Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Quilaztli, un petit monde d'histoire

Blog Histoire, voyages, animaux, recettes. Je fais mes articles au gré de mes envies....Si certains veulent rajouter des infos n'hésitez pas à commenter, je répondrais. Mais ici, c'est le respect avant toute chose, commentaire insultant ou n'étant pas correct ne sera pas publié! Ici c'est un partage d'idées, d'infos et cela, en toute sympathie. Vous pouvez me retrouver sur ma page FB : Quilaztli un petit monde d'histoire

Mytiloïda, Les Moules, mollusques bivalves

Publié le 27 Mars 2014 par Quilaztli in Animaux marins

Mytiloïda, Les Moules, mollusques bivalves

Mytiloida, les Moules, Mollusques

Les mytiloïdes sont nommées généralement moules. Ce sont des mollusques bivalves et cette espèce est dépourvue de dents de charnière, sa forme peut aller du triangle au flabelliforme.

Elles possèdent des crochets qui se trouvent aux extrémités antérieure et le ligament est très développé.

Les muscles adducteurs sont vestigiaux. (une structure vestigiale est une structure anatomique de l'organisme d'une espèce dont la fonction initiale a été perdue au cours de l'évolution).

Il existe 2 sortes d'espèces que l'ont peut consommer :

* Mytilus edulis

* Mytilus galloprovincialis

La première est exploitée sur les côtes bretonnes et dans tout le nord de l'Europe et même au Canada.

La seconde se trouve sur les côtes de la Méditerranée, espagnoles, portugaises et atlantiques.

Les bancs de moules sont nommés "Moulières".

Présentation de la Moule

La moule est caractérisée par :

* Un manteau (épiderme+derme) qui est très développé et qui est formé de 2 lames palléales qui enveloppent la totalité du corps.

* Une coquille bivalve qui permet la sauvegarde de la muqueuse

* 2 muscles adducteurs qui permettent la fermeture de la coquille

* Une cavité palléale qui est délimitée par le manteau

* Des branchies qui baignent dans la cavité palléale et qui sont en forme de lamelles

* Un byssus (fibres sécrétées par les mollusques bivalves et qui leur permet d'adhérer au stubstrat).

La moule peut alors se fixer. C'est aussi nommé Filaments de Byssus.

* La moule n'a pas de yeux!

Plus encore.....

La sensibilité de la moule :

* Elle est dotée d'une bouche, mais sans organes sensoriels regroupés, ni cerveau.

* Elle ne possède pas de yeux, contrairement à la coquille Saint Jacques. Mais cela n'exclut pas qu'elle soit très sensible à la lumière.

* La bouche de la moule est entourée par des palpes qui vont lui permettre d'amener les aliments jusqu'à sa bouche.

* La moule est sensible aux rythmes des marées et peut être troublée par un éclairage nocturne ou des heures anormales de nourrissage lorsqu'elles sont en laboratoire.

* La moule ne se déplace presque pas, elle est fixée par son byssus. Si elle se déplace c'est très lentement et grâce à son pied.

* La moule ne se reproduit qu'au bout d'un an. Chez la moule les gonades blanchâtres sont chez les mâles et les jaunes orangés pour les femelles. La fécondation est externe et la réussite de la reproduction va dépendre de la rencontre dans l'eau des gamètes mâles et femelles.

Mytiloïda, Les Moules, mollusques bivalves
Mytiloïda, Les Moules, mollusques bivalvesMytiloïda, Les Moules, mollusques bivalves
le Byssus

le Byssus

Mytiloïda, Les Moules, mollusques bivalves
Mytiloïda, Les Moules, mollusques bivalves