Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Quilaztli, un petit monde d'histoire

Blog Histoire, voyages, animaux, recettes. Je fais mes articles au gré de mes envies....Si certains veulent rajouter des infos n'hésitez pas à commenter, je répondrais. Mais ici, c'est le respect avant toute chose, commentaire insultant ou n'étant pas correct ne sera pas publié! Ici c'est un partage d'idées, d'infos et cela, en toute sympathie. Vous pouvez me retrouver sur ma page FB : Quilaztli un petit monde d'histoire

Les Crashs d'Ovnis, Toungouska, Sibérie, Union Soviétique

Publié le 6 Septembre 2014 par Quilaztli in Zone 51

Les Crashs d'Ovnis, Toungouska, Sibérie, Union Soviétique

Les Crashs d'Ovnis : Toungouska, Sibérie, Union Soviétique

Le 30 juin 1908, à 7 heures 15 du matin, un éclair de lumière parcourt le ciel d'une région reculée de Sibérie.

Puis ce fut une explosion équivalente à 600 fois la bombe atomique d'Hiroshima.

Cette explosion tua tous les troupeaux de bovins, rasa tout ce qui se trouvait à proximité et sur son passage.

Un pan de forêt fut littéralement fauché, et ce, sur un cercle de 100 kilomètres de diamètre.

Les rares habitants qui vivaient à 40 kilomètres de l'impact pensent que c'est la fin du monde car la puissance de la détonation est terrifiante.

On estime la masse de l'objet à 500 000 tonnes car l'impact laisse un spectacle de désolation sur des dizaines d'hectares.

L'hypothèse d'un crash d'ovni fut avancé par plusieurs chercheurs.

Après la 2è guerre mondiale, les bombardements à Hiroshima et Nagasaki furent comparé à des photos aériennes de Toungouska.

Etonnement, les photos se ressemblaient, c'est pour cette raison que les scientifiques vont dire que c'était surement une explosion nucléaire qui avait eu lieu.

La position des arbres atteste une explosion nucléaire mais bien sur, aucune nation en 1908 n'avaient encore maitrisé l'atome!

............

15 juin 2002

Un météorite de la taille d'un terrain de football à croisé la terre à une distance qui a été évaluée à 120 000 kilomètres.

La météorite "voyageait" à une vitesse de 36 800 kilomètres par heure.

Si celle-ci avait touché la terre, elle aurait eu une impacte pire qu'une arme nucléaire.

............

Pour en revenir au crash, les témoins étaient horrifiés. Un modeste paysan nommé Sergeï Semenov qui vivait dans le village de Vanarava situé à 60 kilomètres du point d'impact raconta qu'il avait aperçut un énorme objet étincelant qui étaient gros comme la moitié du soleil, fendant le ciel à la vitesse de l'éclair.

L'objet laissait une trainée composée de poussière et de fumée, tout porte donc à croire que l'objet était bien un astéroïde.

Sergeï Semenov cru qu'il s'agissait de la fin du monde, comme d'ailleurs, tous les habitants du coin et les nomades de la région.

La maison de Sergeï commença à prendre feu car la chaleur de l'objet était intense!

L'explosion fit quelques blessés qui ont été brûlés pour la plupart.

La déflagration fut entendue à plus de 1 500 kilomètres à la ronde!

5 heures après l'explosion, les londoniens furent éblouis par un coucher de soleil qui va leur permettre de lire leur journal en pleine nuit!!

L'événement ne fut pas relaté dans les journaux moscovites, car personne ne voulait croire en de tels événements!

Il aura fallu attendre 20 ans pour qu'une enquête sérieuse soit mise en place et s'intéresse aux faits réels.

Hypothèses et théories :

Une météorite, une explosion nucléaire, et ...un crash d'ovni???

On ne peut le dire formellement.

Cependant, dernièrement, les scientifiques optent pour une comète ou un astéroïde.

Septembre 2002, une météorite s'est écrasée en Sibérie, à environ 100 kilomètres du lac Baïkal et en s'écrasant, une grosse explosion retentit puis la forêt fut brûlée sur quelques dizaines de kilomètres!

Les Crashs d'Ovnis, Toungouska, Sibérie, Union SoviétiqueLes Crashs d'Ovnis, Toungouska, Sibérie, Union Soviétique
Les Crashs d'Ovnis, Toungouska, Sibérie, Union Soviétique
Les Crashs d'Ovnis, Toungouska, Sibérie, Union SoviétiqueLes Crashs d'Ovnis, Toungouska, Sibérie, Union Soviétique
100 années plus tard, les traces sont toujours visibles

100 années plus tard, les traces sont toujours visibles