Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Quilaztli, un petit monde d'histoire

Blog Histoire, voyages, animaux, recettes. Je fais mes articles au gré de mes envies....Si certains veulent rajouter des infos n'hésitez pas à commenter, je répondrais. Mais ici, c'est le respect avant toute chose, commentaire insultant ou n'étant pas correct ne sera pas publié! Ici c'est un partage d'idées, d'infos et cela, en toute sympathie. Vous pouvez me retrouver sur ma page FB : Quilaztli un petit monde d'histoire

Barbe Noire, le pirate

Publié le 18 Juillet 2012 par Quilaztli in Histoire

Le pirate : Edward Teach, Barbe-Noire

 

 

220px-Blackbeard-_Buccaneer_-_Cover_-level-.jpg

L’un des plus célèbre pirate de tous les temps se nommait Edward Teach. Il est né en 1680 en Angleterre dans la ville de Bristol.  Son véritable nom présumé était Drummond. Cependant une récente découverte dirait que son nom est réellement Edward Beard et qu’il serait né, non pas en 1680, mais en 1690 en Caroline du Sud.

 

 

Barbenoire.gif

Sa jeunesse

 

On ne peut pas dire qu’on connaît véritablement la jeunesse d’Edward Teach. On sait qu’en 1716, il faisait partie de l’équipage de Benjamin Hornigold, un pirate qui était basé à New Providence dans les Caraïbes.

 

Puis il fut commandant de son propre navire. Ce navire était nommé « Queen Anne’s Revenge ». Ce n’est que dans les années 1718 et 1719 qu’Edward Teach devint un pirate très renommé.

 

Son apparence

 

C’est un homme grand et plutôt mince. Lorsqu’il est décrit dans certains livres, on dit de lui qu’il est massif et imposant mais ce n’est pas du tout le cas.

 

Il porte une barbe noire qui est maculée de graisse et qui s’étale sur le devant de sa poitrine. Il ne se lave jamais le corps et il a une odeur de sueur mélangée à du Rhum et de la poudre de canon. Ses vêtements sont de couleur sombre, déchirés par les nombreux combats qu’il a menés. Ils sont tâchés par les boissons diverses qu’il a ingurgitées et du sang.

 

Edward Teach nommé aussi Barbe-Noire, cultivait son image de monstre. Lorsqu’il allait au combat, sa barbe était tressée d’une dizaine de nattes et attachées par des rubans de couleur rouge sang.

 

barbe-noire-edward-teach.jpg

Toujours au combat, il avait une habitude, comme un rituel, il accrochait deux brandons enflammés sous son chapeau et ceux-ci pendaient le long de son visage. C’était une de ses méthodes pour impressionner et terrifier ses adversaires.

 

Johnson avait décrit Barbe-Noire lors des combats, il disait que celui-ci portait une bandoulière sur ses épaules avec 3 armes, 3 pistolets suspendus dans des étuis et des allumettes coincées dans son chapeau.

 

Malgré sa réputation dite féroce, il n’existe pas de preuves que Barbe-Noire ait assassiné ou encore blessé ceux qu’il a retenu en captivité.

 

 

 

 

 

 

 

Sa vie et ses aventures

 

En 1716, il rencontre Benjamin Hornigold et il rejoint l’équipage de celui-ci. Par la suite, Edward Teach va capturer la Concorde, un navire français qui provenait de Nantes et qui transportait des esclaves vers la Martinique. Edward Teach était sous les ordres de Hornigold.

 bateau-le-Queen-Anne.jpg

Le gouverneur de la Martinique raconta que Teach commandait alors deux navires pirates britanniques qui étaient armés de 8 canons pour un et de 12 pour l’autre. Sur ces navires, il y avait un total de 250 hommes.

 

Le navire le Concorde était un très précieux navire, prestigieux aussi. C’était une frégate de 300 tonnes qui était armée de 40 canons. Le navire avait sillonné de nombreuses terres comme les côtes d’Afrique. Il avait capturé beaucoup de navires de différents pays : hollandais, britanniques, portugais.

 

Le Concorde devint « Queen Anne’s Revenge » ce qui veut dire « la Vengeance de la Reine Anne ». C’est le nom que Teach va lui donner après sa capture.

 

Ce n’est que le 5 juillet 1717 que la réputation de Teach prend de l’ampleur suite à la déclaration d’un certain Mathew Musson qui était capitaine du navire Catt Island. Il fit naufrage aux Bahamas.

 

Quenn-anne.jpg

Toujours en 1717, Teach va continuer à piller avec Hornigold plusieurs navires sur les côtes américaines et dans les Caraïbes. En septembre 1717, les 2 hommes vont faire la connaissance de Stede Bonnet, un officier de l’armée qui s’était tourné vers la piraterie quelques mois plus tôt dans l’année. L’équipage qu’il possédait, n’était pas très satisfait du commandement que Bonnet imposait. Alors avec la permission de celui-ci, Barbe-Noire prit le contrôle de ce navire qui se nommait « le Revenge ». La flottille de pirates avait désormais 3 navires : Barbe-Noire sur le Revenge, accompagné de son ancien sloop et le navire d’Hornigold le « Ranger ». En octobre, ils ajouteront un autre navire.

 

Hornigold est un ancien corsaire britannique et il n’attaque que ces anciens ennemis mais pour son équipage, le passage des navires britanniques près d’eux, sans qu’on y touche, devient de plus en plus intolérable. Et Hornigold se voit rétrogradé, vers la fin de 1717.

 

 Blackbeard.png

A la fin de cette année-là, ils vont capturer un navire chargé d’or, de nombreuses pierres précieuses et de beaucoup d’autres richesses. C’est un navire français. Après cette capture, les 2 hommes vont se séparer. Teach alias Barbe-Noire va alors se diriger vers l’Amérique tandis que son ami Hornigold partira de son côté vers New Providence. Hornigold emportera avec lui le « Ranger » et un des sloops.

 

Les 2 pirates ne se sont jamais revus et Hornigold accepta plus tard le pardon du Roi que le gouverneur Woodes Rogers a formulé l’année suivante au mois de juin.

 

 Durant les deux années qui suivent, Barbe-Noire se fait une réputation de pirate très téméraire, cruel et il attaque le plus régulièrement possible, les installations navales des Antilles et les côtes de l’Amérique du Nord. Il va piller plus de 40 navires. La tête de Barbe-Noire va être mise à prix par le gouverneur Spotswood Alexander.

 

Sa côte de popularité va augmenter lorsqu’il sortira vainqueur d’un duel contre le Scarborough.  C’est un navire de guerre de Grande-Bretagne qui est armé de 30 canons. Par la suite, Barbe-Noire continue à attaquer d’autres navires marchands. La plupart du temps, il va forcer la main des marins et ensuite transborder toutes les marchandises qu’il y a. Les richesses, les alcools ou encore les armes. Si l’équipage du navire attaqué n’oppose aucune résistance alors Barbe-Noire les laisse repartir. Dans le cas contraire, ils sont tous tués.

 

C’est aux Bahamas que Barbe-Noire va installer plusieurs quartiers généraux, il en mettra aussi en Caroline du Sud. Il vit à ce moment précis sur l’île de New Providence. Là-bas il est appelé le « magistrat de la République des Corsaires ».

 

 

Blackbeard_by_ChrisRawlins.jpg

Le navire Concorde

 

Lorsque Barbe-Noire attaque le navire français le « Concorde » ils y trouvèrent un grand nombre d’esclaves en route pour la Martinique. Barbe-Noire et tout son équipage emmenèrent le bateau à Bequia. Une fois là-bas, ils débarquèrent l’équipage du Concorde et toute la cargaison. Barbe-Noire reconvertit le navire pour son propre usage. Le plus petit sloop avait été laissé à l’équipage du Concorde et ceux-ci, le rebaptisèrent. Ils lui donnèrent le nom de « mauvaise rencontre ».  L’équipage pu repartir vers la Martinique sans les esclaves car Barbe-Noire en avait recruté quelques uns et les autres, il les avait laissé sur l’île. Mais sur le chemin du retour, le navire « mauvaise rencontre » les reprit au passage.

 

Barbe-Noire rebaptisa le Concorde et le nomma «  Queen Anne’s Revenge ». 

 

 

 

 

Autres attaques

 

A la fin du mois de novembre, Barbe-Noire décide d’attaquer le Great Allen. Le navire marchand se rendit mais au bout d’une poursuite très longue. Barbe-Noire prit possession de toute la cargaison. Puis le navire fut brûlé et coulé. C’est le « Boston News Letter » qui relata l’incident et qui décrivit que Barbe-Noire était aux commandes d’un navire français de 32 canons, d’un sloop de 12 canons et d’un brigantin. A ce propos, personne ne sait à quel moment, le pirate à récupérer le brigantin. A ce moment-là, il semblerait que Barbe-Noire soit à la tête d’environ 150 hommes qui seraient répartis sur 3 bâtiments.

 

 

 blackbeardsship.jpeg

En décembre 1717, Barbe-Noire attaque le sloop « Margaret » près d’Anguilla. Le « Margaret » est commandé par le capitaine Henry Bostock. Celui-ci, ainsi que son équipage, furent prisonniers durant plus de 8 heures et ils furent forcés de regarder leur navire se faire saccager par les hommes de Barbe-Noire. Finalement, l’équipage et Henry Bostock purent regagner le « Margaret ».

 

Le capitaine Bostock prit le chemin vers son port d’attache et révéla sa mésaventure au gouverneur Walter Hamilton. Celui-ci lui demanda une déclaration sous serment expliquant sa rencontre avec Barbe-Noire. Bostock va décrire les navires de Barbe-Noire, les 36 canons et surtout les 300 hommes.  Il estime même que le plus gros des navires doit détenir beaucoup d’or et de biens précieux comme de l’argenterie.

 

L’équipage de Barbe-Noire lui avait même raconté qu’ils avaient détruits plusieurs navires et qu’ils avaient l’intention de naviguer vers Hispaniola afin de guetter une armada de navires espagnols qui serait chargé d’argent. Cet argent servirait pour payer les garnisons.  Bostock avait ajouté que Barbe-Noire l’avait questionné sur les routes des navires locaux.

 

 

La flotte

 

blackbeard2.jpg

On ne sait pas exactement ce que Barbe-Noire a fait à la fin de l’année 1717 et au début de 1718.

 

On sait juste que le capitaine Hume du navire « Scarborough » aurait entendu qu’un navire de 36 canons et de 250 hommes se dirigerait vers les îles Sous-le-Vent. Le capitaine Hume décide de renforcer ses équipages avec des soldats portant des mousquets et il prit en chasse les navires de Barbe-Noire.  Mais ils apprennent que les navires de Barbe-Noire ont coulé un navire français au large de St Christophe.

 

En mars 1718, c’est au tour du sloop nommé « Adventure » venu de la Jamaïque qui se fait arrêter par les navires de Barbe-Noire.  Le capitaine David Harriot est alors invité à rejoindre les pirates. Harriot et son équipage accepte l’offre du pirate. Barbe-Noire envoi sur l’Adventure, une partie de son équipage pour superviser le tout.

 

Ils voguent ensemble dans le golfe du Honduras où ils rajoutent à leur flotte un autre navire et 4 nouvelles chaloupes.

 

En avril de la même année, Barbe-Noire va s’attaquer, piller et brûler au Protestant Caesar. Puis, ils navigueront ensuite vers Grand Cayman. Par la suite, Barbe-Noire et ses navires se dirigeront vers la Havane où ils captureront un petit navire espagnol qui venait tout juste de quitter le port.

 

Ils feront route ensuite vers la Floride. Là, ils débarquèrent l’équipage du dernier bateau capturé et ils décidèrent de continuer leur route vers la Caroline du Sud. Sur leur route, ils vont attaquer 3 navires.

 

Le Blocus de Charleston

 

Hodges.jpg

Les navires de Barbe-Noire vont faire le blocus du port de Charleston situé en Caroline du Sud. Barbe-Noire, à cet instant précis, s’était autoproclamé le grade de « Commodore » et il est à l’apogée de sa très grande puissance.

 

Tous les navires qui entrent et qui sortent du port de Charleston sont stoppés. Le port n’avait aucun navire de garde, juste un bateau pilote qui fut le premier à être capturé. Durant les cinq premiers jours, les navires arrêtés furent mis à sac par les pirates. Lorsqu’il y avait d’éminents citoyens à bord, ils étaient questionnés sur les vaisseaux qui étaient encore au port puis ils étaient enfermés sous le pont d’un bateau durant une demi-journée.

 

Barbe-Noire demandait alors une rançon. Contre les otages, il voulait des médicaments. Si sa demande était refusée, il menaçait de tuer tous les otages et ensuite d’envoyer leur tête au gouverneur. Et enfin de mettre le feu à tous les navires qu’il avait capturé.

 

Wragg accepta l’échange, avec un certain Marks, et il obtenu 2 jours pour collecter le plus de médicaments possibles. Barbe-Noire déplaça les navires et sa flotte à quelques lieues de la côte et 3 jours plus tard, un messager, vint vers la flotte. Il signala que Marks avait chaviré ce qui retardait le tout.

 

blackbeard--1-.jpg

 

 

 

Barbe-Noire accorda alors encore 2 jours de plus, le dernier sursis. Mais ne voyant rien venir, il fit une réunion avec ses camarades pirates et il envoya 8 navires vers le port de Charleston. Ce fut une grande panique pour la ville mais l’embarcation de Marks arriva avec les médicaments demandés.  Marks expliqua qu’il avait eu du mal à retrouver ses compagnons car ceux-ci avaient bien bu. Barbe-Noire libéra les otages et les navires qu’il avait capturé mais il décida de garder les objets de valeurs et surtout des vêtements de qualités qui avaient été portés par certains.

 

 

 

 

 

 

 Séparation avec le pirate Bonnet

 

Lorsque Barbe-Noire était à Charleston, il apprit que Woodes Rogers venait de quitter son pays l’Angleterre afin de purger les Antilles de tous les pirates qui y vivaient. Woodes Rogers était un corsaire britannique et il fut le premier gouverneur des Bahamas. Il venait aux Antilles avec plusieurs Man’o’war.  Les Man’o’ war sont des navires de guerre.

 

Barbe-Noire fait route vers Beaufort, en Caroline du Sud. Il longe les côtes. Il veut effectuer le carénage des navires. Le carénage c’est la révision de la coque en vue de redonner au navire, à nouveau, ses qualités nautiques. La vitesse par exemple.

 assaut-du-bateau.jpg

Malheureusement, le Queen Anne’s Revenge s’échoue sur un banc de sable ce qui fissura le grand mât et endommagea de nombreuses pièces en bois. Barbe-Noire ordonne à plusieurs sloops de sortir le navire de là grâce à des cordes. Il tente de le libérer mais un des sloops s’échoue, lui aussi, alors qu’il est commandé par Israël hands (l’Adventure). Les 2 navires sont échoués et semblent très endommagés tous les 2.  Il ne reste plus qu’un sloop espagnol et le Revenge.

 

 

 

Barbe-Noire confie alors à Bonnet qu’il existait un pardon royal et qu’il avait l’intention de l’accepter. Le pardon royal est pour tous les pirates qui décident de se rendre avant une date précise : le 5 septembre 1718. Mais, dans ce pardon, il existe une mise en garde qui stipule que l’immunité est seulement offerte contre les crimes des pirates avant le 5 janvier.

 

2026381837218464876604.jpg

En théorie, Bonnet et Barbe-Noire risque tout de même une pendaison pour les actions qu’ils ont effectuées précédemment. Mais Barbe-Noire n’a pas confiance et il préfère attendre qu’un autre pirate se rende pour voir ce qu’il se passerait. Il avait confiance en Charles Eden le gouverneur mais il attendait tout de même d’être sûr.

 

Alors Bonnet parti pour se rendre au gouverneur Eden, à la ville de Bath, en Caroline du Nord. Il reçoit le pardon puis il retourne au port pour prendre le Revenge et le reste de son équipage. Il voulait se rendre à St Thomas pour recevoir sa commission. Mais entretemps, Barbe-Noire était venu dépouiller le vaisseau de tout ce qu’il y avait de valeurs ainsi que des  provisions. Il avait aussi marronné l’équipage. Marronné veut dire abandonner quelqu’un dans un endroit comme une île déserte par exemple. Là où il n’y a personne.

 

Bonnet est furieux et il décide de rechercher Barbe-Noire pour se venger mais il ne réussit pas à le retrouver. C’est ainsi que Bonnet et son équipage recommencèrent à faire de la piraterie. Ils seront capturés le 27 septembre 1718, lors de la bataille du Cape Fear. Tous seront jugés et pendus à Charleston. Seuls quatre en réchappèrent.

 

Le navire le Revenge fut inclus dans la flotte du gouverneur de Caroline du Sud. Cette flotte mènera le combat contre un grand groupe de pirates, non loin du port de Charleston. Cela se terminera par l’exécution de 49 pirates en moins d’un mois. Les corps de ceux-ci seront ensuite exposés.

 

Le pardon royal pour Barbe-Noire

 

Pavillon-de-Barbe-noire.jpg

Barbe-Noire avec le dernier sloop décide de se rendre et il va marronner environ 25 de ses hommes sur une petite île de sable. Les hommes ont protestés et savaient ce que Barbe-Noire allait faire mais cela ne l’empêcha pas de poursuivre sa route vers Bath. On est en juin 1718, quelques jours après que Bonnet ait reçu son pardon.

 

Barbe-Noire et son grand équipage reçoivent aussi le pardon du gouverneur Eden. C’est alors que Barbe-Noire s’installe près de la maison d’Eden, sur la côté orientale de Bath.  Il voyage souvent. Eden donne la permission à Barbe-Noire de naviguer à St Thomas pour aller y chercher une commission comme corsaire. Barbe-Noire a donc le titre officiel de corsaire pour son sloop. Il le rebaptise Adventure.  

 

Mais Barbe-Noire, à la fin du mois d’août, décide de retourner à la piraterie. C’est le gouverneur de Pennsylvanie qui émettra un mandat d’arrêt contre lui. Barbe-Noire s’attaque ensuite à 2 navires français qui venaient des Caraïbes. Il déplace les équipages sur un navire puis il emmène celui qui est vide à Ocracoke. Il déclare au gouverneur Eden qu’il a trouvé le navire français en mer et que celui-ci était vide, désert. Le navire est reconnu comme une épave trouvée par la cour de la vice-amirauté. La cour est présidée par Tobias Knight et un receveur des douanes.

 

Israel-Hands.jpg

Suite à la décision, Knight va recevoir 20 Hogsheads de sucre et une soixantaine pour le gouverneur Eden. Des Hogsheads se sont de grands tonneaux de denrée alimentaire le plus souvent. Tandis que Barbe-Noire va recevoir, ainsi que tout son équipage, le reste de la cargaison du navire soi-disant trouvé.

 

Barbe-Noire appréciait le Grau d’Ocracoke car l’endroit lui permettait de voir les navires qui voyageaient entre les colonies. C’est ainsi qu’il repéra le navire d’un autre pirate, Charles Vane. Celui-ci n’avait pas accepté le pardon royal offert par Woodes Rogers. Il avait aussi échappé aux navires de guerre, poursuivi par Hornigold qui était devenu chasseur de pirates.

 

Les 2 pirates passèrent du temps ensembles sur l’île d’Ocracoke. Ils étaient accompagnés par des pirates comme Israel Hands et Jack Rackham.

 

 

La dernière bataille

 

Les pirates étaient ancrés sur l’île d’Ocracoke lorsque le lieutenant Robert Maynard les trouva, un soir de novembre. Il s’était assuré de les trouver là grâce aux informations de plusieurs navires qu’ils avaient rencontrés et arrêtés. Comme Le lieutenant Maynard ne connaissait pas très bien le coin, la géographie et surtout les bancs de sable, il décide d’attendre le levé du jour pour lancer son attaque. Tous les navires qui voulaient entrer dans le port furent stoppés afin de ne pas trahir sa présence.

 

blackbeard.jpg

Il met en place une stratégie afin que Barbe-Noire ne puisse pas s’échapper en mer. Barbe-Noire est de l’autre côté de l’île et divertit ses amis, ses invités. Avec lui, Israël Hands et 24 marins du navire l’Adventure. L’équipage est réduit au maximum.

 

Ce n’est qu’à l’aube, que le lieutenant Maynard envoya ses 2 sloops juste derrière un bateau qui sonde les profondeurs afin que les plus grands navires puissent passer. Mais il est très vite repéré par l’Adventure et ceux-ci lui tirent dessus dès qu’il se retrouve à portée des canons.

 

Le bateau fera alors une retraite rapide mais Barbe-Noire a déjà coupé l’ancrage qui retient son navire. L’équipage de l’Adventure hisse rapidement les voiles et le navire commence à manœuvrer  pour pouvoir mettre ses canons en direction des navires du lieutenant Maynard.

Tous les navires manœuvres pour trouver la bonne position d’attaque. Mais Barbe-Noire se dirige vers la plage d’Ocracoke pour y prendre un petit canal très étroit.

 

On ne sait pas exactement ce qui se déroule ensuite, Johnson affirme qu’il y aurait eu un échange de tirs d’armes légères juste avant que le navire de Barbe-Noire ne s’échoue sur un banc de sable.

 

blackbeard1d.jpg

Dans une autre version, il est dit que les navires de Maynard se sont aussi échoués mais que celui-ci n’en a fait aucune mention dans ses rapports.

 

Ce qui est sûr et certain, c’est que le navire Adventure a tourné ses canons vers les navires du lieutenant Maynard et qu’il a tiré. La bordée fut très dévastatrice et en très peu de temps, Maynard va perdre un tiers de ses marins. Il y aura environ 20 hommes blessés où tués sur le navire Jane et 9 sur le Ranger. Hyde va mourir ainsi que la plupart des officiers. Le sloop est tellement endommagé qu’il ne peut plus du tout prendre part à l’attaque.

 

Les informations sur ce qui suit sont un peu confuses mais on raconte que des tirs auraient endommagés le foc de l’Adventure, ce qui lui a fait perdre sa maniabilité et sa manœuvrabilité. La bataille entre Maynard et Barbe-Noire est maintenant une course de vitesse afin de remettre les navires à l’eau et partir en mer.

 

Le lieutenant Maynard ordonne à ses hommes de se mettre sur le pont pour un éventuel combat rapproché. Barbe-Noire réduit l’écart entre les 2 navires et ordonne à ses hommes de se tenir prêt pour l’abordage.

 

Dès que les 2 navires vont se toucher, les grappins furent envoyés de parts et d’autres. Des grenades qui avaient été préparées à base de poudre de balles, dans des bouteilles enflammées par des amorces furent envoyées sur le pont du lieutenant Maynard. En atterrissant sur le pont, elles se cassèrent. Profitant de la fumée, Barbe-Noire ordonne à ses hommes d’attaquer et de monter à bord du navire de Maynard. Mais le pont du navire est vide. C’est au niveau de la poupe du bateau que Barbe-Noire va trouver un groupe formé par Maynard et ses hommes.

 

Edward.jpg

La surprise fut totale car un autre groupe de Maynard sorti de la cale en criant et en tirant. Le plan qu’avait mis au point le lieutenant Maynard avait fonctionné et les hommes de Barbe-Noire furent prit à revers.

 

Barbe-Noire s’entoure de ses hommes et tout le monde se bat sur le pont. Maynard va échanger des coups de pistolets avec Barbe-Noire avant de le jeter et de prendre une épée. Barbe-Noire va briser celle-ci à l’aide de son poignard. Malheureusement, les pirates qui sont en nombre inférieur vont être repoussés vers la proue du navire de Maynard.

 

Barbe-Noire se retrouve isolé de ses hommes. Maynard se recule un moment pour faire à nouveau feu sur Barbe-Noire, mais celui-ci se déplace pour l’attaquer aussi. Il fut blessé par un des hommes de Maynard d’un coup de sabre dans le cou.

 

Barbe-Noire est alors grièvement blessé, il est ensuite attaqué puis tué par plusieurs hommes de l’équipage du lieutenant Maynard. Les pirates de Barbe-Noire se rendent rapidement et ceux qui étaient restés sur l’Adventure furent capturés par l’équipage du Ranger. Un des hommes de Barbe-Noire tentait justement de mettre le feu au stock de poudre pour saboter le navire.

 

Plus tard, le lieutenant Maynard observera de plus près le corps de Barbe-Noire et il notera que celui-ci a été touché par 5 balles, qu’il a été coupé plus d’une vingtaine de fois. Lorsqu’il fouillera les habits de Barbe-Noire, il y trouvera des objets de correspondance et une lettre à Tobias Knight.

 

Le corps de Barbe-Noire fut décapité et jeté en mer. Par contre, sa tête fut suspendue au mat du sloop de Maynard car il voulait absolument récupérer la récompense.

 

La Fin

 

barbe noire décapité

Le lieutenant Maynard va enterrer ses morts sur l’île d’Ocracoke et il y restera plusieurs jours. Tout le butin qu’avait accumulé Barbe-Noire fut découvert dans les navires ainsi que dans une tente à terre. Il y avait du sucre, du cacao et du coton. Le tout fut vendu aux enchères pour la somme de 2238 livres.

 

L’opération fut couverte par une partie de cette somme par la décision du gouverneur Spotswood.  La récompense qu’obtint le lieutenant Maynard pour la capture de Barbe-Noire fut de 400 livres, mais l’argent fut réparti entre les 2 équipages de Maynard. Il trouva cela très injuste car il estimait que le capitaine Brand et son équipage n’avaient pas combattu et n’avaient donc pas risqué leurs vies.

 

Le lieutenant Maynard a prit 90 livres dans le butin de Barbe-Noire, ainsi que son équipage. Suite à cela, il perdit une bonne partie des appuis qu’il possédait. Maynard n’a pas été promu et par la suite, il est tombé dans l’oubli.

 

Le reste de l’équipage de Barbe-Noire fut découvert à Bath, par Brand. Ils furent transférés en Virginie où ils furent emprisonnés pour piraterie. Aucun registre de la délibération sur le procès n’a été trouvé mais on sait qu’ils ont été reconnus coupables mais l’un d’eux à raconté qu’il n’avait été réquisitionné par Barbe-Noire que la veille et qu’en conséquence, il ne pouvait pas être un vrai pirate, même s’il avait tout de même participé au combat.

 

naufrage-du-Queen.jpg

Pour Israël Hands, ce fut une autre histoire. Il n’avait pas participé à la bataille car Barbe-Noire, lors d’une soirée trop arrosée, lui aurait tiré une balle dans le genou. Hands dit qu’il était encore couvert par le pardon royal. Il fut donc reconnu non coupable.

Les autres pirates furent pendus et ils furent laissés accrochés aux potences le long de la route de Williamsburg.

 

Le gouverneur Eden va interroger, le 4 avril 1719, Knight. Celui-ci étant aux yeux du gouverneur, de connivence avec Barbe-Noire. C’est parce que Hands avait raconté que Knight était à bord du navire de Barbe-Noire en août 1718. D’autres pirates ont raconté qu’ils avaient visité la maison de Knight afin de lui apporter des cadeaux. Knight s’en défend du mieux qu’il peut mais la lettre trouvé par Maynard sur le corps de Barbe-Noire fut plus convaincante. Knight malgré toutes ses informations fut reconnu innocent par la commission. Il meurt quelques temps plus tard.

 

Filmographie

 

En 1952, Barbe-Noire le pirate, de Raoul Walsh

1968, Le Fantôme de Barbe-Noire, de Don Dagradi et Bill Walsh

2006, Le trésor de Barbe-Noire, de Kevin Connor

2011, Pirates de Caraïbes 4, de Rob Marshall.

 

 

blackbeard2-copie-1.jpg  Blackbeard_by_ChrisRawlins-copie-1.jpg