement.

 

Mais ce ne sera pas le cas, l'avance dans la ville sera très lente. Le plan bleu est un échec au niveau opérationnel car aucun des objectifs qui a été fixé n'a été atteint.

Hitler s'isole de plus en plus et perd un peu plus confiance en ses propres généraux.

 

 

Assaut_allemand_sur_Stalingrad.png

 

Stalingrad

 

La bataille de Stalingrad va s'étaler sur 6 mois environ mais elle comprend 4 phases principales importantes :

 

- l'avancée des allemands vers la ville aux mois de juillet et août

- l'attaque des allemands de la ville en septembre-novembre

- la contre offensive soviétique qui va encercler les allemands dans la ville de Stalingrad alors que ceux-ci l'avaient presque conquise (novembre 1942)

- la reconquête de la ville par les soviétiques. Les troupes de l'Axe vont capituler car les soviétiques vont les assiéger.

 

- L'opération de secours allemande qui veut briser l'encerclement des soviétiques et l'offensive soviétique qui se tient dans le secteur Don Donetz. (opération Saturne et offensive Ostrogojsk Rossock... et la bataille de Voronej)

 

 

 

Le général Paulus qui est le commandant de la 6è armée allemande a pour mission d'atteindre la Volga. Cette armée est réputée pour être la plus forte et la plus puissante mais elle est affaiblie, elle souffre de grave problème de ravitaillement pour le carburant mais aussi pour la nourriture et une partie des blindés lui a été retiré. Mais elle avance vers l'est.

 

Le 17 juillet 1942, elle rencontre les forces du front de Stalingrad. Les soviétiques vont tenter de la stopper.

 

 

avion.jpg

 

Dès le printemps une grande campagne de recrutement à lieu auprès des femmes de Stalingrad pour servir dan les batteries aériennes de la ville. Au cours de l'été, la plupart des civils âgés entre 16 et 65 ans sont réquisitionnés pour des travaux défensifs (fossés anti-char, des tranchées, des terrassements...

Ceux qui ne voudront pas seront considérés comme des déserteurs.

C'est ainsi qu'à la fin du mois d'août, 4 lignes défensives ont pu se faire à l'extérieur de la ville. Mais dans Stalingrad les travaux démarrent avec 25 % seulement des ouvrages planifiés qui sont terminés en septembre.

Les ouvriers qui travaillent en usine vont recevoir une formation militaire.

Un bataillon cuirassé sera formé de volontaires, réceptionnant des chars T 34 à l'usine.

 

 

Du 23 au 30 août, la ville de Stalingrad sera isolée par le nord. Puis il y a eut l'encerclement par le sud le 29 août jusqu'au 10 septembre.

 

Le bombardement du 23 août

 

Tout commence le 23 août alors que les Allemands atteignent la ville au nord en faisant un raid de terreur qui visait la population civile.

 

Le raid va regrouper environ 600 appareils et va causer une véritable tempête de feu. Il va détruire 80 % de la ville et il sera bien entendu suivi par d'autres raids avant que la bataille ne débute réellement.

 

Le 25 août un autre bombardement de grande ampleur va à nouveau viser les civils mais cette fois-ci contre les installations industrielles.

 

Staline avait refusé que 600 000 civils quittent la ville et ils sont donc encore présent dans Stalingrad. En à peine une semaine 40 000 d'entre eux seront tués par les bombardements.

 

Finalement les femmes et les enfants seront autorisés à sortir de la ville le 25 août. Ils vont se diriger vers la rive orientale de la Volga.

 

 

bataille.jpg

 

Le bilan

 

 

A partir du 10 septembre 1942, la situation est stabilisé sur l'aile nord de la 6è armée, ils ont atteint l'objectif initial de la directive 41.

 

- Le trafic le long du fleuve est interrompu

- la ville a perdu son potentiel industriel

- les pertes qui ont été infligées à l'Armée Rouge sont énormes :

      *** Hors de combat : plus de 300 000 soldats

      *** 1000 chars qui ont été détruits

      *** 750 canons capturés

      *** 650 avions abattus

      *** 88 700 prisonniers.

 

La ville est isolée.

 

La tentative par les soviétiques pour bloquer les troupes allemandes et bloquer la communication vers le Caucase a bien échouée.

 

 

stalin.jpg

 

 

La bataille dans la ville de Stalingrad :

 

Elle va se dérouler en 3 phases :

 

- du 13 septembre au 26 septembre 1942 : les faubourgs sud et le centre ville

- du 27 septembre au 13 octobre 1942 : les cités ouvrières et le saillant d'Orlovka

- du 14 octobre au 18 novembre 1942 : les  usines et les faubourgs nord Spartanovka et Rynok

 

La contre attaque de l'armée soviétique le 19 novembre avec la préparation de l'opération Uranus.

C'est le 13 septembre que Gueorgui Joukov et Alexandre Vassilievski vont présenter à Staline leurs idées pour une contre offensive en attaquant les armées roumaines qui gardent le flanc ouest et le sud, ainsi que la 6è armée car les soviétiques ont constaté qu'elle était devenue vulnérable.

C'est l'Opération Uranus!

 

 

Forces en présences pour les soviétiques :

 

Hommes : 1 134 800

Canons : 13 451

Chars : 894

Avions : 1 115

 

Forces en présences pour le Reich Allemand et le Royaume de Roumanie :

 

Hommes : 430 000

Canons : 3 000

Chars : 757

Avions : 817

 

 

stalingrad.jpg

 

Un gros déséquilibre entre les 2 présences.

 

L'offensive soviétique eut lieu le 19 novembre 1942 sur le flanc nord du dispositif allemand. Dépassée en nombre et mal équipée l'armée roumaine est vite brisée après une seule journée de combat.

 

L'armée roumaine qui tient le flanc sud va connaître le même sort.

 

Le 23 novembre, les 2 pinces se rejoignent à Kalatch et achèvent l'encerclement de Stalingrad.

 

Pour les Allemands c'est la surprise totale, car les soviétiques ont été rapides. C'est la première fois que l'Armée Rouge arrive à faire une telle opération d'aussi grande envergure.

 

 

le 21 novembre, le Général Paulus estimera qu'il lui reste environ 6 jours de nourritures et de munitions.

Quitter Stalingrad pour lui signifierait qu'il devrait abandonner le matériel lourd et aussi 15 000 blessés.

Mais Hitler ne veut pas qu'il y ait de retrait, la 6e armée doit rester en position sur la Volga.

Le ravitaillement des assiégés allemands se fait par avion et Paulus va demander 750 tonnes par jours de ravitaillement.

Mais voilà, la réalité est totalement différente et le ravitaillement des troupes à l'intérieur de la ville assiégée est impossible. Il y a 290 000 hommes qui sont enfermés à cause des soviétiques.

Les avions ne peuvent amener que 94 tonnes par jours sur la totalité du siège et 60 tonnes à Noël 1942.

Début janvier, la ration sera encore réduite!

 

Coupés dans leurs mouvements par les Soviétiques, les Allemands ne peuvent plus compter que sur eux- mêmes. La pression exercée par l'Armée Rouge va rendre la situation totalement intenable.

 

Le 8 janvier Constantin Rokossovski va offrir aux Allemands une possibilité de se rendre et il promet des rations suffisantes, un rapatriement en Allemagne et des soins aux blessés.

L'offre sera refusée.

Alors que les combats vont toucher à leur fin, Hitler promut Paulus Generalfeldmarschall le 30 janvier 1943. En faisant cela, Hitler pensait le décourager de toute reddition car aucun maréchal allemand ne s'était rendu et il espérait que Paulus se suiciderait plutôt que de tomber aux mains des Soviétiques.

 

 

Mais la découverte dans les caves de Paulus et son état major va accélérer la capitulation des forces allemandes. Elle eut lieu le 31 janvier 1943 pour le Sud et pour le nord le 2 février 1943. 

 

 

70th-Anniversary-Of-The-Battle-Of-Stalingrad11.jpg

 

lll.jpg

 

stalingrad5.jpeg