Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Quilaztli, un petit monde d'histoire

Blog Histoire, voyages, animaux, recettes. Je fais mes articles au gré de mes envies....Si certains veulent rajouter des infos n'hésitez pas à commenter, je répondrais. Mais ici, c'est le respect avant toute chose, commentaire insultant ou n'étant pas correct ne sera pas publié! Ici c'est un partage d'idées, d'infos et cela, en toute sympathie. Vous pouvez me retrouver sur ma page FB : Quilaztli un petit monde d'histoire

Le Chat Bai, Pardofelis Badia, Ile de Bornéo, en voie d'extinction

Publié le 10 Avril 2015 par Quilaztli in animaux en voie de disparition

Pardofelis Badia

Pardofelis Badia

Le Chat Bai, Pardofelis Badia, Ile de Bornéo, en voie d'extinction

Le chat Bai vit sur l'île de Bornéo en Malaisie. C'est un félin extrêmement rare mais plusieurs spécimens ont été repéré sur l'île à l'aide de caméras cachées.

Etrangement le chat Bai vit sur l'une des zones les plus exploitée de la forêt tropicale, au Nord de l'île de Bornéo.

Cette découverte est encourageante mais aussi déconcertante pour les chercheurs. Ils sont surpris de constater que les chats Bai vivent là où la forêt est exploitée en raison du commerce du bois.

Le chat Bai est un félin le moins connu au monde. Il est très discret et surtout menacés d'extinction.

Les écologistes en savent très peu sur l'animal et le tout premier animal photographié à l'état sauvage fut en 2003.

En 2008, on estime la population de ce chat Bai à moins de 2500 individus et leur nombre devrait chuter de plus de 20 % en une douzaine d'années selon l'UICN (Union Internationale pour la conservation de la Nature).

Le chat Bai, Pardofelis Badia ou encore nommé Chat doré de Bornéo est un félin endémique de l'île.

Il a la taille d'un chat domestique, possède un pelage roux ou encore gris avec une longue queue. Il peut y avoir quelques taches sur le pelage, le ventre est plus clair que le reste du corps et légèrement tacheté.

La queue sur le dessous a une grande marque blanchâtre qui s'étend jusqu'au milieu de celle-ci.

Il a la tête arrondie, les oreilles placées assez pas sur le crâne. Il a une rayure qui part de chaque oeil vers le front et quelques rayures peu visibles sur les joues.

Il mesure de 50 à 69 centimètres. Sa queue entre 35 et 43 centimètres. Son poids est entre 2 et 4 kilos.

Il se nourrit de petits mammifères comme les souris, les rats, des singes, des oiseaux mais aussi des insectes.

Il vit dans les forêts et il est capable de survivre dans les coins où les arbres ont été abattus mais cela réduit sa population.

Plusieurs causes de mortalité : l'homme et le braconnage pour le trafic de fourrure et pour en faire des animaux de compagnie.

Un chat Bai peut valoir jusqu'à 10 000 dollars aux yeux des zoos étrangers.

Depuis 1977, le Chat Bai fait partie de l'annexe II du Cites, il est donc protégé. Son commerce est contrôlé.

Le Chat Bai reste un animal méconnu et il fut pris en photo pour la toute première fois en 1998 à l'état sauvage.

Depuis 2008, ITTO (Organisation Internationale des Bois Tropicaux) soutient le parc national de Pulong Tau pour l'installation de pièges photographiques.

En 2009, puis ensuite en 2010, grâce à ces pièges photographiques des images du Chat Bai ont pu être "capturées".

Ce fut les premières photos du chat Bai depuis 2003!

Le parc national de Pulong Tau possède plusieurs extension : Batu Lawi et Long Repung, c'est là que les chats Bai ont été vus.

Photo 1 : auteur Jim SandersonPhoto 1 : auteur Jim Sanderson
Photo 1 : auteur Jim Sanderson
Photo 1 : auteur Jim SandersonPhoto 1 : auteur Jim Sanderson

Photo 1 : auteur Jim Sanderson

Le Chat Bai, Pardofelis Badia, Ile de Bornéo, en voie d'extinction