Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Quilaztli, un petit monde d'histoire

Blog Histoire, voyages, animaux, recettes. Je fais mes articles au gré de mes envies....Si certains veulent rajouter des infos n'hésitez pas à commenter, je répondrais. Mais ici, c'est le respect avant toute chose, commentaire insultant ou n'étant pas correct ne sera pas publié! Ici c'est un partage d'idées, d'infos et cela, en toute sympathie. Vous pouvez me retrouver sur ma page FB : Quilaztli un petit monde d'histoire

Les avions Kamizaze Japonais Ohka, Yokosuka Mxy-7

Publié le 18 Mars 2015 par Quilaztli in Histoire

Les avions Kamizaze Japonais Ohka, Yokosuka Mxy-7

Les avions Kamizaze Japonais Ohka, Yokosuka Mxy-7

C'est un avion suicide conçu par les Japonais durant la seconde Guerre Mondiale. Cet avion se nommait l'Ohka ce qui veut dire en japonais "fleur de cerisier".

L'Ohka fut conçu afin de contrer les Etats-Unis.

L'Ohka était un planeur monoplace, réalisé pour les opérations kamikaze japonaises.

Il était construit par l'Arsenal technique aéronaval de Yokosuka. Le premier vol d'essai fut effectué en octobre 1944 mais il fut mis en service à la fin de la guerre en 1945.

L'Ohka fut construit en 850 exemplaires. Il possédait 3 moteurs fusées. Mesurait 5 mètres d'envergure, 6 mètres de long pour une hauteur de 1 mètre.

Une fois armé, l'Ohka pesait 2 140 kg. Sa vitesse de croisière était de 840 km/h et maximale 1040 km/h.

Son rayon d'action était de 36 km.

L'Ohka était accéléré par des fusées et devait être transporté par un bombardier, un Mitsubishi G4M qui avait été transformé.

L'avion suicide était largué du bombardier alors qu'il était à 30 km de sa cible, à 7 000 mètres d'altitude pour l'atteindre avec une vitesse de 1000 km/h.

L'appareil n'est pas radioguidé c'est ce qui fait la différence avec un missile ou encore une torpille.

L'Ohka devait donc être piloté par un pilote.

Les marins Américains l'avaient surnommé "Baka" ce qui voulait dire "Stupide" en Japonais.

Lors de sa "libération" du bombardier, le pilote devait glisser vers sa cible et lorsqu'il était assez proche, il plongeait avec l'avion suicide contre le navire à détruire.

C'était une approche imparable car l'avion durant son "glissement" gagnait en vitesse.

Sur cet avion suicide était bien plus meurtrier pour les pilotes japonais que pour les marins de l'US Navy.

Lorsque l'Ohka dépassait les 900 km/h, il souffrait d'un terrible manque de maniabilité, ce qui limitait fortement son efficacité.

Le 21 mars 1945, la première attaque fut composée par 16 bombardiers Mitsubishi G4M qui étaient escortés par 55 Mitsubishi A6M (les fameux Zéros) dont la moitié du faire demi-tour à cause de défaillances de moteur.

Ce tout premier assaut était pour attaquer la Task Force 38 mais l'escorte ne protégeait pas assez le raid et celui-ci fut décimé par les 50 F6F Hellcat qui venaient les intercepter.

Nombre de pertes : 160 mais aucun navire américain ne fut touché.

Le 1er avril 1945, 6 Mitsubishi G4M attaquent la flotte américaine à Okinawa.

Un seul Ohka toucha une cible mais ne causa que de léger dommages.

Le 12 avril, 9 GM4 attaque à nouveau la flotte américaine à Okinawa. L'USS Mannert L. Abele est touché et va se fendre en 2 juste avant de sombrer.

L'USS Jeffers va détruire un Ohka à l'aide des canons anti aériens mais l'explosion de l'avion suicide est très puissante et va causer d'importants dommages au navire. L'USS Stanly est attaqué par 2 Ohka.

Bombardier Mitsubishi G4M

Bombardier Mitsubishi G4M

Les pilotes

Les pilotes

Les avions Kamizaze Japonais Ohka, Yokosuka Mxy-7Les avions Kamizaze Japonais Ohka, Yokosuka Mxy-7
Les avions Kamizaze Japonais Ohka, Yokosuka Mxy-7Les avions Kamizaze Japonais Ohka, Yokosuka Mxy-7
Les avions Kamizaze Japonais Ohka, Yokosuka Mxy-7Les avions Kamizaze Japonais Ohka, Yokosuka Mxy-7
Les avions Kamizaze Japonais Ohka, Yokosuka Mxy-7Les avions Kamizaze Japonais Ohka, Yokosuka Mxy-7
Les avions Kamizaze Japonais Ohka, Yokosuka Mxy-7Les avions Kamizaze Japonais Ohka, Yokosuka Mxy-7