Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Quilaztli, un petit monde d'histoire

Blog Histoire, voyages, animaux, recettes. Je fais mes articles au gré de mes envies....Si certains veulent rajouter des infos n'hésitez pas à commenter, je répondrais. Mais ici, c'est le respect avant toute chose, commentaire insultant ou n'étant pas correct ne sera pas publié! Ici c'est un partage d'idées, d'infos et cela, en toute sympathie. Vous pouvez me retrouver sur ma page FB : Quilaztli un petit monde d'histoire

L'O Torii, le portique Sacré, Miyaguchi, île de Miyajima, Japon

Publié le 13 Juin 2016 par Quilaztli in Japon

L'O Torii, le portique Sacré, Miyaguchi, île de Miyajima, Japon

L'O Torii, le portique Sacré, Miyaguchi, île de Miyajima, Japon

C'est au Japon, pays de soleil levant que l'on trouve ce Torri, cet édifice de bois rouge vermillon qui est un portail Shinto.

Il symbolise la frontière entre le monde profane et le monde sacré.

Il se situe sur l'île de Miyajima qui était considérée autrefois comme une divinité dans son intégralité.

Il fut construit en 1168 et se situe à environ 100 kilomètres du sanctuaire.

L'O Torii a les pieds dans l'eau, c'est l'entrée du sanctuaire d'Itsukushima-jinja.

Avant d'aller au sanctuaire qui est un haut lieu sacré du Shintoïsme, les visiteurs se lavent les mains et se rincent la bouche à l'aide de longues louches de bois.

C'est un élément primordial de la culture et tradition shintô car pour eux, il ne faut pas être souillé d'où ce rituel de purification.

Le Shintô est une religion au Japon et le Shintoïsme n'a pas de fondateur, ni de code moral. C'est une croyance chamaniste qui est antérieure à l'introduction du Bouddhisme au VIe siècle.

L'île de Miyajima est considérée comme lieu sacré et les dieux ainsi que les hommes y cohabitent.

Il y a plusieurs règles à ne pas enfreindre comme : l'interdiction d'abattre les arbres, il y est même interdit d'y mourir!

Et pour cause, l'île ne possède pas de cimetière, encore moins de maternité.

L'île possède des daims qui se promènent en totale liberté.

Le sanctuaire est classé monument au patrimoine mondial de l'humanité.

Son Torii flottant est considéré dans la culture japonaise comme l'une des 3 plus belles choses au Japon.

Le Torri a une hauteur de 16,6 mètres pour un poids de 60 tonnes.

Les piliers font une hauteur de 13.4 mètres pour une circonférence de 9.9 mètres.

La poutre de traverse fait 24.2 mètres de long.

Les piliers principaux sont en bois de camphrier de 500 à 600 ans d'âge. (Ce bois résiste bien aux moisissures ainsi qu'à l'attaque des insectes)

Les petits piliers sont fait de cèdre. Le toit en écorce de cyprès Japonais.

Le style architectural du Torri est "Ryobu". Ce style fut adopté en 1547 lors d'une de ses reconstructions.

Le Torii fut reconstruit 8 fois et le toit actuel date de 1875.

Le Torii ne s'ébranle jamais, même en cas de typhon ou encore de séisme. Il n'est pas vraiment enfoncé dans le sable comme on pourrait le croire mais il tient grâce à son propre poids.

La poutre supérieure agit comme un poids et elle est remplie de galet car elle pèse 7 tonnes à elle seule.

Ce qui permet d'absorber les chocs ou les mouvements, les tortions, c'est sa construction particulière où les parties se croisent avec le toit et les piliers.

Sa base est renforcée par des piquets de bois de pin qui sont judicieusement plantés dans des tas de pierres bien agencés!

La structure repose sur 6 pieds et 4 piliers de support, elle est donc très stable.

Légendes, mythologie et origines des Torii

Dans la mythologie japonaise, on raconte que la déesse du soleil : Amaterasu, qui était en colère, s’était enfermée dans la grotte du Paradis (ama no iwato). Le monde était alors plongé dans l’obscurité et le chaos.

Les dieux se réunirent pour trouver une solution et installèrent des coqs sur un perchoir juste devant l’entrée de la grotte, afin qu'ils chantent éternellement.

Amaterasu, intriguée, finit par sortir et la lumière réapparut.

Les gens se seraient ensuite mis à construire des perchoirs pour oiseaux devant l’entrée des sanctuaires, ce qui pourrait expliquer l’origine de ces portails.

Le mot «torii » 鳥居 contient le kanji de l’oiseau : « tori » 鳥.

L'O Torii, le portique Sacré, Miyaguchi, île de Miyajima, Japon
http://www.fotocommunity.fr/

http://www.fotocommunity.fr/

L'O Torii, le portique Sacré, Miyaguchi, île de Miyajima, Japon
L'O Torii, le portique Sacré, Miyaguchi, île de Miyajima, Japon
L'O Torii, le portique Sacré, Miyaguchi, île de Miyajima, Japon
L'O Torii, le portique Sacré, Miyaguchi, île de Miyajima, Japon
L'O Torii, le portique Sacré, Miyaguchi, île de Miyajima, Japon
L'O Torii, le portique Sacré, Miyaguchi, île de Miyajima, Japon